* Rêveurs et mangeurs de papier *

* Rêveurs et mangeurs de papier *

Dernières chroniques


Yin et le dragon de Richard Marazano et Yao Xu (tome 2)

 

  

 

(Tome 2)

 

Bande dessinée

Jeunesse - Fantastique

64 pages

Parution : le 26 avril 2017

Editions RUE DE SEVRES

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

Yin et son grand-père se sont habitués à la présence du Dragon d'or, qui les aide dans leur pêche quotidienne. Mais la guerre fait rage à Shanghai : derrière les assauts de l'armée japonaise, qui donnent lieu au terrible massacre de Nankin, c'est le Dieu Xi Qong, maître des Dragons, qui s'exprime pour dominer le monde des hommes. Tandis que Yin et ses amis survivent tant bien que mal à l'invasion japonaise, le dragon d'or, qui s'est affranchi de Xi Qong, va tenter d'affronter son ancien maître. Mais sera-t-il assez puissant face à ces forces de l'ombre ?

 

 

 

L'avis de *S* 27 ans, rêveuse et mangeuse de papier :

 

 

Yin est plus que ravie de prendre soin du Dragon d'Or, qui le lui rend bien. Son grand père quant à lui, est de plus en plus inquiet et fait tout pour éviter que les soldats japonais ne s'intéressent de trop près à eux. Malheureusement, la venue du Dragon n'était pas anodine. Il est venu annoncer le retour d'une créature en colère, qui veut se venger des hommes : le Grand Dragon de la Fin des Temps, en exil depuis six mille ans. Une sombre créature qui s'apprête à déchaîner sa fureur sur le monde...

 

Lors de la lecture du premier tome, j'avais été agréablement surprise par cette introduction qui offrait un bon compromis entre la mythologie shintoïste, l'Histoire, et la culture chinoise. J'ai donc pris beaucoup de plaisir à retrouver cet univers, à retrouver la petite Yin et son grand-père, même si leur monde s'assombrit. Que ce soit à cause du retour d'une créature destructrice, ou bien à cause des hommes, la guerre est au cœur de ce récit et l'aventure devient beaucoup plus sombre. La rage du Grand Dragon de la Fin des Temps fait malheureusement écho à la violence des hommes et encore une fois, la lecture ne se fait pas sans émotions.

 

Si j'ai aimé poursuivre l'aventure aux cotés de l'adorable Yin, et découvrir ces sombres événements avec son regard d'enfant, il y a un personnage en particulier que j'ai aimé découvrir plus en détails dans cette suite. Il s'agit d'un soldat qui était déjà présent dans le précédent volume et dont les intentions envers Yin et son grand-père étaient restées assez floues. Dans ce tome, cet officier réalise tout le mal que l'armée fait. Il rêve à un monde plus juste et Yin lui rappelle l'importance de se battre pour ses idées. Le courage et la force de cet enfant est exemplaire et nous apportent un peu d'espoir quand à l'issue de ce sombre combat.  

 

Verdict : Ce deuxième tome nous offre une aventure plus sombre et les planches suivent le mouvement. Les couleurs douces et chatoyantes du premier volume laissent place à des couleurs plus contrastées et plus obscures. Le récit est prenant et l'ambiance tendue tant le danger est présent. On retient notre souffle car le pire reste à venir.  Ce deuxième tome annonce clairement un dernier tome plus terrible encore... A suivre.

 

 

 

 

https://www.blog4ever-fichiers.com/2014/04/771434/artfichier_771434_3906442_201407085355361.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie, sur AMAZON et FNAC !

 

 

 


16/10/2017
0 Poster un commentaire

Heartbreakers de Ali Novak

 

 

 

 

A partir de 12 ans

Romance

412 pages

Parution : 4 octobre 2017

Editions BAYARD

 

 

Synopsis :

 

Quand j'ai rencontré Oliver, j'ignorais qu'il était le chanteur des HeartBreakers. Et lui ne savait absolument pas que j'étais la seule fille au monde à détester sa musique...

 

 

L'avis de *Sissi* 21 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

Stella et Drew ont trouvé le cadeau d'anniversaire idéal pour leur sœur Cara, atteinte d'un cancer. A défaut de pouvoir l'emmener au concert des Heartbreakers, ils se rendent à leur séance de dédicace pour lui rapporter les autographes des quatre membres du groupe. Ce jour là, la rencontre ne se passe pas comme prévu. Contre toute attente, Drew et Stella passent la soirée dans la suite des membres du groupe. Ce jour là, Stella craque pour l'un d'entre eux. Quelques jours plus tard, une opportunité incroyable s'offre à elle : celle de travailler avec les Heartbreakers et vivre de sa passion pour la photographie.

 

Heartbreakers, c'est d'abord la romance toute mignonne entre une adolescente ordinaire et une rock star. Mais c'est aussi l'histoire de triplés très soudés. Drew, Cara et Stella sont inséparables. Ensemble, ils tentent de combattre la maladie de Cara et rendre les moments difficiles plus supportables. L'auteure décrit ce lien avec tendresse et on ne peut que s'attacher à ces trois frère et soeurs.

 

C'est Stella, notre narratrice. Une jeune fille attachante qui a un sacré caractère. Elle est impulsive et pleine de vie, et elle ferait tout pour son frère et sa soeur. Mais elle est aussi cette jeune fille qui n'a pas confiance en elle et en son travail, et j'ai beaucoup aimé suivre son évolution. Parce que finalement, sa rencontre avec les Heartbreakers va véritablement la changer.

 

J'ai adoré rencontrer les quatre membres du groupe. Alec, JJ, Xander et Oliver sont quatre garçons fêtards, blagueurs, un peu dingues, et ils nous donnent le sourire à l'instant où on les rencontre. Mais Oliver reste le plus difficile à cerner. Il peut être adorable, charmant et amusant, puis terriblement prétentieux la page suivante. Je ne savais pas quoi penser de lui et tout comme Stella, j'étais curieuse de découvrir qui se cachait vraiment derrière la rock star. Même si ils sont restés bien trop rares à mon goût, j'ai beaucoup apprécié les moments où Oliver se livre, et pendant lesquels on réussit à oublier sa célébrité.

 

Bon, entre nous, l'histoire d'amour entre Oliver et Stella est peu réaliste, mais elle reste franchement mignonne. La lecture est sympathique et divertissante, les personnages sont drôles et attachants. J'ai passé un bon moment. Puis à ma grande surprise, ce n'est pas la partie romance que j'ai préféré. La situation personnelle de Stella m'a beaucoup touché et le message qu'on en retire à la fin de la lecture est vraiment beau. On sent bien que Stella est peu sûre d'elle et qu'elle a peur de l'avenir. Stella a terriblement peur de quitter son frère et sa sœur, de prendre son indépendance. En sachant sa sœur malade, c'est encore plus difficile pour elle. Au fur et à mesure de son aventure aux cotés des Heartbreakers, elle découvre finalement qu'il n'y a rien de mal à vivre sa vie sans Drew et Cara. Il n'y a rien de mal à prendre son envol, à faire ce qui lui plaît et surtout à le faire pour elle. C'est donc vraiment agréable de la voir prendre confiance au fil de la lecture, de la voir se jeter à l'eau et tenter le coup !

 

 

 

 

 

Ma note : 8/10

 

 

 

 

 

 

"... L'inconvénient avec les hôpitaux, c'est que la peur rôde au détour de chaque couloir, prête à vous fondre dessus. Si vous ne faites pas constamment l'effort de penser aux bonnes choses, les mauvaises prennent vite toute la place dans votre tête. Quand un membre de votre famille est atteint d'un cancer, c'est un peu comme si vous étiez tous malades... "

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie, sur AMAZON et FNAC !


15/10/2017
0 Poster un commentaire

Lady Helen de Alison Goodman (Tome 2)

Lady Helen, 2 : Goodman, Alison 

 

 

 

(Tome 2)

 

A partir de 13 ans

Fantastique

Parution : le 31 août 2017

Editions GALLIMARD JEUNESSE

 

 

 

 

Synopsis :

 

Brighton, été 1812...Chassée par son oncle, lady Helen a trouvé refuge dans la station balnéaire à la mode. Déguisée en homme, elle s'entraîne avec lord Carlson à développer ses étranges pouvoirs. Lorsqu'au cours d'une soirée mondaine elle croise le duc de Selburn, Helen se retrouve au cœur de la rivalité entre les deux hommes. Mais ses propres sentiments ne pèsent guère au regard des intérêts du Club des mauvais jours. L'un de ses membres éminents est venu lui confier une mission très délicate...

 

 

L'avis de *S* 27 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

 

Le monde de Lady Helen a bien changé depuis qu'elle a découvert l'existence des Abuseurs et intégré le Club des Mauvais Jours. Réfugiée chez Lady Margaret et M.Hammond, la jeune femme suit sa formation de Vigilante. Elle est désormais destinée à vouer sa vie à un long combat contre les forces du mal.  Sa première mission n'est pas de tout repos et de nombreuses épreuves l'attendent. Il lui faut mettre la main sur un dangereux journal ...

 

Lady Helen a encore bien des choses à apprendre, en particulier sur les ténèbres du monde des Abuseurs. J'avais donc hâte de découvrir dans cette suite quels seraient ses devoirs de Vigilante, maintenant qu'elle est un membre officiel du Club des Mauvais Jours. Mais surtout je me demandais de quelle manière l'auteure allait exposer notre héroïne, comment elle pourrait allier son éducation de femme, les attentes de la société et les obligations d'une Vigilante. Car il est clair que tout cela semble quelque peu incompatible. Et pourtant. Lady Helen se révèle être une femme forte, téméraire, qui réfléchit par elle-même et qui s'implique énormément dans sa mission. Elle a ça dans le sang et se montre à la hauteur de cette dangereuse aventure, et elle le fait avec grâce !

 

Le rythme de lecture est nettement plus intense que dans le premier tome et c'est une belle surprise. Les scènes d'action pure sont plus régulières et l'intrigue s'épaissit, avec des missions secrètes qui se croisent et de nombreux mystères. L'un deux est particulièrement coriace et nous hantera jusqu'au tome suivant. Nous sommes vraiment servis. On attend alors les grandes révélations avec impatience et la lecture est on ne peut plus fluide. Et ce malgré les quasi six cent pages à dévorer. Un régal !

 

Je prends également toujours autant de plaisir à suivre l'évolution de la relation entre Lady Helen et Lord Carlston. C'est le seul personnage qui la met dans tous ses états et chaque fois ça me fait sourire. En accord avec l'époque, leurs échanges se font tout en retenue et pourtant ils sont toujours très intenses. Il y a cette attirance qu'ils s'efforcent tous les deux de refouler. Ils n'ont pas le choix. Le devoir avant le coeur. Toujours.

  

Lord Carlston était un personnage bien froid et discret dans le premier volume et j'ai été ravie d'en apprendre enfin plus à son sujet. Cette forte tête montre enfin ses faiblesses et son état soulève de nombreuses questions. Carlston est rongé par un mystérieux mal, et il nous est difficile de comprendre ce qui lui arrive. De quoi nous motiver davantage à poursuivre la lecture. 

 

Verdict : J'attendais ce deuxième tome avec impatience et les retrouvailles ont été fantastiques. J'ai savouré ma lecture et j'ai déjà très hâte de me replonger dans ce mystérieux et sombre univers. Suspense, manipulations, tensions. Une touche de romance. L'équilibre est parfait et encore une fois, je me suis régalée. Mais finalement ce que j'aime par dessus tout, c'est l'immersion totale dans l'époque et les décors. L'auteure nous livre des descriptions toujours aussi soignées et j'ai été transportée à Brighton en quelques chapitres. Il est clair que ça a son charme, ça et la plume délicieuse de l'auteure !

 

 

 

Ma note : 9/10

 

 

 

 

 

« Lord Carlston était certes fatigué et tendu, mais le fardeau de ses responsabilités n’était pas seul en cause. C’était aussi l’effet de son combat permanent contre l’énergie ténébreuse des Abuseurs obscurcissant son âme. Elle avait vu ce chancre le ronger, sa corruption se répandre en le dépouillant de toute lumière et en s’enfonçant un peu plus profondément dans son cœur chaque fois qu’il sauvait le rejeton d’un Abuseur. Pourtant, il ne voulait pas s’arrêter. Était-ce le sens du devoir qui le poussait à prendre un tel risque, ou autre chose ? »

 

 

 

 

 

 

« Moi, Helen Catherine Wrexhall, de par ma propre volonté, je déclare et jure devant Dieu tout-puissant, mon roi et mon pays qu’à compter de ce jour je suis un membre en exercice de la société secrète connue sous le nom de Club des mauvais jours et dépendant du ministère de l’Intérieur du gouvernement de Sa Majesté. Je reconnais devoir obéir à ses règles, le servir aussi longtemps qu’il plaira à Sa Majesté et ne jamais le mettre en péril par mes actes ou mes propos. En tant que Vigilante, je jure de soutenir et de faire respecter le Pacte entre l’humanité et les créatures appelées Abuseurs, et si jamais ce Pacte venait à être rompu, je vouerai ma vie à protéger l’humanité et éliminerai toute créature l’ayant enfreint. Je m’engage à sauver les âmes des rejetons d’Abuseurs et à les éveiller de nouveau à leur humanité quand c’est possible et, dans le cas contraire, à les arracher à une vie de souffrance. J’en fais le serment devant trois témoins, sous peine d’encourir la mort et de voir mon nom et ma réputation à jamais tenus en horreur. »

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie, sur AMAZON et FNAC !


11/10/2017
2 Poster un commentaire

Yin et le dragon de Richard Marazano et Yao Xu (tome 1)

 

 

 

 

Bande dessinée

60 pages

Parution : 20 janvier 2016

Editions RUE DE SEVRES

 

 

 

Synopsis :

 

Shanghai 1937. L'armée impériale japonaise a fait main basse sur une large partie de la côte chinoise. En ces temps de tristesse, la menace de l'antique prophétie plane, celle de l'invincible dragon noir Gongong qui doit venir anéantir les hommes quand le désespoir et la haine régneront. Yin, petite fille d'une dizaine d'année est élevée par son grand-père pêcheur, Liu. Un soir, alors que Liu sort en mer, Yin se faufile sur le bateau. Soudain une bête puissante se débat dans ses filets : un dragon d'or, blessé, que Yin convint son grand-père de cacher et de soigner... Une décision qui les emmènera bien plus loin qu'ils ne le pensaient.

 

 

L'avis de *S* 27 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

 

Richard Marazano (au scénario) et Yao Xu (au dessin) nous emmènent à Shanghaï, en 1937. Nous y rencontrons la petite Yin, qui aide son grand-père à vendre du poisson sur le marché. Une tâche pas toujours simple avec les petits caïds du quartier qui n'hésitent pas à voler les quelques poissons qu'ils devaient vendre pour survivre. Une nuit, la petite fille, qui se pense assez grande pour accompagner son grand-père en mer, désobéit. Cette nuit-là, elle se faufile en douce dans la barque. Cette nuit-là, Yin et son grand-père tombent nez à nez avec un dragon d'or piégé dans leurs filets...

 

Yin est une petite héroïne que j'ai adoré suivre. C'est une enfant aussi mignonne que courageuse. Une enfant optimiste et malicieuse qui adore son grand-père et qui ferait tout pour l'aider. Tous les deux m'ont beaucoup touchée. Le grand-père est épuisé mais surtout inquiet pour sa petite fille, et leur situation ne semble pas s'arranger avec l'arrivée du dragon. Yin réussit à le convaincre de ramener le dragon d'or chez eux pour le soigner mais on sent bien qu'il est réticent à l'idée de faire entrer cette créature mystique et malfaisante dans leur vie. Yin est au contraire fascinée et son enthousiasme est contagieux. A mon tour, je n'ai pu m'empêcher de trouver cet être magique magnifique !

 

J'ai aussi beaucoup apprécié le contexte historique de cet album. Le scénario et les illustrations nous immergent dans les années 30 et c'est avec beaucoup d'émotions que nous prenons conscience de la guerre et de la pauvreté. L'armée japonaise est sur le point d'envahir la Chine et nous suivons ses projets, son avancée tout au long de la lecture. De quoi donner davantage de profondeur à l'intrigue puisque tous ces éléments historiques, ce conflit, viennent peu à peu se mêler à la magie du récit. Un mélange qui intrigue le lecteur !

 

Verdict : Un premier volume magique et touchant. Un album aux jolies couleurs et aux planches détaillées et lumineuses, remplies d'émotions. C'était l'occasion pour moi d'en découvrir un peu plus sur les légendes traditionnelles chinoises et je n'ai pas été déçue par cette mystérieuse lecture. On nous présente ici une créature flamboyante, qui porte un message bien sombre. Un message qui nous est livré en fin d'album et qui donne très envie de poursuivre l'aventure. A suivre !

  

 

 

 

https://www.blog4ever-fichiers.com/2014/04/771434/artfichier_771434_3906442_201407085355361.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Découvrez <<  les premières planches >>

 

 

 

 

 

Disponible en librairie, sur AMAZON et FNAC !


10/10/2017
1 Poster un commentaire

Wonder Woman de Leigh Bardugo

Couverture de « Wonder Woman : Warbringer »  

 

 

 

A partir de 14 ans

Légendes - Super héros - Aventure

590 pages

Parution : le 6 septembre 2017

Editions BAYARD

 

 

 

 

Synopsis : 

 

Un jour, elle sera la plus grande superhéroïne de tous les temps : Wonder Woman. Mais elle n’est encore que Diana, 17 ans, princesse des Amazones. Quand un bateau explose au large de son île, Diana porte secours à la jeune Alia, bravant ainsi l’interdiction faite aux Amazones d’accueillir des humains parmi elles. Et Diana pourrait le payer d’autant plus cher qu’Alia est une Warbringer : descendante d’Hélène de Troie, elle fait souffler partout un vent de discorde. Ensemble, de New York à la Grèce, les deux jeunes filles vont pourtant tenter de contrer la malédiction qui pèse sur Alia.

 

 

 

 

L'avis de *Sandra* 24 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

 

Bien malgré elle, Diana, princesse de Themyscira, vient d'enfreindre l'une des principales règles de l'Ile. Les Amazones ne peuvent en aucun cas accueillir des mortels sur leurs terres. En sauvant la vie d'Alia,  Diana a donc bouleversé l'équilibre de son monde. Son arrivée met les Amazones en grand danger. Pour sauver Alia et ses sœurs, et pour éviter le chaos, Diana s'engage à mettre fin à une très ancienne malédiction. Elle quitte alors l'Ile aux cotés de la jeune mortelle. Direction la Grèce...

 

Diana est une jeune Amazone qui se sent illégitime parmi les siens et qui a besoin de prouver sa valeur, son courage. Elle ne veut pas seulement être la fille de la Reine, d'autant plus qu'elle est née de la Terre de l'Ile. Ses sœurs ne la considèrent donc pas comme une Amazone à part entière. J'ai beaucoup aimé suivre l'évolution de ce personnage. Elle fait preuve de bravoure et de persévérance. Elle veut montrer de quoi elle est capable mais surtout elle ne peut se résoudre à assister au chaos sans rien faire. C'est un personnage extrêmement fort et intéressant. Elle a fait une erreur et elle est prête à tout pour la corriger !

 

A ma grande surprise, ce récit ne conte pas seulement les aventures de la célèbre Amazone. Diana n'est pas la seule héroïne. Leigh Bardugo nous présente quatre jeunes qui vivent au XXIème siècle. Des personnages auxquels on s'attache tout autant et qui deviennent indispensables. Bien que je ne m'attendais pas à un récit si moderne, je me suis laissée embarquer en un clin d'oeil. Tous les quatre s'impliquent autant que Diana dans cette quête, mettant aussi leur vie en danger. Le temps est compté, les enjeux sont considérables et les presque six cent pages se tournent à toute vitesse.

 

Alia et Diana m'ont bien fait rire tout au long de l'aventure. Les deux héroïnes viennent de deux mondes très différents et nous avons droit à des situations cocasses et à des réflexions pleines d'humour. Il leur faut un petit temps pour se comprendre et pour réaliser dans quoi elles mettent respectivement les pieds. C'est une aventure très éprouvante pour une jeune mortelle, mais le voyage est tout aussi mouvementé pour Diana qui découvre en même temps le Monde des Hommes pour la toute première fois.

 

J'avais hâte de découvrir quel genre d'aventures attendait Diana dans ce roman pour ados. Il fallait que ces aventures soit à la hauteur de Diana l'Amazone, née pour être la grande héroïne Wonder Woman. Leigh Bardugo a imaginé des aventures palpitantes et je ne suis pas déçue. L'action est au rendez-vous, mais la légèreté aussi, et l'auteure a trouvé un bon compromis entre les légendes et le monde moderne. C'est un roman frais, dynamique et je ne me suis pas ennuyée une seconde. Et ce, jusqu'au final inattendu et à couper le souffle.

 

 

 

 

https://www.blog4ever-fichiers.com/2014/04/771434/artfichier_771434_3943878_201407222526675.jpg

 

 

 

 

 

« Ses sœurs étaient d’anciennes guerrières, des combattantes chevronnées : elles avaient fourbi leurs armes sur les champs de bataille et forgé leur âme au feu de leurs souffrances. Surtout, elles avaient accédé à l’immortalité en sacrifiant leur vie pour une juste cause. Toutes, elles avaient gagné leur place sur Themyscira.

Sauf Diana.

Diana, elle, était née de la terre de l’île et du désir d’enfant d’Hippolyta. C’était elle, la reine, qui l’avait modelée de ses propres mains dans de la glaise. Comme une poterie, Diana se sentait creuse. Cassable. Et Tek s’en amusait. « Ne t’emballe pas, Pyxis, lui avait-elle dit, choisissant ses mots avec soin. Ce serait dommage que tu craques.  »

 

 

 

 

 

 

« Les humains étaient, selon toute évidence, des créatures éphémères, de simples coques de plâtre auquel un artiste inconnu prêtait pour un temps la semblance de la vie. »

 

 

 

 

 

 

« – On devrait peut-être rester ici, suggéra Alia. Comme ça, quand les sauveteurs en mer arriveront, on pourra leur faire signe.

Mais Diana secoua la tête.

– Ils ne viendront pas. L’île est pratiquement introuvable.

Alia haussa un sourcil.

– C’est le triangle des Bermudes, ou quoi ?

– Disons que ces rives sont… difficiles d’accès. Elles ne figurent pas sur les cartes.

– GoogleMaps est omniscient.

– GoogleMaps ? C’est un dieu que tu vénères ?

– Euh… Je passe peut-être un peu trop de temps en ligne, mais je n’irais pas jusque-là ! »

 

 

 

 
 
 

 

Disponible en librairie, sur AMAZON et FNAC !

(Existe aussi en numérique) 


06/10/2017
0 Poster un commentaire

L'empire de sable de Kayla Olson

 

 

 

 

Dystopie écologique

486 pages

Parution : le 21 septembre 2017

Editions ROBERT LAFFONT

Collection R

 

 

 

Synopsis :

 

Il suffit d'un grain de sable pour faire s'écrouler un empire.
Une page s'est tournée dans l'histoire de l'humanité depuis que les dérèglements climatiques ont rendu la plus grande partie du globe inhabitable. Puis a eu lieu la révolution orchestrée par les Loups, un puissant groupe armé. Ce jour-là, ils ont pris le pouvoir. Ce jour-là, ils ont tout pris à Eden, qui n'a rien vu venir. La voilà désormais détenue dans un camp de travail sous haute sécurité.
Son seul espoir ? Gagner l'île de Sanctuary dont lui a parlé son père, le dernier territoire encore neutre. Mais quand Eden parvient finalement à y accoster avec d'autres évadés, l'île se révèle encore plus dangereuse que leur précédente prison...

 

 

 

 

L'avis de *S* 27 ans, rêveuse et mangeuse de papier :

 

Envirotech devait tous les sauver. Mais les Loups ont attaqué avant que le moindre projet écologique n'aboutisse. Les Loups ont pris le contrôle avec un coup d'état inattendu et fracassant. Leur objectif premier : envoyer toutes les familles privilégiées dans des camps de travail. Éden fait partie de ces prisonniers. Elle veut retrouver sa liberté et quitter l'île sur laquelle elle est retenue. Elle embarque alors sur un petit voilier, avec trois autres filles en fuite. Guidées par le carnet du père d'Eden, elles mettent le cap sur Sanctuary...

 

Nous plongeons dans un univers qui intrigue dès les premières pages. Un univers post-apocalyptique qui a beaucoup de potentiel. Eden, Alexa, Hope et Finnley débarque sur l'île de l'espoir, en s'imaginant trouver un refuge. Elles en ont toutes grand besoin. L'Humanité en a besoin. J'avais donc très hâte de découvrir ce qui les attendait, surtout avec ce décor paradisiaque. Commence alors une mystérieuse et déroutante exploration et la situation devient de plus en plus étrange et tendue. 

 

Ces quatre filles qui ne se connaissent pas, restent sur leurs gardes, effrayées par les nombreux dangers et mystères de l'île. Que se passe t-il sur cette île? Peuvent-elles se faire confiance? Est-ce que leur évasion valait le coup? Toutes ces interrogations vont finir par les rendre dingues. Et par nous rendre dingues car les réponses n'arrivent que tardivement. Même si cette première partie a bel et bien failli me rendre folle, le mystère qui planait sur cette île m'a fait tourner les pages à toute vitesse.

 

Si j'ai beaucoup apprécié la mystérieuse première moitié du roman, j'ai un peu modéré mon enthousiasme pour la suite de la lecture. Avec tous ces retours unanimes et les nombreux coups de cœur pour ce roman, j'avoue avoir mis la barre un peu haute et je n'ai finalement pas été totalement convaincue par la direction que prenait le récit. J'ai ressenti quelques manques, comme si j'arrivais au beau milieu d'une bataille sans en connaître réellement les enjeux. Les explications ne me semblent pas assez approfondies lorsqu'on parle par exemple des Loups et de leur incroyable coup d'état, ou même lorsqu'il s'agit du vécu des filles dans les camps. Un préquel serait presque nécessaire pour rendre le contexte plus convaincant et les personnages plus touchants. 

 

J'attendais aussi beaucoup de la dimension écologique de cette dystopie. Malheureusement, le projet écologique en question reste très confus et il est difficile de se sentir impliqué à ce niveau, et ce jusqu'aux cent dernières pages, qui elles sont beaucoup plus concrètes et plus captivantes car on sait enfin où on va. L'auteure a davantage misé sur le mystère, l'action, le complot, et les mésaventures d'Eden et ses compagnons.

 

Ce qui me permet tout de même de terminer cette présentation sur une note positive. Le récit est très bien écrit, voyez les jolis extraits postés plus bas. L'action est là et le scénario imprévisible. On ne sait absolument pas à qui faire confiance et les retournements de situations sont nombreux et appréciables. De bons ingrédients pour l'adaptation cinématographique qui l'attend !

 

 

 

 

 

 Ma note : 7/10

 

 

 

 

 

 

« Je suis un oiseau, déterminé à voler en dépit de ses ailes rognées et de ses pattes brisées. Cette île qui me tient lieu de cage ne me retiendra pas éternellement.

Un jour, quand la guerre sera finie, je remangerai des glaces. Je courrai pieds nus sur la plage sans avoir peur de sauter sur une mine. J'entrerai dans une librairie, ou un café, ou n'importe lequel des centaines d'autres endroits occupés par les Loups, et j'y resterai assise pendant des heures, juste parce que je le peux. Je ferai tous ces trucs, et bien plus encore. Si je suis toujours vivante. »

 

 

 

 

 

« — Tu veux de l'aide ? On faisait de la voile avec mes parents, avant…

Tant de phrases s'achèvent comme ça, dans notre monde d'après-paix. Avant, points de suspension. Personne n'a besoin d'en dire plus. Chacun remplit les blancs avec ses propres et indicibles souvenirs. »

 
 
 
 
 

« Il était une fois, en un temps pas si lointain, un monde plein de rêves – bien qu'en proie au plus profond désarroi – et d'amour – bien qu'en piteux état.

Il était une fois, en un temps pas si lointain, un monde plein de couleurs : les rubans jaune d'or qui ornent les autoroutes, coincés entre le noir de poix de l'asphalte et l'arc-en-ciel des fleurs champêtres brouillé par la vitesse.

Maintenant, le monde est englouti par la mer – et ce qu'il en reste étouffe dans le vert : les mauvaises herbes de la jalousie et du pouvoir. Et, parfois, un amour pour la justice porté à de douloureux extrêmes.

Il est devenu difficile de distinguer les mauvaises herbes des fleurs. »

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie, sur AMAZON et FNAC !


05/10/2017
6 Poster un commentaire

Shelton & Felter de Jacques Lamontagne

 

 

 

 

Bande dessinée

Policier 

48 pages

+ cahier graphique dans le premier tirage

Parution : le 23 août 2017

Editions KENNES

 

 

 

Synopsis :

 

Boston, 1924.
S’il ne s’était un jour méchamment déboîté l’épaule pendant un combat de boxe, Isaac Shelton exercerait probablement aujourd’hui encore son métier de débardeur sur les quais. Mais contraint à se reconvertir, c’est en qualité de journaliste à la pige qu’il fait la connaissance de Felter, petit libraire passionné de littérature policière. Le premier est athlétique et plutôt beau garçon (si ce n’est un vilain nez cassé, autre souvenir de combat); le second est doté d’un puissant sens de l’observation et d’un esprit d’analyse hors du commun (qualités contrebalancées par un tempérament hypocondriaque et une multitude de tocs). Animés pour l’un par le besoin de décrocher un scoop rémunérateur et pour l’autre par l’envie de ressembler à ses héros littéraires, les deux compères vont s’associer afin de tenter de faire la lumière sur une série de meurtres insolites.

 
 
 

L'avis de *Jim* 19 ans, rêveur et mangeur de papier

 
 

Boston, 1924. Le corps d'un homme sans vie est retrouvé dans la rue. Seuls indices sur les lieux du crime : un rivet et deux litres de mélasse dans lesquels la victime s'est noyée. Dans les jours qui suivent, deux autres hommes connaissent le même sort. Une mort insolite qui ne manque pas d'interpeller Shelton & Felter... 

 

Shelton et Felter. Un grand et un petit bonhomme. J'ai beaucoup aimé ce duo d'enquêteur atypique et attachant. L'un est endetté, menteur et aime jouer du poing. L'autre est un libraire hypocondriaque. Tous les deux attirés par les énigmes, ces deux personnages se sont étonnamment bien trouvés. Pendant que Shelton utilise des méthodes peu réglementaires pour faire avancer l'enquête, Felter fait preuve d'un talent d'observation et de déduction hors du commun. Leur duo est d'une efficacité redoutable !

 

Alors que la police mène son enquête sur le "tueur à la mélasse", notre duo de choc amasse de nouvelles informations de son côté jusqu'à devancer les enquêteurs officiels. L'intrigue est basée sur un incident qui a réellement eu lieu en 1919 et le récit n'en est que plus prenant. J'ai d'ailleurs beaucoup aimé que cet événement et le contexte historique des années 20 soient si bien exploités. 

 

Au niveau graphique, je ne suis absolument pas déçu. Je ne connaissais pas encore les travaux de l'auteur et j'ai été séduit par ces planches qui nous embarquent sans aucun mal dans les quartiers de Boston. Le trait ne manque ni d'humour, ni de précision, ni de noirceur et on y trouve un bel équilibre. Et quel plaisir de découvrir un cahier graphique en fin de volume, processus et secrets de fabrication de la bande dessinée à la clé ! 

 

Verdict : Une enquête dynamique et divertissante aux côtés d'un duo d'enquêteurs assez improbable mais drôlement attachant. J'ai passé un très bon moment en leur compagnie et je ne manquerai pas de suivre leurs futures enquêtes. 

 

 

 

 

https://www.blog4ever-fichiers.com/2014/04/771434/artfichier_771434_4124049_201409233958665.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie, sur AMAZON et FNAC !


04/10/2017
0 Poster un commentaire

Shadow Magic de Joshua Khan

  

 

 

 

Jeunesse - Aventure - Fantastique

380 pages

Parution : le 7 septembre 2017

Editions SEUIL

 

 

 

 

Synopsis :

 

Depuis plusieurs siècles, six maisons de magie se partagent le monde.

Lilith Ombreuse n'était pas destinée à diriger le royaume de Géhenne, ancienne terre des non-vivants. Depuis l'assassinat de sa famille, pourtant, la voici seule héritière de la maison Ombreuse.  Mais comment maintenir l'ordre en son château alors que la magie est interdite aux filles ? Devra-t-elle épouser le fils de la maison Solaire, ennemie jurée de sa famille ? Et comment éviter que le complot qui lui a pris ses parents ne l'emporte, elle aussi ?


Ronce, un jeune paysan devenu esclave, pourrait bien être l'allié qui lui manque. Son esprit libre et son courage, en tout cas, pourraient l'aider à braver bien des interdits...
Et à déjouer la conspiration diabolique qui menace le royaume !

 

 

 

 

L'avis de *Alex* 18 ans, rêveur et mangeur de papier

 

 

Alors qu'il est détenu par un marchand d'esclaves depuis deux mois, Ronce est acheté par Tyburn, un Assassin au service de la maison Ombreuse. Ronce n'a qu'une envie, celle de fausser compagnie à son maître pour rentrer chez lui. Mais Tyburn fait de lui son écuyer pour une année, et l'emmène jusqu'à Château Lugubre. Là-bas, sur ces terres sombres et embrumées, la jeune Lilith Ombreuse devient la dernière héritière du Royaume suite au massacre de sa famille...

 

Après nous avoir présenté séparément ses deux personnages principaux, l'auteur nous offre une intrigue solide dans un décor des plus lugubres. Il ne m'en a pas fallu davantage pour embarquer. Lilith n'a que treize ans et elle a bien du mal à se faire à son nouveau titre. C'est beaucoup de responsabilités, beaucoup de règles à suivre pour une enfant. Elle doit s'occuper d'un pays affaibli, représenter dignement une Maison liée aux Ténèbres et à l'Obscurité, mais avant tout, maintenir la paix.  Ronce, quant à lui, rêve de retrouver sa liberté et sa famille, mais le destin semble en avoir décidé autrement...

 

Lilith et Ronce ont grandi dans des mondes bien différents et pourtant ils se lient d'amitié en un clin d'œil. J'ai beaucoup aimé voir le lien de ces deux enfants au caractère bien forgé, ces deux enfants braves, se fortifier au fil de leurs aventures. Alors qu'on leur demande de laisser les grandes personnes agir, tous les deux s'entraident pour trouver qui est le véritable ennemi de la famille Ombreuse, avant qu'il ne s'en prenne pour de bon à Lilith. Déjouer ce complot n'est pas une mince affaire, mais ils peuvent au moins compter sur leurs amis K'leef, Hadès, Orage et Crème, qui eux aussi sont de véritable héros. 

 

De l'attachante gouvernante, en passant par l'oncle ivrogne et le méprisant futur mari, j'ai trouvé les nombreux personnages  de ce récit convaincants. J'ai d'ailleurs été agréablement surpris par tout ce qu'ils apportent à nos deux jeunes héros (de bons et de mauvais) alors que pour certains je les trouvais encore bien trop lisses ou pas assez travaillés en milieu de lecture. J'ai vraiment adoré la deuxième moitié du roman qui est pleine de surprises. Tant au niveau de l'aventure qu'au niveau de ces personnages qui se dévoilent peu à peu. Les révélations tant attendues arrivent petit à petit et nous sommes pris dans le feu de l'action. Jusqu'à ce que la vérité sur l'assassinat de la famille de Lilith éclate au grand jour...

 

Verdict : Un très bon premier tome pour une nouvelle série jeunesse qui s'annonce sombre et captivante. Je ne m'imaginais pas tant aimé cette aventure fantastique menée par des enfants d'une douzaine d'années seulement. Et pourtant. Mes appréhensions se sont vite envolées et j'ai passé un super moment. L'auteur marque beaucoup de points en nous présentant un univers fantastique vaste et fascinant. Soupoudrez le tout de magie noire et laissez-vous ensorceler !  

 

 

 

 

 

Ma note : 17 / 20

 

 

 

 

 

Découvrez << les premières pages >>

 

 

 

 

 

 

 

"... Les étoiles apparurent dans les fragments de ciel visibles à travers les branches. La lune paraissait aussi coupante que la lame d'un couteau. Les étoiles étaient les mêmes ici que chez Ronce. Il reconnaissait la Grande Couronne et la queue de Manticore. Pendant un moment, avec le feu qui lui chauffait le visage, il aurait presque pu se croire à la maison... "

 

 

 

 

 

 

"... - La magie est un art, expliqua K'leef. Elle doit venir de ton coeur, pas de ton esprit. Elle est la passion, le désir ou la rage.

- On ne devrait pas commencer par étudier le livre des sorts? s'inquiéta Lilith.

- Non, ça prendrait trop de temps. Tu ne dois pas copier le travail ou la méthode d'un autre sorcier, mais trouver ta façon à toi de créer ta magie.

K'leef se tenait derrière elle et murmurait à son oreille.

- Tu es la représentante de la famille Ombreuse. Ton élément est l'obscurité. Tu dois t'adresser aux ombres, mais aussi aux esprits des morts, aux rêves, aux cauchemars, aux créatures de la nuit, à la Lune, aussi... "

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie, sur AMAZON et FNAC !


03/10/2017
4 Poster un commentaire

Le clan des 'In de Fanny Abadie

  Parce que même à l'école on peut vivre des aventures extraordinaires ! �Que cache le tatouage de la nouvelle maîtresse ?? �Nordine Bond a une vie sans histoires bien loin des aventures de l’agent secret dont il porte le nom. Tout bascule le jour où une certaine Gladys Ereicros vient remplacer sa maîtresse. Gladys arbore un tatouage étrange, un pit-bull, qui ne manque pas d’intriguer les enfants. Au cours d’un exercice de calcul mental houleux, Nordine découvre, avec Gwendoline sa voisine de table, que le tatouage bouge ! Le chien le menace de mort ! Dès la fin de la classe, il fait part de sa découverte à ses amis, Marvin, Kevin, et Justin, mais aucun ne le croit sauf Gwendoline. Elle a remarqué que Ereicros, le nom de famille de la remplaçante est l’anagramme du mot « Sorcière ». Simple coïncidence ? Pourquoi le même tatouage apparaît-il sur la cheville de Nordine ? (Disponible en librairie, avec carnet d'activités offert ! ) #lecturedumercredi #lecturedujour #lecture #fannyabadie #legateausurlacerise #romanjeunesse #mystere #aventure #bookstagram #mercredilecture #bookaddict #booknerd #booklover #bookaholic #livraddict #instabook #instalivre #librairie

 

 

 

 

A partir de 8 ans

Aventure - Mystère

123 pages

+ carnet d'activités à détacher

Parution : le 23 août 2017

Editions LE GATEAU SUR LA CERISE

 

 

 

 

Lu dans le cadre d'un partenariat avec les Editions

 

 

 

 

 

 

Un grand merci pour cette lecture !

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

Nordine Bond a une vie sans histoires bien loin des aventures de l’agent secret dont il porte le nom. Tout bascule le jour où une certaine Gladys Ereicros vient remplacer sa maîtresse. Gladys arbore un tatouage étrange, un pit-bull, qui ne manque pas d’intriguer les enfants. Au cours d’un exercice de calcul mental houleux, Nordine découvre, avec Gwendoline sa voisine de table, que le tatouage bouge ! Le chien le menace de mort ! Dès la fin de la classe, il fait part de sa découverte à ses amis, Marvin, Kevin, et Justin, mais aucun ne le croit sauf Gwendoline. Elle a remarqué que Ereicros, le nom de famille de la remplaçante est l’anagramme du mot « Sorcière ». Simple coïncidence ? Pourquoi le même tatouage apparaît-il sur la cheville de Nordine ?

 

 

 

L'avis de *Andy* 14 ans, rêveur et mangeur de papier

 

 

Nordine Bond et ses amis du Clan des 'In n'ont pas tardé à remarquer l'étrange tatouage de la nouvelle maîtresse. Il représente un pit-bull menaçant, particulièrement réaliste. Nordine et Gwen sont persuadés de l'avoir vu bouger sur son bras mais le reste du groupe n'en croit pas un mot. C'est seulement lorsque la maîtresse les punit tous les deux que la situation devient vraiment inquiétante. La nouvelle maîtresse leur a jeté un sort pour se débarrasser d'eux! 

 
Le rythme s'emballe dès les premières pages et je n'ai fait qu'une bouchée de cette petite lecture. La nouvelle maîtresse, froide et menaçante, nous intrigue aussitôt et j'avais hâte de découvrir qu'elles étaient ses véritables intentions. On sent tout de suite que la classe de Nordine est en danger et on n'est pas rassuré du tout.
 
Gwen et Nordine se lancent dans une aventure complètement dingue lorsqu'ils découvrent que leurs amis sont en danger. Une aventure qui n'est pas sans risque et qui ne nous laissent aucun répit. Ils semblent être les seuls à pouvoir déjouer les plans de leur nouvelle maîtresse, qui s'est révélée être une vilaine sorcière sans aucun scrupule. 
 
J'ai aimé que Gwen et Nordine restent déterminés à aider leurs amis malgré leur... propre situation. Je ne vous dis rien sur le sort qui leur a été jeté mais il est clair que je n'aurais pas du tout aimé être à leur place au début. Nordine était en totale panique ! Heureusement, il s'avère que c'est bien utile pour nos deux héros, car finalement, en plus de leur courage, c'est la seule arme qu'il détienne vous vaincre leur ennemi. 
 
C'est un premier tome aussi drôle qu'inquiétant. Il se lit très vite car l'action est au rendez-vous. L'aventure est loin d'être terminée à la fin de ce premier tome et j'ai hâte de découvrir ce qui attend le Clan des 'In. Le mystère plane toujours sur certains personnages et sur leurs sombres projets. Et il semblerait même que cette toute première aventure ait laisser des traces. À suivre...
 

 

 

 

 

 

https://www.blog4ever-fichiers.com/2014/04/771434/artfichier_771434_3906442_201407085355361.jpg

 

 

 

 

 

 

"... - C'est elle? demande Kevin.

- Approchez-vous ! Elle a un tatouage.

De près, la remplaçante s'avère vraiment très grande. Avec ses petits yeux sombre hyper mobiles et une queue de cheval rousse, elle a une vraie tête d'écureuil à l'affut de son quatre heures. Gwen n'a pas menti. Sur son avant bras s'étale le dessin d'un chien méchant, un collier hérissé de pointes autour du cou, en train de ronger la lune. Je n'avais jamais vu un tatouage aussi criant de vérité. On dirait que le chien va sortir de son poignet et nous sauter dessus dès qu'il en aura terminé avec l'astre qu'il prend pour un os... "

 

 

 

 

 

Disponible en librairie, sur AMAZON et FNAC !

 

 

 


 

Fanny Abadie sera en dédicace au Cultura de Portet-sur-Garonne (31)

 

le samedi 28 octobre 2017

 

en compagnie de Elodie Loch-Beatrix, auteure du roman ADN Vampire.


30/09/2017
0 Poster un commentaire

Serafina et la cape noire de Robert Beatty

 En bonne compagnie, toujours � �« Tâche de ne jamais te faire remarquer. Et quoi qu’il arrive, ne dis à personne comment tu t’appelles ni qui tu es. Tu entends ? »
Serafina n’a jamais désobéi à son père. Même si elle ignore pour quelle raison il la tient cachée dans les sous-sols du manoir de Biltmore. Quand elle se sent trop seule, Serafina se faufile dans les sombres recoins de l’immense demeure pour observer ses riches habitants. Une nuit, elle assiste à l’enlèvement d’une fillette par un homme portant une grande cape noire. Bien décidée à le démasquer, Serafina va faire ce qu’elle redoute le plus : sortir au grand jour et pénétrer dans la sombre forêt qui entoure le manoir… #lecture #bayard #aventure #lecturedujour #lecturedumoment #bookstagram #bookaholic #booknerd #serafina #robertbeatty #bookaddict #instabook #instalivre #libraire #jeunesse #readingtime #book #books #bookish #bookishgirl #booklove #timetoread

 

 

 

A partir de 10 ans

Mystère - Fantastique

409 pages

Parution : le 13 septembre 2017

Editions BAYARD JEUNESSE

 

 

 

 

Lu dans le cadre d'un partenariat avec

 

 

 Bayard Éditions

 

que nous remercions pour cette bien mystérieuse lecture !

 

 

 

 

Synopsis :

 

 

« Tâche de ne jamais te faire remarquer. Et quoi qu’il arrive, ne dis à personne comment tu t’appelles ni qui tu es. Tu entends ? »


Serafina n’a jamais désobéi à son père. Même si elle ignore pour quelle raison il la tient cachée dans les sous-sols du manoir de Biltmore. Quand elle se sent trop seule, Serafina se faufile dans les sombres recoins de l’immense demeure pour observer ses riches habitants. Une nuit, elle assiste à l’enlèvement d’une fillette par un homme portant une grande cape noire. Bien décidée à le démasquer, Serafina va faire ce qu’elle redoute le plus : sortir au grand jour et pénétrer dans la sombre forêt qui entoure le manoir… 

 

 

 

 

L'avis de *Sissi* 21 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

 

 

Caroline du Nord, à la fin du XIXème siècle. Serafina a grandi dans les sous-sols du manoir Biltmore. Son père l'y cache depuis toute petite. Il lui a fait promettre de rester discrète et de ne pas s'aventurer dans la sombre forêt qui entoure le domaine. C'est seulement la nuit tombée que la jeune fille quitte son repère pour se promener dans les couloirs obscurs de la demeure. Elle se faufile partout et assure la mission qui lui a été assignée par son père, celle de chasser les rats. Jusqu'au jour où une enfant est kidnappée sous ses yeux, par l'Homme à la cape noire. Un événement qui va bouleverser son quotidien... 

 

Serafina semble être une jeune fille bien différente des filles de son âge, et c'est la première chose qui nous interpelle. Elle est différente physiquement, mais pas seulement. Elle est curieuse et tenace, elle fait preuve de bravoure, mais il y a quelque chose en elle de plus sauvage, de presque animal, qui ne manque pas d'attirer notre attention. On ne peut s'empêcher de se questionner au sujet de cette petite créature de la nuit et ce, dès les premières pages. Pourquoi doit-elle rester cachée dans les sous-sols? Que lui cache son père exactement?

 

Nous partons en quête de vérités, mais c'est sans compter les autres mystères du roman. De quoi nous tenir en haleine jusqu'au bout! L'Homme à la cape noire continue de s'attaquer au manoir Biltmore et Serafina est bien décidée à résoudre cette énigme, quitte à mettre sa vie en danger pour protéger les enfants du domaine. S'agit-il d'un étranger qui s'introduit dans le manoir? S'agit-il d'un invité des Vanderbilt? Ou pire encore, s'agit t-il d'un... démon? J'ai trouvé l'identité de cet effrayant kidnappeur un petit peu avant Serafina, mais je n'ai pas été moins surprise par la suite des événements. Surtout dans la dernière partie du roman où la magie est plus présente que jamais. L'aventure en est devenue sombre, excitante et passionnante.

 

J'ai beaucoup aimé l'ambiance de ce roman jeunesse. Très mystérieuse tout au long de la lecture, et de plus en plus lugubre. Mais surtout, j'ai apprécié les descriptions qui nous immergent totalement dans le monde de Serafina. Que ce soit la demeure des Vanderbilt ou encore les ténèbres de la forêt, les décors prennent forme en un clin d'œil et on se laisse guider par notre curiosité, frissonnant. J'ai passé un agréable moment et je ne peux que vous conseiller cette lecture jeunesse, idéale en cette saison.

 

 

 

 

https://www.blog4ever-fichiers.com/2014/04/771434/artfichier_771434_3906442_201407085355361.jpg

 

 

 

 

 

 

"... Plantée à la lisière de la forêt, elle s'efforça de porter son regard aussi loin que possible entre les arbres. Cela faisait des années qu'elle entendait raconter des histoires de gens qui s'étaient perdus dans les bois et qui n'étaient jamais revenus. Elle se demandait quels dangers pouvaient bien rôder dans la forêt. S'agissait-il de la magie noire, de démons ou de quelques monstres abominables? De quoi son père avait-il donc si peur? "

 

  

 

 

 

"... De temps en temps, elle rêvait de porter une jolie robe, des rubans dans les cheveux et des souliers vernis. Et par moments, juste de temps à autre, l'envie lui prenait, non seulement d'écouter les conversations des gens autour d'elle, mais de leur parler. Pas uniquement de les voir, mais d'être vue... "

 

 

 

 

 

"... Notre caractère n'est pas défini par les combats que nous gagnons ou perdons, mais par ceux que nous osons mener... " 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie, sur AMAZON et FNAC !

 

 


28/09/2017
4 Poster un commentaire