* Rêveurs et mangeurs de papier *

* Rêveurs et mangeurs de papier *

Fille de l'eau de Emmi Itaranta


300 pages

Paru le 8 janvier 2015

Editions Presses De La Cité

 

Synopsis :

Noria est encore adolescente quand, à la mort de son père, elle est nommée maître du thé de son village. Dans un monde qui tente de se relever d'une guerre qui a épuisé les réserves d'eau potable, la jeune fille est à présent garante des traditions d'un temps révolu et protectrice d'une source secrète que sa famille protège depuis toujours. Mais bientôt, les militaires de la Nouvelle Qian - le gouvernement qui régit la société - décident d'enquêter sur l'apparente abondance des ressources d'eau du village. Alors que l'eau se fait de plus en plus rare, Nora devra faire un choix : se battre ou coopérer?

 

L'avis de *S, 24 ans, rêveuse et mangeuse de papier*

 

Noria doit succéder à son père en tant que maître de thé. Il lui a appris la cérémonie de thé dans les moindres détails et la valeur de l'eau. C'est un héritage particulier, lourd, surtout quand l'eau potable se fait rare. Surtout quand l'utilisation de l'eau est surveillée, rationnée par les autorités. Et plus encore, quand son père lui dévoile l'existence d'une source secrète.

 

Nous voilà plongés dans une époque future où l'utilisation de l'eau est surveillée et où les crimes d'eau sont malheureusement fréquents et punis sévèrement. A coté de cette pénurie d'eau, on découvre Noria, jeune fille et future maître de thé, à qui on confie la protection d'une source secrète d'eau pure. On a vite conscience que c'est un petit coin magique qui mérite d'être protégé. Mais Noria détient tout de même un secret énorme. C'est une grosse responsabilité et c'est risqué, surtout quand l'armée commence à fouiner. Elle a le contrôle sur quelque chose que beaucoup convoite et selon ses choix, ça peut faire toute la différence. D'ailleurs, on ne sait pas trop ce que ça va donner, ni comment on réagirait dans la même situation.

 

A cause de ça, on sent aussi l'écart qu'il y a entre sa vie, en tant que fille de maître de thé, et celle des villageois ou celle de son amie Sanja, dont la petite soeur est malade à cause de l'eau sale qu'on leur distribue. Ca fait d'abord un peu mal au coeur de voir cette source d'eau pure juste là, sans qu'elle puisse être partagée, puis on comprend tout ce que ça implique si elle décidait d'en faire profiter.

 

Ce que j'ai le plus apprécié, c'est tout ce que dégage l'apprentissage du maître de thé. La cérémonie de thé est décrite comme un art, comme quelque chose de sacré et j'ai trouvé ça très beau. Malgré la rareté de l'eau potable, les gens acceptent et apprécient cette cérémonie. C'est une coutume respectée et elle a une valeur que je n'aurais jamais soupçonnée si je ne l'avais pas lu. Cela m'a vraiment impressionné! 

 

Noria est aussi fascinée par le monde d'antan, alors quand Sanja et elle trouvent des enregistrements dans la Fosse, un espèce de dépotoir où de vieux objets sont entassés, elle voit là un moyen d'en apprendre un peu plus. Et leur contenu est plein d'espoir pour Noria. Ce sont des récits du monde d'antan, des morceaux de vérité. Y aurait-il d'autres sources secrètes, en terres interdites? 

 

"

- J'aurais bien envie de me frayer un chemin jusqu'au fond de la fosse. Peut-être qu'on pourrait alors comprendre quelque chose au monde d'antan. Et aux gens qui se sont débarrassés de tout ça.
- Tu penses trop à eux.
- Toi aussi, tu y penses. Sans ça, tu ne viendrais pas ici.
- Non. Je m'intéresse seulement à leurs appareils, ce qu'ils savaient faire et à ce qu'ils nous ont laissé là.
Elle posa la main sur mon bras. A travers le tissu de ma manche, je sentais ses doigts chauds, et le soleil tout autour : deux chaleurs différentes, côte à côte.
- Ca ne vaut pas la peine de penser à eux, Noria. Eux, ils ne pensaient pas à nous.
J'ai essayé de suivre son conseil, mais leur monde, le monde d'antan, coule dans notre monde, le monde présent, avec son ciel, sa poussière. Le monde présent, le monde qui existe, a-t-il jamais coulé dans leur monde, dans le monde qui fut jadis?

"

C'est pour moi une lecture unique en son genre. A la base, je m'attendais à de la science fiction, animée en terme d'action. Et j'étais bien loin de l'ambiance du livre. Il se trouve que c'est le genre de livre qui n'a pas besoin d'action pour être lu. Le déroulement de l'histoire reste pourtant captivant. Le rythme est en effet lent mais ça correspond parfaitement au décor qui ressort du livre. C'est calme et soigné, même si le sujet effraie quelque peu. L'écriture est douce, poétique, c'est vraiment très agréable.

  

C'est une histoire qui marque par son sujet et qui fait sérieusement réfléchir aux traces qu'on laisse derrière nous. Voilà une belle découverte et je ne dirais pas non à une suite, rien que pour retrouver cette ambiance toute douce.

 

star.pnghttp://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_4527625_201502094824946.pnghttp://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_4527625_201502094824946.pnghttp://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_4527625_201502094824946.pngstar_half.png

 

*S*

 

Pour acheter votre exemplaire (18€) :  FNAC - AMAZON



09/02/2015
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 111 autres membres