* Rêveurs et mangeurs de papier *

* Rêveurs et mangeurs de papier *

La Cité des méduses de Emmi Itaranta

 

 

 

Dystopie - Science Fiction

360 pages

Parution : le 12 janvier 2017

Editions PRESSES DE LA CITE

 

 

 

Synopsis :

 

C'est sur cette île, dans la cité des Méduses, qu'Eliana, citoyenne modèle, a grandi. Tisseuse au palais des Toiles, elle s'acquitte chaque jour avec application de sa tâche, dissimulant au monde un lourd secret. Sa solitude prend fin lorsqu'une intruse est découverte dans le palais, la langue coupée. D'où vient-elle ? Que fait-elle ici ? Le seul indice tient en un prénom tatoué sur sa main : "Eliana ". Les deux jeunes femmes se retrouvent bientôt au coeur d'une machination orchestrée par le Conseil. Et si, pour survivre et sauver l'île des eaux qui commencent à envahir les rues, Eliana n'avait d'autre solution que de faire appel à ce don qu'elle avait jusqu'alors considéré comme une malédiction : rêver ?

 

 

L'avis de *S*, 26 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

 

 

Eliana vit sur l'Ile, dans le Palais des Toiles. Jeune tisseuse, elle suit les ordres et se fond dans la masse pour protéger son secret. Jusqu'au jour où elle découvre une inconnue blessée, au bord de la plage. Une inconnue à la langue coupée, qui, au creux de la main, porte le prénom d'Eliana gravé à l'encre invisible ...

 

C'est le deuxième roman de cette auteure finlandaise que je lis et j'avais vraiment hâte de retrouver sa plume. Une plume reconnaissable par sa douceur et sa poésie. Emmi Itaranta nous conte ici les aventures d'une jeune tisseuse, qui va être contrainte de remettre en cause le monde dans lequel elle vit. J'ai particulièrement aimé découvrir les petits mystères de l'Ile. On découvre petit à petit de quelle façon elle s'organise autour des différents Palais des Talents et du Conseil. Mais c'est la grande peur de ses habitants qui interpelle le plus : la peste onirique. Sur cette île, toute personne sujette aux cauchemars est considérée comme Impur. Mais en quoi les Songeurs sont-ils une menace?

 

Après une lente introduction, on commence peu à peu à imaginer à quoi peut bien ressembler cette île. L'auteure a pris soin des descriptions et de son cadre à la fois enchanteur et obscur. Elle tisse peu à peu son univers et ne se précipite pas. Il faut un temps pour se familiariser avec son monde et pendant plusieurs chapitres on avance dans la brume. C'est un peu comme déambuler dans le Palais des Toiles, aux cotés d'Eliana et d'écarter doucement les toiles sur notre passage. On ne sait pas où on va, mais on y va de bon coeur pour le plaisir de la découverte. Et c'est là que se cache le talent de l'auteure. Même avec ce rythme lent, elle nous entraîne.

 

Eliana, quant à elle, apparaît d'abord comme une tisseuse parmi tant d'autres. Elle est discrète et attentive au monde qui l'entoure. Elle fait sagement ce qu'on lui demande, sans se faire remarquer. Mais l'arrivée de Valéria, l'inconnue blessée, lui permet de remettre en cause la parole du Conseil, et tout ce en quoi elle croyait jusqu'à présent. De nombreuses épreuves l'attendent et les silences de Valéria cachent tant de choses. J'avais hâte de découvrir de quoi il s'agissait exactement. La deuxième partie est alors riche en révélations et en découvertes passionnantes, entre autres sur les origines de l'Ile.

 

Ce roman aurait pu être parfait mais les personnages secondaires ne sont pas tellement développés. Le potentiel est énorme avec la jeune Valéria, le frère d'Eliana, puis plus tard avec ses différents alliés. Pourtant, l'auteure met l'accent sur les aventures de la tisseuse. On a déjà un beau contenu mais c'est à mon avis un petit peu dommage. Puis, lorsque j'ai refermé ce roman, j'ai réalisé que j'avais encore quelques questions en tête, avec certains éléments qui restent indéchiffrables et assez obscurs. Mais dans l'ensemble, j'ai vraiment passé un très bon moment. La Cité des Méduses est un roman bien mystérieux et singulier. Et c'est vérifié, la plume de l'auteure fait partie de celles qui me parlent et me touchent. Je me tournerai vers ces futurs romans sans problème.

 

 

 

 Ma note : 7,5/10

 

 

 

 

 

Lire un << EXTRAIT >>

 

 

 

 

"... Jadis, l'île était un vaste hallier habité par des bêtes sauvages : un lieu cruel, dangereux, où il était facile de se perdre pour ne plus jamais revenir. Mais nos ancêtres prirent leurs torches et leurs épées pour faire fuir les bêtes brutes, et par leur courage héroïque ils construisirent, au prix de lourdes pertes, les premières fondations de la ville que nous connaissons. Dans le berceau de la mer, ils recueillirent l'algue à soie et le corail de sang, ils envoyèrent leurs nefs sur les gouffres amers pour fonder les premiers itinéraires commerciaux tels que vous les voyez sur ces cartes... "

 

 

 

 

 

Pour acheter votre exemplaire (20€)

AMAZON - FNAC



04/02/2017
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 116 autres membres