* Rêveurs et mangeurs de papier *

* Rêveurs et mangeurs de papier *

Lance des paillettes (même si ta vie part en miettes) de Mara Andeck

 

 



Young Adult - Contemporain

A partir de 13 ans

280 pages

Parution : le 10 mars 2017

Editions FLEURUS

 

 

 

Synopsis :

 

Teresa, appelée Tess, a 14 ans et des opinions affirmées sur ce que serait un monde meilleur pour elle et les ados de son âge. Elle n’hésite pas à donner son avis sur tout, par des lettres au ministère de l’éducation sur les horaires de début de cours, au directeur de l’école sur l’utilisation des portables à l’école, etc. Pour les vacances d’été, elle voulait partir seule en Espagne avec Jojo, sa meilleure amie. Mais ses parents, plutôt qu’un voyage,lui proposent un déménagement dans un immeuble où chaque membre de sa famille aura un appart, sa tante et son oncle et leurs 4 enfants, son grand-père, son cousin au dernier étage et eux. Super…

 

 

 

L'avis de *Sissi* 21 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

 

Tess a quatorze ans et projette de partir en voyage en Espagne avec sa meilleure amie Jojo. Ce serait l'occasion de se découvrir et peut-être même de tomber amoureuse pour de vrai. Mais ses parents ne sont pas d'accord. A la place, ils lui proposent un projet de déménagement un  peu dingue : une cohabitation avec les grands-parents, les oncles et tantes, les cousins et cousines. Toute la famille sera réunie. Avec trois générations dans la même maison, un bon gros bazar et pas mal de stress, Tess est bien loin de son été de rêve...

 

Tess est une adolescente de quatorze ans en pleine crise existentielle. Elle aimerait que ses parents lui fassent confiance. Elle aimerait avoir son mot à dire et pouvoir prendre ses propres décisions. Elle aimerait voir autre chose. Elle aimerait se découvrir. Elle aimerait améliorer le monde, aussi. Les jeunes lectrices n'auront aucun mal à s'identifier à elle. C'est une ado qui a du tempérament et l'envie d'exprimer son opinion et ses désaccords. J'ai vraiment aimé la voir faire des efforts malgré son manque d'enthousiasme et alors que ses projets sont complètement tombés à l'eau. Elle montre qu'elle est une ado mature et positive quand bien même la fameuse cohabitation n'est pas une partie de plaisir.

 

C'est une drôle de famille que nous présente Tess et la cohabitation semble être une bien mauvaise idée. Pourtant, on se met à apprécier les petites surprises qu'elle nous réserve. C'est beaucoup de bruit et de disputes, mais aussi finalement beaucoup de tendresse (le petit Léo est craquant !). Un peu de paillettes dans sa vie. Mais, il y a surtout ce petit évènement inattendu qui vient chambouler encore un peu plus l'été de Tess. Un évènement qui nous fait sourire. Il est finlandais. Il s'appelle Mika. Il n'est pas très bavard. Et il est venu passer quelques semaines chez les Walter. Une situation que Tess n'avait pas du tout prévu, encore une fois. Je vous laisse découvrir la suite !

 

Verdict : Un bon moment de lecture. Une petite histoire agréable à lire. Tess a droit a des vacances mouvementées mais pas de la façon qu'elle l'imaginait et c'est ce qui fait le charme du récit. On parle des préoccupations d'une jeune fille qui est arrivée à un âge où on a envie de se faire entendre. Un âge où on a envie de plus. Mais pour lequel on est toujours considéré comme un enfant.  La couverture du roman est assez originale, et pour le coup très représentative des idées abordées par l'auteure. Couverture qui m'avait d'ailleurs rendu très curieuse et celle-ci parle d'elle même avec ce poisson rouge qui saute d'un petit bocal à un autre plus grand.

 

 

 

https://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_3906442_201407085355361.jpg

 

 

 

 

 

"... Sympa? C'était exactement ce que je craignais. En clair, ça voulait dire : tu ne déranges personne, mais tu n'intéresses personne non plus. Et comme tu ne casses jamais rien et qu'on a toujours besoin d'un peu de public, on peut t'inviter à des fêtes sans problème. J'étais donc à peu près comme ces chips en polystyrène qu'on utilise pour remplir le vide dans les cartons afin qu'il n'arrive rien aux choses à l'intérieur, qui elles sont vraiment précieuses. Eh ben super.

Sympa. J'avais été étiqueté "sympa" parce que en sixième et en cinquième j'avais été silencieuse, timide et discrète. Ca avait beau être terminé depuis longtemps, personne ne s'en rendait compte. Car à l'école, le mot d'ordre c'était : star un jour, star toujours. Loser un jour, loser toujours. Et sympa un jour, sympa toujours. Ca demande beaucoup de travail dès qu'on veut changer les choses, et cela peut même ne jamais marcher.

Pourtant je ne voulais plus être une particule en polystyrène sans importance, je voulais être un exemplaire unique et précieux..." 

 

 

 

 

 

Pour acheter votre exemplaire (15,90€)

AMAZON - FNAC



06/04/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 114 autres membres