* Rêveurs et mangeurs de papier *

* Rêveurs et mangeurs de papier *

Les Chiens de Allan Stratton

 

Mystère - Paranormal - Thriller

320 pages

Parution : le 21 octobre 2015

Editions MILAN

 


Synopsis :

Cameron devait être à l’abri pour de bon, dans cette vieille ferme paumée au milieu de nulle part. Son père ne les dénicherait jamais dans un coin pareil, avait dit sa mère. N’empêche, dès le premier jour, Cameron sent bien que quelqu’un est déjà là. Invisible, mais il le sent. Il l’entend même parfois.  Quels secrets va-t-il découvrir dans cette baraque ?

 

L'avis de *S* 25 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

Cameron et sa mère passent leur temps à fuir. A fuir un père et un mari dangereux. Cette fois-ci, ils emménagent dans une ferme isolée au beau milieu des champs de maïs, là où il ne pourra pas les retrouver. Mais Cameron en a assez de cette situation, il se sent seul et ne comprend pas pourquoi on l'éloigne de cette manière de son père qui lui manque. Et puis... sa nouvelle maison n'est pas franchement rassurante... Il sent une présence...

 

Très vite attirée par la couverture au décor sinistre, je me suis dit que c'était exactement la période pendant laquelle j'aimerais lire ce roman. Histoire de se faire quelques frayeurs! Mission accomplie : frissons, mystères et sombres secrets sont au rendez-vous.

 

J'ai d'abord eu un peu de mal avec Cameron au début de l'histoire. C'est un ado un peu perdu, perturbé, et j'ai eu du mal à comprendre qui il était, à me faire une idée de son caractère. On est dans sa tête et on sent que c'est une personne fragile qui vit mal la paranoia de sa mère, ces départs précipités, cette fuite. A chaque fois, il doit laisser sa maison et ses amis derrière lui, entrer dans une nouvelle école et recommencer. Encore et encore. Lorsqu'il nous fait part des brefs souvenirs plus ou moins agréables qu'il a avec son père, j'ai eu plus de facilités à le comprendre et à m'attacher à lui. C'est un roman qui évoque la violence conjugale et surtout, ses répercussions psychologiques. La situation familiale de Cameron nous touche et nous fait comprendre petit à petit son comportement.

 

Comme sa mère, Cameron a tendance à s'imaginer des tas de scénarios. Il se flanque la frousse tout seul et du coup on ne sait jamais si c'est son imagination qui lui joue des tours, où si il y a vraiment de quoi avoir peur. Vivre dans une telle demeure, isolée, sur laquelle des rumeurs courent, n'aide bien évidemment pas. Cameron pense qu'il y a quelqu'un qui l'observe. Il entend une voix, il sent une présence. Celle d'un enfant, qui s'appelle Jacky, et qui a laissé ses dessins dans la cave. L'imagination de Cameron s'emballe et il se réfugie dans son monde. L'auteur joue beaucoup avec ça et on est dans l'incertitude totale. Est-ce que c'est arrivé? Jacky existe t-il seulement dans sa tête? Perd-il la tête?

 

Pour se rassurer, Cameron part à la recherche de la vérité. A partir de ce moment là, je ne pouvais plus lâcher ma lecture. On ne cherche plus seulement à savoir si Cameron est fou. On veut également découvrir ce que cache cette ferme, ce que l'étrange voisin et propriétaire M.Sinclair pourrait bien cacher lui aussi. Les rumeurs parlent de disparitions, de meurtres, et de chiens....  Cameron commence à fouiller pour connaître l'histoire de la ferme, et l'histoire du petit Jacky. Il met alors le nez dans une affaire familiale des plus étranges, voire même inquiétante (dont certains aspects nous font tristement penser à l'histoire de Cameron).  J'ai vraiment aimé son obstination. Le voir aller jusqu'au bout pour se libérer, pour libérer Jacky, même si tout le monde le croit dérangé. On angoisse avec lui au fur et à mesure des découvertes. Et la pression se relâche seulement dans les dernières pages. Dans lesquelles on retrouve un équilibre pour Cameron, un peu d'espoir et après lesquelles on peut enfin respirer!    

 

VERDICT : Une lecture frisson comme je les aime, c'est à dire sans être trop trop effrayante. J'ai réussi à dormir ensuite, ouf! Elle entre d'ailleurs dans la catégorie des thrillers destinés aux adolescents, alors si vous êtes un peu froussard c'est parfait!

 

 

https://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_3906442_201407085355361.jpg

 

 

"...
- Y a des années, le fermier qui habitait dans ta baraque s'est fait tuer par ses chiens.
- Sérieux?
Benjie a un sourire jusqu'aux oreilles.
- Génial, hein? Déchiqueté et dévoré! Tu peux demander à n'importe qui. L'histoire est célèbre dans le coin.
La porte s'ouvre. Cody et sa bande s'avancent dans l'allée. Benjie se tait durant leur passage.
- Les gens racontent que leurs voix hurlent avec le vent, il ajoute alors qu'on empoigne nos sacs et qu'on descend à la suite des autres. Des parents disent à leurs gamins que, s'ils sont pas sages, les chiens les emmèneront...
..." (Page 87)

 

 

Lire un << EXTRAIT >>

 

 

 

 

 

Pour acheter votre exemplaire (14,50€)

AMAZON - FNAC



08/11/2015
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 115 autres membres