* Rêveurs et mangeurs de papier *

* Rêveurs et mangeurs de papier *

Les chroniques d'Oakwood de Marianne Stern

202 pages

Editions du CHAT NOIR

 

Synosis :

Oakwood, son église, sa grange abandonnée, ses tavernes, son cimetière. Et ses sorcières, au grand dam des prêtres qui se succèdent sans parvenir à éradiquer les diableries.

Lorsque la nuit tombe, les ombres s’étirent et drapent le hameau d’un manteau de noirceur, laissant à la lune le soin d’épier les plus sombres desseins. Cruelles malédictions et engeances démoniaques arpentent alors librement les rues aux faveurs de l’obscurité ; mieux vaut ne pas s’attarder en-dehors des logis, au risque de rencontrer la Mort au détour d’une bâtisse.

Pourtant, le vieux cimetière attire bien des convoitises… Certains affirmeront avoir aperçu la lueur chétive d’une lanterne au détour d’une tombe, d’autres diront avoir entendu des hurlements déchirants briser la torpeur nocturne. Les plus folles rumeurs circulent au village, mais ses habitants s’accordent à dire qu’il ne se trame rien d’anormal.

Entre spectres, pentacles, corbeaux et cadavres, quelques téméraires se risquent toutefois à des errances en solitaire. L’un en quête de l’être aimé, l’autre animé par une vengeance inassouvie, ou tout simplement, à la recherche du repos éternel. Or tous ignorent que dans l’ombre, la demoiselle d’Oakwood veille…

 

L'avis de *S, 24 ans, rêveuse et mangeuse de papier* :

 

Il s'agit de plusieurs petites histoires autour du cimetière et des habitants d'Oakwood. Je pensais d'abord que c'était aléatoire (un grand mélange niveau chronologie) et qu'il n'y avait aucun lien entre chaque. Du coup, j'ai eu assez peur qu'il n'y ai pas de vraie fin. Et fiouf, doigt dans l'oeil! ^^

 

Ces histoires se mêlent autour d'un même personnage : la fille qui erre dans le cimetière. C'est la petite Lynn que nous découvrons au tout début, avec un père qui la bat parce qu'elle est muette. Tout ça parce qu'il ne veut pas que sa fille soit considérée comme une sorcière. 

Parce qu'à cette époque et à Oakwood, si vous avez un comportement bizarre, c'est direct le bûcher. Quitte à condamner des innocents. Les prêtres voient le mal partout, persuadés que le mauvais sort s'est abattu sur le village. Et ces pauvres gens (le plus souvent innocents) sont condamnés à mort et ne méritent ni cercueil, ni pierre tombale. Et les voilà maudits, âmes errantes dans le cimetière, avec le seul espoir d'être libérés et trouver enfin le repos.

 

J'ai beaucoup aimé cette ambiance assez sombre et lugubre, frôlant presque l'angoissant et le glauque par moment. Toutes les histoires avaient leur intérêt et on en apprend davantage sur Lynn et ce qu'elle peut faire pour les victimes de la malédiction à chaque page. Mon seul petit bémol : certaines histoires étaient trop courtes. Elles ont toutes ce coté mystérieux et lugubre qui m'attire tant, mais pour certaines, j'avais envie de retrouver les personnages plus tard tellement ils étaient intéressants et ça n'a pas été le cas. Alors je boude... ^^

 

J'ai également aimé le style d'écriture de l'auteure, ça change! Un peu de poésie au beau milieu de cette ambiance sombre, en plus d'un déroulement de l'histoire assez original puisqu'on ne sait jamais où on se situe dans le temps. Alors même si ce n'est pas un genre qui plairait à tous les lecteurs, à cause d'un style particulier, l'auteure m'a vite convaincue.

 

https://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_3943878_201407222526675.jpg

*S*

 

Pour acheter votre exemplaire (14,90€) :

http://editionsduchatnoir.com/shop/fr/romans/24-les-chroniques-d-oakwood-9791090627093.html



15/10/2014
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 116 autres membres