* Rêveurs et mangeurs de papier *

* Rêveurs et mangeurs de papier *

Metro 2033 de Dmitry Glukhovsky

 


Post-apocalypse

864 pages

Parution : le 11 janvier 2017

Editions LE LIVRE DE POCHE

 

 

Synopsis :

 

2033. Une guerre a décimé la planète. La surface, inhabitable, est désormais livrée à des monstruosités mutantes. Moscou est une ville abandonnée. Les survivants se sont réfugiés dans les profondeurs du métropolitain, où ils ont tant bien que mal organisé des microsociétés de la pénurie.
Dans ce monde réduit à des stations en déliquescence reliées par des tunnels où rôdent les dangers les plus insolites, le jeune Artyom entreprend une mission qui pourrait le conduire à sauver les derniers hommes d'une menace obscure... mais aussi à se découvrir lui-même à travers des rencontres inattendues.

 

 

 

L'avis de *Jim* 19 ans, rêveur et mangeur de papier

 

 

2033.  Moscou. Ravagée par les bombes nucléaires, la surface de la Terre est inhabitable. Contraint de se terrer, les derniers survivants moscovites se sont réfugiés dans les stations de métro de la ville. Malheureusement,  la survie est plus que difficile dans  ce monde souterrain. Bien des dangers guettent les milliers de réfugiés. Pour sauver sa station menacée par d'étranges créatures qui envahissent peu à peu le métro, le jeune Artyom est chargé d'une mission. Il a un message à livrer et son voyage s'annonce périlleux...  

 

C'est avec beaucoup d'enthousiasme que j'ai commencé ma lecture. Les retours des lecteurs sont franchement élogieux et j'avais super hâte de découvrir à mon tour cet univers post-apocalyptique. Malheureusement, l'auteur a fini par me perdre dans les ténèbres du métro.

 

Rapidement, le décor est planté et il fait son petit effet. J'ai beaucoup aimé découvrir les tunnels et leurs dangers avec les yeux du jeune Artyom. C'est l'occasion pour cet orphelin qui a grandi au milieu de soldats, de faire le plein de connaissances sur le monde qui l'entoure. Il en voit de toutes les couleurs et c'est avant tout une longue lutte  pour sa survie et celles des autres.

 

On voyage alors de station en station, en faisant de multiples rencontres. Beaucoup, beaucoup de rencontres. Très variées. Chaque station regroupant des hommes animés par les mêmes convictions (politiques, religieuses...). C'est très intéressant, tant l'organisation diffère d'une communauté à une autre.  C'est là que j'ai trouvé bien dommage que l'auteur ne laisse pas la chance à certains personnages de s'attarder auprès d'Artyom.

 

Phénomènes mystérieux, mutants, conflits entre stations... Le périple d'Artyom réserve quant à lui quelques surprises et les éléments insolites ne manquent pas. D'ailleurs, je ne m'attendais pas du tout à la petite touche fantastique. Malgré tout, j'ai ressenti quelques longueurs et le rythme de lecture en prend vraiment un coup. 

 

En bref, un roman russe pas mauvais. Mais pas pour moi. J'ai eu bien du mal à entrer dans cet univers et j'ai mis le temps avant de trouver la quête d'Artyom vraiment intéressante. Son voyage est très long (trop long?) et les personnages sont bien trop nombreux pour nous marquer individuellement. J'ai tout de même beaucoup apprécié l'ambiance, le vrai point fort de ce beau pavé. Dès les premiers chapitres on plonge dans un univers lugubre et angoissant. Les tunnels sombres sont loin d'être rassurants et ce cadre est exploité comme il se doit. 

 

 

 

 

 

 Ma note : 12/20

 

 

 

 

Pour acheter votre exemplaire (9,90€)

AMAZON -  FNAC



11/02/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 116 autres membres