* Rêveurs et mangeurs de papier *

* Rêveurs et mangeurs de papier *

U4 - Yannis de Florence Hinckel

 

Post Apocalyptique

400 pages

Parution : le 27 août 2015

Editions NATHAN / SYROS

 

Synopsis :

Yannis vit à Marseille. Ses parents et sa petite sœur sont morts. Maintenant, il voit leurs fantômes un peu partout– peut-être qu’il devient fou ? Quand il sort de chez lui, terrifié, son chien Happy à ses côtés, il découvre une ville prise d’assaut par les rats et les goélands, et par des jeunes prêts à tuer tous ceux qui ne font pas partie de leur bande. Yannis se cache, réussit à échapper aux patrouilles, à manger… Mais à peine a-t-il retrouvé son meilleur ami que ce dernier se fait tuer sous ses yeux. Il décide alors de fuir Marseille et de s’accrocher à son dernier espoir : un rendez-vous fixé à Paris…

 

L'avis de *S*, 25 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

Yannis n'a nul part où aller. Sa famille n'a pas survécu au virus U4 et depuis, il reste cloitré chez lui, avec pour seule compagnie son chien Happy. C'est Adrial, son avatar dans le jeu WOT, qui lui donne finalement le courage d'avancer, le rend plus téméraire, et qui l'aide à mettre sa sensibilité de coté quand c'est nécessaire. Il quitte alors Marseille pour se rendre à Paris, au rendez-vous fixé par Khronos, maître du jeu virtuel WOT...

 

Je finis l'aventure U4 avec ce quatrième tome. J'avais déjà bien apprécié les trois autres tomes et c'est avec beaucoup de curiosité que je me suis penchée sur ce tout dernier volume. Bon, j'avoue, comme à chaque nouveau tome de cette série, avoir hésité de peur de me lasser, et de lire des scènes déjà vus. Au final, j'ai beaucoup apprécié cette nouvelle narration et l'agréable plume de Florence Hinckel, que j'avais déjà eu l'occasion de découvrir. L'ambiance post-apocalyptique est toujours bien présente avec les rues dévastées, les magasins pillés, la survie et la violence des jeunes... On suit l'avancée de Yannis jusque Paris et même si on connaît certaines étapes de son parcours, il est intéressant de découvrir les détails passés sous silence dans les trois autres tomes et ce qu'il lui est arrivé avant de rencontrer Stéphane, puis Koridwen et Jules.

 

Yannis est hanté par sa famille. Parfois, il voit leurs fantômes. Et c'est peut être pour cette raison que le point de vue de Yannis est celui qui m'a le plus touché, parmi les quatre de la série. Comme beaucoup, il tenait beaucoup à sa famille. Et il a l'impression que le bonheur n'existera plus jamais dans ce monde. Comment reconstruire après tout ça? C'est un personnage qui se démarque surtout par sa sensibilité. Il a peur de perdre ce qu'il y a de bon en lui, ses valeurs, comme le respect des autres. Je l'ai trouvé très humain et ces peurs étaient justifiées. Il ne veut pas voir les survivants se comporter comme des bêtes, et s'entretuer. En fait, il a tout simplement peur de perdre son identité, son humanité et on ne peut que se demander comment on réagirait à sa place, en tant que survivant. Avec toute cette violence qui se propage déjà dans leur monde...

 

Pour finir, je féliciterai une nouvelle fois les auteurs, qui ont sacrément bien relever le défi. Autant je n'étais pas complètement satisfaite par ma première lecture, autant l'ensemble des quatre tomes est très intéressant. C'est un concept ambitieux et impressionnant qui m'a beaucoup plu. Quatre aventures différentes et pourtant complémentaires nous sont présentées. Quatre plumes distinctes, en accord avec la personnalité des personnages, que nous découvrons l'une après l'autre. Bravo!

 

 

Une belle découverte pour l'ensemble de la série U4!

 

(puis bon... je vous avoue, j'ai un peu l'impression que ce n'est pas fini... enfin... j'aimerais bien ^^)

 

 

Ma note : 8/10

 

 

U4, c'est aussi :

 

Koridwen de Yves Grevet

Jules de Carole Trébor

Stéphane de Vincent Villeminot

 

 

Pour acheter votre exemplaire (16,90€)

AMAZON - FNAC



17/11/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 111 autres membres