* Rêveurs et mangeurs de papier *

* Rêveurs et mangeurs de papier *

Winter People de Jennifer McMahon

 

 

 

 

Terreur / Fantastique

408 pages

Parution : le 1er février 2017

Editions LE LIVRE DE POCHE

 

 

 


Synopsis :

 

« J’avais aussi compris qu’il valait mieux éviter de la contrarier. Tantine s’emportait vite et n’appréciait guère qu’on la contredise. Quand quelqu’un refusait de la payer, elle versait une poudre noire tirée d’une de ses bourses en cuir sur sa maison en marmonnant d’étranges incantations. (…)
― S’il te plaît, réponds-moi, Tantine. Est-ce qu’on peut faire revenir les morts ? ai-je insisté en jetant une poignée de têtes-de-violon dans son panier.
Elle m’a dévisagée longuement de ses petits yeux noirs, la tête penchée.
― Oui, il y a bien un moyen. Les rares qui le connaissent le transmettent à leurs enfants. Et puisque tu es ce que j’ai de plus proche d’une fille, je te transmettrai le secret. »
 
Et si l'amour était vraiment plus fort que la mort ? Et si l’on avait la possibilité de ramener de l'au-delà l'être qu’on aime le plus au monde ?

 

 

 

L'avis de *S* 26 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

 

 Et si, pour sept jours, il était possible de ramener les morts à la vie...

 

 

1908. West Hall, Vermont. Sara Harrison Shea a été retrouvée morte aux côtés de son mari, quelques temps après la perte tragique de leur fille Gertie. Il ne reste que le journal de Sara pour éclaircir cette sombre histoire. Mais les dernières pages sont introuvables et le mystère reste entier.

De nos jours. West Hall, Vermont. La mère de Ruthie et Fawn a disparu. Un fait inquiétant qui s'ajoute aux nombreuses disparitions...

 

Nous suivons plusieurs personnages, à deux époques différentes. Des personnages confrontés à différents drames. Sara et Martin nous parlent de la terrible perte de leur fille, tombée dans un puits. Sara, qui sombre peu à peu dans la folie, veut à tout prix ramener sa fille à la vie. Sa tantine ne lui avait-elle pas donner les clés pour y parvenir? Son mari, plus rationnel, est désemparé face au délire de sa femme et il ne contrôle plus rien du tout. En parallèle, un siècle plus tard, Ruthie nous parle de la disparition de sa maman, qu'elle tente de retrouver. Katherine, elle, est chamboulée par la perte de son mari, qui a perdu la vie lors d'un accident de voiture. Il revenait de West Hall et elle est bien décidée à découvrir ce qu'il fabriquait exactement là bas...

 

Ces différentes histoires semblent liées et on tente de comprendre de quelle manière elles le sont. L'auteure nous surprend en jouant avec le coté surnaturel et le lugubre des évènements de 1908, face aux recherches plus terre à terre de Ruthie et Katherine. On se prend au jeu et on frissonne devant l'évolution des recherches et les conclusions que nous en tirons peu à peu. Jusqu'au fin mot de l'histoire, les extraits du journal de Sara nous guide tranquillement, mais c'est loin d'être rassurant.

 

L'auteure a tout misé sur l'ambiance du récit et c'est un pari gagné. Les mystères nous oppressent. Les secrets de famille nous intriguent. Les apparitions des Dormeurs nous effraient. Les histoires locales nous font froid dans le dos. On vit les événements à travers les différents témoignages et les angoisses des personnages. C'est prenant, surtout avec les changements de point de vue qui donnent du rythme à la lecture. De quoi nous faire passer un très bon moment de lecture.

 

Verdict : Je n'avais jamais entendu parler de ce roman avant sa sortie en format poche et cela m'intriguait. Je n'ai vraiment pas été déçue par la découverte, aussi mystérieuse et sinistre soit-elle. L'auteure nous embarque dans une histoire frissonnante qui hante plusieurs générations. Une histoire terrible qui nous est judicieusement contée avec plusieurs points de vue et à travers deux époques.  On s'attache facilement à ces personnages effrayés et perdus et c'est à leurs cotés qu'on traverse les bois sinistres de West Hall,  qu'on écoute le grattement derrière la porte, qu'on accueille le revenant caché dans le placard... Pas mal du tout !   

 

 

 

 

Ma note : 17/20

 

 

 

 

 

« Ils pensent que quelque chose de maléfique rôde dans les bois qui bordent la ville. Il y a ces histoires de gens disparus, de lumières étranges, de pleurs entendus dans la forêt, de silhouette blanche qui erre au milieu des arbres. Un jour, quand j’étais petit, j’ai cru voir un visage qui m’épiait entre deux rochers, mais quand je me suis approché, il n’y avait plus rien. »

 

 

 

 

 

 

Pour acheter votre exemplaire (7,30€)

AMAZON - FNAC



14/03/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 115 autres membres