* Rêveurs et mangeurs de papier *

* Rêveurs et mangeurs de papier *

Charlie Dupuits de Rebecca Sorriaux

 

 

 

Jeunesse - Fantastique

214 pages

Parution : le 16 août 2016

Autoédition

 

 

Lu dans le cadre d'un partenariat numérique avec l'auteure.

Merci Rebecca pour ce moment de lecture.

 

 

Synopsis :

Charlie Dupuits ne se doutait pas, lorsqu’elle se réveilla le matin de ses quinze ans, à quel point sa vie était sur le point de changer. L’arrivée de Marc, garçon qui l’attire énormément, peu après le constat de la disparition de ses parents, puis l'apparition d’hommes vêtus de noir, va la conduire à découvrir qui elle est vraiment : la descendante d’une lignée d’Elus, êtres aux immenses pouvoirs, protecteurs de l’humanité. Avec Marc, elle apprend à maîtriser ses capacités et à survivre dans un monde hostile, surtout pour une Elue aussi particulière qu’elle.

 

 

L'avis de *S*, 26 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

Le jour de son anniversaire, Charlie découvre que ses parents ont disparu, que ses yeux ont changé de couleur, qu'elle pourrait bien avoir des pouvoirs et qu'il lui faut fuir. Ce n'est pas vraiment ce qu'elle imaginait pour fêter ses quinze ans. C'est aux cotés de Marc qu'elle cherche des réponses. Marc, pour qui elle éprouve des sentiments et avec qui elle s'est récemment disputé. Charlie n'est pas très très emballée mais a d'autres soucis en tête. Car les deux adolescents se lancent dans une aventure dangereuse. Face à eux : Gwendala, la terrible. Et leur mission semble bien impossible pour deux jeunes Élus encore débutants...
 
Charlie est une adolescente de quinze ans, impulsive et impatiente. Cela fait beaucoup d'un coup à encaisser, les sautes d'humeur ne manquent pas, mais elle s'en sort assez bien. Charlie a un peu de mal à croire toute cette histoire, mais c'est finalement une évidence. Elle s'implique d'ailleurs beaucoup et maîtrise par exemple ses pouvoirs bien mieux qu'elle ne l'espérait. 
 
Marc, lui, semble être un peu plus à l'aise avec tout ça au début de l'aventure. Il semble avoir bien plus d'infos que Charlie, bien que ça reste assez flou pour lui aussi. C'est assez amusant de les voir se chamailler sans arrêt tous les deux. Ils sont aussi très mignons ensemble. Ça donne le sourire et l'ambiance est très légère à leurs côtés. On réalise que ce ne sont encore que des enfants malgré les évènements qui leur tombent dessus. En tant que lectrice adulte, j'espère tout de même qu'ils prendront en maturité au fil des tomes. Mais je ne doute pas que ces deux jeunes héros puissent séduire un public adolescent. 
 
J'ai apprécié découvrir de quoi Charlie et Marc étaient capables ainsi que l'histoire de leurs ancêtres et le rôle des Elus. Ils n'échapperont pas à leur destin mais la menace qui pèse sur eux est plutôt intimidante. J'ai tout de même trouvé quelques maladresses dans le récit, et des scènes auraient méritées d'être développées. Tout comme certains aspects de cet univers qui m'ont rendu curieuse. Aeclea en fait partie. Je ne vous dirais rien à ce sujet puisqu'on n'en parle finalement que très peu. Mais j'aurais bien besoin de quelques détails, que j'espère découvrir dans la suite des aventures. Une chose est sûre, j'ai passé un agréable moment de lecture. C'est une histoire entrainante qui se lit facilement. Il y a des petits rebondissements et de l'action là où il faut. La jeune auteure de dix-huit ans a un style simple et fluide qui se précise au fil du roman. A la fin, je me suis dit "rhoo la vilaine, elle a bien choisi son moment !". Maintenant, il n'y a plus qu'à attendre la suite !
 
Verdict : Rebecca Sorriaux a imaginé un monde proche du nôtre, dans lequel la magie est belle et bien présente, comme le découvrent Charlie et Marc. Le statut d'Elus de nos deux jeunes personnages les met face à un drôle de destin et on ne leur laisse pas le choix. Je le disais plus haut, la lecture m'a été agréable mais c'est un roman qui plaira davantage aux adolescents. A suivre...
 
 
 
Ma note : 7,5/10
 
 
 
« Les coups redoublèrent d’intensité. La porte était en train de céder ! Marc attira Charlie à lui et la regarda droit dans les yeux. Des yeux que, soi-dit en passant, il trouvait magnifiques, bien que dissemblables.
- Il ne faut pas croire. Il faut être sûre. As-tu confiance en moi ?
Charlie jeta un dernier regard à sa chambre : ses bibliothèques, son bureau, son ordinateur, son lit, son armoire… Elle éprouvait une drôle de sensation (pas drôle dans le sens amusant, hein ! mais drôle dans le sens d’étrange), comme si elle n’allait jamais les revoir.
- Oui. Oui, j’ai confiance en toi, répondit-elle d’une voix qu’elle voulait ferme.
- Accroche-toi bien !
Il s’élança au moment où la porte cédait. Charlie ferma les yeux… »
 
 
 
« Le pouvoir de l’amour est le plus puissant de tous. La haine ne peut vaincre la haine, seul l’amour le peut, retenez bien ça les enfants. »
 
 
 

 

Pour acheter votre exemplaire :

Format  Numérique (5€)

Format  Papier (15€)



24/08/2016
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 111 autres membres