* Rêveurs et mangeurs de papier *

* Rêveurs et mangeurs de papier *

Comment je suis devenue célèbre en restant chez moi ! de Caitlin Moran

 

 

 

Humour - Adolescence - Famille

190 pages

Parution : le 28 juin 2017

Editions FLAMMARION JEUNESSE

 

 

 


Synopsis :

 

On ne peut pas écrire un livre en un jour !
Je me suis assise à dix heures du matin avec une tasse de chocolat et un sandwich à la confiture, pour commencer à écrire la première page. Quand j’ai relevé la tête, il était 11h04.
Je n’avais rempli que deux pages.
Imaginant que pour produire des mots, il fallait me fournir en énergie, je me suis fait trois autres sandwichs.
Quand j’ai relevé la tête, éblouie comme une chouette, épuisée par l’effort, les doigts collants de confiture, il était 11h47.
J’avais écrit 101 mots.
J’ai commencé à comprendre que mon plan, qui était d’écrire entre quinze et trente livres par an, avait besoin de quelques ajustements.
J’ai fini d’écrire mon livre deux ans plus tard.

 

 

 

L'avis de *Sissi* 21 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

 

Morag, quinze ans, ne veut plus aller à l'école. Lorsqu'elle se confie à sa mère, celle-ci prend une décision radicale.  Elle décide de retirer ses cinq enfants de l'école pour poursuivre leur instruction à la maison. Très grande lectrice, Morag en profite pour écrire un roman, histoire de chasser l'ennui qui la gagne au fil des mois. Après tout, ça ne doit pas être bien compliqué...

 

Comment je suis devenue célèbre en restant chez moi est un petit roman qui a le format d'un carnet, avec des titres de chapitres mis joliment en forme. Format très sympathique pour une lecture à mi chemin entre le journal intime et le récit comique. Ma lecture commençait bien. J'ai beaucoup aimé l'introduction de Morag, dans laquelle elle nous raconte comment elle s'y est prise pour écrire son roman, jusqu'à ce qu'il soit finalement publié. A partir de son expérience d'écriture qui ne s'est pas passée comme elle se l'imaginait, elle donne même quelques conseils. Puis nous passons au vif du sujet. Dans son roman, Morag a choisi de parler de sa famille! 

 

A première vue, la famille Narmo est une famille tout à fait ordinaire. Une maman à l'écoute de ses enfants, un papa ronchon qui fait des efforts pour lui ressembler (en vain), cinq enfants très complices et attachants, des toutous ... Mais détrompez-vous, la famille Narmo est loin d'être une famille parfaite. Ils sont tous un peu dingues et ils m'ont bien fait rire ! Les disputes et chamailleries sont très nombreuses, et tout le monde fait ce qui lui chante. Les parents ne sont pas très autoritaires et les enfants en profitent pour faire mille et une bêtises. Et justement, Moran nous raconte dans des chapitres courts ses bêtises et celles de ses frères et sœurs. Elle enchaîne les petites anecdotes hilarantes qui font le quotidien de sa famille. Il n'y a pas à dire, ici, l'humour anglais fait son petit effet. Vif et décalé à souhait.

 

Là où ça coince, c'est pour le reste du récit. Les Narmo sont censés faire leur scolarité à la maison mais outre les bêtises, il ne se passe pas grand chose de ce coté là. Je n'ai trouvé aucune sorte d'apprentissage et je ne savais pas vraiment où on allait. J'aime les lectures dont on peut tirer des leçons, ou dans lesquels les héros apprennent sur eux-mêmes et murissent. L'éducation à la maison n'a plus les limites de la salle de classe, c'est l'occasion rêvée pour apprendre des tas de choses (enfin, c'est ce que j'imaginais en commençant cette lecture ^^). Ici, le contexte est finalement peu exploité et l'auteure ne fait passer aucun message. Ou alors je ne l'ai pas bien compris...

 

Verdict : Un roman pour ados plein d'humour, mais qui ne m'a malheureusement pas totalement convaincue. J'avais probablement de trop grandes attentes pour un petit roman qui se veut seulement amusant, alors forcément je suis un peu déçue. J'aurais aimé qu'il soit aussi enrichissant qu'il est extravagant, car il y avait matière avec cette famille excentrique qui se moque complètement des "qu'en dira t-on?". Dommage !

 

 

 

 

 


 

 

 

 

"... Elle déloge un grumeau de sauce qui s'était accroché obstinément à son sourcil droit et l'envoi d'une pichenette dans la direction générale de la corbeille à papier.

- Ils n'ont pas l'air de comprendre, je crois que ça leur échappe totalement que nous ne sommes pas des enfants comme les autres. Nous sommes des Gonks, une noble et fière tribu. Nous avons nos propres règles, notre honneur, et notre hymne dont personne ne peut mémoriser les paroles. Ils ne peuvent pas tout le temps nous dire quoi faire comme ça ... "

 

 

 

 

 

 

 Lire << les premières pages >>

 

 

 

 

 

 

Pour acheter votre exemplaire (13€)

AMAZON - FNAC

 



01/07/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 114 autres membres