* Rêveurs et mangeurs de papier *

* Rêveurs et mangeurs de papier *

Interview - Bélina Kerboriou

1902954_278009485689570_1267053294_n.jpg

BELINA KERBORIOU

//belina-kerboriou.weebly.com/

 

 

Présentez vous en quelques lignes.

Voici un exercice que je n’apprécie pas particulièrement… Je ne sais jamais quoi dire et comment commencer, mais je vais faire un effort. ;)

Je m’appelle Bélina Kerboriou, j’ai 26 ans et j’habite en Loire-Atlantique. Je suis née en Normandie (région où se déroule une partie de l’action de mon roman d’ailleurs). J’aime passer du temps avec ma famille et mes amis. Je vis avec mon chéri depuis deux ans environ, nous avons deux chats : Raoul et Mowgli (ce dernier, c’est mon chachounet d’amour ! Oui, j’invente des mots, j’aime ça ! ^^).

Que dire d’autre… J’ai obtenu mon Bac L en 2008, et depuis j’ai accumulé les petits boulots (car rien d’autre que l’écriture ne m’intéresse réellement). J’ai profité de mon année 2013 pour finir le premier tome de « Le secret des dieux anciens ». Depuis, je préfère me consacrer à la préparation d’un concours de la fonction publique pour pouvoir travailler en bibliothèque.

Ma couleur préférée est le rouge (en fait, tous les rouges, du plus foncé au plus clair, me conviennent… je ne suis pas difficile ! lol), mes plats préférés sont les sushis et les makis, et j’aime glander devant une bonne série ou un bon film de temps à autre. C'est-à-dire souvent. Ahahah !

En dehors de l’écriture, j’ai d’autres passions : la lecture, le modeling (je pose pour des photographes, en amateur, depuis 2010), et le fitness (pour me sentir bien, et en forme !).

Je crois que c’est tout….

Ah, non, j’allais oublier ! À ce qu’il paraît, je suis une sadique avec mes lecteurs… Mais seuls ceux qui ont lu le livre comprendront. ;p

 

Depuis quand écrivez vous? Que représente l'écriture pour vous?

Franchement, je ne me rappelle plus exactement quand ni comment j’ai commencé à écrire. Aussi loin que remontent mes souvenirs, je l’ai toujours fait ! Petite, j’écrivais de petites histoires, très courtes, auxquelles j’ajoutais des illustrations (si on peut appeler des dessins d’enfants informes des illustrations…). Celle dont je me souviens le plus est celle d’une petite fille qui tombait de son vélo un jour et qui s’apercevait que son sang était vert. En fait, c’était une extraterrestre, et les siens revenaient la chercher, car elle était la princesse de leur monde, mais elle ne voulait pas quitter sa famille adoptive terrienne… Je devais avoir sept ou huit ans lorsque je l’ai écrite. Je l’avais recopié sous forme de livret, et j’avais tenté de bien dessiner, pour illustrer mes phrases… Maintenant que j’y repense, j’en ris, mais mes parents ne comprenaient pas toujours pourquoi je restais enfermée, assisse derrière mon bureau, au lieu de sortir lorsqu’il faisait beau !

Bref, vous l’aurez compris, l’écriture fait partie de moi, je ne me vois pas ne pas écrire. Il faudrait que je sois à l’agonie pour ne pas le faire. Même si, parfois, je reste de longue période sans écrire une seule ligne, dès que ça revient, ça ne fait pas semblant ! J’en ai fait de nombreuses nuits blanches… Pas très intelligent, je sais, surtout lorsqu’on doit se lever tôt pour aller travailler le lendemain, mais c’est comme ça, je n’y peux rien !

 

Avez-vous un petit rituel avant d'écrire?

Pas exactement. Je ne peux pas écrire si je ne suis pas seule, par contre. Ni avec de la musique. Avant, j’y arrivais. Je tenais un blog au lycée, et j’écoutais du métal en rédigeant mes articles, mais pour ce qui est de mon roman, il me faut le calme le plus complet (ou presque, pas toujours facile avec deux chats à la maison, et un chéri qui écoute sa musique à fond ! XD). Lorsque l’inspiration me lâche en court de route, j’abandonne mon ordinateur quelques temps, je fais un peu d’exercice, et je m’y remets après la douche. Ça aide, parfois.

 

Qu'est ce qui a inspiré « Le secret des Dieux Anciens »? D'où l'idée d'allier Dieux Égyptiens et Vampires vous est-elle venue?

Contrairement à beaucoup qui puisent leur inspiration dans leurs rêves, je ne saurais dire comment les idées me viennent. Sérieusement, on me pose souvent la question : « Mais d’où te vient cette imagination débordante ? » Je réponds toujours en haussant les épaules car je n’en sais rien. Il se produit juste une sorte de déclic dans mon esprit, et à ce moment là, mieux vaut que j’aie papier et crayon sous la main, sinon je suis bonne pour prendre des notes sur mon smartphone, ce qui n’est pas très pratique.

Il m’arrive souvent de trouver des phrases de dialogues pour mes textes en cours d’écriture sous la douche. Étant donné que je n’ai rien pour écrire dans la salle de bain, j’en sors précipitamment pour gribouiller ce qui me trotte dans la tête sur un bloc notes. Mon copain n’en est pas dérangé, mais il me prend parfois pour une folle… Et moi je chope la crève ! lol

 

J’ai toujours été attirée par la mythologie égyptienne. Je trouve cela fascinant ! Depuis toute jeune, je me disais que ces personnes devaient être extraterrestres pour arriver à construire des monuments tels que les temples et les pyramides ! Je trouvais cela hallucinant. Et puis, leur écriture ressemblait plutôt à des symboles venus d’ailleurs selon moi, le parallèle était vite établi dans ma petite tête. ^^

Le mythe du vampire est également quelque chose de fascinant. Le fait que les hommes courent après l’immortalité, au risque de perdre des choses essentielles tel que l’éclat du soleil, de voir le monde avancer tandis qu’eux resteront éternellement les mêmes, me rend perplexe. Personnellement, même si j’ai une sorte de fascination pour ces êtres, je ne voudrais pas être à leur place.

Pour mieux répondre à votre question, et comme évoqué précédemment, l’idée a germé de je ne sais où. Elle a fait son chemin, au point que je l’ai couché sur papier. Deux mythes qui m’intéresse devaient forcément de se retrouver liés à un moment où à un autre, non ? ^^

 

Selon vous, quelles sont les étapes pour faire un roman abouti?

Cela commence par une idée qu’on note sur une page, puis qu’on laisse traîner. Elle pousse toutes les autres et reste imprimée dans votre esprit. Vous êtes alors obligée de la continuer en l’écrivant. Une fois le premier jet achevé, il y a l’étape de la relecture, des corrections, des ajouts, des suppressions, d’une nouvelle relecture, nouvelles corrections, et ainsi de suite jusqu’à ce que le manuscrit te paraisse fini.

« La pierre de sang » est passée par une réécriture complète avant que je ne le fasse corriger par ma bêta. Au départ, je l’avais écrit comme un journal intime. Seul le point de vue d’Avanélia apparaissait, ce qui me bloquait pour certains chapitres qui me semblaient indispensables mais que je ne pouvais pas écrire sous cette forme. Lorsque j’ai repris l’histoire, quelques années plus tard, « Journal d’un vampire » et « Twilight » étaient passés par là. Mon roman aurait paru un peu réchauffé. Je ne voulais pas écrire quelque chose qui ressemblerait à du déjà lu, alors j’ai tout repris, de A à Z. Je l’ai relu une bonne centaine de fois, ai changé des tas de choses, ajouté des personnages, supprimé des paragraphes entiers, et une fois ‘satisfaite’, je l’ai envoyé à ma bêta-lectrice. J’avais d’ailleurs très peur qu’elle me dise que ce soit nul…

En gros, un bouquin, c’est énormément de travail ! Il faut vraiment être passionnée pour aller jusqu’au bout, et ne surtout pas brûler les étapes de relecture et de corrections : c’est cela qui fait avancer. Accepter les critiques, bonnes ou mauvaises, est la meilleure manière de progresser pour proposer aux lecteurs un livre impeccable, ou presque (je suis une éternelle insatisfaite).

 

Quelles réactions recherchez-vous chez un lecteur qui lit votre roman?

En ce qui concerne « La pierre de sang », j’espère avoir réussi à emmener mes lecteurs dans mon monde et qu’ils vivent cette histoire avec les personnages. Que ce soit Wil, Ava, Isis ou Angelo, je pense que toutes les émotions sont contenues dans mon livre. En tout cas, c’est ce que j’ai tenté de réaliser : faire passer des émotions, quelles qu’elles soient.

Dans ce livre, on pleure, on rit, on sourit, on est angoissé, on a mal pour les personnages, on se met à leur place… Selon moi, un livre dans lequel on n’arrive pas à s’identifier à un personnage, ou au moins à compatir à ce qu’il ressent, n’est pas un bon livre.

Lorsque j’ai écrit ce bouquin, je vivais avec mes personnages, je me mettais à leur place pour que les dialogues et leurs actions collent au mieux à leur personnalité, et j’ai ri tout autant que j’ai pleuré. J’avoue que, à la fin, mon cœur battait la chamade, je retenais même mon souffle en écrivant une certaine scène. Je souhaite donc que mes lecteurs ressentent les mêmes émotions que celles ressenties pendant l’écriture. Jusqu’à maintenant, les retours que j’ai eus m’ont conforté dans l’idée que je n’étais pas la seule à avoir hâte de connaître la suite ! Enfin, en ce qui me concerne, je connais déjà la fin, mais elle a déjà changé trois fois, donc je ne sais pas moi-même réellement à quoi m’attendre ! ^^

 

Une suite est-elle prévue? Si oui, décrivez en quelques mots l'ambiance de ce second tome.

Oui, le second tome est en cours d’écriture. Le prologue est déjà parti pour une première lecture chez ma bêta, qui a hâte que je lui envoie la suite. Cinq chapitres sont déjà écrits. Mais ce n’est qu’un premier jet, il y a encore du travail !

Ceux qui ont lu le premier tome se douteront certainement que celui-ci sera plus sombre, plus sanglant aussi, sûrement, et puis, le secret d’Isis et de sa famille y sera dévoilé. En tout cas, je pense que beaucoup seront surpris par ce second opus, et j’espère qu’il plaira tout autant, si ce n’est plus, que le premier. Toujours est-il que je prends beaucoup de plaisir à l’écrire.

Tant d’idées se retrouvent coincées dans ma tête que je ne suis même plus sûre de m’arrêter à deux tomes, comme initialement prévu. Tout dépendra de la façon dont cette histoire se déroulera.

 

 

Merci Bélina pour tes réponses! C'est toujours un plaisir d'en apprendre un peu plus sur les auteurs de nos dernières lectures :)

 

 

(Son roman est désormais édité chez La Plume et Le Parchemin)



09/02/2015
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 115 autres membres