* Rêveurs et mangeurs de papier *

* Rêveurs et mangeurs de papier *

Les Soeurs Carmines de Ariel Holzl

 

 

Fantasy Urbaine

270 pages

Parution : le 16 mars 2017

Editions MNEMOS

Collection NAOS

 

 

 

Synopsis :

 

Merryvère Carmine est une monte-en-l'air, un oiseau de nuit qui court les toits et cambriole les manoirs pour gagner sa vie. Avec ses soeurs, Tristabelle et Dolorine, la jeune fille tente de survivre à Grisaille, une sinistre cité gothique où les moeurs sont plus que douteuses. On s'y trucide allègrement, surtout à l'heure du thé, et huit familles d'aristocrates aux dons surnaturels conspirent pour le trône.

Après un vol désastreux, voilà que Merry se retrouve mêlée à l'un de ces complots ! Désormais traquées, les Carmines vont devoir redoubler d'efforts pour échapper aux nécromants, vampires, savants fous et autres assassins qui hantent les rues...

 

 

 

L'avis de *S* 26 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

 

Les trois sœurs Carmines vivent à Grisaille, une cité embrumée et sinistre qui compte pas moins de 243 cimetières. Depuis la mort de leur mère, il leur faut subvenir seules à leurs besoins. Merryvère s'est découvert un talent de monte-en-l'air et pour couvrir les dettes de la famille, elle va chercher l'argent où il y en a. Sa spécialité : le cambriolage par les toits. Malheureusement, sa dernière mission est un vrai désastre qui entraîne les trois soeurs au cœur d'un complot... 

 

En quelques pages, le décor est planté. Dans un style gothique qui fait son petit effet, Grisaille se trouve être une ville  délicieusement inquiétante. La mort fait partie du quotidien de ses habitants, soyez prévenus ! La faute aux malfrats et gangs des bas quartiers, mais aussi et surtout aux Sépulcres, Vermeils, Tourmentes et autres grandes familles de surnaturels qui règnent sur les lieux. Nous plongeons alors dans un univers aussi riche que sombre et il est difficile de s'en défaire.

 

Mais le véritable point fort du roman, c'est notre trio de choc. Un trio haut en couleurs que j'ai adoré. Les trois soeurs  Carmines sont très différentes mais elles sont toutes les trois attachantes à leur manière. Plus intrépide que ses soeurs, Merryvère, notre héroïne, est celle qui nous offre une bonne dose d'action tout au long de la lecture (mais c'est peut être aussi la plus malchanceuse ^^). Tristabelle, quant à elle, est très attachée aux convenances, aux robes et aux bals. Même sans le sou, elle veut rester une dame qui attire les regards. Elle a beau être superficielle, ses manières m'ont bien fait rire et sans elle l'aventure n'aurait pas été la même du tout. Puis vient la cadette, l'adorable Dolorine dont on peut parfois lire quelques pages du journal intime. Dolorine est une petite fille étonnante, amusante et maligne, qui nous raconte ses aventures avec sa poupée Monsieur Nyx. Et finalement, cette demoiselle en sait beaucoup plus que tout le monde grâce à un talent tout particulier (et un peu flippant quand même ^^).

 

Confrontées à des ennemis redoutables, les trois sœurs nous embarquent dans une drôle d'aventure. Le récit est dynamique, mystérieux et un poil décalé. Je me suis régalée !

 

Verdict : Un premier roman réussi pour Ariel Holzl. D'abord, petit coup de cœur pour sa plume qui se révèle aussi drôle que tranchante. J'ai passé un très bon moment. L'auteur a imaginé tout un univers lugubre. Lugubre jusque dans les mois de l'année et les jours de la semaine. J'ai ensuite pris beaucoup de plaisir à explorer la ville de Grisaille aux cotés de Merryvère, découvrir ses quartiers sombres, son impressionnante architecture mais aussi les différentes grandes familles qui y ont élu domicile. Tout cela au cours d'une aventure palpitante ! Et pour ne rien gâcher, on a droit à une jolie mise en page et des petits détails qui font échos au récit.

 
 
 
 

Ma note : 9/10

 

 

 

 

 

- Qu'est ce que vous attendez? s'impatienta Natalia. Capturez la fille et exterminez tous les autres ! Repeignez-moi cette place avec leur sang! Je veux des guirlandes de tripes et des graffitis à la bile !

Toujours assise sur les marches, Tristabelle ne perdait pas une miette de ces évolutions. Si du maïs avait poussé à Grisaille, elle se serait probablement mise à chercher partout du pop-corn.

- Par les épouvantails ! lança t-elle à sa petite sœur. Comment arrives-tu à t'attirer autant d'ennemis en si peu de temps, Merry? J'en suis presque jalou-se...

 

 

 

 

 

 

 

Pour acheter votre exemplaire (17€)

AMAZON - FNAC

 



30/04/2017
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 114 autres membres