* Rêveurs et mangeurs de papier *

* Rêveurs et mangeurs de papier *

Le pensionnat de Melle Géraldine de Gail Carriger

 

Jeunesse - Steampunk - Espionnage

375 pages

Parution poche : le 22 avril 2015

Edition : LE LIVRE DE POCHE 

 

Synopsis :

Angleterre, début du XIXe siècle. Sophronia, 14 ans, est un défi permanent pour sa mère : elle préfère démonter les horloges et grimper aux arbres plutôt qu'apprendre les bonnes manières ! Mme Temminnick désespère que sa fille devienne jamais une parfaite lady, aussi l’inscrit-elle au Pensionnat de Mlle Géraldine qui s’attache au perfectionnement des jeunes dames de qualité. Très vite, Sophronia comprend que cette école ne correspond pas exactement à l’idée que sa mère s’en faisait. Certes, les jeunes filles y apprennent l'art de la danse, celui de se vêtir et l'étiquette, mais elles font aussi l’apprentissage de la diversion, de l'espionnage et de l’acte de donner la mort – tout cela de la manière la plus civilisée possible, bien sûr. C’est une chose d’apprendre à faire une révérence comme il faut, c’en est une autre d’apprendre à la faire en lançant un couteau…

 

L'avis de *Sissi* 19 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

A défaut d'être une lady bien élevée...

Autant être une petite espionne bien comme il faut...

 

Au grand désespoir de sa mère, Sophronia est une jeune fille un peu casse cou. Elle aime l'escalade, les machines, et s'intéresse au fonctionnement des objets mécaniques. Des sujets auxquels une vraie lady ne doit surtout pas s'intéresser. C'est donc avec un grand soulagement que sa mère se débarrasse d'elle en l'envoyant au pensionnat, pour lui apprendre à être une dame. 

 

Les deux points forts de cette histoire sont le personnage de Sophronia et ce pensionnat hors du commun. J'ai beaucoup aimé Sophronia. Elle n'a rien d'une vraie lady et ça m'a fait sourire plus d'une fois. Je l'ai trouvé très attachante. J'aime son coté aventurière et son goût pour le risque. Elle aime mettre son nez partout et elle est très observatrice. Sophronia entre donc au pensionnat alors qu'elle n'en a aucune envie. Et comme je vous le disais, ce pensionnat n'est pas comme les autres. On y apprend l'étiquette, les bonnes manières, le raffinement, la danse, le maintien. Mais pas que. On y suit aussi des cours d'espionnage, de séduction, de défense, ou d'empoisonnement! Et ah, j'allais oublier, c'est une école volante (ou flottante selon le point de vue ^^), et on y rencontre des créatures surnaturelles comme des vampires ou des loup-garous. Le mélange est très original. Ajoutez à cela une petite intrigue intéressante, puisque l'école subit des attaques de bandits à la recherche d'un prototype. Et voilà, le tour est joué! En tout cas, ça a bien marché pour moi puisque j'ai passé un bon moment de lecture. Surtout très divertissant!

 

Dans l'ensemble, les personnages secondaires m'ont aussi bien plu. Même les plus mauvais comme Monique de Pelouse. Dimity, Savon, Bombersnoot (moi aussi j'en veux un!!) et les autres ont vraiment tous réussis à m'intriguer. Et puis ils sont assez bien travaillés pour que j'ai envie de poursuivre l'aventure avec eux. Ce sont surtout de vrais amis pour Sophronia. J'ai juste un petit bémol au sujet des professeurs de ce pensionnat. J'aimerais beaucoup en savoir plus sur les différents professeurs car certains d'entre eux sont étonnants. C'est un manque que j'espère sincèrement voir combler dans les autres tomes car l'univers me plaît énormément, et nous avons là une bonne base.

 

Il faut dire que c'est un roman plus jeunesse que je ne le pensais. La couverture annonce une histoire un poil plus adulte, selon moi. Sophronia n'a que quatorze ans et ça se ressent. Mais je pense que ce point ne peut que s'améliorer au fil des tomes. On sent surtout que Sophronia pourrait devenir une super espionne (et avec les bonnes manières, s'il vous plaît), je continuerai donc la série avec plaisir. Je pense aussi que c'est une histoire qui pourrait faire découvrir l'époque victorienne à de jeunes lecteurs, en faisant à la fois ses premiers pas dans un décor steampunk car le langage n'est pas trop technique et ça pourrait facilement leur plaire.

 

Verdict : Un roman jeunesse qui permet d'entrer dans un univers steampunk tout en douceur. Agréable à lire et divertissant à souhait!

 

Ma note : 7,5/10

 *Sissi*

 

Pour acheter votre exemplaire (6,90€)

AMAZON -  FNAC

 



07/06/2015
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 115 autres membres