* Rêveurs et mangeurs de papier *

* Rêveurs et mangeurs de papier *

Nos années lumière de Rebecca Stead

 

 

Roman Ados - Amitié

320 pages

Parution : le 3 mai 2017

Editions MILAN

 

Synopsis :

 

Bridge, Tab et Emily entrent en 5e. Et voilà que, tout doucement, sans faire tellement de bruit, leur vie change petit à petit. Des premiers jours de septembre à la Saint-Valentin, entre petits riens et grands bouleversements, six mois de la vie de ces jeunes New-Yorkaises dans lesquels on plonge tout naturellement.

 

 

L'avis de *Sissi* 21 ans, rêveuse et mangeuse de papier :

 

Bridge, Tabitha et Emily sont inséparables. Elles se sont promises de ne jamais se disputer.  Mais cette année, les trois adolescentes sont confrontées à des petits et grands bouleversements, des changements imperceptibles dans leur vie, des désaccords... Rien qui puissent réellement les séparer, mais elles grandissent, tout simplement.

 

Nos années lumière est une lecture légère qui s'adresse aux adolescents. Un roman qui parle d'amitié surtout, d'amour, mais aussi des petits tracas de l'adolescence. La première chose qui m'a séduite dans ce texte, ce sont les personnages que nous rencontrons. D'abord, les trois amies. Emily commence à avoir des formes. Les garçons commencent à s'intéresser à elle et elle commence à s'intéresser aux garçons. Tabitha est une féministe en herbe. Elle a déjà des idées bien arrêtées sur le monde qui l'entoure et n'hésite pas à pointer du doigt les inégalités. Puis il y a Bridge. Il y a trois ans, elle a eu un accident. Elle a survécu et pour tout le monde, c'est un vrai miracle. Depuis, elle est un peu perdue. Elle se cherche. Elle est encore de ce monde, mais est-ce que ça doit faire d'elle quelqu'un de différent?

 

Ces trois adolescentes sont très différentes et mine de rien, on s'attache à elles en un clin d'oeil. Mais il y aussi toutes les personnes qui gravitent autour d'elle qui m'ont bien plu : parents, frères et sœurs, professeurs, petits amis...  A la fin de la lecture, j'avais cette agréable impression qu'ils m'étaient tous familiers tant ces personnages secondaires sont bien construits. L'adorable Sherm. Le petit Evan qui tire les cartes. Jamie qui compte ses pas. La serveuse qui boxe... Même lorsqu'ils ne sont pas très présents dans le récit, ils laissent une trace.

 

La deuxième chose qui m'a séduite, c'est la construction du récit. Les chapitres sont courts et la lecture bien rythmée. On alterne l'histoire des filles, les lettres de Sherm à son grand-père, et des chapitres plus curieux. J'ai été particulièrement surprise par ces chapitres intitulés "La Saint-Valentin". Ecrit à la deuxième personne du singulier, ces chapitres sont une vraie énigme. On ne sait pas vraiment de quel personnage il est question et ce qu'il a à voir avec les trois jeunes filles. Il s'agit d'un personnage secondaire et on ne peut faire immédiatement le rapprochement. Ce personnage est malheureux alors qu'on ne s'en doutait absolument pas. Il nous raconte le déroulement de cette journée de la Saint-Valentin, ce jour où il n'est pas allé à l'école pour prendre du recul sur sa situation. En faisant le point sur ses amitiés, bonnes et mauvaises. J'ai trouvé cette approche très intéressante puisque c'est dans ces chapitres que finalement, l'auteure passe son message.

  

Verdict : Un roman pour ados bien plus mature et plus profond qu'il n'y paraît. J'ai adoré la plume de l'auteure et les réflexions légères et lumineuses de ses jeunes personnages. La lecture est agréable et les différentes amitiés particulièrement bien exploitées, qu'elles soient belles ou moins belles. D'ailleurs, les jeunes lecteurs n'auront aucun mal à se reconnaître dans ces petites histoires et pourront peut-être même en tirer une leçon. Certaines amitiés ne valent pas la peine d'être entretenues, alors que d'autres même imparfaites, méritent qu'on en prenne soin. La confiance et l'honnêteté priment.

 

 

 

https://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_3906442_201407085355361.jpg

 

 

 

 

 

"... L'amour, c'est aimer quelqu'un si fort que dire "je l'aime beaucoup" ne suffit plus. On l'aime, un point, c'est tout..."

 

 

 

 

"... Bridge venait de comprendre que la vie perdait peu à peu son équilibre. La vie ressemblait à une pile de livres si haute qu'elle commence à vaciller. Et chaque jour qui passait, c'était un nouveau livre à empiler... "

 

 

 

 

 

 

 

Pour acheter votre exemplaire (14,90€)

AMAZON - FNAC



11/05/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 116 autres membres