* Rêveurs et mangeurs de papier *

* Rêveurs et mangeurs de papier *

Behind the bars de Brittainy C.Cherry

Behind the bars par [Cherry, Brittainy c]

 

 

 

 

 

Romance - Drame

389 pages

Parution : le 5 septembre 2019

Editions HUGO ROMAN

Collection NEW ROMANCE

 

 

 

 

 

" Quand la musique éclaire les âmes "

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

 

La première fois que je rencontrai Jasmine Greene elle apparut comme des gouttes de pluie.

J'étais ce musicien maladroit et elle était la reine du lycée. Nous n'avions rien en commun hormis notre musique et notre solitude. Quelque chose dans son regard me disait que son sourire n'était pas toujours authentique. Quelque chose dans sa voix me donnait un espoir que j'avais toujours souhaité trouver.

Puis, en un éclair, elle disparut.

Des années plus tard, elle se tenait face à moi dans une rue de la Nouvelle-Orléans. Elle avait changé. Moi aussi. La vie nous avait rendus plus froids. Plus durs. Plus solitaires. Plus fermés. Nous n'étions plus les mêmes, mais les fragments de mon être brisé reconnurent la tristesse qui demeurait en elle. A présent qu'elle était revenue, je ne commettrais plus l'erreur de la laisser partir.

La première fois que je rencontrai Jasmine Greene, elle apparut comme des gouttes de pluie.  Lorsque nous nous retrouvâmes, je devins son orage le plus sombre.

 

 

 

 

L'avis de *Sandra* rêveuse et mangeuse de papier

 

 

C'est à la Nouvelle Orléans que nous faisons la rencontre de Jasmine et Elliott . Ils n'ont alors que seize ans. Jasmine a réussi à convaincre sa mère de la laisser aller au lycée au lieu de suivre ses cours à la maison. Depuis toute petite, elle vit à travers le rêve de sa mère, déterminée à la faire devenir une grande star de la pop.  Aller au lycée lui offre alors un peu de normalité. Jasmine y rencontre Elliott, un garçon discret qui joue du saxophone. Un garçon qui se fait aussi harceler par les brutes du lycée...

 

L'un après l'autre, Jasmine et Elliott viennent nous toucher en plein cœur. Jasmine subit la pression que lui met sa mère chaque jour et on découvre une jeune fille profondément blessée. Elliott, quant à lui, encaisse les coups, tandis qu'on découvre un garçon merveilleux qu'on a aussitôt envie de protéger. Jasmine s'en charge pour nous et leur passion commune pour la musique les rapproche finalement. Une belle amitié naît sous nos yeux. Les deux adolescents s'apprivoisent. C'est doux et mignon.

 

Mais la lecture se veut parfois difficile puisqu'on parle aussi de harcèlement. On est confronté à des situations qui nous font mal au coeur, et qui malheureusement ne sont pas assez prises au sérieux par les adultes. Jusqu'à ce que ça aille trop loin. Beaucoup trop loin. On en ressort bouleversé, en colère et on réalise à quel point cette lecture est aussi belle que douloureuse.

 

La seconde moitié du roman nous plonge six années plus tard. On retrouve nos deux héros, leurs cicatrices, leur sentiment de culpabilité, leurs regrets. Tous deux gardent beaucoup trop de choses pour eux. On a qu'une envie c'est qu'ils affrontent ensemble leurs démons. Heureusement, ils sont très bien entourés et la sagesse de certains personnages les guident. Mais surtout, l'auteure s'y prend comme il faut, en douceur, en musique, et on se laisse porter.

  

Cette histoire ne peut laisser indifférent. Je suis passée par absolument toutes les émotions, de la plus douce à la plus dévastatrice. Le cadre de la Nouvelle Orléans m'a aussi énormément plu, je trouve qu'il y a quelque chose de terriblement réconfortant dans le jazz et la soul. Brittainy C. Cherrry fait des merveilles...

 

 

 

 

https://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_4124049_201409233958665.png

 

 

 

 

 

 

 

 69597820_508564399925974_8155836672786505212_n.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

« J’ai toujours dit que c’était moi qui l’avais vu en premier, mais lui a toujours soutenu que ce n’était pas vrai.

Techniquement, je ne l’ai pas vu d’emblée — je l’ai senti, j’ai senti sa musique courir sur ma peau. Les notes et les accords de son saxophone envoyaient des frissons le long de ma colonne vertébrale. C’était magique, la façon dont les notes dansaient dans l’air, c’était d’une beauté hallucinante. »

 

 

 

 

 

 

« Tandis qu’Elliott me tenait contre lui, il guérissait des blessures en moi que j’avais toujours préféré ignorer. Lorsque sa peau toucha la mienne, nous nous fondîmes en un seul être et toutes mes fêlures furent recouvertes de pansements temporaires. »

 

 

 

 

 

 

 

« La vie était dure parfois, mais peut-être Dieu nous avait-il donné la musique pour se faire pardonner. »

 

 

 

 

 

 

« Je ne savais pas grand-chose de l’amour. Je ne savais pas à quoi cela ressemblait, ce que l’on ressentait, quel goût cela avait. Je ne savais pas comment il se déplaçait, comment il circulait. Mais je sus à ce moment-là que mon cœur était en train de se serrer, et, juste un instant, de s’arrêter de battre. »

 

 

 

 

 

 

 

« On ne peut pas espérer guérir si on prétend que les fêlures n’existent pas. »

 

 

 

 

 

 

« Tu es la musique dans un monde silencieux, et mon cœur bat parce que tu es là. »

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.



16/09/2019
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 138 autres membres