* Rêveurs et mangeurs de papier *

* Rêveurs et mangeurs de papier *

Romans


Les MacCoy de Alexiane Thill (tome 1)

Résultat de recherche d'images pour "alexiane thill les maccoy"

 

 

 

 

 

Romance

615 pages

Parution : le 13 juin 2019

Editions HUGO ROMAN

Collection HUGO POCHE

 

 

 

Riamh, m'eudail
À jamais, mon amour...

 

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

Et si les clans d'Écosse n'avaient jamais disparu ? Et s'ils continuaient à diriger les Highlands à l'insu du reste du monde ? Quand Phèdre arrive à Édimbourg pour respecter les dernières volontés de son père, elle se retrouve malgré elle entraînée dans ce monde de clans et de querelles sanglantes qui lui est inconnu. Recueillie par le fougueux et irascible Caleb, chef du clan MacCoy, elle se révèle bientôt être une pièce maîtresse sur l'échiquier du pouvoir...

 

 

 

L'avis de *Sandra* 26 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

 

 

Phèdre débute un séjour linguistique dans le pays natal de son père. C’était sa dernière volonté. Une autre raison semble toutefois se cacher derrière ce voyage. La jeune femme est en fuite et ne souhaite pas se faire remarquer. Installée chez les Bain, Phèdre se fait discrète et ne s’attache pas. Le soir, elle part travailler dans le bar l’Unicorn. Si elle voulait se fondre dans la masse, Phèdre est rapidement impliquée dans les conflits entre grandes familles écossaises, entre Clans...

 

Nous sommes bien au XXI siècle et pourtant les Clans sont toujours debout. Phèdre est perdue et dépassée par les événements. Elle ne comprend pas les règles de ce monde, qui semblent archaïques. Il est question d’honneur, de possession, de protection, de promesse, d’alliance mais aussi de violence. Ça paraît dingue à notre époque, mais l’auteure réussit un véritable coup de maître. Ce roman a tout d’une romance historique mais dans un contexte tout à fait moderne et c’est très fort. Les Clans et leur chefs trouvent si facilement leur place dans notre monde actuel que c’en est déroutant.

 

Au début de ma lecture, ma crainte était de suivre une héroïne qui subit les événements, qui reste spectatrice. Phèdre me semblait angoissée, terrifiée et j’avais un peu peur qu’elle ne soit pas à la hauteur de mes attentes. Je me suis complètement trompée. J’ai aimé son tempérament et la façon dont son personnage évolue. Si les événements font remonter de terribles souvenirs à la surface, Phèdre tient bon. Elle ne veut pas être un objet qu’on s’approprie et elle s’affirme au fil des pages. 

 

Phèdre est une femme en danger mais on ne réalise pas immédiatement l’ampleur de la menace. La situation s’aggrave au fil des chapitres et c’est intenable. Le récit est rythmé par ce danger constant, toujours plus d’interrogations, quelques révélations savamment placées et une histoire d’amour complexe qui ne nous laisse pas indifférent. Désormais Pupille du Clan MacCoy, Phèdre est sous la protection de Caleb, un homme charismatique, fier et orgueilleux, qui respecte les traditions de son pays et le protocole. À leurs côtés, la lecture se veut intense, passionnante et passionnée, et la plongée dans les Highlands est époustouflante. Je n’ai plus qu’une chose à dire : à suivre...

 

 

 

 

https://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_3906442_201407085355361.jpg

 

 

 

 

 

« Je ne suis pas son chien ni un objet. Je suis une femme, un être humain.

S’il croit que je vais me laisser faire, il se trompe.

Je ne suis pas Phèdre MacCoy.

Je suis Phèdre Duval. »

 

 

 

 

 

 

 

« C’est en prenant la retraite d’une bataille perdue d’avance que l’on gagne la guerre. »

 

 

 

 

 

 

 

 

« Une princesse captive d’un Ogre dans un sordide donjon, sur une île battue par les vents. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.

 


17/06/2019
0 Poster un commentaire

Evill de Taï-Marc le Thanh

 

 

 

 

A partir de 12 ans

Fantastique

323 pages

Parution : le 5 juin 2019

Editions DIDIER JEUNESSE

 

 




Synopsis :

 

Évill, 14 ans, meurt dans une explosion. Il est immédiatement recueilli par Sidérius, un dieu chargé de l’amener, comme tous les défunts, sur la merveilleuse planète Ésiris. Mais au moment de franchir cette frontière, Évill fait soudainement marche arrière, saisi d’un sentiment instinctif de fuite. Il rejoint alors les «  Proscrits  », condamnés à survivre sur Terre à l’état de spectre. Le jeune garçon apprend qu’Ésiris n’a rien d’un paradis, mais tout d’une prison dorée gouvernée par des dieux tout-puissants qui veulent anéantir la Terre pour se nourrir de sa force. Forgés de courage et déterminés par une soif de liberté, les Proscrits vont tout faire pour contrer cette menace. Très vite, tous comprennent qu’Évill est l’Élu, et sans doute leur seule chance de sauver le monde du chaos.

 

 

 

 

L'avis d'Alex* 20 ans, rêveur et mangeur de papier

 

Evill est un jeune garçon de quatorze ans qui est mort dans une explosion. Le voilà désormais fantôme, sans aucun souvenir de sa vie passée. Perdu, il ne peut que se laisser guider par le Dieu Sidérius jusqu'au Portail d'Esiris. Alors qu'on lui promet une mort sereine, dans un monde chatoyant, le garçon prend peur et refuse de passer le portail. Evill fuit et rejoint les Proscrits...

 

C'est un monde nouveau qui s'ouvre à Evill : celui des morts. Le lecteur plonge aussitôt dans l'inconnu. Qu'y a t-il après la mort? L'auteur a choisi un sujet aussi mystérieux que délicat et on tourne les pages plus intrigué que jamais. On apprend alors de quoi est fait ce monde en suivant l'apprentissage de notre jeune fantôme, recueilli par une bande de Proscrits. La première partie du roman est alors riche en informations. On parle du rôle des Dieux, de la magie des parfums d'Esiris, du Mojo, des âmes hurlantes...  Nous sommes en compagnie de Lafayette, Milford, Lotus, June qui ont bien des choses à nous raconter. Je pense qu'on ne pouvait rêver meilleurs guides et protecteurs. Ce sont des personnages honnêtes, drôles, très attachés à leur liberté mais aussi à leurs souvenirs liés à leur existence terrestre. Comme pour Evill, ils deviennent vite nos repères.

 

Si Evill est un peu dans le flou, il n'est plus seul et il apprend vite. Malheureusement, cela ne suffit pas pour espérer mener une vie paisible en tant que Proscrit. Evill est en danger. Evill est traqué. Evill doit se cacher des Dieux, fuir, mais aussi reconstituer son passé. On réalise bien vite que notre héros est plongé au cœur d'un combat dont on ne comprend pas immédiatement les enjeux. La lecture en ressort plus captivante que jamais. Les Dieux préparent quelque chose...

 

La quête d'Evill est plus difficile qu'on l'imagine et le récit toujours plus rythmé. On est ensuite confronté à des révélations terribles et inattendues, qui nous éclairent sur le rôle d'Evill. Peut-il s’opposer à la puissance des Dieux? Sera t-il à la hauteur de sa mission? Contre toute attente, le garçon prend peu à peu de l’assurance avant de nous offrir une fin aussi spectaculaire qu'émouvante.

 

Verdict : J'avais hâte de retrouver la plume très visuelle de Taï-Marc Le Thanh et je me suis encore laissé surprendre. L'aventure est intense, hors du commun. J'ai aimé découvrir le monde des morts aux côtés d'Evill et de ses compagnons. A quoi doit-on s'attendre après la mort? Le néant? La vie éternelle? Une vie de spectre? Le renouveau? L'auteur a imaginé un univers qui attire notre attention dès les premiers instants et il est difficile d'en décrocher avant la fin du combat.

 

 

 

 

 

https://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_3906442_201407085355361.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Découvrez les << premières pages >>

 

 

 

 

 

 

 

 

« Evill mourut le 4 avril 2019, à 11h59 minutes et 27 secondes précises. Il avait très exactement quatorze ans, six mois, douze jours, sept heures, treize minutes et vingt-cinq secondes. »

 

 

 

 

 

 

« Comme Evill allait le réaliser très vite, sa nouvelle vie serait en grande partie faite de fuite éperdue. Les verbes filer, bondir, accélérer, déraper et même choir s'inscriraient désormais dans son quotidien... »

 

 

 

 

 

 

 

 

«  Es-tu seulement prêt ? Tu as encore tellement de choses à apprendre.  »

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 Disponible en librairie.

 


16/06/2019
3 Poster un commentaire

Fake de Jenn P. Nguyen

Fake par Jenn p Nguyen 

 

 

 

 

Romance

329 pages

Parution : le 13 juin 2019

Editions HUGO ROMAN

Collection NEW WAY

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

Mia et Jake se connaissent depuis toujours. Et pour cause : leurs mères sont meilleures amies ! Ils se sont supportés pendant toutes les vacances d'été, tous les brunchs du dimanche et même lors des visites annuelles chez le dentiste...
Depuis qu'ils sont ados, les mamans n'ont qu'une idée en tête : leurs chérubins formeraient le couple rêvé, elles en sont convaincues. Mia et Jake, eux, en sont plutôt au stade où se trouver dans la même pièce est déjà un calvaire. Pour avoir un peu la paix, ils élaborent le plan parfait : ils vont prétendre être ensemble pendant deux semaines, puis rompre afin de calmer leurs mères à tout jamais. Ensuite, ils seront libres. Du moins, c'était ce que la stratégie soi-disant sans faille prévoyait...

 

 

 

 

 

L'avis de *Sissi* 23 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

 

Mia et Jake sont voisins et se détestent. Pourtant, ils passent beaucoup de temps ensemble. La faute à leurs chères mamans qui sont meilleures amies et qui rêvent de  voir leurs enfants en couple depuis qu’ils sont tout petits. Elles ne sont pas très subtiles et la situation est insupportable pour les deux adolescents. Mia et Jake décident alors de faire semblant de sortir ensemble pendant deux semaines, avant de rompre, pour que leurs mères respectives les lâchent enfin...

 

Je savais que j’allais passer un bon moment quand j’ai lu les premiers sarcasmes de Mia. J’ai beaucoup aimé cette touche d’humour qui rend la lecture ultra pétillante. Nos deux héros ont fini de me convaincre. On sait ce qui les attend lorsqu’ils montent ce plan et on a hâte de voir comment leur relation va évoluer. Ils sont persuadés de se détester mais la vérité nous saute aux yeux dès les premiers instants.

 

Ce n’est pas une histoire dégoulinante d’amour. C’est avant tout une belle histoire d’amitié. Nos deux héros se connaissent bien mieux qu’ils l’imaginaient et leur complicité crève les yeux. Ils se prennent alors au jeu, réalisent que ce n’est pas bien difficile, finalement. Vont-ils ouvrir les yeux sur leurs sentiments?

 

L’auteure a construit deux jeunes personnages convaincants qu’on apprend à connaître au fil de l’histoire, à travers leurs deux points de vue. On découvre une Mia qui a du peps, et une sacrée répartie. Toutefois, elle semble parfois manquer de confiance en elle au point de vouloir abandonner son rêve de jouer sur scène. Jake est, quant à lui, un bon gars, auquel il n’est pas difficile de s’attacher. Il a été marqué par le départ de son frère et se sent abandonné. On tente alors de comprendre petit à petit cette rancoeur envers son frère, et pourquoi ce garçon si talentueux ne veut plus chanter. J’ai vraiment aimé ce duo, aussi drôle qu’intéressant.

 

Le seul défaut se trouve peut-être dans les derniers chapitres. J’ai trouvé cette fin un peu trop rapide à mon goût, bien que SUPER mignonne. J’ai eu l’impression qu’on n’allait pas au bout des choses en ce qui concerne Mia alors que c’est pourtant le cas pour Jake. La conclusion est celle que j’attendais, heureuse et franchement adorable, mais il m’a manqué un ou deux chapitres.

 

Verdict : C’est exactement ce que j’aime lire en ce moment. Fake est une romance pour ados mignonne et légère, qu’on lit avec le sourire du début à la fin. Mia et Jake forment un duo attachant qu’on prend plaisir à suivre. J’ai passé un agréable moment en leur compagnie et je n’en attendais pas moins. C’est rare que je sois déçue avec un titre de cette collection !

 

 

 

 

https://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_3906442_201407085355361.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

"... Je le dévisage, de ses boucles brunes à sa mâchoire, en passant par le grain de beauté sur son oreille droite. Mais aussi cette façon qu'il a de tapoter sur son volant, au rythme des chansons. Il a l'air différent, pourtant il n'a pas changé. Je ne comprends pas ce qui se passe... "

 

 

 

 

 

"... Tu peux faire tout ce que tu veux. Ne te sous estimes pas. Tu es extraordinaire. "

 

 

 

 

 

"... Je me suis faite à l'idée que Jake est mignon. Il m'a fallu plus de temps pour m'avouer qu'il me plaisait..."

 

 

 

 

 

 

 

"... A présent, tu vas devoir me prouver qu'il n'y a rien de plus beau qu'un baiser sous la pluie, à moins que toutes ces séries, tous ces kdramas ne soient qu'un tas de conneries... "

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.


15/06/2019
0 Poster un commentaire

La maison des oiseaux de Allan Stratton

 

 

 

A partir de 14 ans

352 pages

Parution : le 29 mai 2019

Editions MILAN

 

 

 

 

Synopsis :

 

 

Harcelée par sa cousine, rejetée par ses camarades et incomprise de ses parents, Zoe Bird entretient une relation très forte avec sa grand-mère, qui semble pourtant perdre peu à peu la tête. Lorsque ses parents placent la grand-mère dans une maison de retraite, Zoe décide que le moment est venu de se libérer. Elle fait sortir clandestinement sa grand-mère de la maison de retraite, et, ensemble, elles partent dans un voyage à travers le pays à la recherche de l'oncle de Zoe dont personne n'a de nouvelles depuis longtemps.
Mais la réalité crue et les secrets de famille bien enfouis vont s'inviter sur leur chemin...

 

 

L'avis d'Alex, 20 ans, rêveur et mangeur de papier

 

 

Zoé a promis à sa grand-mère qu'elle ne serait jamais placée à Greenview Haven. Malheureusement, ses parents ne sont pas de cet avis. Sa grand-mère ne va pas bien. Si pour Zoé elle est simplement un peu distraite, pour le reste de la famille, la maladie d'Alzheimer gagne du terrain et la vieille femme déraille de plus en plus. Sa grand-mère ne peut donc pas rester chez elle, dans la Maison des Oiseaux. La meilleure solution reste la maison de retraite mais l'adolescente n'est pas prête à laisser faire. Son seul espoir repose sur son Oncle Teddy, dont personne n'a jamais voulu lui parler... 

 

Zoé adore sa grand-mère et même si la Maison des Oiseaux est super encombrée et sent mauvais, elle s'y sent bien. L'adolescente adore rendre visite à sa mamie, passer du temps à ses côtés, dans son jardin tout à fait incroyable où s'entassent des objets recyclés et des nids d'oiseaux.   Dans un même temps, on découvre combien Zoé est contrariée et à fleur de peau, au point de devenir insolente avec sa famille.

 

Trop impulsive, cette ado ne m'a pas tout de suite convaincue et l'auteur ne cherche pas à rendre son héroïne sympathique. Mais plus je tournais les pages, plus je comprenais sa peine et sa colère. Zoé est inquiète et stressée par ce qui attend sa grand-mère. Le début du roman est alors marqué par les disputes entre Zoé et ses parents, en partie dues au placement de sa grand-mère. Mais pas seulement puisque Zoé est aussi cette ado persécutée par sa cousine qui était jusqu'alors sa seule amie. On réalise alors que notre héroïne est incomprise et qu'elle n'arrive tout simplement pas à se faire entendre. Son récit n'en est que plus fort. Je l'ai entendu et j'en ai pleuré.

 

La seconde moitié du récit m'a profondément touchée. Zoé nous prouve à quel point elle tient à sa mamie. Elle nous montre jusqu'où elle est prête à aller pour son bonheur, pour sa liberté. Elle a toujours les bons mots pour la rassurer, pour l'apaiser et cette complicité nous touche en plein coeur. Zoé semble également prête à rouvrir de vieilles blessures, ou plutôt elle n'a pas conscience de ce qu'elle est en train de faire. Alors que les souvenirs de sa grand-mère s'emmêlent, s'échappent, l'adolescente tient bon. De notre côté, le mystère qui plane sur Oncle Teddy nous intrigue et on se demande si Zoé fait bien de remuer le passé ...

 

Verdict : La maison des oiseaux est un roman touchant, qui parle entre autres de la vieillesse et des secrets de famille. Allan Stratton nous présente une adolescente qui souhaite simplement recoller les morceaux pour rendre heureuse sa grand-mère en fin de vie. Si on peut lui reprocher d'être trop impulsive, Zoé se révèle être très courageuse et j'ai aimé la façon dont son personnage évolue au cours de la lecture.

 

 

 

 

 

 

 

https://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_3906442_201407085355361.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"... Qu'est ce que ça peut faire si Mamie est vieille et différente? Au moins, elle est libre... "

 

 

 

 

 

 

 

" - ... Moi aussi, j'oublie des trucs. Oublier, c'est normal.

- J'espère bien.

- Et puis, tu es plus vieille que moi. Tu as beaucoup plus de choses à te rappeler.

Mamie essaie de sourire.

- ça c'est sur ! Quand je penche la tête, les souvenirs me tombent des oreilles.

On écoute un geai bleu.

- Zoé, il y a des moments, comme maintenant, où je sais ce qui est quoi. Mais entre nous, ce matin, c'est comme un rêve, et je ne sais pas comment je serai ce soir... "

 

 

 

 

 

 

"... Oncle Teddy, tu es comme ces objets qui traînent dans le grenier. On ne les voit plus, mais ils sont toujours là... "

 

 

 

 

 

 

 

"... - Zoé, vous êtes jeune, et je sais que c'est dur à entendre, mais parfois, il vaut mieux laisser les choses comme elles sont... "

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.


12/06/2019
0 Poster un commentaire

Rosewood Chronicles de Connie Glynn (tome 1)

 

 

 

 

A partir de 10 ans

528 pages

Parution : le 5 juin 2019

Editions CASTERMAN

 

 

 

 

Franchissez les grilles de Rosewood et entrez, vous aussi,

dans un monde de princesses version 21e siècle !

 

 

 

 

Synopsis :

 

Lottie Pumpkin, jeune fille d’origine modeste, rêve de devenir une princesse. Grâce à une bourse, elle va réaliser son vœu et intégrer la prestigieuse école de Rosewood.
Ellie Wolf, princesse de Maradova, rêve, elle, de passer inaperçue. Elle aussi a hâte de rejoindre Rosewood… mais pour échapper à ses devoirs royaux.
Quand le hasard place Lottie et Ellie dans le même dortoir, c’est l’occasion idéale pour réaliser leur souhait le plus cher… en échangeant leurs identités.
Mais à Rosewood, si tout semble merveilleux en apparence, chaque jour est un piège et chaque recoin dissimule un ennemi…

 

 

 

L'avis de *Sissi* 23 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

 

Grâce à une bourse, Lottie Pumpkin quitte sa vie ordinaire à St Ives et entre dans la prestigieuse école de Rosewood Hall, l’école de ses rêves. Si elle ne vient pas du même monde que ses camarades, elle compte bien se surpasser pour être à la hauteur. Quand une rumeur la fait passer pour la princesse de Maradova, Lottie joue le jeu pour permettre à la véritable princesse de garder son identité secrète. Si elle s’imagine vivre un conte de fées, ce mensonge l’entraîne dans une aventure inattendue, qui n’est pas sans dangers... 

 

Lottie est une jeune fille de quatorze ans qui rêve d’un avenir de princesse de conte de fées et elle en a toutes les qualités. Elle est déterminée à faire le bien et je l’ai trouvé adorable. Tout simplement parce qu’elle incarne à merveille les valeurs qui lui sont chères. Lorsque la fameuse rumeur s’installe, on plonge dans une drôle d’histoire. Pour protéger Ellie, sa camarade de chambre, Lottie prend sa place et elle compte bien être à la hauteur du rôle qu’on lui a confié.

 

On découvre alors deux héroïnes totalement différentes. Ellie est beaucoup plus impétueuse, plus intrépide que son amie. Lottie est plus douce, plus travailleuse aussi et dégage une sorte d’innocence. Les deux adolescentes se complètent véritablement. Poursuivre la lecture en leur compagnie est super agréable et j’ai adoré les voir si complices.

 

Puis l’intrigue se complexifie au fil de la lecture. Le rôle de princesse n’est clairement pas une partie de plaisir. D’autant plus qu’une menace semble peser sur la princesse de Maradova. On se demande si les filles sont véritablement en danger au sein de cette prestigieuse école (qui aurait presque des airs de Poudlard) et qui se cache derrière les mises en garde, les menaces. La douce Lottie doit apprendre à se méfier. J’ai aimé cette partie du récit qui donne un peu plus de consistance à l’intrigue, qui nous en apprend plus sur la famille d’Ellie et ses traditions, et qui promet encore bien des aventures...

 

Verdict : Plus qu’une histoire de princesses contemporaine, on découvre une merveilleuse histoire d’amitié. Lottie et Ellie sont deux adolescentes que tout oppose mais lorsque leurs chemins se croisent, elles décident de veiller l’une sur l’autre. On a eu un petit coup de cœur pour ce duo (puis pour le trio), mais surtout pour la jeune Lottie, pour sa douceur, et sa devise digne des plus grandes princesses : bienveillance, courage, détermination.

 

 

 

 

 

 

Découvrez les << premières pages  >>

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 "... Soyez à la hauteur du potentiel que nous devinons en vous. Cette école n'a qu'un but : vous aidez à devenir aussi exceptionnels que possible. Tirez le meilleur parti de votre séjour ici, soyez solidaires et remarquables, et surtout, ne renoncez jamais... "

 

 

 

 

 

 

" Lottie et Ellie se regardèrent. C'était effectivement incroyable que leur chemin si diamétralement opposés aient fini par se croiser à Rosewood "

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.

 


08/06/2019
4 Poster un commentaire

Silver Batal & le dragon d'eau de K.D Halbrook

 

 

 

 

 

A partir de 10 ans

Fantasy - Jeunesse

469 pages

Parution : le 6 juin 2019

Editions LUMEN

 

 

 

Enfourchez votre dragon, et rendez-vous sur la ligne d'arrivée !

 

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

Silver Batal habite une ville fascinante au milieu du désert : perchés à flanc de falaise, des dizaines d'ateliers accueillent les artisans les plus divers – potiers et joailliers, ébénistes et souffleurs de verre. À treize ans, elle est censée travailler dur pour succéder à son père, l'un des bijoutiers les plus renommés de la région. Seul problème ? Son cœur n'appartient pas au désert, mais aux flots de l'océan : elle rêve de participer aux courses de dragons d'eau qui, chaque année, font vibrer le pays tout entier.

Justement, le destin ne tarde pas à frapper à sa porte : Nebekker, vieille tisserande avec laquelle elle s'est liée d'amitié, la mène jusqu'à Hiyyan, un petit dragon capable – ô miracle – non seulement de nager, mais aussi de voler ! Risquant le tout pour le tout, Silver et son cousin Brajon partent pour la cité royale, où doit justement se tenir une grande course. Créatures des cavernes et renards du désert, circuits créés par magie sur l'océan peuplés de tourbillons et de vagues impressionnantes... les pires dangers attendent nos deux héros. À commencer par Sagittaria Prodigo, la dresseuse de dragons d'eau favorite de la reine – la féroce adversaire qui a osé enlever la mère d'Hiyyan !

Savant mélange de Dragons et des Royaumes de feu, Silver Batal et le dragon d'eau marque le début d'une aventure épique entre désert et océan, pleine de cœur et de rebondissements. Très vite rejoint par une ribambelle de personnages secondaires hauts en couleur, un étrange trio y joue le tout pour le tout afin d'empêcher une race de dragons presque éteinte de se retrouver l'esclave des hommes...

 

 

L'avis de *S* 28 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

 

Silver Batal rêve d’apprendre auprès de la grande Sagittario Prodigo, dresseuse de dragons d’eau et meilleure coureuse de tous les temps. Lorsqu’elle apprend sa venue à Jaspaton, son cœur s’emplit de joie et d’impatience à l’idée de rencontrer son modèle. L’adolescente reçoit alors l’aide inattendue d’une vieille tisserande pour confectionner une tenue de course susceptible d’impressionner son idole. Bien sûr, rien ne se passe comme prévu. D’abord parce que le père de Silver a d’autres projets pour elle mais surtout parce qu’un merveilleux dragon entre en scène ... 

Vous l'aurez compris, c'est la jeune Silver Batal qui porte ce récit. J'ai adoré partir à sa rencontre.  Silver est une enfant passionnée et pleine d’énergie qui prend son destin en main. Dès les premiers instants, elle partage sa fascination pour les dragons d'eau et son enthousiasme est communicatif. Si son père espère la voir devenir une grande joaillière, patiente et disciplinée, on comprend bien vite que Silver est d'une nature plus vive, presque indomptable. J’avais un peu peur qu’elle soit du genre à trop se précipiter au début de ma lecture, qu’elle se laisse aveugler par sa vocation de dresseuse et par la compétition. Mais finalement, l’auteure tempère son héroïne et celle-ci réussit à prendre du recul sur ses ambitions. Elle n’en ressort que plus attachante.

 

Silver nous entraîne alors dans une aventure riche en émotions : grande déception, grosse panique, doutes, euphorie intense aussi. On a aucun mal à se laisser entrainer par cette incroyable fille du désert, attirée par l'océan et ses splendides créatures. Je pense que l'environnement dans lequel elle évolue a également joué un rôle. Ce roman est un véritable voyage. On découvre deux villes éblouissantes, très différentes l'une de l'autre. D'abord Jaspaton, petite ville d'artisans puis Calidia et son effervescence. On s'imagine sans mal les petites boutiques, mais aussi ce coucher de soleil sur les contrées désertiques, ou encore le sable qui tourbillonne entre les dunes... et finalement ces dizaines de dragons d'espèces différentes qui ajoutent un charme certain à la lecture.

 

Le seul point faible, à mon sens, se trouve au niveau des personnages secondaires, qui ne prennent pas encore suffisamment de place. Dans ce premier tome, l'aventure est centrée sur Silver Batal et Hiyyan son dragon. Pourtant, tous ceux qui les accompagnent ne manquent pas de faire bonne impression. J'ai beaucoup aimé Brajon, son cousin et meilleur ami, j'ai été très intriguée par Nebekker et ses voyages, mais aussi par la jeune Mele qui est d'une aide inestimable. J'espère de tout coeur que la suite de l'aventure approfondira quelques uns de ces merveilleux personnages. 

 

Verdict : L'auteure nous offre un récit tendre et aventureux. Silver est une héroïne déterminée à réaliser ses rêves, même si cela signifie affronter mille dangers. Elle dépasse ses limites, encore et encore et l'action est au rendez-vous. On se lance alors dans une mission sauvetage, et à la fois dans une grande compétition qui ravit notre héroïne. Les dragons sont évidemment au cœur du récit et tout au long de la lecture, leur présence nous impressionne autant qu'elle nous attendrit. En bref, c'est une superbe aventure dans la catégorie fantasy jeunesse ! 

 

 

 

 

 

https://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_3906442_201407085355361.jpg

 

 

 

 

 

 

 ï¿½ Enfourchez votre dragon, et rendez-vous sur la ligne d’arrivée! �

J’avais super hâte de me plonger dans ce roman jeunesse (non, non, ce n’est pas parce que j’adore les dragons �) et rencontrer Silver Batal, cette jeune fille du désert attirée par l’océan et ses splendides créatures. Silver rêve d’apprendre auprès de la grande Sagittario Prodigo, dresseuse de dragons d’eau et meilleure coureuse de tous les temps. Lorsqu’elle apprend sa venue à Jaspaton, son cœur s’emplit de joie et d’impatience à l’idée de rencontrer son modèle. Je dois dire que son enthousiasme est communicatif et j’ai tourné les pages plus curieuse que jamais! J’ai adoré cette entrée en matière et les décors qui vont avec! L’adolescente reçoit alors l’aide inattendue d’une vieille tisserande pour confectionner une tenue de course susceptible d’impressionner son idole. Bien sûr, rien ne se passe comme prévu. D’abord parce que le père de Silver a d’autres projets pour elle mais surtout parce qu’un merveilleux dragon entre en scène ... �

Notre petite héroïne nous entraîne dans une aventure riche en émotions : grandes déceptions, grosse panique, doutes, euphorie intense aussi. Silver est une enfant passionnée et pleine d’énergie qui prend son destin en main. J’avais un peu peur qu’elle soit du genre à trop se précipiter au début de ma lecture, qu’elle se laisse aveugler par sa vocation de dresseuse et par la compétition. Mais finalement, l’auteure tempère son héroïne et celle-ci réussit à prendre du recul sur ses ambitions. Elle n’en ressort que plus attachante. Le seul point faible, à mon sens, se trouve au niveau des personnages secondaires, qui ne prennent pas encore suffisamment de place. Ils sont si intéressants! Je pense notamment à Nebekker et à ses voyages (mais j’ai bon espoir que la suite des aventures répondent à nos petites questions). Quoi qu’il en soit, ce récit est tendre et aventureux, et j’ai passé un agréable moment � Cette histoire vous tente? ☺️ #lecture #sortielivresque #silverbatal #kdhalbrook #lumeneditions #romanjeunesse #dragon #aventure #fantasy #instalivre #bookstagram

 

 

 

 

 

 

"... Parfois, sa ville natale lui inspirait tendresse et affection. Au petit matin, quand la lumière se faisait dorée en pénétrant par sa fenêtre. Le soir, quand la cité resplendissait de couleurs chamarrées - celles des lanternes en forme de pierres précieuses qui pendaient aux murs et aux portes à tous ses étages. Silver était pourtant prête à tout quitter pour partir à l'aventure... " 

 

 

 

 

 

 

"... Tous les autres dragons d'eau sont remontés des profondeur de la terre par la Fosse aux Ténèbres, bien sûr, mais personne ne sait vraiment d'où viennent les Aquinders. A en croire la légende, ils seraient nés au milieu des étoiles, auraient été élevés par les nuages et dans les profondeurs de la mer. Qui sait? C'est peut-être vrai..."

 

 

 

 

 

 

 

"... Une fille, un garçon et un petit dragon... Contre la ville de Calidia toute entière? Leurs chances de réussite semblaient proches du néant... "

 

 

 

 

 

 

 

"... Difficile de décrire les sensations que réveilla chez la jeune fille son baptème de l'air. Emportée par l'euphorie, elle avait le sentiment d'être invincible, que rien ne pouvait lui résister... " 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.


07/06/2019
5 Poster un commentaire

Louisiana de Kate Dicamillo

 

 

 

 

A partir de 12 ans

Morceau de vie

160 pages

Parution : le 5 juin 2019

Editions DIDIER JEUNESSE

 

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

Louisiana vit seule depuis toujours avec sa grand-mère dans une grande précarité. Mais la vieille dame a le talent de transformer le réel en épopée ou en conte de fée. En pleine nuit, elle entraîne sa petite fille dans un voyage sans retour. Louisiana n’a pas le temps de dire au revoir à ses amies ni à son chat Archie. Sa grand-mère veut atteindre la Georgie au plus vite pour briser le mauvais sort qui pèse sur toute la famille. La fillette devra faire face à la folie grandissante de la vieille dame ; au risque d’en apprendre davantage sur son passé…

 

 

 

 

 

L'avis de *Sissi* 23 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

 

Au beau milieu de la nuit, Louisiana et sa grand-mère partent sur la route vers une destination inconnue. Ce n'est pas la première fois que la petite est contrainte de suivre les idées saugrenues de sa grand-mère, qui est persuadée que sa famille est touchée par une malédiction. Louisiana n'a qu'une envie, celle de faire demi-tour, pour retrouver son chat, son chien et ses deux meilleures amies. Mais il semblerait que cette fois-ci, elles soient parties pour de bon. Louisiana ne rentrera pas à la maison...

 

Louisiana est une petite héroïne de douze ans qui m'a profondément touché. Elle n'a pas tellement confiance en sa grand-mère, elle lui en veut même beaucoup quant à la vie qu'elles mènent, mais n'a pas d'autre choix que de la suivre. Louisiana est cette enfant qui a grandi auprès d'une femme qui ne semble pas avoir toute sa tête et qui lui a appris à manipuler, à profiter de la gentillesse des gens. Pour couronner le tout, elle semble lui avoir cacher bien des choses. On réalise alors que notre petite héroïne, aussi pétillante soit-elle, a le cœur lourd. 

 

Tout comme Louisiana, on ne perd pas espoir et on garde même le sourire tout au long de la lecture. Le ton est léger, attendrissant. On quitte la Floride pour la Georgie, mais on ne sait pas vraiment où cette aventure va nous mener. Louisiana ne sait plus qui elle est, mais la vie est bien faite et lui réserve bien des surprises. On ne retient alors que le positif de ce voyage. On retient les nouvelles rencontres, les plus belles. On retient tous les petits gestes, plein de gentillesse et de bienveillance. On se laisse éblouir par le grand cœur de certains personnages. Pour réaliser que notre véritable famille n'est pas forcément celle dans laquelle on naît ...

 

Verdict : Louisiana est une lecture douce-amère qui parle d'abord d'abandon et de mensonge, mais qui est aussi rempli d'amour. Kate DiCamillo écrit avec le cœur et nous offre un récit plein d'espoir et de fantaisie. J'ai passé un agréable moment aux côtés de cette petite héroïne adorable, et j'ai pris plaisir à lire entre les lignes. Chaque lecteur pourra y découvrir un message différent, les adultes comme les enfants  !

 

 

 

 

 

 

"... Mon histoire est pleine de malheur et de problèmes, mais elle est aussi pleine de joie, de gentillesse et de cacahouètes gratuites... "

 

 

 

 

 

 

"... Il y a de la bonté dans le cœur des gens.

Dans la plupart des cœurs.

Enfin, dans certains cœurs... "

 

 

 

 

 

 

"... J'avais beau savoir qu'un seul et unique soleil accompagne cette fichue Terre dans sa rotation infinitésimale, je trouvais celui de Géorgie différent de celui de Floride. Parce que j'étais loin de chez moi, sans doute, et que je ne savais pas qui j'étais... " 

 

 

 

 

 

 

"... La maison toute entière embaumait la tarte renversée à l'ananas. Renversée, comme le monde où je vivais. Mais au bout du compte, ce monde continuait à tourner, pas vrai?  ... "

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.

 

 


04/06/2019
0 Poster un commentaire

Cogito de Victor Dixen

 

 

Science Fiction - Young Adult

544 pages

Parution : le 29 mai 2019

Editions ROBERT LAFFONT

COLLECTION R

 

 

 

 

Le nouveau thriller d'anticipation haletant de Victor Dixen,

auteur de la saga best-seller Phobos !

 

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

Un don du ciel...
Roxane, dix-huit ans, a plongé dans la délinquance quand ses parents ont perdu leur emploi, remplacés par des robots. Sa dernière chance de décrocher le Brevet d'Accès aux Corporations : un stage de programmation neuronale, une nouvelle technologie promettant de transformer n'importe qui en génie.

...ou un pacte avec le diable ?
Pour les vacances de printemps, Roxane s'envole pour les îles Fortunées, un archipel tropical futuriste entièrement dédié au cyber-bachotage. Mais cette méthode expérimentale qui utilise l'intelligence artificielle pour " améliorer " la substance même de l'esprit humain est-elle vraiment sûre ? En offrant son cerveau à la science, Roxane a-t-elle vendu son âme au diable ?


Demain, l'intelligence artificielle envahira toutes les strates de la société.


L'ultime frontière sera notre cerveau.

 

 

 

 

 

L'avis de *S* 28 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

Dans un monde où les robots ont remplacé le travail des hommes, il est bien difficile de trouver un emploi. Roxane, dix-huit ans, a des résultats scolaires médiocres, qui pourraient bien l'empêcher de décrocher le BAC, le brevet d'accès aux corporations. Redoutant de devenir auxiliaire comme son père, la jeune fille a posé sa candidature pour suivre un stage de programmation neuronale, susceptible de lui faire assimiler toutes les connaissances d'une simple injection.  Contre toute attente, sa candidature est retenue. Roxane est alors invitée à rejoindre l'archipel flottant des Iles Fortunées, pour un séjour plein de promesses ... 

 

Roxane est une jeune fille qui ne se laisse pas faire, qui s'emporte vite, et surtout qui n'a pas accepté la société dans laquelle elle évolue. Son histoire familiale n'y est probablement pas pour rien, et on prend le temps de la connaître, de la comprendre. Avec son collier à piques, Roxane est du genre tête brûlée, qu'on pourrait facilement catégoriser de délinquante. C'est finalement une façon de se protéger. Si cette héroïne ne m'a pas tout de suite convaincue, j'ai aimé découvrir ses forces, ses faiblesses, et surtout ce que ce stage peu ordinaire lui réservait.  

 

Le récit est aussi porté par d'autres personnages, aux personnalités peut-être un peu moins marquées. On rencontre les deux autres boursiers, Lorenzo et Faune, qui ont eux aussi une histoire à raconter. On fait ensuite la connaissance de jeunes majoritairement issus de familles privilégiées.  C'est là qu'on réalise que le récit prend le même aspect divertissant que dans la série Phobos et ce n'est pas déplaisant. L'aventure se déroule quasiment en huit-clos, sur une île tout confort, isolée de toute civilisation. Ce qui aurait pu être un séjour de rêve se révèle bien moins agréable. De petites tensions s'installent, la superficialité de certains crée des étincelles, mais des vrais liens se tissent ... 

  

La mise en place de l'univers est, quant à elle, ultra soignée, et on prend vraiment le temps de s'acclimater à cette société futuriste. On prend aussi nos marques sur cette île singulière. Victor Dixen a pensé aux moindres détails et cette phase de découverte est absolument passionnante. Puis on commence à se poser les premières questions sur le programme. Doit-on avoir totalement confiance? Est-il réellement sans danger?

 

J'ai apprécié les références culturelles et pensées philosophiques glissées ici et là. C'est un roman qui a de quoi nous faire réfléchir, un récit intelligent dans lequel on confronte l'humanité aux technologies toujours plus avancées. Quels sont les risques? Où sont les limites? Si j'ai aimé ces petites réflexions, il y a bien eu un moment où ma lecture était de moins en moins fluide. Une centaine de pages environ. J'ai bien cru que l'auteur m'avait perdu en route. L'intrigue a  commencé à changer de direction, et je n'étais pas totalement convaincue par les choix et les réactions de Roxane. Finalement, l'intrigue en est ressortie reboostée, le récit a repris un sacré rythme, et je n'ai pas pu décrocher avant la fin. Nos héros sont en danger. Il leur faut désormais se battre pour survivre ...

 

Verdict : Dans ce nouveau roman, Victor Dixen s'attaque à la neuroscience, à la cybernétique, aux intelligences artificielles, à l'avenir peut-être? Ce sont des thèmes qui ont beaucoup à nous offrir, et ils sont ici très bien exploités. On a droit à une aventure hors du commun, qui soulève bien des questions. Si il s'agit d'un roman de science fiction, le contexte nous parle et on s'imagine sans mal un monde où les robots sont omniprésents, un monde où la technologie fait presque des miracles ...

 

 

 

 

 

 

https://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_3906442_201407085355361.jpg

 

 

 

 

 

 

 

"  ... vous savez comme moi qu'en échange des dons, il y a toujours un sacrifice. Blanche Neige, qui est la plus belle du royaume, mord dans une pomme empoisonnée et perd connaissance. La Belle au bois dormant, bénie des fées, se pique le doigt sur un fuseau et s'endort pour cent ans. D'où ma question : quel est le prix à payer pour tous les dons que vous nous offrez?

 

 

 

 

 

 

"... Comment ai-je pu imaginer qu'il me suffirait de passer le BAC pour changer ma vie? Comment ai-je pu croire que je serais capable de me construire un avenir, si je ne suis même pas capable d'assumer mon passé?...  "

 

 

 

 

 

 

 

 

" Je suis une enfant de ce siècle, et je suis déchirée comme lui... "

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.


03/06/2019
5 Poster un commentaire

Je ne suis pas un héros de Sophie Adriensen

 

 

 

 

A partir de 9 ans

Tolérance

191 pages

Parution : le 12 avril 2019

Editions FLEURUS

 

 

Synopsis :

 

Une maman et ses deux petites filles sont depuis des jours assises devant la boulangerie où Bastien prend son goûter. Un vendredi de grosse pluie, il a la surprise de les voir débarquer dans son grand appartement d'un quartier chic de Paris : sa mère et sa petite soeur leur ont proposé la chambre d'amis. La cohabitation s'annonçait délicate, la mauvaise volonté de Bastien la rend vraiment difficile. Jusqu'à ce que, par la force des choses, l'attitude du garçon change. Mais vouloir faire le bien est-il suffisant ?

 

 

 

 

L'avis de *Andy*  16 ans, rêveur et mangeur de papier

 

Bastien voit son quotidien tout chamboulé lorsque sa mère et sa sœur rentrent à la maison avec une maman roumaine et ses deux filles qui vivaient dans la rue. Le jeune garçon ne voit pas cela d'un très bon œil. Elles ne parlent pas français, elles ne sont pas très propres et il ne comprend pas pourquoi sa famille devrait les accueillir sous son toit...

 

Bastien n'était pas très sympa au début du roman et je me demandais pourquoi il ne réagissait tout simplement pas comme sa maman ou encore sa petite sœur, qui semblaient plus altruistes. Il n'apprécie pas la présence de cette famille olive dans sa maison et il n'est pas très agréable. Mais finalement, c'est simplement la réaction d'un enfant de neuf ans qui voit des étrangers entrer dans son petit monde tout propre et bien rangé, et qui pourrait bien devoir changer ses habitudes. J'ai vraiment aimé suivre le fil de ses pensées, découvrir ses craintes et les émotions qui se bousculent dans sa petite tête.

 

A travers le comportement de Bastien, l'auteure met en avant de belles valeurs. Comme se mettre à la place des autres, ou donner ce qu'on aimerait recevoir si on était dans la même situation. Bastien fait un pas à la fois et il nous surprend. C'est un réel apprentissage et même si les efforts ne paient pas toujours, le garçon ressort grandi de cette expérience.

 

Verdict : Je ne suis pas un héros fait partie de ces romans jeunesse à lire en famille. Le sujet abordé est important et actuel dans une société où l'accueil des migrants reste problématique. Le récit porte un message de tolérance accessible et aborde la notion de partage et de respect des autres. C'est une histoire qui m'a beaucoup touché. Bastien apprend petit à petit à apporter son aide et son regard sur le monde change. On réalise alors qu'aider c'est bien plus qu'une bonne action, c'est surtout très très courageux. Et même si parfois ça ne change pas grand-chose, on ne peut qu'être fier d'avoir fait de son mieux.

 

 

 

 

 

 

 

 

Découvrez les << premières pages >>

 

 

 

 

 

 

hdfjh.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.


02/06/2019
0 Poster un commentaire

Meurtre Mode d'emploi (à l'usage des jeunes filles) de Holly Jackson

 

 

 

 

 

A partir de 13 ans

Thriller - Mystère

522 pages

Parution : le 29 mai 2019

Editions CASTERMAN

 

 

 

Règle N°1 : ne jamais rouvrir une affaire classée

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

 

Il y a cinq ans, Sal Singh s’est accusé du meurtre de sa petite amie Andie Bell, avant de se donner la mort. La police est sûre que l'affaire est résolue. Toute la ville aussi. Sauf Pippa...
La jeune fille réouvre alors enquête et déterre une à un des secrets compromettants au sujet d'Andie. La liste des suspects se rallonge. Mais à trop s'approcher de la vérité, Pippa alerte aussi le véritable meurtrier... se mettant elle-même en danger.
 
 

 

L'avis de *S* 28 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

Pippa doit mener un travail de recherche approfondi pour le lycée, qui porte sur le sujet de son choix. Elle choisit alors d’enquêter sur une affaire classée qui date de cinq ans. Si elle n'avait que douze ans à l'époque, elle se rappelle très bien la disparition inquiétante d'Andie Bell et le suicide du petit ami, juste après s'être déclaré coupable. Ces évènements avaient secoué la ville. Pippa prend son projet très à coeur, déterminée à prouver que Sal Singh était en réalité innocent...

 

Dès les premiers chapitres, on entre dans le vif du sujet. Les premières informations attirent notre attention et notre héroïne ne tarde pas à nous exposer les premières pistes.  Je ne sais pas si c'est son enthousiasme qui est communicatif ou si c'est son intuition  qui me parlait, mais j'ai vite accroché à cette sombre affaire. J'ai aimé qu'elle consigne absolument tout, qu'elle partage le moindre de ses soupçons et qu'elle prenne ce projet autant au sérieux. Pippa est une adolescente intelligente, dont j'ai adoré la personnalité. C'est une ado qui s'implique, mais qui sait aussi faire la part des choses. Elle sait qu'il ne faut pas trop s'emballer et y va pas à pas. Elle prend parfois quelques risques et ose aussi poser les questions qui fâchent, celles qui font avancer les choses. Pour toutes ces raisons, on se laisse entraîner. 

 

Riche en détails, le récit est bien construit et j'ai beaucoup aimé la façon dont il est découpé. On a droit à des transcriptions d'interrogatoires menés par Pippa, des entretiens qui nous apportent chaque fois des éléments nouveaux, louches. On découvre aussi son journal de bord qui dévoile toutes les étapes de son enquête et les réflexions qui en découlent. D'autres chapitres sont quant à eux écrit à la troisième personne et ce point de vue omniscient nous plonge dans le quotidien de Pippa l'enquêtrice. J'ai trouvé un bel équilibre entre ces trois façons de conter l'histoire. La lecture reste à la fois dynamique et pleine de suspense.

 

Pourquoi? Comment? On suit le déroulement de l'enquête de cette adolescente du début à la fin pour lever le mystère. Je ne pensais pas autant m'impliquer dans cette investigation et pourtant. On récolte les preuves, on décèle les incohérences, on fait le point régulièrement. Jusqu'à avoir les premiers doutes, ajouter des suspects à la liste, écarter des hypothèses.  On reconstitue peu à peu ce qui s'est réellement passé il y a cinq ans. Je vous avoue que j'étais assez fière de moi quand j'ai résolu l'affaire. Mes soupçons étaient fondés ! Puis j'ai réalisé que l'auteure m'avait laissé penser que j'avais tout compris alors qu'elle avait encore un petit tour dans son sac, de quoi nous surprendre une dernière fois ... 

 

Verdict : Pippa mène une enquête minutieuse et on se joint volontiers à elle. L’affaire est délicate, le récit est immersif, l’ambiance de plus en plus tendue. J’ai eu du mal à lâcher cette lecture, jusqu’au fin mot de l'histoire. Dans chaque chapitre, on découvre de nouveaux éléments, de nouvelles zones d’ombres, de nouveaux suspects. C’est le genre de roman passionnant qui donne envie de prendre des notes, de participer à l’enquête et je me suis régalée du début à la fin !

 

 

 

 

https://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_4527625_201502094824946.pnghttps://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_4527625_201502094824946.pnghttps://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_4527625_201502094824946.pnghttps://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_4527625_201502094824946.pnghttps://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_4527626_201502094824725.png

 

 

 

 

 

 

Découvrez les << premières pages>> du roman

 

 

 

 

 

 

Vive les jours fériés ! J’ai pu terminer ma lecture en cours qui m’a passionnée pendant deux jours � Il s’agit de Meurtre, mode d’emploi (à l’usage des jeunes filles) de Holly Jackson et j’ai passé un très bon moment �

Pour le lycée, Pippa doit mener un travail de recherche approfondi sur le sujet de son choix. Elle choisit alors d’enquêter sur une affaire classée qui date de cinq ans, déterminée à prouver que Sal Singh, accusé du meurtre de sa petite amie, était en réalité innocent... � 
Pippa mène une enquête minutieuse et on se joint volontiers à elle. L’affaire est délicate, le récit est immersif, l’ambiance de plus en plus tendue. J’ai eu du mal à lâcher cette lecture, jusqu’au fin mot. Dans chaque chapitre, on découvre de nouveaux éléments, de nouvelles zones d’ombres, de nouveaux suspects. C’est le genre de roman prenant qui donne envie de prendre des notes, de participer à l’enquête et je me suis régalée du début à la fin �Ce roman vous tente? �

#updatelecture #romanscasterman #meurtremodedemploi #hollyjackson #enquete #mystere #youngadult #thriller #bookworm #secrets #letsread

 

 

 

 

 

 

 

" ... pour des raisons que je n'arrive pas à m'expliquer moi-même, j'ai envie que Sal Singh soit innocent. Des raisons que je porte en moi depuis l'âge de douze ans, des incohérences qui m'ont titillée pendant ces cinq dernières années... "

 

 

 

 

 

 

"... Pip n'était qu'à moitié surprise. Encore une nouvelle voie qui s'ouvrait dans le labyrinthe de la vie d'Andie Bell. Au fil des témoignages, la personnalité d'Andie devenait de plus en plus mystérieuse... "

 

 

 

 

 

 

 

 

 

" Allongée sous sa couette, tremblante et droite comme un piquet, Pip ferma les yeux et tendit l'oreille. Il y avait des grattements quelque part dans la maison. Quelqu'un essayait-il de s'introduire chez eux? Ou était-ce simplement le saule qui raclait, comme parfois, contre les volets de la chambre de ses parents... "

 

 

 

 

 

 

 

 

"... Ceci est ton dernier avertissement, Pippa. Laisse tomber.

Elle ne lut qu'une seule fois les grosses lettres imprimées en noir, replia le papier et le glissa entre les pages de son livre d'histoire, qu'elle sortir en tremblant du casier... "

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.

 


31/05/2019
7 Poster un commentaire