* Rêveurs et mangeurs de papier *

* Rêveurs et mangeurs de papier *

Le contrat Dorian Gray de Mélanie de Coster

 

 

 

 

Dystopie - Jeunesse éternelle

Parution : le 8 juin 2022

256 pages

Editions Milan

 

 

 

Synopsis :

 

Morane a 17 ans et elle vit dans un monde où, à 20 ans, on est incité à signer le contrat Dorian Gray et à ne plus vieillir jusqu’à ses 70 ans. Dans cette société totalitaire, on vit donc jeune jusqu’à 70 ans, pour ensuite vieillir d’un seul coup et mourir en quelques minutes, tous et toutes au même âge. La mort est ainsi devenue pour beaucoup insupportable, puisqu’elle vous fauche en pleine santé.

 

Morane habite seule avec son père, qui semble avoir presque le même âge qu’elle, mais ce n’est qu’une apparence physique, c’est en réalité un homme d’âge mûr, sensé et expérimenté, qui se comporte en père et la protège d’un lourd secret. Pour échapper à leurs ennemis, ils vivent dans une maison isolée, au bord de la mer.
Un soir, Emrys, une jeune fille mystérieuse, sortie de nulle part, se tient devant leur porte, trempée, épuisée… Le père se méfie tout de suite. Morane cède à la tentation d’avoir enfin une amie.


Et puis, tout s’enchaîne, la maison est attaquée deux fois. à la première attaque, Eymris est gravement blessée, à la seconde le père de Morane disparaît.
Les deux adolescentes vont se lancer à sa recherche dans ce monde devenu fou, et trouver en chemin des amis, des ennemis, une revenante, l’amour et la trahison.

 

 

L'avis de Sabrina, rêveuse et mangeuse de papier

 

L'auteure nous plonge dans un monde où la vieillesse naturelle est contrôlée, bloquée. Si vous signez le contrat Dorian Gray, vous garderez la santé et l'apparence de vos vingt ans pendant cinquante années, au terme desquelles la mort intervient rapidement. On y rencontre Morane, une jeune fille de dix sept ans qui vit seule avec son père. Quand Morane recueille une inconnue du même âge qu'elle, c'est le début des ennuis. Son père disparaît et elles partent toutes les deux à sa recherche...

 

Ce roman est présenté comme une dystopie et il s'inspire clairement du mythe de la jeunesse éternelle. Ce thème central me plaisait beaucoup et j'avais hâte d'en savoir plus. Ici, seules les règles du contrat ou notes de service, au début de chaque chapitre, nous permettent de comprendre ce qui a été mis en place dans ce monde, de comprendre la grande avancée scientifique et le contrat que la société propose à la population. Ces règles sont aussi atroces qu'intéressantes, et poussent à réfléchir. On met les pieds dans une société qui laisse une partie de la population livrée à elle même, sans soin, si elle ne signe pas. Et ça fait froid dans le dos.

 

Malheureusement, on ne pousse pas tellement la réflexion dans le récit. On assiste à un enchaînement de situations, qui ne m'a fait ni chaud ni froid. Certaines rencontres m'ont intéressée mais je pense que j'attendais tout autre chose de ce roman. Il manquait quelque chose à l'aventure des deux filles et je me suis parfois un peu ennuyée. Le roman est définitivement trop court pour que l'intrigue soit approfondie et je ressors de cette lecture un peu déçue.

 

 

 

 

 

 

 

 



22/06/2022
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 148 autres membres