* Rêveurs et mangeurs de papier *

* Rêveurs et mangeurs de papier *

You don't know my name de Kristen Orlando (tome 2)

 

 

 

Young Adult - Action

400 pages

Parution :  24 octobre 2018

Editions MILAN

 

 

 

Synopsis :

 

À cause de son insubordination lors de l'opération visant à délivrer ses parents, Reagan se retrouve au ban des Black Angels. Elle va devoir faire ses preuves pour intégrer l'unité d'élite, et enfin assouvir sa vengeance.

 

 

 

 

L'avis de *Sissi* 22 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

 

Reagan a beaucoup perdu et elle se laisse peu à peu ronger par la culpabilité. Malgré tout, elle est bien décidée à décrocher sa place à l’Académie. Avec tout ce qui est arrivé, elle doit désormais faire ses preuves pour pouvoir espérer rejoindre les Black Angels. Et pouvoir enfin se venger...

 

Nous retrouvons une héroïne plus vulnérable que jamais, encore sous le choc des précédents événements. Nous n’avions encore jamais vu Reagan dans un tel état d’esprit. Psychologiquement, on sent que c’est difficile pour elle, que tout est remis en cause. Entre autres, sa place chez les Black Angels, pour laquelle elle avait travailler si dur, et ce depuis toute petite. C’est comme si elle reprenait tout à zéro. Et pour ne rien arranger, c’est une véritable compétition qui commence dans cette agence d’espionnage très sélective. 

 

Notre héroïne est confrontée à une série d’épreuves et d’entraînements. Pendant toute cette partie, on l’encourage à retrouver sa force, son assurance et on suit son évolution avec plaisir. On a envie de retrouver notre Reagan, combattante. On aimerait qu’elle fasse confiance à ses amis, qu’elle se confie, qu’elle soit elle-même, tout simplement. Elle est soutenue mais on la sent tout de même remplie de colère, de haine. Je l’ai d’ailleurs trouvé parfois très dure avec son entourage, en particulier avec Luke, alors qu’il a toujours été là pour elle. J'ai eu du mal à comprendre ses réactions parfois...

 

La lecture prend ensuite de plus en plus de rythme. On sent que le danger est toujours présent et que ça finira par éclater tôt ou tard. Dans ce second tome, cela arrive un peu tardivement, mais le récit reste prenant et les pages se tournent avec facilité. On se demande jusqu’ou Reagan est prête à aller pour assouvir sa vengeance, jusqu’où ça va la mener.

 

On redoute de plus en plus la confrontation. Encore une fois, l’auteure frappe fort et nous donne qu’une seule envie, celle de lire la suite. J’ai ce sentiment qu’il s’agit là d’un tome de transition, et je suis vraiment curieuse d’en savoir plus. Si Reagan semblait avoir grand besoin de se recentrer, on sent que ça ne s’est pas du tout passé comme prévu...

 

 

 

 

 

 

 https://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_3906442_201407085355361.jpg

 

 

 

 

 

"... Mon destin repose à présent entre les mains de cinq agents gradés. Cinq voix qui décideront si je pourrai un jour teindre cette rage qui me consume de l'intérieur. Pour l'instant, ce n'est qu'un feu de braises, mais sa fumée se répand en moi et m'étouffe. Bientôt, il me ravagera tout entière et je ne pourrai plus m'arrêter avant d'avoir logé une balle dans la tête de Santino Torres, avant d'avoir versé son sang... "

 

 

 

 

 

 

 

 

"... quand tu deviens un Black Angel, ton existence ne t'appartient plus : elle appartient à l'agence... "

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"... J'ai passé des années à faire semblant d'être celle que je n'étais pas. Et depuis que ma mère a disparu, je me demande qui se trouve réellement sous le masque. Ou même si j'aimerai cette personne... "

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.


14/12/2018
0 Poster un commentaire

Snow de Danielle Paige

 

 

 

 

Fantastique

384 pages

Parution : le 7 novembre 2018

Editions MILAN

 

 

 

 

Synopsis :

 

Je m'appelle Snow.
J'ai 17 ans, et je suis internée dans un hôpital psychiatrique depuis 11 ans.
Je suis amoureuse de Bale.
J'ai des colères... glaçantes, littéralement glaçantes.

Un fou vous dira toujours qu'il n'est pas fou, mais je vous promets que je ne délire pas.
En voici la preuve...

 

 

 

 

L'avis de *Sandra* 25 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

 

 

Snow a été internée à l’hôpital psychiatrique Whittaker, après avoir tenté de traverser un miroir en entraînant son amie. Snow n’avait que cinq ans. Elle en a gardé des cicatrices et il y a toujours cette colère qui la ronge, ces rêves étranges et obscurs qui la hantent. Mais Snow n’est pas folle. Il y a tout un monde qui l’appelle et qui attend son retour...

 

Snow vit à Whittaker depuis de nombreuses années. On découvre son quotidien rythmé par la prise de médicaments, les visites de sa mère, les échanges avec son infirmière, ses crises, ses rêves étranges. On commence alors à s’interroger sur ce qui est réel, sur ce qui ne l’est pas. Parce que Snow voit des choses, provoque des choses, qui nous interpellent plus d’une fois...

 

Snow est aussi cette jeune fille qui est tombée amoureuse de Bale, un autre patient dont elle a malheureusement été séparée suite à un incident. La voilà déterminée à retrouver le garçon qu’elle aime, même si il lui faut traverser un autre monde pour y parvenir. J’ai eu un peu de mal à accrocher à ce personnage principal à la fois impulsif et naïf, qui se laisse entraîner par les événements, qui n’a pas toujours son mot à dire. Snow semble fort redoutable par bien des aspects et pourtant je trouvais qu’elle manquait de caractère. 

 

On part ensuite à la découverte d’un autre monde, Algide, pendant que notre héroïne part à la rencontre de son destin. C’est beaucoup d’informations pour Snow, pour le lecteur aussi. Si ça n’a pas l’air de trop contrarier notre héroïne, j’étais parfois perdue. Alors que j’avais envie de prendre le temps de comprendre la magie de ce monde, l’auteure offre aussitôt une nouvelle aventure, une nouvelle épreuve qui me laissaient souvent confuse.

 

Verdict : Dans l’ensemble, je suis un peu déçue par cette lecture. L’auteure nous plonge dans un univers fantastique qui a beaucoup de potentiel, mais qui au final reste bien peu exploité. J’ai apprécié chaque petit événement, chaque petite rencontre, mais beaucoup moins la façon dont ils sont amenés. Tout s’enchaîne un peu trop vite et je n’ai pas eu le temps de m’acclimater à Algide, ce lieu glacé qui a bien des choses à révéler à notre héroïne. C’est un peu dommage, j’ai eu l’impression de passer à côté de beaucoup de ces choses...

 

 

 

 

 

 https://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_3906124_201407084937985.jpg

 

 

 

 

 

 

 "... Je dessine aussi mes rêves, qui vont des paysages austères d'un blanc aveuglant à de sordides scènes d'exécution que je reste incapable d'expliquer. La pire de toutes est celle où je figure au sommet d'une montagne avec, en dessous, des cadavres bleus comme de la glace, couverts d'une couche de neige. On m'y voit sourire, comme si je détenais un secret... "

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"... Je ne suis pas à ma place à Whittaker. Personne ne mérite d'être enfermé pour toujours. A quoi bon vivre, sinon? "

 

 

 

 

 

 

 

 

 "... Tout mon être se réveille. Je détiens un pouvoir que j'avais seulement vu dans mes rêves jusqu'ici, un pouvoir qui confirme que je suis saine d'esprit, libre et plus puissante que n'importe qui, sauf peut-être le légendaire Lazare, roi des Neiges... "

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.

 

 


14/12/2018
0 Poster un commentaire

Le château des brumes de Kerstin Gier

 

 

 

 

Young Adult - Mystère

384 pages

Parution : le 7 novembre 2018

Editions MILAN

 

 

 

 

Par l'auteure de la trilogie Rouge Rubis

 

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

Un hôtel somptueux, caché dans les nuages.
Des intrigues à tous les étages.
Et au milieu de tout cela, Fanny, une jeune stagiaire de 17 ans.
Comme le reste du personnel, elle a fort à faire pour offrir aux clients un séjour exceptionnel en cette fin d'année.
Elle est loin de se douter qu'elle va bientôt se retrouver au beau milieu d'une aventure périlleuse.
Elle est loin de se douter qu'elle risque non seulement de perdre son emploi, mais aussi son coeur.

 

 

 

 

 

 

L'avis de *S* 28 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

 

 

Fanny est stagiaire au Château des Brumes, un hôtel de luxe des Alpes suisses. Polyvalente, elle est surtout chargée de s’occuper des enfants des clients et ce n’est pas toujours une tâche facile (surtout avec un petit Don dans les parages, bien décidé à lui pourrir la vie). En cette fin d’année, de nombreux clients, parfois des habitués des lieux, font leur arrivée pour profiter d’un séjour festif...

 

Employée depuis septembre, Fanny semble avoir trouver ses marques au Château des Brumes. Elle ne tarde pas à nous présenter ses tâches quotidiennes, mais prend également le temps de nous parler des autres employés de l’hôtel et des clients. Ses descriptions sont plaisantes, voire amusantes dans certaines situations. On se familiarise facilement avec les lieux et les nombreux personnages. 

 

On se laisse guider par Fanny, cette ado pétillante, qui a la fâcheuse manie d’imaginer toutes sortes de complots et de scénarios lorsqu’elle est face à une situation étrange, ou à un client plus ou moins suspect. Ça ne tient pas toujours la route et on s’en amuse. Mais il se pourrait qu’il y ait bel et bien quelque chose qui se trame dans les couloirs de l’hôtel, un mystère à résoudre qui nous emporte dans les cent dernières pages.

 

Ma lecture a été un peu trop calme à mon goût dans l’ensemble, en particulier dans la première moitié où il n’y a pas vraiment d’intrigue. C’est vraiment la personnalité de Fanny et l’humour propre à Kerstin Gier qui apportent de la dynamique au récit et qui nous font tourner les pages. On est davantage plongés dans une comédie pour ados que dans un roman à suspense. J’en attendais plus mais je ne peux pas dire que j’ai passé un mauvais moment. Le ton est léger et le cadre est chaleureux. Le château des Brumes est une lecture divertissante, surtout en cette fin d’année.

 

 

 

 

 

 

 3.5stars.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Découvrez les << premières pages >>

 

 

 

 

 

 

 

 

« La bibliothèque était l’une des plus belles pièces de l’hôtel. Il y avait là des étagères pleines de livres jusqu’au plafond, des niches capitonnées de cuir devant les fenêtres, un ancien poêle en faïence avec une banquette, des tables d’appoint chargées de livres illustrés et une échelle à roulettes pour bibliothèque murale de sept mètres de long sur quatre mètres de haut. Avec ça, même épousseter devenait un plaisir. »

 

 

 

 

 

 

 IMG_9336.JPG

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.


10/12/2018
0 Poster un commentaire

Nos vies en l'air de Manon Fargetton

 

 

 

 

 

Parution : le 9 janvier 2019

Editions RAGEOT

 

 

 

 

 

Mina et Océan. Ces deux-là se rencontrent par hasard ce soir sur le toit-terrasse d’un immeuble. Ils ont choisi le même spot pour en finir. Ils décident de s’accorder la nuit pour faire, ensemble… tout ce qui leur passe par la tête, en se disant toujours la vérité. Où cela va-t-il les entraîner  ?


07/12/2018
0 Poster un commentaire

Dry de Neal et Jarrod Shusterman

 

 

 

 

 

 

Avez-vous déjà eu vraiment soif ?

 

 

 

À la croisée des sagas U4 et la 5e vague,

un roman catastrophe aux accents prophétiques.

 

 

 

 

 

Young Adult

450 pages

Parution : le 22 novembre 2018

Editions ROBERT LAFFONT

COLLECTION R

 

 

 

 

Synopsis :

 

La sécheresse s'éternise en Californie et le quotidien de chacun s'est transformé en une longue liste d'interdictions : ne pas arroser la pelouse, ne pas remplir sa piscine, limiter les douches...
Jusqu'à ce que les robinets se tarissent pour de bon. La paisible banlieue où vivent Alyssa et sa famille vire alors à la zone de guerre.
Soif et désespoir font se dresser les voisins les uns contre les autres. Le jour où ses parents ne donnent plus signe de vie et où son existence et celle de son petit frère sont menacées, Alyssa va devoir faire de terribles choix pour survivre au moins un jour de plus.

 

 

 

 

L’avis de *S* 28 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

Avec la sécheresse, les ressources en eau ont diminué peu à peu en Californie. Malheureusement, l’alerte n’a pas été prise au sérieux. Il n’y a désormais plus d’eau dans les robinets et la panique commence seulement à s’installer. La population est inquiète et les priorités changent du jour au lendemain. C’est la crise de l’eau. C’est le Tap Out.

 

Le phénomène nous est raconté par Alyssa et Kelton, deux adolescents et voisins, pas spécialement proches. Kelton a bien un petit coup de coeur pour Alyssa mais il n’a pas encore trouvé le bon moment pour aborder le sujet. Et Kelton est un peu trop bizarre pour Alyssa. Quoi qu’il en soit, la situation est suffisamment critique pour qu’ils se serrent les coudes. Parce qu’ils sont livrés à eux-mêmes, parce que la soif est de plus en plus présente et qu’elle bouleverse tout.

 

J’ai aimé découvrir plusieurs points de vue et pas seulement ceux de ces deux personnages principaux. Nous avons aussi celui de deux autres adolescents, Jacki et Henri, rencontrés en cours de route, qui viennent se greffer au récit. Plus individualistes, plus imprévisibles, moins honnêtes. On n’est sûr de rien.

 

Mais c’est aussi parfois le point de vue de personnages extérieurs que nous découvrons. Ils vivent la même chose dans un autre contexte et on assiste à des scènes qui servent de petits électrochocs. On a de cette manière une vue d’ensemble sur le phénomène du Tap Out, sur son ampleur, sur ses conséquences. Le récit garde alors un certain rythme et la lecture est fluide.

 

La soif change la population. La soif change Alyssa, son petit frère et Kelton. On s’inquiète de plus en plus de la tournure des événements, des comportements. Tout peut déraper d’un moment à l’autre et on sent que nos jeunes héros veulent préserver leur humanité le plus longtemps possible. C'est une véritable épreuve de survie et la lecture en devient difficile à lâcher.

 

Verdict : On retrouve les mêmes ingrédients que dans les romans du genre et la lecture est efficace. (Bon, j’avoue, j'en ai lu beaucoup et j’espérais secrètement que nos deux auteurs allaient révolutionner le genre). Neal et Jarrod Shusterman nous offrent un scénario réaliste qui questionne et dans lequel on se projette bien malgré nous. Ces adolescents sont confrontés au pire et chaque nouvelle étape, chaque nouvelle mésaventure les changent profondément. Elles nous rappellent en même temps que le désastre écologique, ce n’est pas que de la fiction...

 

 

 

 

 

 

https://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_3906442_201407085355361.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Des dizaines de personnes sont amassées devant la porte. Au début, il croit qu’il s’agit d’une sorte de manifestation – il y en a eu des tas par cette canicule. Mais pourquoi ici ? Alors, il aperçoit l’objet de leur attention…

C’est le camion qui doit livrer l’eau. Il est totalement encerclé.

Ce n’est pas seulement un mouvement de protestation ; c’est quelque chose de bien plus dangereux – de plus désespéré »

 

 

 

 

 

 

« Depuis hier, le monde a changé »

 

 

 

 

 

 

« Évidemment, il y a eu des mises en garde, depuis des années. Mais les campagnes de sensibilisation n’ont pas préparé la population à un drame de cette envergure. Jamais on n’aurait pu imaginer que l’eau cesserait tout simplement. De couler. Des robinets. »

 

 

 

 

 

 

« ... nous sommes tous devenus imprévisibles. Finalement, nous avons atteint ce stade monomaniaque où on ne réfléchit plus. On fait ce qu’il y a à faire, quel qu’en soit le prix. »

 

 

 

 

 

 

« Marche. Marche. Un pied devant l’autre. Et rebelote.

Je ne suis pas en vie. Je ne suis pas morte. Je suis entre les deux. Traîne les pieds. Traîne les pieds. Un pas. Puis un autre. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.

 


07/12/2018
5 Poster un commentaire

Engrenages et Sortilèges de Adrien Tomas

 

 

 

 

 

 

Parution : le 23 janvier 2019

Editions RAGEOT

 

 

 

 

 

 

Grise et Cyrus sont élèves  à la prestigieuse Académie des Sciences Occultes et Mécaniques de Celumbre. Une nuit, l’apprentie mécanicienne et le jeune mage échappent de justesse à un enlèvement. Alors qu’ils se détestent, ils doivent fuir ensemble et chercher refuge dans les Rets, sinistre quartier aux mains des voleurs et des assassins.  S’ils veulent survivre, les deux adolescents n’ont d’autre choix que de faire alliance…


06/12/2018
0 Poster un commentaire

L'enchanteur de Stephen Carriere

 

 

 

 

 

Parution : le 3 janvier 2019

POCKET JEUNESSE

 

 

 

 

 

Une bande inoubliable d'adolescents décide de lancer un défi à la mort.

Stan s'est taillé une place de choix au lycée. Ses camarades viennent le voir avec leurs problèmes et il élabore des stratagèmes insensés pour les résoudre. Aidé de sa bande d'amis fidèles, Daniel, Jenny, David et Moh, il est devenu un artiste en manipulation de la réalité. On l'appelle l'Enchanteur et, cette année, il va devoir réaliser son chef-d'oeuvre. Car Daniel est malade. Daniel va mourir. Comme il est fan de comédies musicales, il a demandé à Stan de transformer sa mort en un spectacle si grandiose qu'il lui offrira un peu d'immortalité. Il ne reste que neuf mois à l'Enchanteur et ses comparses pour accomplir ce " miracle ". Mais, dans les ruelles du centre-ville, un Mal ancien et féroce se répand... et, même s'ils préféreraient l'ignorer, nos héros semblent être plus impliqués qu'ils ne le souhaiteraient.


06/12/2018
0 Poster un commentaire

Ashes falling for the sky de Nine Gorman et Mathieu Guibé

 

 

 

 

Romance Contemporaine

A partir de 16 ans

368 pages

Parution : le 21 novembre 2018

Editions ALBIN MICHEL

 

 

 

 

- Espérais-tu plus qu'un jeu, Sky ?
- Certainement pas. On ne tombe pas amoureuse d'un inconnu.

 

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

Pour sa première rentrée universitaire, Sky compte bien se délester de son costume de petite fille sage. Elle jette son dévolu sur Ash, attirant mais insupportable bad boy. Prête à assumer cette relation sans lendemain, Sky se jette à corps perdu dans le jeu de la séduction, mais perd lamentablement la partie. Elle fait fuir Ash, non sans avoir entrevu ses blessures. La part d'ombre d'un jeune homme qui a tout connu, même le pire. Surtout le pire...

 

 

 

L'avis de *Sandra* 25 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

 

 

Sky fait son entrée à l’université de Bloomington. C’est une nouvelle vie qui commence pour la jeune fille et elle compte bien en profiter. Sky souhaite simplement devenir cette fille insouciante, détachée et libre. Elle laisse volontiers derrière elle Libertyville, sa famille et son ex. Lors d'une soirée, Sky décide d'approcher Ash, le bad boy du campus, pour une aventure d'un soir, pour une nuit sans conséquences. Mais Sky arrive seulement à le faire fuir...

 

Dès les premiers instants, on alterne entre le point de vue de Sky et celui de Ash. On apprend à connaître petit à petit ces deux étudiants, et en même temps à se défaire de nos préjugés. Sky est une héroïne que j'ai adoré suivre. Elle veut être elle-même, ne plus faire ce qu'on attend d'elle. Elle a assez encaissé, assez souffert et désormais elle tente de se relever et d'avancer. Malgré la douleur, malgré les doutes. A coté de ça, je l'ai trouvé vraiment pétillante et on a envie de la protéger, de l'épauler comme le font Sybille et Veronica.

 

Ash, quant à lui, est un personnage dont je n'étais pas vraiment très fan au début de ma lecture. Je n'aimais pas sa mauvaise attitude et il était clair qu'il ne comptait pas changer son comportement. Ash a ses raisons. C'est le genre de personnage qu’on apprend à aimer au fil de la lecture, le genre de personnage qui nous surprend, qui nous touche bien malgré nous. Il nous faut d'abord connaître son histoire, ses secrets pour comprendre pourquoi il n'aime pas les complications, pour comprendre pourquoi il reste si fermé.

 

Le véritable point fort du récit se trouve définitivement dans ces deux personnages. Ash et Sky sont incroyablement bien travaillés et on se sent extrêmement proche d'eux. On ne se rend pas tout de suite compte à quel point on a affaire à des personnages blessés et brisés. Oui, ils ont des blessures mais elles ne sont pas si visibles. Leur carapace est épaisse, ils semblent suffisamment forts alors on hésite à creuser. Puis quand ça craque, quand ça se fissure, ça nous file des frissons et on s'effondre avec eux.  

 

Cette romance est plus sombre qu'elle n'y paraît. On assiste d'ailleurs à des scènes de violence que je n'ai absolument pas vu venir. Nos personnages ne sont pas épargnés. Le passé ressurgit, le présent n'est pas des plus doux mais on espère encore voir pointer un futur plus tendre. Jusqu'à cette fin de tome qui nous brise le cœur...

 

Verdict : J'ai beaucoup entendu parler de ce roman depuis qu'il a été posté sur la plateforme Wattpad, et j'avais très envie de découvrir cette co-écriture à mon tour. J'adore la romance, j'en ai lu un sacré nombre et beaucoup se ressemble à vrai dire. Dans cette histoire, on peut facilement retrouver les codes de la new romance. Mais elle a aussi ce petit quelque chose en plus qui lui permet de se démarquer. On embarque aussitôt, pour le meilleur ... et pour le pire. Mention spéciale pour la petite playlist qui accompagne la lecture, elle est juste parfaite.

 

 

 

 

 

 https://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_3906442_201407085355361.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

« Il a pris de moi ce qu’il désirait : un instant de vie libre et heureux, comme pour mieux savourer son amertume et sa chute »

 

 

 

 

 

 

« Le passé remonte à la surface, et il ne prend aucune précaution pour se frayer un chemin. On a beau tenter d’enterrer la merde sous des couches de souvenirs futiles pour ne pas y prêter attention, elle finit toujours par ressurgir. »

 

 

 

 

 

 

« J’ai peur que le soleil ne se lève plus jamais sur ma vie. Si je suis le ciel, alors je suis un ciel nocturne… »

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.

 

 


03/12/2018
4 Poster un commentaire

Les Ombres de Julia de Catherine Egan (tome 2)

 

 

 

 

 

Parution : le 2 janvier 2019

Editions MILAN

 

 

 

 

Julia et un groupe hétéroclite de révolutionnaires, de savants et de voleurs ont traversé les océans et les déserts pour arriver dans la ville de Tianshi, où ils espèrent trouver un certain Ko Dan, le seul sorcier capable de défaire le terrible sortilège qui lie le petit Théo à une magie ancienne et destructrice. Le Xianren Cazmir veut cette magie, au prix de la vie de Théo s'il le faut, et, pendant que Julia et ses compagnons cherchent Ko Dan, les assassins de Cazmir les traquent, eux.

Julia, qui s'est juré de protéger Théo, peut gérer le danger. Ce qui l'effraie vraiment se trouve en elle. Son étrange capacité à se rendre invisible a pris une nouvelle tournure, plus inquiétante, à mesure que Julia l'apprivoise et l'explore : elle peut maintenant disparaître si complètement que c'est comme si elle entrait dans un autre monde. Un monde infernal, rempli de créatures difformes qui semblent la reconnaître et la considérer comme l'une des leurs.

Alors, Julia est-elle une fille avec un monstre enfoui en elle ? Ou un monstre ayant pris l'apparence d'une fille ?
Et est-ce si important, tant que ce monstrueux pouvoir lui permet de sauver Théo ?

 

 

 


02/12/2018
0 Poster un commentaire

Un si petit oiseau de Marie Pavlenko

 

 

 

 

 

 

Parution : le 2 janvier 2019

Editions FLAMMARION

 

 

 

 

 

Après un accident de voiture qui l'a laissée meurtrie, Abigail rentre chez elle. Elle ne voit plus personne. Son corps mutilé bouleverse son quotidien, sa vie d'avant lui est insupportable. Comment se définir quand on a perdu ses repères, qu'on ne sait plus qui on est, que la douleur est toujours embusquée, prête à exploser ? Grâce à l'amour des siens. Grâce aux livres. Grâce à la nature, au rire, aux oiseaux. Avec beaucoup de patience, peu à peu, Abi va réapprendre à vivre.


02/12/2018
0 Poster un commentaire