* Rêveurs et mangeurs de papier *

* Rêveurs et mangeurs de papier *

Maskot' de Mathéal et Maauriac (jeu)


 

 

 

Un jeu aux règles Katastrophiques !

 

 

 

 

De 4 à 12 joueurs

A partir de 10 ans

Temps estimé pour une partie : 20min

Parution : le 13 août 2020

Label 404 ON BOARD

 

 

 

 

 

La boîte de jeu contient un sablier, 200 cartes, un jeton et un livret de règles.

 

 

 

 

 

Description :

  

Réunissez-vous entre amis pour une partie endiablée de MASKOT' ! Créez des équipes, choisissez votre Maskot' (un petit personnage venu d'ailleurs qui vous mènera la vie dure), et suivez la règle qu'il vous impose sous peine de perdre des points ! Attention : à chaque nouvelle manche, les règles s'additionnent ! Faites deviner à votre équipe le maximum de personnalités, de lieux, de films ou de chansons pour remporter la partie. Et si un des joueurs adverses oublie de respecter une de ses règles... dénoncez-le !

 

 

 

 

 

L'avis des Rêveurs et Mangeurs de Papier

 

C'est en lisant le livret de règles qu'on découvre qu'un petit univers se cache derrière cette boîte de jeu. Première jolie surprise. On fait la rencontre de Marcèle, Alphonse, Simon, Kévin, Odette et Travis, six drôles de spécimens venus d'une galaxie lointaine. Les voilà de passage sur Terre pour se faire des amis ! Ces six créatures sont tout simplement les maîtres de ce jeu et chacune d'entre elles est à la tête d'une équipe.

 

 

 

 


 

 

 

Le principe est simple : chaque joueur a trente secondes pour faire deviner ses cartes aux membres de son équipe, pour pouvoir cumuler des points lors de quatre manches. Les petites créatures viennent aussitôt pimenter le tout en imposant des règles insolites à chaque équipe (interdiction de dire oui, parler avec un accent, ne pas croiser le regard des autres joueurs...). Ces règles rendent la partie absolument hilarante.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Celle-ci se déroule donc dans une très très bonne ambiance. Il s'agit de faire deviner des personnages, des objets, des expressions, des lieux... par le dessin, le mime ou bien la parole selon l'action autorisée par la carte. Rien n'est joué d'avance puisqu'il y a en tout quatre manches et il suffit qu'un joueur oublie de suivre les règles des Maskot' pour pénaliser son équipe par une perte de points ou un gage. (La toute dernière manche est probablement la plus drôle et chaotique de toute !)

 


 

 

 

Verdict : Maskot' est un jeu de rapidité familial, pour petits et grands humains. Un jeu drôlement rigolo avec ses règles décalées qui s'accumulent au fil de la partie. On a aussi eu un gros gros coup de cœur pour le graphisme et notamment pour les créatures qui mènent la partie. Elles sont un peu barrées et à la fois super mignonnes. Odette, Travis, Kévin, Simon, Alphonse, Marcèle sont des maîtres du jeu qui  font définitivement toute la différence.

 

 

 

 

 

 

 

 


05/08/2020
0 Poster un commentaire

La dernière nymphe de Marjorie Burbaud (tome 3)

 

 

 

 

Fantasy Urbaine

334 pages

Parution : le 26 mai 2018

Editions REBELLE

 

 

 

Synopsis :

 

 

Si Enza Vergara avait su ce qu'allait devenir sa vie, elle aurait sûrement profité du temps où elle était encore la dernière nymphe de la ville. Aujourd'hui, il est déjà trop tard. Condamnée par sa propre ville, Enza passe du statut de nymphe traquée à celui de criminelle. Si le monde semble en avoir fini avec elle, elle va vite s'apercevoir que New York n'a pas dit son dernier mot. Entre le vent de panique qui se lève sur la ville pour décimer la population et le nouveau règne des vampires, les nymphes se retrouvent en plein cataclysme... Finalement, Enza aurez dû se méfier... car la paix à un goût de pomme empoisonnée. Prenez garde aux lueurs féeriques qui ondulent sous la surface et aux douces mélodies portées par le vent... les nymphes n'ont jamais été plus féroces.

 

 

 

L'avis de *Sabrina* rêveuse et mangeuse de papier

 

 

Enza a évité la condamnation à mort qu'elle imaginait. Contrainte à l'exil à vie, la jeune nymphe, considérée comme une criminelle, vit désormais sur Tybee Island, une île peu accueillante pleine d'ivrognes. Les autres nymphes de la confrérie N ont choisi de l'y rejoindre pour calmer les tensions à New York, sacrifiant leur liberté pour une paix encore bien trop fragile...

 

Ma lecture du second tome date un peu mais je n'ai eu aucun  mal à m'immerger dans cette suite. C'est toujours aussi intense, et ce dès les premiers instants et j'avoue que retrouver tous les personnages m'a fait un petit quelque chose. Le contexte est loin d'être rassurant et nous voilà pris au piège. On s'intéresse aussitôt au sort des nymphes, isolées sur l'île. Et tout autant à ce qu'il se passe à New York.

 

Encore une fois, le récit se présente sous la forme de deux points de vue qui alternent. Celui de la nymphe. Celui du vampire. On a donc une vue d'ensemble sur les évènements et c'est un très bon point. On retrouve avec une certaine émotion notre belle nymphe, brisée, qui semble pouvoir à tout moment sombrer dans la folie. Et dans un même temps, on suit Eidon, nouveau grand chef de l'assemblée, avec ses responsabilités et ses combats, avec ses erreurs et ses regrets. J'aime toujours autant ce duo !

 

Le combat qui opposait vampires et nymphes semble avoir pris fin. L'assemblée n'a plus aucun mal à maintenir la paix. En tout cas, il semblerait. Jusqu'à ce  qu'un nouvel incident vienne perturber tout ça. Et bam ! L'auteure a réussi à renouveler son intrigue pour ce dernier tome et donc notre intérêt lors de cette nouvelle lecture. On ne s'ennuie pas, on se laisse entraîner toujours plus loin, en espérant que nos héros auront droit à une fin heureuse... 

 

 

Verdict : La fantasy urbaine a encore de beaux jours devant elle, c'est une certitude. Ce troisième tome n'est peut-être pas mon préféré, mais cette conclusion est on ne peut plus satisfaisante. A nouveau, tous les ingrédients sont réunis pour que le lecteur passe un excellent moment. Cette trilogie a un petit coté explosif qui rend la lecture entraînante de bout en bout, aux côtés de créatures remarquables. Je vous la conseille sans hésiter !

 

 

 

 

 

https://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_3943878_201407222526675.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Je n’arrivais toujours pas à réaliser à quel point j’étais folle de cet homme. Il m’avait traquée, avait voulu me tuer un nombre incalculable de fois, m’avait rejetée et exilée, mais je l’aimais toujours comme s’il était le meilleur vampire sur cette fichue planète. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Eidon Callaghan était devenu mon démon. Il me hantait jour et nuit... »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Nous avions tenté de réparer nos erreurs, mais nous étions un véritable cataclysme. Où que ce soit dans le monde, nous semions le chaos. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.

 

 


27/07/2020
0 Poster un commentaire

Les petites merveilles de Lena Walker

 

 

 

Récit contemporain

286 pages

Parution : le 9 juillet 2020

Editions MICHEL LAFON

 

 

 

 


Synopsis :

 

Licenciée de son emploi de libraire qu'elle adorait, Eva se retrouve nounou pour les enfants d'une riche famille du très chic Ve arrondissement parisien.
Mais en acceptant ce travail, la jeune femme était loin d'imaginer que sous leurs airs d'enfants modèles Arthur, Rose et Louis lui donneraient tant de fil à retordre.
Aussi gaffeuse qu'attachante, Eva devra redoubler de patience et d'ingéniosité pour apprivoiser ces trois petits monstres et leur rendre le sourire.

 

 

 

 

L'avis des *Sabrina* rêveuse et mangeuse de papier

 

Eva travaille depuis six ans dans une ancienne librairie, qui a toujours été son petit refuge. Malheureusement, elle vient de perdre ce travail qu'elle aimait tant, ce travail qui lui a permis d'apaiser ses anxiétés et prendre un peu confiance en elle. C'est un sacré choc pour la jeune femme mais sa meilleure amie lui trouve rapidement l'opportunité de travailler dans une famille en tant que nounou de trois enfants. C'est une toute nouvelle expérience pour Eva, dont elle aura bien des leçons à tirer...

 

Eva n'a pas d'affinité particulière avec les enfants en général et son adaptation au sein de la famille Donadieu ne s'annonce pas franchement simple. D'autant plus qu'Eva met les pieds dans une famille imparfaite. Mais j'ai envie de dire : quelle famille l'est ? Les parents sont peu présents, les enfants semblent avoir quelques troubles du comportement. Pourtant, peu à peu, on s'attache à tout ce petit monde, et ce, malgré les difficultés que peut rencontrer notre héroïne.

 

Eva est cette jeune femme sensible, un peu perdue, qui ne s'est jamais réellement confrontée à la réalité de la vie. Je l'ai très vite trouvée touchante et j'en ai d'autant plus apprécié son évolution au fil de la lecture. L'auteure n'en fait pas quelqu'un d'autre. Eva est authentique du début à la fin, avec son anxiété et ses doutes. On a juste envie d'encourager cette belle héroïne à se fixer des objectifs personnels, à prendre des petits risques si il le faut, à sortir de sa coquille.

 

 

Si on suit principalement Eva dans ce roman, on part aussi à la rencontre d'Iris, Garance, Marcel, Corinne, Nathanaël, Rose, Arthur et Louis. J'ai été touchée par ces petits bouts d'histoires. A travers tous ces personnages, l'auteure fait passer de beaux messages. Elle partage l'amour des livres. Elle nous raconte les aventures d'une nounou qui en apprend un peu tous les jours. Elle rappelle qu'il n'y a pas de parents parfaits mais seulement des parents qui font de leur mieux au quotidien, en prenant les décisions qui leur semblent les plus adaptées. Mais elle nous parle surtout des petites merveilles de la vie. Ces petites choses, souvent toutes simples, qui nous rendent un peu plus heureux. Et j'ai passé un beau moment de lecture. Lena Walker nous livre un récit tout en simplicité, très doux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"... Elle vivait au jour le jour, dans l'insouciance, profitant de tous ces ouvrages à portée de sa main. Eva y avait fui le monde réel des contraintes, des déceptions et des responsabilités, pour se réfugier dans celui des livres, lieu par excellence de tous les possibles...

 

 

 

 

 

 

 

 

"... Son plus gros complexe était de se sentir la fille la plus ordinaire perdue au milieu des gens qui lui semblaient extraordinaires...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"... Ce qui est merveilleux, tu vois, c'est que l'avenir est une page blanche sur laquelle tu es libre d'écrire ce que tu veux ! Toi qui adores lire, tu devrais savoir ça mieux que quiconque.

 

 

 

 

 

 

 

 

"... Pour elle, la littérature était le berceau de l'éducation et de l'humanité. Il fallait que les gens s'évertuent à lire, à rêver, à s'entraider, à s'aimer.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"... Ils étaient devenus ses petites merveilles, trois pépites d'or qui faisaient sa richesse.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"... Dans la vie, elle est persuadée qu'on a tous le choix., le choix entre se laisser vivre et vivre... "

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.

 

 

 


25/07/2020
0 Poster un commentaire

Silver Batal et la pierre de coeur de K.D Halbrook (tome 2)

 

 

 

 

Fantasy - Jeunesse

A partir de 9 ans

379 pages

Parution : le 11 juin 2020

Editions LUMEN

 

 

 

 

Courses de dragons effrénées au milieu des flots et expéditions aux confins de la toundra... une aventure épique illustrée de magnifiques dessins originaux !

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

 

Après avoir échappé de peu aux griffes de la reine Imea, Silver Batal et son dragon d'eau, Hiyyan, sont forcés de fuir la cité royale de Calidia. Traqués par des mercenaires, les deux amis décident de quitter le désert et de trouver refuge au nord du continent. Or ces vastes étendues enneigées sont pleines de danger : elles abritent non seulement de nombreuses créatures des montagnes, mais aussi de féroces dragons des glaces à la morsure empoisonnée.

Parti avec sa dresseuse explorer un glacier truffé de cachettes, Hiyyan se fait attaquer par un dragon belliqueux et tombe gravement malade. Pour lui sauver la vie, Silver est contrainte de se lancer à la recherche d'une des légendaires pierres de cœur de dragon d'eau. Sa quête l'emmène aux confins du pays, depuis les sommets d'une vertigineuse chaîne de montages où vivent les énigmatiques Guetteurs, jusqu'aux petites îles côtières où l'attendent des rencontres surprenantes.

Savant mélange de Dragons et des Royaumes de feu, Silver Batal et la Pierre de cœur est la suite d'une aventure épique entre déserts de glace et océans furieux, pleine de rebondissements. Plongez dans les mystères ancestraux d'un continent peuplé de dizaines de races de majestueux dragons !

 

 

 

 

 

L'avis de *S* rêveuse et mangeuse de papier

 

Pour échapper à la reine Imea, souveraine des contrées désertiques, Silver se cache dans les montagnes. Accompagnée de dragons, de Mele, jeune servante, et Nebekker, la vieille tisserande et guérisseuse, elle espère recevoir la protection du roi des contrées océaniques....

 

J'avais particulièrement hâte de me replonger dans les aventures de Silver, cette enfant du désert passionnée et pleine d'énergie qui nous avait permis un premier récit riche en émotions. La voilà qui a quitté la cité Calidia et pas vraiment dans les meilleures conditions puisqu'elle est désormais traquée par des mercenaires.

 

Sa fuite n'est pas de tout repos et l'aventure s'annonce glaciale. D'autant plus que Hiyyan, son dragon, est sévèrement blessé. C'est d'ailleurs autour de sa guérison que ce deuxième récit est développé. Et je suis toujours aussi fascinée par le lien qui unit Silver à son Aquinder, et touchée de la voir si sincèrement attachée à lui. Elle repousse toujours ses limites et encore davantage si le sort de Hiyyan est en jeu.

 

Si vous avez lu le premier tome, vous savez combien Silver aime aller au devant du danger. Elle a une fâcheuse tendance à se lancer tête la première, et réfléchir ensuite à son action. Dans ce second tome, Silver est fidèle à elle-même et j'ai aimé retrouver cette détermination qui la caractérise, son âme de compétitrice, ses grandes ambitions aussi. Silver est toujours prête à partir à l'aventure, suit son instinct qu'importe les circonstances, de manière à ne jamais devoir abandonner ses rêves. Je trouve que c'est une grande qualité lorsque les alliés se font rares. 

 

Verdict : Je ne me suis pas ennuyée avec ce second tome et je n'en attendais pas moins. C'est une seconde aventure entraînante et l'auteure continue d'explorer tout ce qui touche aux majestueux dragons, notamment en mettant en avant les

pierres de cœur et leurs pouvoirs. J'ai cru comprendre qu'il s'agissait d'une duologie mais je croise les doigts pour que l'auteure nous offre une autre aventure dans cet univers fantastique. A mon sens, il y a de quoi poursuivre le voyage encore un petit moment aux côtés de Silver et cela permettrait dans un même temps de répondre aux dernières questions laissées sans réponses dans cette fin ouverte.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Ainsi en allait-il du lien entre un dragon et un humain : ils ne pouvaient exister longtemps l’un sans l’autre. Un monde sans Hiyyan, c’était un monde sans Silver. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« — Hmm… marmonna Mele en roulant sur le côté. Quand tu seras morte, je ferai graver sur ta pierre tombale : « Elle ne cessait d’aller au-devant du danger. »

Silver leva les yeux au ciel. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Ce n’était pas la première fois qu’elle se retrouvait dans un paysage hostile sans y être aucunement préparée. Mele avait raison : elle ne cessait d’aller au-devant du danger. Retiendrait-elle jamais la leçon ? »

 

 

 

 

 

 

 

 

« Tu ressembles à une bourrasque printanière en plein désert, fraîche et légère, mais toujours plus douce qu’une tempête de sable d’été. Tu n’es pas encore prête à affronter le monde. »

 

 

 

 

 

 

« Beaucoup de questions restaient encore sans réponse pour eux, qui se trouvaient à mi-chemin entre le monde des dragons d’eau et celui des humains. Mais qu’importe, ils élucideraient tous ces mystères ensemble. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.

 

 


22/07/2020
2 Poster un commentaire

Les coups de coeur de Keiko Carter de Debbi Michiko Florence

 

 

 

A partir de 9 ans

296 pages

Parution : le 18 juin 2020

Editions MICHEL LAFON

 

 

 

Attrape ton bubble-tea et embarque avec Keiko
dans ses aventures toutes plus loufoques
les unes que les autres !

 

 

 

Synopsis :

 

 

À la rentrée, Keiko Carter n'a qu'une seule hâte : retrouver ses deux meilleures amies ! Le moment est enfin venu de faire le compte-rendu de leurs vacances d'été, mais aussi de se lancer leur défi annuel...

La mission ?
Trouver un petit copain pour le bal de fin d'année.

Le problème de Keiko ?
Elle n'a jamais embrassé personne.

Le problème d'Audrey et Jenna ?
Elles ont des vues sur le même garçon...


Très vite, le défi prend des proportions inattendues et met en péril l'amitié des trois jeunes filles. Après tant d'années de complicité, leurs chemins vont-ils se séparer à cause d'une histoire de garçons ?

 

 

 

 

L'avis de *Sissi* rêveuse et mangeuse de papier

 

Les vacances d'été sont terminées, Keiko, Jenna et Audrey vont faire leur entrée en cinquième. Les filles attendaient leurs retrouvailles avec impatience. Pourtant, leurs relations semblent avoir un peu changées. Les filles ne sont plus aussi complices qu'elles l'étaient il y a quelques semaines. Pour arranger ça, Keiko propose de consacrer leur année aux nouvelles expériences, comme s'inscrire ensemble à de nouvelles activités ou ... sortir avec un garçon. Malheureusement, ce n'était peut-être pas une si bonne idée...

 

C'est Keiko qui nous raconte cette histoire et il se trouve que c'est le personnage le plus attachant du trio. Jenna semble plus discrète, plus distante depuis le divorce de ses parents. Audrey est plutôt d'une nature obstinée, possessive et rancunière. Keiko était définitivement trop adorable et j'ai adoré suivre cette jeune héroïne amoureuse du chocolat.

 

Keiko est cette ado de douze ans qui veut toujours tout arranger pour les gens qu'elle aime. Elle ne veut pas voir le trio exploser et essaie toujours d'arrondir les angles pour que tout le monde s'entende. C'est la plus mature dans un sens, et j'ai été vraiment touchée de la voir faire tant d'efforts alors que parfois c'est loin d'être réciproque. Keiko s'inquiète pour ses amis, pour sa famille, et finalement elle ne pense pas beaucoup à elle, à ce qu'elle ressent.

 

On suit l'évolution de ce personnage alors que les relations autour d'elle se compliquent. C'est un peu le bazar entre ses copines, au sein de sa famille aussi et elle tente de tout gérer, de tout arranger. Que ce soit en amour, en amitié, Keiko doit apprendre à s'écouter et que tout ne peut pas être pardonné. Il faut aussi accepter que les choses évoluent.

 

Verdict : C'est un roman qui s'adresse aux jeunes adolescents et qui aborde des sujets qui leur parleront sans aucun doute. C'est une lecture toute douce dans laquelle on parle d'amitié, des garçons, de la famille, de chocolat et de toutes ces choses qu'on ne peut accepter, même de la part des gens qu'on aime. Il y a aussi une petite romance au cœur du récit et elle est beaucoup trop chou ! J'aurais bien continué à suivre Keiko encore un peu, et j'espère vraiment qu'il y aura une suite aussi mignonne.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"Ma relation avec mes meilleures amies était comme un chocolat de luxe doux et onctueux. Ou du moins, elle l'avait été. "

 

 

 

 

 

 

"... Je voulais bien un petit ami, mais il n'était pas question que je sorte avec n'importe qui. Je voulais avoir le cœur qui battait la chamade chaque fois qu'on serait ensemble...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"... Quoi que je fasse, tout se déglinguait : mes amies, ma famille... Et je n'y pouvais rien. Je détestais ça... "

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"... J'avais toujours cru que seule une relation amoureuse pouvait vous briser le cœur. C'était comme ça dans les films. Personne ne m'avait prévenue qu'une amie pouvait vous faire autant de peine qu'un garçon... "

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.

 

 


22/07/2020
2 Poster un commentaire

Save the date de Morgan Matson

 

 

 

 

Littérature Ado - Comédie

416 pages

Parution : le 24 juin 2020

Editions MILAN

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

 

La soeur aînée de Charlie Grant se marie, et, pour la première fois depuis des années, tous les frères et soeurs vont être réunis dans la maison familiale, avant qu'elle ne soit vendue. Charlie sait qu'après ce week-end, plus rien ne sera comme avant. C'est pourquoi elle veut tout faire pour que ces quelques jours soient parfaits.
Le problème ? Le week-end s'annonce comme un désastre absolu...

 

 

 

 

L'avis de *Sissi* rêveuse et mangeuse de papier

 

 

Dans son nouveau roman, Morgan Matson nous présente la famille Grant, qui se réunit le temps d'un weekend à l'occasion du mariage de l'aînée. Et ce weekend s'annonce tout particulièrement mouvementé. C'est Charlie, la plus jeune de la fratrie, qui nous raconte comment tout est parti en cacahuète...

 

On réalise bientôt que Charlie a beaucoup à encaisser d'un coup. La jeune fille entrera bientôt à l'université, même si elle ne sait pas encore bien dans laquelle. Ses parents ont décidé de vendre la maison. Elle craque aussi totalement pour le meilleur ami de son frère. Et c'était sans compter la fin de la bande dessinée Grant Central Station. La mère de Charlie est la grande créatrice de ce comic strip qui paraît dans le journal depuis vingt-cinq ans et qui raconte le quotidien d'une famille nombreuse, très largement inspiré de leur propre vie de famille.

 

C'est un peu la pagaille dans la petite tête de Charlie et dans la famille Grant. On découvre tout cela avec un certain amusement et la lecture est franchement agréable. J'ai adoré me plonger dans cette joyeuse agitation tout au long de ce weekend, qui est sens dessus dessous. Les Grant m'ont tous fait beaucoup rire, malgré les petits conflits familiaux et l'organisation du mariage qui tourne complètement au désastre. En fait, je me suis beaucoup amusée avec cette lecture.

 

C'est plutôt comique la manière dont tout s'enchaîne et on se demande comment ça pourrait être pire, comment ça pourrait bien se terminer aussi. J'ai savouré chaque petite anecdote, chaque petite catastrophe et imprévu. Mais sous toute cette légèreté, il est aussi question de Charlie, très attachée à sa famille. Charlie qui semble avoir un peu peur du changement autant que de prendre son envol. J'ai vraiment aimé découvrir les messages que l'auteure souhaitait faire passer à travers cette jeune héroïne et ses doutes quant à son avenir.

  

 

Verdict : Save the Date est une comédie absolument délicieuse et rafraîchissante. L'auteure nous offre un récit vivant et divertissant du début à la fin. Cette accumulation de catastrophes a le mérite de faire sourire le lecteur à plusieurs reprises et dans un même temps on s'attache à cette famille imparfaite. J'ai passé un agréable moment !

 

 

 

 

 

https://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_3943878_201407222526675.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« En les regardant tous les cinq, j’ai soudain senti quelque chose se dénouer en moi. Finalement, je n’étais peut-être pas juste la petite dernière, celle à qui on cachait les secrets des grands. J’étais aussi celle sur qui on pouvait compter, qui essayait de faire avancer les choses et qu’on appelait quand il y avait du grabuge. »

 

 

 

 

 

 

 

« Parfois, plus on s’accroche au passé, moins on voit les choses autour de soi. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.


19/07/2020
0 Poster un commentaire

Hippocampus de Bertrand Puard

 

 

 

A partir de 9 ans

Thriller - Science Fiction

Parution : le 11 juin 2020

240 pages

Editions SEUIL JEUNESSE

 

 

 

Un thriller d'anticipation entremêlé d'une poignante

histoire d'amour filial

 

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

Ada, 13 ans, est la fille du professeur Varole, le célèbre neurologue qui dirige l'Hippocampus, une clinique ultramoderne. Passionnée par la science du cerveau, Ada est la digne fille de son père.

Quand celui-ci disparaît mystérieusement, elle est persuadée qu'elle trouvera l'explication dans son laboratoire secret – auquel, jusqu'alors, elle n'a jamais eu accès.

Elle y fait la connaissance de trois patients sur lesquels son père menait d'étranges expériences de transferts de mémoire... et découvre chez chacun d'eux le souvenir de l'accident qui a tué sa mère, 12 ans auparavant.

Pourquoi son père a-t-il greffé ses propres souvenirs sur ses patients ? Et pourquoi ceux d'un événement si particulier et douloureux ?

Ada n'est certaine que d'une chose : c'est en répondant à ces questions qu'elle découvrira ce qui est arrivé à son père.

Et qu'elle aura une chance de le retrouver...

 

 

 

 

L'avis de *Alex* rêveur et mangeur de papier :

 

Ada est la fille d'un professeur célèbre, qui a reçu un prix Nobel de la médecine. C'est un grand scientifique fasciné par la mémoire et il semblerait que l'adolescente ait elle aussi une âme de scientifique. On ne la prend malheureusement pas toujours au sérieux. Mais quand son père disparaît du jour au lendemain, Ada se voit proposer de prendre le relais de ses recherches dont elle ne savait rien jusqu'alors. Et elle est bien déterminée à trouver toutes les réponses à ses questions...

 

La majorité du récit se déroule dans une clinique privée et on ne tarde pas à découvrir qu'il s'y passe des choses bien mystérieuses dans les sous-sol. On se pose aussitôt de nombreuses questions, tout comme Ada. La situation est de plus en plus dingue pour l'adolescente et on tombe clairement dans la science-fiction. On pense alors à toutes ses possibilités qu'offre la science.

 

Pour avoir déjà lu plusieurs romans de Bertrand Puard, je sais combien ses scénarios peuvent d'abord paraître tirer par les cheveux pour finalement tenir debout une fois bien exploités. Je me suis encore une fois laissé embarquer dans une aventure qui intrigue au plus haut point. Quelle est la nature des recherches de son père? Ou se trouve le professeur? Aussi perspicace soit-elle, Ada ignore bien des choses sur les recherches médicales de son père. Et là voilà rapidement confrontée à la quête aussi impossible que triste dans laquelle il semble s'être acharné et perdu.

 

J'ai beaucoup aimé suivre cette adolescente de quatorze ans, brillante et passionnée par les sciences. C'est une ado intéressante, qui va au bout des choses, qui s'implique. Dans ce roman, on croise aussi Sigmund qui ne manque pas d'attirer notre attention dès les premiers instants. Sigmund a été envoyé dans la clinique pour le protéger de ses pensées suicidaires. Ada le prend sous son aile et je pense que ce duo est très prometteur pour la suite de l'aventure, surtout au vu des tout derniers évènements.

 

Verdict : C'est un premier  tome qui se lit très vite et qui mêle un peu la science fiction au policier. L'auteur nous offre un scénario rapide, qui tient en haleine du début à la fin par ses mystères et c'est plutôt efficace. C'est une lecture  qui a un bon rythme et qui donne toujours envie d'en savoir plus jusqu'à un final inattendu. Je lirai très certainement la suite.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Ada resta droite sur son fauteuil, les coudes maladroitement posés sur la table. Elle ne se sentait pas bien. Elle avait l’impression qu’une boule de feu se baladait dans son estomac, la brûlant de l’intérieur. Le cerveau qui communique l’angoisse au reste du corps, l’amygdale qui active la boule au ventre, les pupilles qui se dilatent, la sueur… Elle connaissait ce processus par cœur. Elle aurait aimé lutter, pouvoir déclencher la sécrétion de l’hormone ocytocine qui ordonnerait à l’amygdale d’arrêter son délire… Elle connaissait tout cela dans les moindres détails, les procédés chimiques, les voies de diffusion… Mais Ada, humaine, trop humaine, se sentait incapable de juguler sa peur. Elle était démunie. »

 

 

 

 

 

 

« Ada resta pétrifiée. C’était fascinant. Tout bonnement fascinant. Cela ouvrait d’immenses perspectives »

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.

 


19/07/2020
0 Poster un commentaire

Les Légendes Perdues d'Aegane de Sébastien Moulin (tome 1)

 

 

 

 

 

 

Fantasy

Autoédition

450 pages

Parution : le 29 mai 2020

Disponible au format papier et numérique

 

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

La paix ? Au fil des siècles, nous pourrions compter les trêves dans le monde d'Aëgane sur les doigts d'une main. Des nations furent renversées par des souverains sanguinaires. Des populations furent asservies ou exterminées au nom de divinités facétieuses. De nombreuses civilisations disparurent, et avec elles, des cultures entières furent à jamais perdues.Le royaume d'Adaïs, regroupement de provinces conquises de gré ou de force ces dernières années, doit sa récente stabilité aux 10 Légions qui le protège. Nombreux furent les envahisseurs ou rebelles à faire face à ces terribles adversaires, sans jamais les faire vaciller. Épicentre de nombreux conflits, Adaïs pansait encore les plaies marquant son territoire après avoir vécu plusieurs guerres dévastatrices.La pérennité du royaume se trouve peut-être entre les mains d'un diplomate et de ses compagnons chargés d'enquêter sur la rumeur de la mobilisation d'une armée d'orcs accompagnée de puissants sorciers. Les émissaires se rendent dans une province marquée par les stigmates du passé et mettront tout en œuvre pour faire la lumière sur les événements se tramant par delà le gouffre des damnés, brèche mystique protégeant Adaïs de terres hostiles.Dernières informations capitales d'une sentinelle héroïque ou affabulations d'un mourant ? De la réponse à cette question dépend peut-être la survie d'Adaïs.

 

 

 

 

 

L'avis de *Sabrina* rêveuse et mangeuse de papier

 

Bienvenue dans le monde d'Aegane et plus exactement dans le royaume d'Adais. À la demande du roi, le général Thorn se rend dans la capitale de la province de Sartis pour écouter les doléances du consul Varas. Celui-ci partage alors ses inquiétudes suite à une attaque sur les terres dévastées. L'ennemi résiste et une magie puissante serait à l'oeuvre. C'était sans compter la situation préoccupante de toute la province. Thorn et sa troupe ont du pain sur la planche...

 

Si il y a bien quelque chose qui m'effraie un peu lorsque je me plonge dans un univers de fantasy pure, c'est d'être tout simplement paumée dès les premières pages. Cette crainte a vite été écartée quand j'ai commencé ce premier tome. Sébastien Moulin a une plume aussi soignée qu'accessible et ça m'a réellement rassurée pour la suite de l'aventure. 

 

J'ai ensuite adoré faire la connaissance des membres de la légion VII, l'un des grands atouts de ce récit. Thorn, Krikhane, Breiz, Mô, Cat, Kas... forment une troupe aussi vaillante qu'intimidante, une troupe aussi efficace que sympathique à suivre. Ce sont des personnages tous très charismatiques que je n'ai eu aucun mal à me représenter, à qui il ne vaut mieux pas chercher des noises mais sur qui on peut clairement compter.

 

Tout au long de ce premier tome, nos personnages sont confrontés à divers problèmes. Il faut prendre des décisions rapides et stratégiques, tenter quelques négociations. Nous voilà alors embarqués dans un long voyage dont l'objectif est d'anticiper et faire face à une possible invasion. On n'a aucune certitude sur ce qui attend réellement nos héros et l'aventure n'en est que plus prenante. Et tout particulièrement dans la seconde moitié du récit qui devient ensuite difficile à lâcher. 

 

Verdict : L'auteur nous invite à découvrir un univers des plus travaillés aux côtés de grands guerriers qui mènent un long combat pour la paix de tout un royaume. La découverte est super agréable. On se laisse porter par les échanges qui rythment notre lecture, on récolte dans un même temps au cours du voyage des informations sur ce monde qui semble avoir perdu son équilibre. Et je n'étais clairement pas prête pour les derniers événements de ce premier tome ! A suivre...

 

 

 

 

 

 https://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_3943878_201407222526675.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« — Nous y voilà, Tristan ! Le vrai voyage commence… affirma Cat.

 

Ils regardèrent vers l’horizon. Le ciel s’assombrissait au loin. Des éclairs zébraient de terrifiants nuages noirs. À cette distance, difficile d’en distinguer plus sur cette passe maudite dans laquelle ils allaient se jeter.

 

Breiz hurla :

— Préparez-vous à découvrir l’enfer, mes amis ! 

 

Il semblait possédé ! Son excitation à l’idée d’affronter les éléments déchaînés illuminait son visage. »

 

 

 

 

 

 

 


18/07/2020
0 Poster un commentaire

Rule de Ellen Goodlett

 

 

 

 

 

En librairie le 26 août 2020

Editions BAYARD

 

 

 

Une couronne, trois prétendantes prêtes à tout

pour accéder au pouvoir.

 

 


Zofi, Ren et Akeykah vivent au royaume de Kolonya. Elles ne se connaissent pas et n'ont rien en commun. Lorsque le roi les convoque, elles s'attendent au pire. Chacune d'entre elles cache un lourd secret qui pourrait porter atteinte à leur vie. Quand le souverain leur révèle qu'elles sont ses seules héritières, le combat est lancé et chacune est bien décidée à prouver qu'elle mérite de régner. Mais quelqu'un à Kolonya connaît leurs secrets, et ne reculera devant rien pour les manipuler et les empêcher de conquérir le trône...


15/07/2020
0 Poster un commentaire

Age tendre de Clémentine Beauvais

 

 

 

 

 

En librairie le 19 août 2020

Editions SARBACANE

 

 

 

La Présidente de la République l’a décidé : tout élève doit faire, entre sa troisième et sa seconde, une année de service civique quelque part en France. Valentin Lemonnier n’a pas de chance : ses vœux ne sont pas respectés, et il est envoyé dans le Pas-de-Calais, dans un centre pour personnes âgées atteintes d’Alzheimer, minutieusement reconstitué pour ressembler à un village des années 60.

 

Sa première mission semble assez simple : écrire une lettre à une pensionnaire qui a répondu à un concours dans un Salut les Copains de 1967, pour lui annoncer que, malheureusement, Françoise Hardy ne va pas pouvoir venir chanter dans leur ville.

 

Sauf que c’est difficile d’annoncer une telle mauvaise nouvelle. Alors il annonce l’inverse. Françoise Hardy viendra ! il s’y engage personnellement. Et pour ce faire, il va falloir trouver un sosie de la star, qui vienne chanter son tube La maison où j’ai grandi à tous les pensionnaires.

 


15/07/2020
0 Poster un commentaire