* Rêveurs et mangeurs de papier *

* Rêveurs et mangeurs de papier *

The Loop de Ben Oliver


 

 

 

Science Fiction

384 pages

Parution : le 28 mai 2020

Editions LAMARTINIERE J

 

 

 

 

Le premier tome d'une dystopie hallucinante et survitaminée, à la croisée de

Prison Break, The Walking Dead et Hunger Games.

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

Depuis que le monde est gouverné par une intelligence artificielle nommée Happy, les guerres ont disparu de la surface de la Terre.

Mais dans le Loop, la prison ultramoderne du District 86, les adolescents criminels sont soumis à une routine écrasante. Chaque jour, à l'heure de la Récolte, ils sont vidés de leur énergie afin d'alimenter le bâtiment en électricité. Et tous les six mois, lors des Reports, ils doivent faire un choix : servir de cobayes lors d'expériences scientifiques ou... mourir.

Jusqu'ici, Luka, Kina et Malachai ont eu de la chance : ils ont réchappé aux traitements expérimentaux qu'on leur a fait subir.

Cependant, les anomalies de fonctionnement du Loop se multiplient et on leur annonce un Report exceptionnel. Cette fois, leurs chances de survie seront minces... Très minces !

Alors Luka et ses amis décident de fuir.

Mais qu'est donc devenu le monde qu'ils connaissaient ? Happy a-t-elle perdu le contrôle ?

S'ils veulent retrouver leurs familles et sauver ce qui peut encore l'être, ils devront d'abord survivre au chaos qui semble avoir tout englouti...

 

 

 

 

L'avis de *Sabrina* rêveuse et mangeuse de papier

 

 

Condamné à mort, Luka Kane est un adolescent détenu dans le Loop depuis plus de deux ans. Chaque jour, il subit la même routine. Ses journées sont rythmées par la visite de la surveillante, par ses lectures, par la Récolte. Comme tous les prisonniers du Loop, Luka est aussi un jeune cobaye. Tous les six mois, il lui est proposé un Report. S'il l'accepte, le Loop pratique une expérience à laquelle il n'est pas sûr de survivre. S'il refuse, il meurt...

 

L'auteur nous plonge dans un contexte relativement sombre et cruel. Luka nous raconte cette terrible routine à laquelle il ne peut échapper depuis plus de sept cent jours et combien c'est difficile à vivre. Physiquement. Psychologiquement. Ce quotidien rend fou. Ce quotidien fait peur. Le début de la lecture ne laisse clairement pas indifférent et j'étais très curieuse d'en découvrir plus sur ce monde.

 

Ce monde est désormais dirigé par une intelligence artificielle et si on affirme que c'est un monde en paix, il fait froid dans le dos. Ce qui se passe dans le Loop ne nous rassure absolument pas et c'est terrible de suivre Luka dans ces conditions. On ressent tout son désespoir, la terreur qui l'habite. Mais Luka est aussi cet adolescent qui ne veut pas perdre la boule, qui savoure le moindre petit moment de liberté et on suit son aventure avec autant d'incertitudes que d'espoir.

 

Cette aventure, on la vit à toute vitesse. Tout s'enchaîne très vite et si j'ai aimé ce rythme pendant la majorité du récit, il ne permet pas toujours de s'attacher correctement aux personnages et d'être touché lors des moments forts. Mais j'ai toutefois beaucoup apprécié me laisser emporter si vite. Il est difficile de lâcher cette lecture avant d'être certain du sort qui attend ces adolescents.

 

Ce premier tome est finalement très efficace, dans le genre prenant et addictif. Mais c'est aussi une aventure très dure et cruelle qui nous attend. Il n'y a pas un moment où la vie de nos héros n'est pas en danger. C'est une lutte permanente. Il peut leur arriver n'importe quoi d'une minute à l'autre et les voir tenter le tout pour le tout joue énormément sur l'ambiance de la lecture. On se pose aussi pas mal de questions sur ce monde futuriste/post-apocalypse, sur le Loop, et on guette les premiers éléments de réponses. Réponses qui, encore une fois, sont lâchées rapidement, au cœur de la tension. Toujours. A suivre...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Ce sentiment de futilité, de désespoir… Voilà ce qu’on obtient quand on choisit des dirigeants au cœur de glace, des juges au cœur de glace. Quand on confie le destin des humains aux machines. »

 

 

 

 

 

 

« Chaque fois, l’humanité survit, s’adapte, se renforce, se multiplie et continue de ravager cette planète et toutes les autres espèces qui la peuplent. »

 

 

 

 

 

 

 

« JE N’ATTENDS PLUS QUE LA MORT. »

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.

 

 


13/07/2020
0 Poster un commentaire

Triangle amoureux (ou pas) de Marisa Kanter

 

 

 

 

 

Romance - Young Adult

433 pages

Parution : le 11 juin 2020

Editions LUMEN

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

Amis sur Internet, un peu plus dans la vie réelle...

Hallie et son meilleur ami sur Internet, Nash, peuvent parler de tout... sauf de qui elle est vraiment – un secret qu'elle garde jalousement pour une raison mystérieuse. Sur les réseaux sociaux, elle incarne Kels, l'énigmatique créatrice d'un bookstagram à qui ses coups de cœurs littéraires inspirent des recettes inédites de cupcakes. Kels a tout ce dont manque Hallie : des amis par dizaines, une assurance inébranlable... et Nash.

Mais ça, c'était avant. Au détour d'un énième déménagement, Hallie tombe par hasard sur Nash, le vrai, en chair et en os. Bonne nouvelle ? Pas vraiment... Car quand vient l'instant de se présenter, dos au mur, elle choisit de mentir. Furieuse de devoir entretenir cette mascarade dans les couloirs de l'unique lycée de leur petite ville, elle commence par battre froid le garçon à qui elle révèle pourtant presque tout d'elle chaque soir sur les réseaux sociaux. Si elle franchit le pas et avoue qui elle est, c'en est fini de leur amitié et de sa notoriété sur Internet...

Un triangle amoureux... à deux ! Voilà le casse-tête à vous rendre fou – le piège infernal – qui s'est refermé sur Hallie. Tour à tour plein de suspense, émouvant et drôle, ce roman explore les mystères et les complexités de l'image qu'on peut donner en ligne, par rapport à celle qu'on a dans la vie.

 

 

 

 

L'avis de *Sabrina* rêveuse et mangeuse de papier

 

Alors que leurs parents sont en tournage à l'étranger. Hallie et son frère emménagent chez leur grand-père, qui n'est plus tout à fait le même depuis la mort de sa femme, une ancienne éditrice de romans. C'est d'ailleurs grâce à sa grand-mère qu'Hallie est si passionnée par la littérature et qu'aujourd'hui elle est chroniqueuse de romans Young Adult. Hallie a un talent tout particulier pour associer livres et cupcakes dans ses photos et articles. C'est ce qui fait le succès de Kels, son double virtuel...

 

Hallie ne s'attendait absolument pas à tomber nez à nez avec Nash à la bibliothèque du coin. Nash, avec qui elle a fait connaissance en ligne il y a plusieurs années. Nash, son meilleur ami. Nash, qu'elle n'a jamais rencontré IRL. De peur de ne pas être à la hauteur, Hallie panique et ne révèle pas son identité à Nash, qu'elle continuera de côtoyer chaque jour au lycée. 

 

Voilà un peu dans quoi on embarque et je dois avouer que j'ai aimé cette lecture dès les premiers instants. J'ai commencé ce roman principalement pour les thèmes qui y sont abordés et j'ai adoré y retrouver cet enthousiasme autour de la lecture, cet attachement aux livres. J'ai adoré qu'on y parle du blogging, des échanges avec les abonnés, des amitiés qui se créent en ligne, à travers la passion d'Hallie que je partage totalement. Je crois que je me suis un peu retrouvée en elle, dans certains aspects de sa personnalité et dans son rapport à la lecture et au partage qui peut en découler. 

 

On découvre une adolescente qui veut simplement protéger son amitié avec Nash, et se protéger elle-même. C'est une ado qui se met beaucoup trop la pression, qui a du mal à trouver sa place dans un groupe, et qui finalement a bien peu confiance en elle. Hallie est nettement plus à l'aise avec son double virtuel, et tellement plus en confiance lorsqu'il s'agit de sa passion et je l'ai trouvé très touchante. On a juste envie qu'elle réalise que c'est une fille cool, talentueuse, qui a le droit de croire en elle autant qu'elle croit en Kels. 

 

Verdict : J'ai beaucoup aimé cette lecture (et pas seulement parce qu'on parle de livres dans un livre, c'est clairement mon point faible). Ce roman aborde des thèmes très variés et j'ai été agréablement surprise. On y parle de deuil, des doutes quant à l'avenir, des amitiés virtuelles et de confiance en soi. On y découvre aussi la relation un peu compliquée d'Hallie et Nash, entachée par les mensonges, mais ultra mignonne. Et pour ne rien gâcher, tout ce petit monde qui gravite autour d'eux est super attachant. Si vous cherchez une lecture douce et colorée pour cet été, elle pourrait bien être celle qui vous faut !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"... Se séparer d'un livre n'est jamais facile. Surtout pour ceux dont j'ai discuté et débattu pendant des années avec mes amis. Nash acceptera t-il encore de me parler s'il apprend que j'ai fait don à la ville des deux premiers tomes de la série La Reine de pierre qu'il m'avait chaudement recommandé? Ne comptez pas sur moi pour lui annoncer la nouvelle... "

 

 

 

 

 

 

"... ce que je préfère dans la vie de Kels, c'est sa simplicité. Mon double imagine des cupcakes inspirés de couvertures de livres, chronique des romans YA et sait toujours exactement quoi dire. Elle ne parle jamais à tort et à travers, ne se laisse jamais entraîner dans la spirale infernale de ses pensées, ne manque jamais de tact...  "

 

 

 

 

 

 

 

".... Je me sens incapable de maintenir la façade avec Nash en cet instant. Je croyais que me scinder en deux était une bonne idée. Je pensais que rien ne changerait. Mais tout est différent. Je dois en permanence classer les informations sur mon ami dans deux sections de mon cerveau : celles pour Hallie et celles pour Kels... "

 

 

 

 

 

"... J'ai tellement rêvé le Nash hors connexion, en me demandant s'il était à la hauteur de son double virtuel... Sauf qu'aujourd'hui, Nash n'est plus un avatar à mes yeux. Je n'ai plus besoin de l'imaginer : il correspond en tous points à l'idée que j'avais de lui - en mieux. J'aime ce qu'il est... "

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.

 

 


06/07/2020
4 Poster un commentaire

Le collège maléfique de Cassandra O'Donnell (tome 1)

 

 

 

 

 

 

 

A partir de 9 ans

Fantastique

310 pages

Parution : le 24 juin 2020

Editions FLAMMARION JEUNESSE

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

Pendant treize ans, Emma Dreamaker avait réussi à cacher ses pouvoirs, échappant ainsi à la vigilance du Ministère. Jusqu'au jour où elle reçoit sa lettre d'admission pour l'Ecole des Enfants Spéciaux. La jeune fille n'a pas le choix, elle doit entrer dans ce collège étrange qui dissimule de terrifiants secrets. Peu à peu, Emma plonge dans un monde sombre et inconnu, peuplé de monstres et de démons. Un monde qu'elle va devoir affronter si elle veut survivre.

 

 

 

L'avis de *Andy* rêveur et mangeur de papier

 

Emma n'est pas une adolescente ordinaire et désormais elle ne peut plus le cacher. Le Ministère des Enfants Spéciaux a finalement découvert son existence et ce dont elle est capable. Elle n'a pas d'autre choix que de rejoindre une école réservée aux enfants différents, dotés de capacités extraordinaires ... 

 

Le cœur brisé d'avoir été contrainte de quitter son père de cette façon, Emma est aussi très angoissée par ce qui l'attend dans cette nouvelle école. Seul point positif, elle n'aura plus à se cacher, à faire attention, pour protéger les autres, pour se protéger elle-même (même si c'est une habitude qui persiste). Tout simplement parce que dans cette école, les élèves sont tous différents et présentent tous des petites et grandes particularités. J'ai adoré découvrir la nature de ses nouveaux camarades, découvrir avec qui Emma allait se lier d'amitié. Il se trouve qu'il y a d'ailleurs de superbes illustrations dans ce roman et que tous les héros prennent vie au cours de la lecture. Dans un style très différent des illustrations de Malenfer mais qui fonctionne très très bien.

 

Il y a bien quelques uns de ces héros qui nous interpellent plus que d'autres, notamment Groumpf, la bête à poils aussi féroce qu'attachante ou encore un certain Hell, au pentacle doré gravé sur le front, qui est plutôt froid dans son genre. En tout cas, mettre les pieds dans cette école se révèle très intéressant puisque celle-ci renferme des monstres en tous genres et il s'y passe des choses étranges. L'intrigue se met alors doucement en place et tout comme Emma, on prend le temps de se familiariser avec les lieux.

 

Il se trouve qu'Emma s'attire bien vite des ennuis et là voilà en danger. J'avais hâte d'en savoir plus à son sujet et en particulier sur le pouvoir qu'elle détient. Pouvoir qu'on découvre par petites touches et que j'ai trouvé aussi fascinant qu'effrayant. On se demande par exemple pourquoi Emma doit suivre des cours avec les élèves les plus dangereux de l'école, les sorciers. En fait, on la sent un peu perdue avec ses capacités et on ne sait pas du tout si c'est bon signe. Pourtant, elle ne cède pas si facilement à la peur et c'est un aspect de sa personnalité que j'ai beaucoup apprécié.

 

 

Verdict : Ce premier tome nous présente une école très particulière et des personnages eux aussi très particuliers. J'ai adoré y mettre les pieds et découvrir de quoi ils étaient tous capables et quel genre de monstres on allait y croiser. La découverte a été agréable et ce début de série, sombre et amusant, est prometteur pour la suite. J'ai encore pas mal de questions (sur le ministère, la famille de l'héroïne principale, la magie interdite, Hell et Eden, etc)   et j'ai hâte de me plonger dans la suite des aventures d'Emma et ses nouveaux amis pour y trouver les réponses.

 

 

https://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_3943878_201407222526675.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"... Oui, j'aurais aimé être un oiseau. Un oiseau pour pouvoir m'envoler. Un oiseau pour ne plus être là. Un oiseau pour pouvoir rentrer chez moi. Un oiseau pour être libre.

 

 

 

 

 

 

 

"... Je savais en arrivant que certains Spéciaux pouvait paraître terrifiants. Autrement, ils n'auraient pas inspiré tous ces contes et ces histoires d'horreur, bien sûr, mais je pensais aussi vraiment que les Normaux qui avaient inventé toutes ces histoires, exagéraient et que la plupart des choses horribles qu'ils racontaient étaient tout droit sorties de leur imagination. D'évidence, je me trompais. Les monstres des contes existaient bel et bien et je me trouvais parmi eux.

 

 

 

 

 

 

 

 

"... Génial, il ne manquait plus que ça. Déjà que le manoir me fichait la trouille, alors si en plus il y avait des créatures encore plus tordues et redoutables que les sorciers, il ne me restait plus qu'à me rouler en boule et me mettre à pleurer.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"... La magie est partout autour de toi. Dans chaque chose, chaque souffle d'air. C'est elle qui nous nourrit. Elle qui coule dans nos veines. Je la sens en toi. Ton pouvoir est différent du mien mais il est très puissant, crois-moi.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.


05/07/2020
2 Poster un commentaire

Un été à emporter de Maurene Goo

 

 

 

 

Contemporain - Young Adult

320 pages

Parution : le 24 juin 2020

Editions MILAN

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

Clara Shin est une fille cool. Ses amis sont cool aussi.
En cours, ils ne prennent rien au sérieux, et c'est souvent la très studieuse Rose Carver qui est victime de leur nombreuses farces.
Or, justement, après une blague qui tourne mal, Clara et Rose en viennent aux mains et mettent le feu à l'auditorium de leur lycée.
Leur punition sera exemplaire : les deux ennemies vont devoir travailler dans le foodtruck du père de Clara, ensemble... pendant tout l'été !

 

 

 

 

L'avis de *Sabrina* rêveuse et mangeuse de papier

 

Clara ne prend rien au sérieux. Et c'est peut-être pour cette raison qu'elle ne s'entend absolument pas avec Rose, si sérieuse, si ennuyeuse. Clara et Rose se détestent au point de gâcher le bal de promo. Clara, toujours prête à mettre l'ambiance, débarque avec la blague de trop à laquelle Rose réagit violemment. La soirée dégénère et la punition tombe : les filles devront travailler ensemble tout l'été dans le foodtruck du père de Clara...

 

Clara est une jeune héroïne qui m'a plu dès les premiers instants. C'est une marrante, un poil exaspérante parfois, mais toujours très honnête et c'est rafraichissant. Elle semble se moquer de tout et aime clairement s'amuser avec ses amis. La personnalité de Rose contraste totalement. Elles sont si différentes toutes les deux et j'ai aimé découvrir ce qu'il se cachait derrière ces deux personnalités opposées. Mais surtout, on sent immédiatement que Clara et Rose pourraient beaucoup apporter l'une à l'autre en travaillant ensemble, en apprenant à se connaître pour de vrai.

 

 

L'auteure nous présente deux adolescentes loin d'être parfaites et j'ai aimé les suivre lors de ce petit boulot d'été qui leur est totalement imposé. Etre plus responsable, s'intéresser aux autres, apprendre à relâcher la pression... ces deux adolescentes ont effectivement encore à apprendre. En particulier Clara, qui est au centre du récit et dont j'ai aimé suivre l'évolution. Il y a bien des passages que j'aurai aimé voir développés, faire durer pour un roman plus abouti, mais dans l'ensemble la lecture a été bien agréable.

 

 

Verdict : C'est une lecture plutôt fun. J'ai adoré rencontrer Clara, ses nouveaux amis ainsi que plonger dans son été. Eté qui est finalement bien différent de celui qu'elle attendait mais dont elle ressort grandie. Ce roman pour ados m'a fait rire, m'a donné faim (Pai ! ), et il y avait aussi ces petits moments mignons comme tout (Hamlet ! ). L'auteure met aussi en avant un mélange de cultures (américaine, coréenne, brésilienne...) et ça, c'est très cool.  C'est exactement le genre de lecture lègère à emporter en vacances et je trouve cette collection juste parfaite pour l'été. (Je vous conseille sans hésiter les romans de Maurene Goo et Morgan Matson.)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"... Comme c'est étrange de fréquenter une personne depuis des années sans vraiment la connaître. Tout ce que je sais de Rose Carver se résume à un fil d'actualité : des faits évidents, superficiels... "

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

" - Tu es gentille. Tu n'aimes juste pas le montrer. Comme un vieux monsieur ronchon.

- Hé !

Il se redresse et passe une main dans ses cheveux. Des cheveux si épais que les peignes doivent le maudire.

- C'est vrai ! Tu es comme un vieux monsieur qui crie sur les enfants, mais répare secrètement leurs chaussures.

- Quoi?

Je n'arrive pas à m'arrêter de rire.

- Tu es... (Il s'interrompt.) Tu as une carapace bien solide, mais à l'intérieur...

- Je suis dégoulinante comme de la guimauve? N'importe quoi.

En revanche, il se penche vers moi, si proche que nos cils se touchent presque. Ses lèvres effleurent mon menton, puis remontent jusqu'à mon oreille.

- Oui, de la guimauve. Délicieuse.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"... Parfois, je me dis que je suis juste une éternelle angoissée... J'ai toujours été comme ça. Je m'inquiète pour tout. Et des trucs complètement idiots peuvent me tracasser pendant des jours, voire pire. C'est comme si je marchais dans le noir complet, en sachant qu'il y a quelque part un énorme trou dans le sol. Et je me demande constamment quand  je vais tomber dedans... "

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.


04/07/2020
1 Poster un commentaire

Alma, le vent se lève de Timothée de Fombelle

 

 

 

 

A partir de 11 ans

Illustré par François Place

400 pages

Parution : le 11 juin 2020

Editions GALLIMARD JEUNESSE

 

 

 

 

Synopsis :

 

1786. Le jour où son petit frère disparaît, Alma part sur ses traces, loin de sa famille et de la vallée d'Afrique qui les protégeait du reste du monde. Au même moment, dans le port de Lisbonne, Joseph Mars se glisse clandestinement à bord d'un navire de traite, La Douce Amélie. Il est à la recherche d'un immense trésor. Dans le tourbillon de l'Atlantique, entre l'Afrique, l'Europe et les Caraïbes, leurs quêtes et leurs destins les mènent irrésistiblement l'un vers l'autre.

 

 

 

L'avis de *Sabrina* rêveuse et mangeuse de papier

 

 

Nous sommes à la fin du XVIIIème siècle. Alma ne connaît rien du monde en dehors de la vallée dans laquelle sa famille vit paisiblement. Sur ces terres africaines, la petite famille est isolée du reste du monde. Rêveuse, la jeune fille aime raconter des jolies histoires à son petit frère Lam sur ce qui se trouve au delà. Mais quand les grandes pluies forment un passage qui permet au garçon de quitter la vallée, c'est le drame. Alma s'en veut terriblement et part aussitôt à sa recherche...

 

Cette histoire n'est pas seulement celle d'Alma et de son petit frère. C'est aussi l'histoire de Mosi, de Joseph, du capitaine Gardel, d'Amélie, de Sirim et c'est autant de destins croisés qu'on prend plaisir à découvrir. En fait, je ne m'attendais absolument pas à ce que l'auteur mêle les intrigues et je me suis totalement laissée porter. Aussi bien par le contexte que par la merveilleuse plume de Timothée de Fombelle. C'est un véritable voyage, loin d'être très joyeux, mais celui-ci est porteur d'espoir dès les premiers instants.

 

Si on suit Alma partie sur les traces de Lam, on embarque aussi et surtout en mer. Nous voilà à bord de la Douce Amélie, navire négrier parti faire le plein de captifs en Afrique. Nous sommes ici tristement confrontés au commerce d'esclaves entre les côtes africaines et des marchands européens. L'esclavage et le combat pour son abolition sont au cœur de ce roman et je trouve que ce sont des sujets qu'il est important d'aborder avec les jeunes lecteurs, aussi délicats soient-ils. Tout simplement parce que c'est un bout de l'histoire de notre monde. Pas très glorieux, mais dont on peut tirer bien des leçons.  On tourne alors les pages pour découvrir quel sera le destin d'Alma et de sa famille. Se retrouveront-ils un jour? Et que deviendront ces centaines de captifs? 

 

Verdict : C'est avec une certaine poésie que Timothée de Fombelle a choisi de nous parler de l'esclavage. Il nous offre un grand, beau et triste voyage, une quête de liberté, une chasse au trésor. Oui, ce roman, c'est un peu tout ça à la fois et on embarque le coeur gros. Son récit est touchant, ses personnages remarquables et j'ai aimé découvrir toutes ses vies qui s'entremêlent. Je regrette simplement de ne pas m'être sentie plus proche de la brave Alma, de ne pas avoir pu vivre l'aventure davantage à ses côtés tant il y a de personnages à suivre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Lam est parti. Il a quitté la vallée. Il a emporté son trésor.

Et tout cela est à cause d’elle. À cause des histoires qu’elle lui a inventées.

Tout est clair dans l’esprit d’Alma. Tout se tient ficelé, dur et serré, comme est toujours la vérité. »

 

 

 

 

 

 

 

« Chez les Okos, le mot « alma » signifie « libre ». Mais ce genre de liberté n’existe dans aucune autre langue. C’est un mot rare, une liberté imprenable, une liberté qui remplit l’être pour toujours. »

 

 

 

 

 

 

 

« Peu à peu, depuis des semaines, le regard d’Alma a commencé à changer. Elle croyait que sa vallée contenait l’univers entier. Elle comprend que ses souvenirs étaient à l’échelle de sa taille d’enfant. Le monde qu’elle découvre n’a pas de fin et l’horizon recule à chaque fois qu’elle avance. »

 

 

 

 

 

 

 

 

« Les captifs. On ne parle que d’eux à bord depuis des mois, mais c’est la première fois qu’il les voit. Il entend maintenant le bruit des chaînes qui se mélange à celui des vagues léchant le sable gris. »

 

 

 

 

 

 

 

 

« Elle se dit qu’un jour reviendront des temps heureux. Un jour, il y aura de la lumière. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.


30/06/2020
0 Poster un commentaire

So What ? de Lou Marceau

 

 

 

 

Parution : le 25 juin 2020

429 pages

Editions HUGO ROMAN

Collection HUGO POCHE

 

 

 

 

Synopsis :

 

Quelle meilleure façon, pour se remettre d'une rupture pénible, que de partir dans un hôtel-club, tout confort, au soleil, avec ses meilleures amies ?

Alexandra pense que cela ne peut lui faire que du bien. Il est temps qu'elle pense de nouveau à elle, qu'elle s'amuse et fasse la fête. Au diable la morosité !
Cela tombe bien, ses amies sont toutes plus drôles et déjantées les unes que les autres et dès leur arrivée dans leur petit paradis, elles repèrent un spécimen masculin tout à fait admirable.
Leandro, venu pour se reposer, est là incognito.

Il ne cherche pas vraiment à avoir une liaison pendant ses vacances. Alexandra encore moins.
Mais le soleil, les cocktails, les amies d'Alexandra et la persévérance du beau Brésilien... tout conspire à les rapprocher. Quel mal cela pourrait-il faire ? Ce n'est qu'un amour de vacances. Et puis, peu importe qu'il soit plus jeune qu'elle... Non ?

 

 

 

 

 

L'avis de *Sandra* rêveuse et mangeuse de papier

 

Une bande de copines part une semaine sur une île des Caraïbes. Loin des enfants et des maris. C'est exactement ce qu'il fallait à Alexandra pour oublier sa rupture avec Louis. Si ses amies la poussent dans les bras du premier homme séduisant qu'elles croisent, Alexandra n'est franchement pas d'humeur à flirter pendant ses vacances. Pourtant, elle doit bien l'avouer, elle n'est pas totalement indifférente au charme de Leandro...

 

C'est donc en compagnie de six amies, dont une enceinte de six mois, que nous débutons la lecture. L'auteur nous propose de suivre leurs conversations WhatsApp mais également le point de vue d'Alexandra et Leandro. Il suffit ensuite de quelques pages pour cerner le ton de ce roman : drôle et pétillant à souhait. Ces femmes sont juste hilarantes et en particulier notre chère Belinda, qui est probablement la plus déjantée de cette bande d'amies très soudée.

 

La lecture est super légère et on garde le sourire du début à la fin. J'ai adoré suivre les conversations, parfois très explicites, de ces super copines qui n'ont absolument aucun filtre. Elle sont déchaînées, elles s'éclatent et je les ai trouvé très amusantes. La sexualité, les rides, la grossesse, les hommes... tous les sujets y passent.

 

Leandro quant à lui, c'est le petit bonus super craquant, qui vient pimenter le séjour d'Alexandra, cette femme indépendante qui manque finalement  de confiance en elle à cause de sa dernière relation. Tous deux ne recherchent aucune nouvelle aventure et pourtant. On se demande aussitôt si ils se donneront une chance, le temps du séjour, ou davantage?

 

Verdict : C'est exactement la lecture dont j'avais envie. C'est une lecture pétillante et sexy, qui sent bon le soleil. Les personnages sont drôles, attachants, et il n'est pas difficile de passer un bon moment. A lire de préférence les pieds dans le sable, avec un petit cocktail.

 

 

 

 

 https://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_3943878_201407222526675.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Plus jamais je ne serai dépendante d’un homme, socialement ou financièrement.

Plus jamais je ne laisserai un homme me laisser penser que je ne vaux rien sans lui. »

 

 

 

 

 

 

 

 

« Tant qu’on est ensemble, peu importent nos peines de cœur, on est à notre place. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.


28/06/2020
2 Poster un commentaire

La Sphère de Alexiane de Lys

 

 

 

 

 

Science fiction - Thriller

317 pages

Parution : le 4 juin 2020

Editions MICHEL LAFON

 

 

 

Existe-t-il une frontière entre l'imaginaire et le réel ? 

 

 

 

 

Synopsis :

 

Dans un futur pas si lointain, un terrible virus a frappé la Terre et fait disparaître tous les hommes de sa surface, épargnant mystérieusement les femmes. Pour s'évader dans ce nouveau monde, il faut passer par La Sphère : des simulations permettent de découvrir de nouveaux horizons, des époques passées ou futures... mais, aussi, de rencontrer des hommes. 
Noria mène une vie de rêve. Elle est l'égérie de la marque de lingerie la plus prestigieuse au monde, habite un magnifique appartement dans le Nouveau Paris et enchaîne les soirées mondaines les plus sélectes. Quand elle se laisse entraîner par sa meilleure amie dans une simulation proposée par La Sphère, elle est bien loin de se douter que sa vie parfaite est sur le point d'être bouleversée à jamais...

 

 

 

 

L'avis de *Sabrina* rêveuse et mangeuse de papier

 

L'auteure nous plonge dans un monde dirigé par les femmes depuis que les hommes ont été décimés par un terrible virus. On y fait la rencontre de Noria, mannequin grande taille qui sort d'un défilé à Nouveau Paris. Pour profiter de leur congés, sa meilleure amie Killian lui propose de se rendre à la Sphère. Là bas, elles seront plongées dans un sommeil artificiel pour rejoindre le Monde des Rêves, un monde virtuel où absolument tout est possible. Même rencontrer des hommes et découvrir à quoi ils ressemblaient.

 

Clairement, Noria n'est pas séduite par l'idée et s'y rend en trainant les pieds pour faire plaisir à Killian. Elles se laissent alors tenter par une toute nouvelle simulation qui leur propose un voyage dans l'espace. A leur réveil, les filles sont à bord du vaisseau Artemis, en direction de Tragos. Mais ce réveil n'est pas franchement une partie de rigolade et Noria ne tarde pas à s'inquiéter. Dans quoi a t-elle mis les pieds exactement ?

 

Dès le début de la simulation, on s'interroge sur ce qu'il se passe, au même titre que Noria. Tout a l'air si réel et il y a bien quelque chose qui cloche. D'autant plus que seule Noria semble perturbée par la situation. Alors on cherche des réponses à ses côtés et on se laisse aussitôt prendre par l'action. Toutes ces questions, c'est d'ailleurs très probablement le point fort de ce roman. Dans le contexte de la simulation c'est difficile de savoir ce qui n'est pas réel de ce qui pourrait finalement l'être. J'ai adoré garder cette incertitude jusqu'au bout de la lecture.

 

Le temps de récolter toutes les pièces du puzzle et de comprendre ce que vivent nos héros, on découvre une héroïne au fort tempérament. Je pense que Noria divisera les lecteurs par son ton cash et sarcastique. Ça passe ou ça casse. Pour ma part, je trouve qu'elle apporte un peu de légèreté, dans une aventure pleine de tensions. 

 

Pour ce roman de science fiction, l'auteure nous offre finalement un scénario ultra rythmé et ce scénario a aussi un petit côté thriller super efficace. Si j'ai adoré cet aspect, les événements étaient parfois un peu trop précipités à mon goût. Et davantage à la fin du roman qui est pleine de révélations. Il faut remettre tout ça en ordre pour saisir la nature du danger qui plane sur Noria. En tout cas, je ne me suis pas du tout ennuyée !

 

 

 

 

Ma note : 7/10

 

 

 

 

 

 

« C’est une torture pour moi de faire comme si toute cette situation était absolument normale. Pourtant, et je ne sais pas pourquoi, je suis persuadée que mes souvenirs et ma survie en dépendent. J’ai des tas de questions restées sans réponse »

 

 

 

 

 

 

« – C’est tellement triste de penser que l’humanité a complètement disparu. Que la Terre elle-même n’est plus qu’un amas de roches à la dérive.

Je crois que je vais hyperventiler. S’il me restait des doutes, maintenant ils ont disparu. Killian croit bel et bien être rescapée d’une catastrophe naturelle, elle croit à la réalité de cette simulation. Que sont devenus ses vrais souvenirs ? »

 

 

 

 

 

 

« Ce qui est sûr, en tout cas, c’est que je n’ai pas le temps de m’ennuyer dans cette simulation, je dois bien l’admettre. »

 

 

 

 

 

 

 

« – Mais qui êtes-vous au juste ? Qu’est-ce que vous me cachez ?

Rien de bien méchant. Je suis juste une fille qui se retrouve coincée dans une interface virtuelle qui a mal tourné et dont vous faites partie, docteur. Eeeeh non, vous n’êtes pas réel. Désolée.

Mais évidemment, je ne peux pas lui dire ça. Je ne peux dire ça à personne ! Je suis complètement seule dans cette histoire. »

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.

 

 


23/06/2020
0 Poster un commentaire

Amour de Matt de la Peña et Loren Long

  

 

 

 

 

Album

A partir de 3 ans

Illustré par Loren Long

36 pages

Editions D'EUX

 

 

 

 

Description :

 

Au commencement, il y a la lumière puis, au pied de ton lit, deux personnes aux yeux écarquillés. Et, ce que tu entends dans leur voix, c'est l'amour. Avec des illustrations vibrantes et un texte poétique apaisant, cette célébration sincère de l'amour dépeint les multiples manières de vivre ce lien universel.

 

 

 

 

 

 

L'avis des Rêveurs et Mangeurs de Papier

 

 

Cet album porte un titre aussi simple que puissant et son contenu l'est tout autant. Matt de la Peña et Loren Long nous offre un moment de lecture tendre et apaisant qui parle à tous, aux petits comme aux grands lecteurs. 

 

 

 

 


 

 

 

 

L'amour est partout. Dans les personnes qui nous entourent, qui veillent sur nous. Dans la beauté du monde. Dans la musique. Elle fait partie du quotidien. Parfois, l'amour se fait tout petit, un peu écrasé par d'autres sentiments dans les moments les plus difficiles, les plus sombres de notre vie. Mais l'amour réapparaît toujours, vient réparer les cœurs, vient soigner. L'amour est plus fort que tout.

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

Nous avons eu un gros gros coup de cœur pour ce magnifique album. C'est une lecture qui fait du bien, qui réconforte. Chaque illustration respire la vie, l'amour et la diversité. Le texte qui accompagne chacune d'entre elles se veut doux et poétique et la lecture est un concentré d'émotions. Cet album touche en plein cœur et rappelle que l'amour se présente sous différentes formes et qu'il est partout, en chacun de nous. A lire et à relire.

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 


23/06/2020
0 Poster un commentaire

La fiancée de Kiera Cass

 

 

 

 

 

Young Adult

Romance - Royauté

360 pages

Parution : le 11 juin 2020

Editions ROBERT LAFFONT

COLLECTION R

 

 

 

 

 

 

La nouvelle et éblouissante romance royale de Kiera Cass,

auteure de la série best-seller La Sélection.

 

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

Elle a l'étoffe d'une reine. Il est jeune, séduisant et fraîchement couronné. Leur mariage semble une évidence... mais l'est-il vraiment ?

 

Hollis Brite a grandi à la cour de Coroa, rêvant – sans trop y croire – d'attirer l'oeil du jeune et beau roi Jameson, connu pour ses multiples conquêtes. Un jour, pourtant, c'est elle qui lui fait tourner la tête...
Mais, alors que Jameson est sur le point d'annoncer leurs noces prochaines, l'arrivée d'un jeune noble en provenance d'un royaume voisin va changer la donne : attentionné et perspicace, il semble comprendre Hollis mieux que quiconque auparavant.
L'avenir radieux promis à la jeune fille devient soudain beaucoup plus incertain : renoncera-t-elle à un destin royal, quitte à se couper de ce qu'elle a toujours connu ?

 

 

 

L'avis de *Sabrina* rêveuse et mangeuse de papier

 

Hollis a grandi au sein de la cour royale de Corie et bientôt, elle devra se marier à un bon parti. En attendant, la jeune fille est totalement séduite par le roi et rêve de gagner son cœur ainsi que de devenir son épouse. Si Jameson semble également apprécier sa compagnie, Hollis est persuadée qu'il se lassera bientôt de sa présence avant de se tourner vers une autre conquête. Alors elle se prête au jeu et profite du moment présent à ses côtés tant qu'elle le peut. Et si Jameson officialisait pour de bon? Hollis est-elle réellement prête à devenir la future reine de Corie?

 

C'est dans ce contexte que Kiera Cass nous invite à découvrir la vie à la cour de Corie. La lecture est douce et on déambule avec plaisir au cœur du palais. L'intrigue de ce premier tome est totalement centrée sur le destin de notre jeune héroïne qui semble sur le point de vivre un conte de fées auprès du roi. Mais c'était avant qu'elle soit confrontée à un petit avant goût du rôle d'une reine. C'était avant l'arrivée de Silas et sa famille à la cour. C'était avant les interactions avec le royaume d'Isolte. Tout cela pourrait changer bien des choses dans la petite tête et le cœur d'Hollis.

 

Hollis est une héroïne qui évolue au fil du récit et c'est très appréciable. Elle m'est d'abord apparue comme une jeune fille fort ambitieuse, qui s'imagine sans mal à la tête d'un royaume. Dans ce monde superficiel, elle s'adapte au protocole, fait ce qu'il faut pour être appréciée et pour renvoyer l'image d'une reine. Puis on découvre d'autres qualités qui rendent son personnage attachant. Hollis est conciliante, bienveillante et généreuse. C'est définitivement une bonne personne mais a t-elle seulement choisi la bonne voie? Est-elle prête à assumer les responsabilités d'une reine?

 

Si la lecture reste agréable tout du long, je n'étais pas totalement satisfaite par l'intrigue mise en place. En réalité, j'ai trouvé tout ce que j'attendais de ce roman seulement dans les derniers chapitres. Notamment un début d'intrigue politique, qui assombrit tout à fait le récit. J'ai d'ailleurs beaucoup aimé cette toute dernière partie dans laquelle notre héroïne, plus affirmée, semble vouloir prendre son destin en main et savoir ce qui est bon pour elle.

 

Verdict : Ce premier tome n'est pas parfait mais j'ai aimé l'ambiance de cette lecture au rythme doux et l'évolution de notre héroïne qui ouvre  peu à peu les yeux sur ses réelles envies. Je pense que j'attendais toute autre chose de ce roman, notamment une intrigue plus complexe et davantage d'émotions. Toutefois, j'ai aimé accompagner Hollis tout au long du roman et le dernier tiers s'est révélé bien plus convaincant.  Je suis maintenant curieuse de découvrir quel genre de destin attend Hollis, après les derniers évènements qui remettent bien des choses en cause. A suivre...

 

 

 

 

 

 

 

Ma note : 7/10

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« ... il peut faire de moi une reine… et même plus qu’une reine, une légende. »

 

 

 

 

 

 

« Rien n’est plus précieux que de savoir que l’on occupe une place dans le cœur de quelqu’un. Cela vaut mille fois plus qu’une rivière de diamants, qu’une chambre dans un palais. »

 

 

 

 

 

 

« il y a une quantité de petites choses auxquelles je n’ai pas réfléchi avant… Et si, en vieillissant, son amour s’éteignait et que je me réveillais un matin avec la sensation que je n’ai jamais connu la liberté ? Comme si j’étais un joyau conservé dans une pièce sans fenêtre qu’on ne sort que pour impressionner les gens et qui, au fond, ne sert à rien ? »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.

 

 

 

 


22/06/2020
1 Poster un commentaire

Les pierres de dragon de Arthur Ténor

 

 

 

 

 

 

Fantastique - Jeunesse

160 pages

Parution : le 18 juin 2020

Editions AUZOU

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

Sengé reçoit pour son douzième anniversaire une pierre spéciale de la part de son grand-père. Il va bientôt découvrir qu'il s’agit d'une pierre de dragon, et qu’il est lui-même un enfant mi-humain, mi-dragon dont les pouvoirs viennent de se révéler. Attention : pour l’instant, il fait partie des valeureux dragons-sentinelles mais s’il ne parvient pas à maîtriser sa force et son orgueil, il pourrait bien passer du côté plus obscur : les dragons-conquérants. Son ennemi du collège, Karl, fait partie de ceux-ci et les deux garçons vont devoir s’affronter?

 

 

 

 

L'avis de *Andy* rêveur et mangeur de papier

 

Sengé est un garçon né au Tibet, adopté par la famille Lanson alors qu'il n'était qu'un tout petit bébé. Aujourd'hui, il a presque douze ans. Si il a toujours été d'une nature joyeuse et insouciante, son entrée en sixième semble avoir quelque peu changé son comportement. Sengé déteste l'injustice, et en particulier Karl, la brute du collège...

 

Mais c'est surtout l'incroyable révélation de son grand-père Gendun qui va changer le cours de sa vie. Le jour de son anniversaire, celui-ci lui fait part de la légende des dragons, de l'existence des Pierres des Dragons confiées à des enfants. C'est alors que Sengé se voit confier l'une ces pierres et il semblerait que deux voies s'offrent à lui.

 

C'est dans ce contexte bien mystérieux que débute la lecture et on s'attache aussitôt au destin de ce  jeune héros pas très intimidant physiquement mais qui possède un fort caractère et un grand cœur. Sengé ne comprend pas bien ce que ces révélations impliquent réellement et retourne à sa vie de collégien ordinaire. Mais désormais c'est ancré en lui et il va devoir se familiariser avec cette partie de lui.

 

Dans cette aventure, grand-père Gendun est un peu notre guide et j'ai aimé récolté des informations auprès de lui. Il est rassurant, il met en garde aussi parce que Sengé ne doit surtout pas se laisser aveugler par sa toute nouvelle confiance, par ses capacités. C'est l'un des personnages que j'ai préféré pendant cette lecture.

 

Cette première aventure est vivante, prenante et se lit très rapidement. Je pense même que c'est le genre de livre qu'on peut faire lire à des enfants qui n'aiment pas forcément la lecture. On embarque facilement aux côtés de Sengé qui se doit d'être un digne représentant de sa lignée et c'est une très bonne chose que cette aventure rythmée et mystérieuse soit ancrée dans la vie ordinaire d'un collégien, avec tous ses petits tracas. J'ai hâte de lire la suite !

 

 

 

 

 

 

"... - Je te vois inquiet. Pourquoi donc?

- Je ne sais pas. Maman m'a parlé d'un cadeau mystérieux et de révélations.

- C'est exact. Et tu n'as pas tort d'avoir un peu peur. En vérité, si j'étais à ta place, moi, je serais terrorisé.

- Ah oui? Tu rigoles ou c'est pour de vrai?

- Que te dis ton cœur?

Sengé baisse les yeux. La vérité, c'est qu'il éprouve une boule au ventre comme lorsqu'un professeur l'appelle au tableau ou qu'une fille (il n'y a eu que Chloé jusqu'à présent) lui demande un bisou sur la bouche... "

 

 

 

 

 

 

"... Il est très important que tu apprennes à distinguer l'orgueil de la fierté. L'orgueil est produit par la faiblesse et la médiocrité. La fierté est la force de celui qui a accompli, non pas forcément des exploits, mais des progrès, et qui réussit grâce à ses efforts... "

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.

 

 

 

 

 

Découvrez << les premières pages >>


21/06/2020
0 Poster un commentaire