* Rêveurs et mangeurs de papier *

* Rêveurs et mangeurs de papier *

King of Scars de Leigh Bardugo

 

 

 

 

Tome 1/2

Fantasy - Young Adult

528 pages

Parution : le 18 septembre 2019

Editions MILAN

 

 

 

 

" Le monstre est en moi, et je suis le monstre."

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

SOLDAT. LÉGENDE. SOUVERAIN

Nikolai est roi de Ravka.
Surnommé l'Écorché, Nikolai est un héros de guerre.
Charismatique et visionnaire, c'est sur lui que reposent les espoirs de son peuple.

Pourtant le jeune homme cache un terrible secret.
Une malédiction. Une menace pour son pays.
Nikolai est un monstre.

COMBATTRE OU NOURRIR SES DÉMONS ?

Nikolai devra trouver la réponse à cette question, s'il veut sauver son royaume... et son âme.

 

 

 

L'avis de *Sabrina* rêveuse et mangeuse de papier

 

J’ai déjà partagé mon amour pour les romans de Leigh Bardugo et j’avais hâte de vous parler du petit dernier. King of Scars est une lecture qui fait à la fois écho à la trilogie Grisha et à la duologie Six of Crows. On retrouve donc des personnages qui nous ont déjà fait forte impression, qui ont des personnalités bien marquées et on savoure ces petites retrouvailles.


C’est Nikolaï qui est ici mis à l’honneur et il est toujours aussi renversant, avec une superbe répartie. Désormais roi, il a de grandes responsabilités sur les épaules et s'est engagé à protéger l'avenir de son pays. Un mariage serait d'ailleurs à envisager pour renforcer Ravka, de plus en plus vulnérable. Mais Nikolaï a bien autre chose en tête : notre roi est habité par un monstre qu’il tente de repousser, en vain. Les premières questions se posent alors. Quelle est la nature exacte de ce monstre? Est-ce seulement une bête assoiffée de sang susceptible de prendre le contrôle ?

 

Si on suit Nikolaï tout au long de son aventure, le récit s'organise véritablement autour de trois personnages puisque, tour à tour, nous suivons également Nina et Zoya. Zoya est la personne la plus proche du roi et on ne peut qu'apprécier son ton mordant, direct.  Et sa fidélité autant que son indépendance. Puis on ne tarde pas à retrouver Nina, infiltrée à Fjerda, engagée dans le long combat qu'est le sauvetage des Grishas. Il y a un bel équilibre entre ces trois héros. Ils sont différents. Ils ne sont ni tout blancs, ni tout noirs. L'intrigue n'en ressort que plus riche.

 

En réalité, l’auteure tisse lentement deux intrigues, dont il est difficile de décrocher puisqu'il y a des enjeux énormes. J’ai passé un super moment même si parfois j’avais envie que les choses s’accélèrent. La deuxième partie m’a vraiment tenue en haleine et je ne parle pas des tous derniers instants qui laissent présager un deuxième tome grandiose. Je crois que Leigh Bardugo n'a pas fini de nous surprendre avec le pouvoir Grisha...

 

 

 

 

 

 

 

72401777_240316850266972_1155815401942185947_n.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« – Drüsje, siffla Birgir.

Sorcière.

– Je n’aime pas ce mot, répliqua Nina en avançant. Appelez-moi Grisha. Appelez-moi zowa. Appelez-moi la mort si vous voulez. »

 

 

 

 

 

 

 

« Ravka lui évoquait plusieurs images : une grande dame qu’il fallait constamment courtiser, un enfant capricieux qui refusait de tenir debout tout seul, et le plus souvent, un noyé. Plus Nikolai faisait d’efforts pour le sauver, plus il sombrait. »

 

 

 

 

 

 

 

« Pour eux, Nikolai n’était pas juste un roi, c’était un héros. C’était l’homme qui avait rétabli l’ordre après le chaos de la guerre civile, qui leur avait donné des années de paix, qui leur avait promis la prospérité et œuvrait pour tenir parole. »

 

 

 

 

 

 

 

« On avait dit à Nikolai que l’espoir était dangereux, qu’il ne fallait surtout pas s’y fier, mais il n’en croyait rien. Pour lui, l’espoir était le vent qui souffle de nulle part pour gonfler vos voiles et vous ramener chez vous. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Disponible en librairie.



24/10/2019
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 138 autres membres