* Rêveurs et mangeurs de papier *

* Rêveurs et mangeurs de papier *

Le Serment de l'Orage de Gabriel Katz

 

 

 

« Ils étaient sept.

Sept chevaliers sous un ciel d’orage. »

 

 

 

Aventure - Fantasy - Médiéval

379 pages

Parution : le 10 avril 2019

Editions BRAGELONNE

Collection BIGBANG

 

 

 


 

Synopsis :

 

Morgien et Cynon, deux jeunes chevaliers, la tête pleine de rêves de gloire et de hauts faits, n’ont qu’une hâte  : prouver leur valeur. Ils n’hésitent pas un instant lorsque le seigneur Edwin de Gore leur propose d’entrer à son service dans les Hautes Terres. Des landes arides et occupées par une bande armée. Sans hommes ni moyens, les deux chevaliers devront faire face à l’adversité avec bravoure et honneur. Mais il plane en ces lieux une atmosphère sombre et malsaine. Alors que la demeure seigneuriale devient le théâtre de morts inexpliquées, une forteresse macabre apparaît à la faveur de la nuit. Les phénomènes inquiétants se multiplient, et bientôt, nul doute qu’une malédiction est à l’œuvre. Le Diable approche, et avec lui, la fin du royaume.

 

 

 

 

L'avis de *Jim* 21 ans, rêveur et mangeur de papier

 

 

Morgien et Cynon se présentent au Tirocinium, le tournoi des chevaliers débutants qui a lieu une fois par an dans la ville de Creed. Ce jour-là, ils sont repérés par le chevalier Edwin de Gore, qui est à la recherche d'hommes prêts à rejoindre le Royaume des Hautes Terres, prêts à y protéger son fief, prêts à se battre à ses côtés. Les deux jeunes hommes, qui rêvent de gloire, acceptent. Direction le domaine d’Hollow Grave et ses ruines ...

 

Après un mystérieux prologue dont je tairais les détails, l'auteur nous immerge dans un décor médiéval en quelques chapitres. Il est question de chevaliers et de conquête et rapidement, on s'implique dans l'aventure. Nos héros n'ont rien à perdre, ils ne savent pas où ils mettent réellement les pieds et de notre côté, on se laisse embarquer bien volontiers. En découvrant Hollow Grave, on réalise que nos personnages partent clairement de rien. Tout est à construire. Comment faire de cette petite terre un puissant domaine respecté? C'est un aspect du récit que j'ai trouvé passionnant et l'auteur nous offre suffisamment de détails sans pour autant négliger l'aventure.

 

L'ambiance de la lecture n'est pas en reste. Parce que dans sa brume, Hollow Grave dégage quelque chose qui file parfois des frissons. Le temps passé au domaine nous laisse peu à peu un sentiment étrange. Il y a quelque choses d'assez sombre qui émane de ces terres et on commence clairement à se poser des questions. Si la région a déjà mauvaise réputation, les accidents, les morts soudaines qui surviennent ne semblent pas être dû à une quelconque malchance. S'agirait-il d'un funeste présage, d'une malédiction? L'auteur nous laisse songer à ces différents évènements qui pourraient être de simples cas isolés dans d'autres circonstances. On repense alors au prologue, encore et encore...

 

Ce premier tome est assez introductif et nous dévoile un univers des plus prometteurs. On met les pieds à Hollow Grave et malgré tout ce qui s'y passe, on ne veut absolument pas en repartir. Mention spéciale pour Cynon et Morgien qui m'ont totalement convaincus, qui ont fait leurs preuves. Ils sont jeunes et honnêtes, ils sont braves, ils sont loyaux et ils nous donnent envie de nous battre à leur côtés. Si la part de fantasy reste encore très discrète dans ce premier tome, elle s'est immiscée entre les lignes. Le mystère reste bel et bien entier et il nous obsède. Je n'ai plus qu'une chose à dire : à suivre...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Ces chevaliers sans suite, sans écuyers et sans bannières étaient comme des fantômes, revenus d’entre les morts pour célébrer la tempête. »

 

 

 

 

 

 

« — Vous me direz des nouvelles de la frontière des Hautes Terres ; il paraît que c’est un endroit charmant. On y meurt beaucoup mais quand on n’y meurt pas, on adore. »

 

 

 

 

 

« Roulé en boule, les mains sur la tête, il attendit. Il attendit que la lame le frappe dans le dos. Mais rien ne venait. Lorsqu’il osa se retourner, de longues minutes plus tard, il n’y avait rien derrière lui. Rien que les arbres, les rochers, le vent, et les ténèbres. »

 

 

 

 

 

 

 

« La milice de Hollow Grave ressemblait à Hollow Grave. Une poignée de miséreux au cœur noble, que le premier soldat venu écrabouillerait d’un coup de talon. Combien de temps tiendraient-ils contre une armée de métier ? »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.



07/05/2019
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 138 autres membres