* Rêveurs et mangeurs de papier *

* Rêveurs et mangeurs de papier *

Nos âmes tourmentées de Morgane Moncomble

 

 

 

 

Romance

477 pages

Parution : le 10 octobre 2019

Editions HUGO ROMAN

Collection NEW ROMANCE

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

 

Lorsqu'Azalée revient à Charleston, sa ville natale, ce n'est pas de gaîté de coeur. Elle a préféré partir quelques années auparavant pour échapper à des souvenirs pénibles et pour mettre le plus de distance possible entre elle et ceux qui lui ont fait du mal.
Sa mère, avec qui elle n'avait plus aucun lien, vient de mourir lui laissant sa maison et une succession à régler.

Là voilà de nouveau dans la maison familiale, pour un temps qu'elle espère le plus bref possible.
Jusqu'à ce qu'elle fasse la connaissance d'Eden, son nouveau voisin.
Il est charmant, amusant, différent des hommes qu'elle a rencontrés jusqu'alors. Il lui donne envie de changer, de bousculer le fragile équilibre qu'elle avait trouvé loin d'ici. Peut-être même de céder à son attirance. De vivre heureuse à nouveau tout simplement.

 

 

 

 

L'avis de *Sandra* rêveuse et mangeuse de papier

 

A la mort de sa mère, Azalée a hérité de sa maison en Caroline du Sud. Alors que la jeune femme ne pensait jamais revenir dans la ville où elle a grandi, elle quitte New York pour vivre à Charleston le temps de vendre cette maison qui lui rappelle tant de mauvais souvenirs...

 

Le retour d'Azalée se fait remarquer et en quelques chapitres, l'auteure nous fait part des rumeurs, de la mauvaise réputation de son héroïne et de son surnom de l’époque qui refont surface. Je n'ai pas tardé à m'attacher à Azalée qui semblait avoir vécu des choses assez difficiles par le passé. A cause de différents traumatismes, Azalée s'est forgée un fort caractère et une belle carapace et son point de vue était de plus en plus touchant au fil des pages.

 

Le deuxième narrateur  de cette histoire n'est autre que son voisin Eden, pour qui on craque bien trop facilement. Si Azalée fait tout pour le maintenir à distance, un lien tout particulier s'installe et Eden entre peu à peu dans sa vie, avec son passé, son histoire. Mais quand Eden se confie à elle, Azalée a du mal à en faire autant et à parler de ses fêlures. Quand Eden lui tend la main, elle a plutôt tendance à esquiver. On redoute alors le moment où il sera temps d'affronter ses démons car elle est bien plus vulnérable qu'il n'y paraît.  

 

Dans ce roman, les thèmes abordés ne sont vraiment pas faciles, ils sont même plutôt sombres. Mais il y a aussi tous ces moments pendant lesquels je me suis franchement marrée. Les échanges entre Azalée et Eden sont exceptionnels. J'ai aimé qu'ils soient si complices et j'ai vite accroché à leur répartie. Ils m'ont faire rire à plusieurs reprises et tous ses petits moments légers permettent un bel équilibre dans le récit. Si il est parfois bouleversant, il se veut aussi drôle, mignon, et sexy.

 

 

Verdict : Cette lecture aborde des sujets particulièrement poignants tels que le viol, le harcèlement, le suicide et clairement, elle ne peut laisser aucun lecteur indifférent. Mais c'est aussi une lecture inspirante qui partage des pensées qui font réfléchir, des pensées féministes et positives notamment à travers les extraits du podcast Dear Patriarchy présenté par notre héroïne. Découvrir cette histoire en compagnie d'Azalée et Eden a fini de me convaincre. Ces deux merveilleux héros se sont bien trouvés et ils méritent beaucoup d'amour.

 

 

 

 

 

 

 

« Le temps d’une seconde, je me demande si elle aussi voit les marques. Voit-elle les miennes comme je vois les siennes ? Telles les deux surfaces d’un même miroir. »

 

 

 

 

 

« — Je pense que tu t’efforces d’être une garce pour ne pas que les gens s’approchent de trop près. T’es flippée à l’idée que quelqu’un fasse tomber ton précieux mur, ajoute-t-il en me regardant droit dans les yeux. Sauf qu’un jour, ça arrivera, Azalea. Alors prépare-toi. »

 

 

 

 

 

 

 

« — Tu n’as pas mérité ce qui t’est arrivé, Eden Weiss. Ne pense jamais que tu ne vaux que ça car c’est la plus grosse erreur que tu pourrais faire. Ne crois pas non plus que tu n’es pas capable d’être aimé car de toute évidence, c’est eux qui sont en tort. Toi, tu n’as rien à te reprocher. Tu es assez. Tu seras toujours assez. »

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.

 

 

 

 



02/11/2019
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 138 autres membres