* Rêveurs et mangeurs de papier *

* Rêveurs et mangeurs de papier *

Superman de Matt de la Peña

 

 

 

 

A partir de 14 ans

Super héros - Suspense

400 pages

Parution : le 26 juin 2019

Editions BAYARD

 

 

 

Synopsis :

 

 

 Le jeune Clark Kent a toujours été le plus fort, le plus rapide et le plus intelligent. Mais il fait tout pour ne pas attirer l'attention sur ses superpouvoirs. Jusqu'au jour où, attiré par des pleurs, il découvre la petite Gloria Alvarez et le terrible secret. Avec l'aide de sa meilleure amie, Lana Lang, il va tenter de découvrir la vérité derrière les façades de Smallville. Mais à quel prix ?

 

 

 

 

L'avis de *Sandra* 26 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

 

 

Quel plaisir de retrouver le célèbre Clark Kent dans ce contexte et de remettre les pieds à Smallville. Il s’agit ici d’une adaptation libre de l’adolescence de Superman et j’avais hâte de découvrir ce que Matt de la Peña nous avait concocté, après avoir dévoré les romans dédiés à Catwoman, Wonderwoman et Batman.

 

A dix sept ans, Clark sait qu’il est différent des autres lycéens et tente de se comporter normalement pour que personne ne s’en aperçoive. Le garçon possède de mystérieuses capacités depuis son plus jeune âge et il lui est difficile de ne pas les utiliser, surtout lorsqu’il est confronté à des situations de danger dans lesquelles des vies pourraient être en jeu.

 

L’intrigue est basée sur des disparitions inquiétantes à Smallville mais aussi sur la présence d’un homme influent qui rachète les fermes du coin et qui semble particulièrement intéressé par celle des Kent. Des types louches, des familles en danger... Clark prend tout ceci très au sérieux et recueille des informations là où il peut en compagnie de son amie Lana.

 

Ce roman nous raconte les premiers exploits de Clark Kent alors qu’il n’est encore qu’un lycéen. Clark ne connaît pas encore ses origines, ni l’ampleur de ses pouvoirs. On parle de l’apparition soudaine de ces capacités qu’on lui connaît bien  et qui lui échappent encore. On ne peut pas dire qu’il y a de réelles surprises sur cet aspect du récit mais je n’attendais pas autre chose. 

 

Finalement, c’est cette insécurité à Smallville qui nous surprend pour de bon. On parle alors d’immigration et de racisme mais aussi de complots scientifiques et on a envie de lever le mystère. J’ai passé un agréable moment avec ce dernier tome, même si secrètement j'espérais un peu plus d’action et un Superman un peu plus charismatique (on sent que c'est un roman destiné aux adolescents). Quoiqu'il en soit, j'ai aimé me replonger quelques heures dans le quotidien d'un superhéros que j'adore.

 

 

 

 

 

Ma note : 7/10

 

 

 

 

 

 

 

".... Sous la douche, Clark repensait à tout ce qui s'était passé près de la vieille étable. En quelques secondes à peine, il avait traversé toute la propriété. Il avait arrêté à mains nues l'hélicoptère en pleine chute, parvenant à le poser au sol sans que personne écope de blessures graves. Mais ce qui l'obsédait plus que tout, c'était sa conversation avec Bryan. Il avait déclaré que Clark était un héros. Personne n'avait jamais dit ça auparavant.... "

 

 

 

 

 

 

"... Quand ils furent tous deux hors de vue, Clark s'agenouilla pour examiner le trottoir ensanglanté. Il n'avait pas l'impression d'avoir sauvé la vie d'un homme. Il se sentait seul et d'humeur sombre. Il avait beau savoir qu'il avait bien agit, un voile de tristesse pesait sur lui.

Les vrais héros n'éprouvaient peut-être aucun sentiment d'héroïsme, songea t-il.

Peut-être se sentaient-ils simplement comme lui : perdus.

 

 

 

 

 

 

 

 

"... - Mais c'est peut-être ça, devenir adulte, tu ne crois pas, Clark? Prendre conscience que le monde est injuste. Et que tout le monde s'en fiche. Ce n'est pas une histoire de justice mais de pouvoir... "

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.

 

 

 



10/07/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 138 autres membres