* Rêveurs et mangeurs de papier *

* Rêveurs et mangeurs de papier *

Chair de poule 2, le roman du film

 

 

 

 

 

A partir de 9 ans

184 pages

Parution : le 10 octobre 2018

Editions BAYARD

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

Sarah ne supporte plus son petit frère. Sonny a une fâcheuse tendance à attirer les ennuis, et c'est toujours elle qui doit tout arranger.
Un jour, alors que Sonny et son meilleur ami Sam, explorent une vieille maison abandonnée, ils découvrent au fond d'une caisse, une étrange poupée ventriloque. La créature qu'ils tiennent entre leurs mains n'est autre que Slappy, le pantin maléfique. Et quand ce dernier prend vie, gare à ceux qui le contrarient !
Sarah, Sonny et Sam tentent de s'en débarrasser, mais Slappy s'évanouit dans la nature... la nuit d'Halloween. La ville est en fête, et le pantin, furieux, est bien décidé à utiliser sa magie pour réveiller tous les monstres qu'il rencontre. Et ils sont déchainés !

 

 

L'avis de *Alex* 19 ans, rêveur et mangeur de papier

 

 

 

Sarah vit à Wardenclyffe, une petite ville accueillante, des plus calmes. Un peu trop calme au goût de la jeune fille, qui s’y ennuie à l’approche de l’université. Mais ça, c’était avant que son petit frère mette la main sur un certain pantin en bois nommé Slappy et sur un mystérieux livre. L’Halloween de Gardenclyffe est sur le point de devenir leur pire cauchemar....

 

Slappy est de retour. Cette créature malveillante est prête à répandre la terreur en donnant vie aux monstres d’Halloween. Sarah, son frère Sonny et son ami Sam ne s’attendaient absolument pas à ce qu’une vieille marionnette soit capable de mettre la pagaille. Malheureusement, quand Slappy est en colère, c’est la panique assurée!

 

J’ai dévoré cette lecture, qui m’a aussi donné très envie d’aller voir le film. Fidèle au scénario du film bientôt en salle, le récit reste très visuel, quoique un peu moins descriptif que le premier tome. Il y a du rythme, une pointe d’humour, des rebondissements toujours bien placés et on ne manque pas les délicieux frissons. La faute à Slappy, ses apparitions, ses menaces, ses sourires figés qui mettent mal à l’aise et les monstres à son service. Mention spéciale pour les petits bonbons gélifiés que je ne regarderai plus du tout de la même façon...

 

J’ai aussi bien apprécié les héros de l’histoire. On met les pieds dans une famille où l’entente n’est pas toujours parfaite mais on réalise qu’ils s’adorent quand même et c’est le principal. Les personnages sont suffisamment développés pour qu’on s’attache un minimum à eux le temps de cette soirée mouvementée. J’ai adoré Sonny, le petit frère de Sarah, qui m’aura bien fait sourire avec ses petites expériences explosives.

 

Verdict : Même si on n’est jamais rassuré quand il est dans les parages, j’ai adoré retrouver Slappy et ses plans diaboliques. La lecture est aussi frissonnante qu’amusante et on passe à coup sûr un bon moment, sans vraiment se faire peur. Un bon compromis pour les jeunes lecteurs à l’approche de l’Halloween.

 

 

 

 

 

https://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_3906442_201407085355361.jpg

 

 

 

 

 

 

 

- Karru marri odonna loma molonu karrano, articula-t-il à haute voix. C’est une langue étrangère, tu crois? 

Slappy était assis là, souriant, mais avec un air impatient. 

- Trop flippant, lâcha Sam tout en tapotant les cheveux de bois du pantin. Il a l’air vivant. 

Sonny jeta un regard vers les peintures écaillées du salon et les fenêtres brisées.

Il n’y avait rien d’autre ici que de la poussière, de la rouille et des toiles d’araignées. Qui pouvait avoir vécu dans une maison aussi étrange ? Et avoir abandonné toutes ses affaires derrière lui. Dont cette hideuse marionnette et un chat empaillé.

- Cet animal a sans doute été la dernière créature vivante à habiter ici, nota-t-il.

- Devinez quoi, fit une voix grave et menaçante derrière eux.

Le coeur de Sonny bondit dans sa poitrine. Il fit volte face. Et se retrouva nez à nez avec Slappy, la marionnette.

- Je suis vivant à présent !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"... Wardenclyffe avait toujours été une ville tellement endormie. Le pantin gloussa d’allégresse. C’était le moment de se réveiller !... "

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.

 

 



15/10/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 133 autres membres