* Rêveurs et mangeurs de papier *

* Rêveurs et mangeurs de papier *

Dix jours avant la fin du monde de Manon Fargetton

 
 
 
 
 
 
 
A partir de 13 ans
Drame - Catastrophe
464 pages
Parution : le 18 octobre 2018
Editions GALLIMARD JEUNESSE
 
 
 
 
 
 
 
Synopsis :
 
Deux lignes d'explosions ravagent la Terre. Nul n'en connaît l'origine mais quand elles se rejoindront au large de notre côte atlantique, le monde sera détruit. Sur les routes encombrées de fugitifs qui tentent en vain d'échapper au cataclysme, six hommes et femmes sont réunis par le destin. Ensemble, ils ont dix jours à vivre avant la fin du monde... Un compte à rebours implacable, une aventure initiatique qu'on ne lâche plus.Et vous, que feriez-vous s'il ne restait que dix jours ?
 
 
 
 
 
L'avis de *S* 28 ans, rêveuse et mangeuse de papier
 
La planète est secouée par une série d’explosions soudaines et incontrôlables. Au fil des heures, au fil des jours, ces explosions progressent et détruisent tout sur leur passage. Elles frapperont la France dans une dizaine de jours. Le compte à rebours est désormais lancé. La fin du monde approche....
 
Comme des millions de gens, Gwen, Sara, Brahim, Valentin, Lili-Ann et Béatrice viennent d’apprendre la terrible nouvelle. Ils sont sur le point de tout perdre. On commence alors  par faire la connaissance de ces six personnages inquiets et impuissants face aux événements. Six personnages qui, pour certains, vont être amener à faire un bout de route ensemble, pour finalement tous se retrouver sur la côte. Il ne leur reste plus que dix jours à vivre. Pas un jour de plus. Chacun d’entre eux appréhende cette fin différemment et on ne manque pas de se mettre à leur place. 
 
Ce récit est porté par de beaux personnages et j'ai pris beaucoup de plaisir à les suivre. Ils semblent d'abord ordinaires, puis ils se précisent peu à peu au fil de la lecture pour finalement laisser une trace. L'un est passionné, l'autre a un cœur gros comme ça, certains sont plus écorchés et nous échappent. Ils sont tous très différents, tant par leur expérience de la vie que dans leur personnalité et c'est l'une des forces de ce roman.
 
Ces six personnages ne pourront pas éviter la catastrophe qui est sur le point de s’abattre sur leur monde mais pourtant on se surprend à espérer encore un peu. Parce qu’avant de parler de fatalité, l'auteure nous démontre à plusieurs reprises qu'il y a encore un peu de douceur, encore un peu d'amour et de solidarité dans ce monde. Et c'est bon de voir ces six personnages s'y accrocher aussi fort.
 
Ce roman est moins sombre que je l'imaginais et c'est très bien comme ça. La panique est palpable, la peur est bel et bien présente, la fin imminente... mais il y a quelque chose d'autre dans ce roman. Quelque chose de plus lumineux, que je n'attendais pas. L'un des personnages est écrivain et cela prend une grande place dans le récit. On a droit à un livre dans un livre, avec des passages dispersés ici et là, qui trouvent peu à peu leur sens au fil de le lecture. La littérature a un pouvoir insoupçonné...  
 
Verdict : Dix jours avant la fin du monde est l’un des romans catastrophe les plus réalistes que j’ai pu lire. J’ai trouvé que l’auteure avait une approche différente pour parler de la fin du monde. Une approche peut-être plus sensible, qui m'a énormément plu. Alors que la situation est particulièrement inquiétante, alors que ce monde s'effondre, on prend le temps de réfléchir à ce que nous ferions à la place de ces six personnages.
 
 
 
 
 
 
 https://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_4527625_201502094824946.pnghttps://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_4527625_201502094824946.pnghttps://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_4527625_201502094824946.pnghttps://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_4527625_201502094824946.pnghttps://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_4527626_201502094824725.png

 
 
 
 
 
 
« Quelque part dans le monde, il y a des gens qui dorment, songe-t-elle avec envie.
Des gens qui ne savent pas encore. »
 
 
 
 
 
 
« Vous voyez, aujourd’hui, c’est un peu comme si on était tous vieux et malades. Ce putain de monde est vieux et malade. »
 
 
 
 
 
 
« Fais de chaque seconde à venir un joyau fragile comme une fleur sauvage. »
 
 
 
 
 
 
« S’il reste quelque chose à partager dans les jours qui viennent, c’est bien la douceur, l’ivresse folle de la douceur comme un rempart à la terreur. »
 
 
 
 
 
 
« – Je ne veux pas mourir sans que quelqu’un voie et entende qui je suis vraiment.
Ces mots s’envolent dans le vent, comme un défi.
Comme une promesse. »
 
 
 
 
 
 
 
« – La littérature peut changer le monde »
 
 
 
 
 
 
 
 
Disponible en librairie.


05/11/2018
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 128 autres membres