* Rêveurs et mangeurs de papier *

* Rêveurs et mangeurs de papier *

Eden, le visage des sans-noms de Fabrice Colin et Carole Maurel

 

 

 

 

(Tome 1 /?)

Bande dessinée

Anticipation

80 pages

Parution : le 12 septembre 2019

Editions RUE DE SEVRES

 

 

 

Synopsis :

 

Phoenice, anciennement San Francisco, n’est plus qu’un état à part entière divisé en deux zones depuis le tremblement de terre qui l’a partiellement détruite au 21ème siècle : les quadrants, quartiers où vit la majeure partie de la population, et le coeur, ville dans la ville, juchée sur une colline et protégée par un mur. Les élus, classe dominante et éduquée, vivent à l’abri du mur et détiennent tous les pouvoirs y compris militaires… les autres habitants sont répartis selon un système de castes principalement des ouvriers, soldats, nourrisseurs et déclassés. Jonas, 14 ans vit avec une mère dépressive, un père révolutionnaire, et sa soeur Helix 15 ans qui vient de réussir l’Ascension, concours d’entrée pour intégrer les « élus ». A présent, intronisée, et passée de l’autre côté, elle est coupée de sa famille. Jonas, pour échapper à sa condition modeste n’a qu’une issue réussir également le concours. Saura-t-il défier son père, choisir son camp entre des factions activistes, et garder une moralité pour réussir ?

 

 

 

 

L’avis d’Alex 19 ans, rêveur et mangeur de papier

 

Jonas, quinze ans, vit dans une société divisée en deux castes. Pour sa famille, pour son mentor, il aspire à une vie meilleure. Pour quitter la basse ville et les sans-noms, il doit réussir le concours comme sa sœur Hélix. Il pourra alors rejoindre le Dôme, l’Elite...

 

Jonas n’est pas prêt. Malgré les enseignements d’Hérodias, il ne se sent pas à la hauteur et doute de sa réussite. Pourtant, lorsqu’il reçoit une aide inattendue, il reprend confiance. Jonas n’est plus seul dans cette épreuve. Les événements nous intriguent alors dès les premières planches et l’intrigue s’épaissit. Quelque chose d’autre se cache derrière cette société clairement imparfaite. Un espoir. Une révolution. On en veut plus et on tourne les pages complètement immergés dans cet univers et le combat de nos héros.

 

J’aurais aimé un peu plus de détails dans les décors mais on se familiarise tout de même rapidement avec les lieux. Avec les travailleurs et leurs bidonvilles. Avec le Dôme, son Élite, ses réflexions. Les couleurs y sont pour beaucoup, on s’imprègne de l’ambiance et de la force du message. Elles sont plus au moins chaudes, plus ou moins sombres. Dans l’ombre, quelque chose se profile peu à peu. Quelque chose est sur le point d’éclater...

 

Ce premier volume est ultra prometteur. C’est une bande dessinée qui nous plonge rapidement dans un monde futuriste qui nous intrigue aussitôt. Je pense à son système de castes, à son organisation, à ses nettes imperfections. On fait alors connaissance avec des jeunes héros qui veulent se battre contre les injustices, les inégalités. C’est l’heure du changement et on les sent aussi déterminés que prudents. J’ai super hâte de découvrir la suite dans laquelle nous serons probablement plus proches des insurgés et de la rébellion. Cela s'annonce palpitant. À suivre... 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

Découvrez les << premières planches >>

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie, sur AMAZON et FNAC.



14/09/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 128 autres membres