* Rêveurs et mangeurs de papier *

* Rêveurs et mangeurs de papier *

Everless de Sara Holland

 

 

 

 

Fantasy

A partir de 14 ans

450 pages

Parution : le 9 mai 2019
Editions BAYARD

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

Julie vit dans la misère avec son père. Pour pouvoir payer ses dettes, celui-ci va consulter l'extracteur de temps. Car au royaume de Sempera, tout se paie en temps. On peut en effet transformer en métal précieux le temps de vie contenu dans le sang...
Pour éviter que son père, déjà très affaibli, se condamne en procédant à une nouvelle saignée, Julie se fait engager comme domestique à Everless, la résidence des Gerling, la famille la plus puissante du royaume. On va y célébrer les noces de Roan, le fils cadet de la famille, avec la fille adoptive de la reine. Cette dernière est agée de plusieurs centaines d'années grâce à ses richesses (la monnaie créée à partir du sang peut aussi se consommer pour allonger la vie...)
Or, Julie est depuis toujours secrètement amoureuse de Roan. Car elle a vécu à Everless dans son enfance. Mais suite à un tragique accident, son père et elle ont dû s'enfuir. Et son père lui a toujours interdit de retourner à Everless...

 

 

 

L'avis de *Sandra* 26 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

 

Il y a dix ans, Julie et son père ont été chassés d'Everless après un incident dont ils ont été témoin. Aujourd'hui, Julie est inquiète pour son père de plus en plus faible. Pour survivre et payer ses dettes, il a versé son sang et vendu son temps. Pour lui venir en aide, Julie part travailler en tant que servante à Everless qui est en pleine effervescence à l'approche du mariage de Roan Gerling...

 

 

Retourner à Everless fait remonter bien des souvenirs pour notre héroïne qui y a passé son enfance. Mais dans un même temps, les mises en garde de son père envers la reine et envers Liam Gerling résonnent. Que risque t-elle si on la reconnaît à Everless? C'est la première question qui se pose, et cela ne fait que commencer. Ce début de roman nous dévoile aussi peu à peu un monde où le sang est si précieux qu'il peut se vendre. Vendre son sang, c'est alors tirer un trait sur des mois, des années de vie. Souvent au profit des royaux qui vivent trèèèèèèèèès longtemps. J'ai trouvé les bases de cet univers tout à fait originales et j'avais hâte d'en savoir plus ! 

 

Julie est cette héroïne qui se bat pour son père, qui prend des risques. Il y a une certaine impulsivité chez elle qui m'a bien plu, même si parfois elle s'exposait sans réfléchir au danger. On sent que les personnages qui l'entourent représentent une menace, mais on ne sait pas bien où elle se trouve et c'est assez déstabilisant. D'ailleurs, j'ai eu beaucoup de mal à cerner les frères Gerling. Roan me semblait trop tendre au point que c'en était louche, et Liam ne collait pas au portrait que Julie nous avait dressé. Je ne savais pas vraiment quoi en penser mais ces deux personnages m'ont beaucoup intriguée. 

 

Malheureusement, il ne se passait plus grand chose au milieu du roman. J’ai trouvé ça un peu dommage parce que l'intrigue me plaisait énormément. L'auteure ne fait qu'entretenir le mystère et nous laisse dans l'attente. Il y a quelque chose qu’on ne nous dit pas et il est clair qu'un danger plane sur notre héroïne. Seulement, il faut attendre les cent dernières pages pour avoir les réponses tant attendues. 

 

Si on fait abstraction des longueurs pour y arriver, la fin du roman m'a beaucoup plu. Les pages se dévorent et tout s'éclaire enfin. Que ce soit au niveau des personnages ou du passé de notre héroïne, tout prend un sens. Et finalement, on a juste envie d'avoir la suite sous la main...

 

 

 

 

 

 

Ma note : 14/20

 

 

 

 

 

 

 

« pourquoi amasser du temps alors que chaque jour est un calvaire répété, le même que la veille et le même que le lendemain ? »

 

 

 

 

 

 

 

« Everless est un enchevêtrement de tours et de murailles, de vitraux colorés, de balcons ornés de drapeaux vert et or. Une grande allée bordée d’arbres traverse tout le domaine. À une extrémité se dresse la porte par laquelle nous venons d’entrer. À l’autre, même si nous ne le voyons pas de là où nous sommes, il y a un lac, bordé par des remparts, noirci par des ombres et de la glace ancienne.

Malgré moi, je dévore des yeux la splendeur des lieux »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Comment puis-je éprouver encore des sentiments pour Roan, ce garçon issu d’une famille où l’on traite une année de vie comme un sucre ? Une famille qui a détruit la mienne et tant d’autres ? »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.

 

 



10/06/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 136 autres membres