* Rêveurs et mangeurs de papier *

* Rêveurs et mangeurs de papier *

Hazel Wood de Melissa Albert

 

 

 

 

 

 

Mystère - Fantastique

380 pages

Parution : 25 avril 2018

Editions MILAN

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

 

"Ne t'approche sous aucun prétexte d'Hazel Wood."

Ces quelques mots laissés par la mère d'Alice juste avant son enlèvement scellent à tout jamais le destin de la jeune fille.


Hazel Wood, la résidence légendaire d'Althéa Proserpine, auteur des célèbres "Contes de l'Hinterland".
Hazel Wood, dont vient d'hériter Alice.
Hazel Wood, où Alice doit s'aventurer pour espérer sauver sa mère.
Hazel Wood, cette demeure d'où semblent s'échapper des personnages inventés par Althéa.
Hazel Wood, dont personne ne revient jamais.

Et si Hazel Wood était bien plus qu'un simple manoir ? Un leurre ? Une porte d'entrée sur l'Hinterland ?
Et si Alice était bien plus qu'une simple New-Yorkaise ? Une princesse ? Une tueuse ?

Il était une fois... Hazel Wood.

 

 

 

 

 

L'avis de *S* 27 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

 

 

 

 Quand les contes prennent vie...

 
 
 
Alice et sa mère sont habituées à fuir. Elles sont habituées à la malchance aussi. Cela fait des années qu'elles parcourent le pays sans jamais se poser. Contre toute attente, Alice voit son quotidien changer du tout au tout le jour où elle apprend la mort de sa grand-mère. Elles s'installent alors toutes les deux à New York et sa mère se marie. Il n'y a plus rien à craindre semble t-il. Mais à quoi tentaient-elles d'échapper toutes ces années? 
 
Alice s'interroge énormément sur toutes les choses étranges et inquiétantes qui lui arrivent mais aussi sur sa grand-mère, la célèbre Althéa Proserpine. Le lecteur en fait de même. Sa grand-mère était l'auteure des Contes de l'Hinterland, roman à succès, et vivait recluse dans un majestueux domaine nommé HazelWood. Mais pourquoi Alice ne connaît-elle sa grand-mère qu'à travers des articles de presse? Pourquoi doit-elle se tenir loin du domaine? Pourquoi n'a t-elle jamais pu mettre la main sur un exemplaire des Contes de l'Hinterland? Mystère...
 
Alice n'est pas une héroïne particulièrement sympathique mais cela ne m'a pas empêchée de m'attacher à elle. Elle peut même être glaciale et impulsive. Il y a de la colère et de la peur en elle, qu'elle a parfois du mal à contrôler. On a envie d'en connaître les raisons et on tourne les pages, intrigué. Quel genre d'aventures attendent la jeune fille? Qui est-elle réellement? 
 
Malgré un début de lecture prometteur, j'ai trouvé l'histoire tout de même un peu longue à démarrer. L'auteure prend le temps d'installer son intrigue. On découvre d'abord la vie qu'Alice a mené jusqu'alors, l'éducation qu'elle a reçu et dans un même temps l'histoire de sa famille. C'est la disparition de sa mère le véritable déclencheur. On doit alors tenter de comprendre le rôle d'Alice et élucider les nombreux mystères liés au domaine d'Hazel Wood et aux Contes de l'Hinterland.
 
Le récit devient de plus en plus étrange et les questions se multiplient. On sent quelque chose d'obscur s'immiscer entre les lignes. Des événements invraisemblables nous tombent dessus, de la même manière que dans les contes fantastiques. C'est curieux, déroutant, mais on se laisse entraîner avec plaisir. 
 
Verdict : Hazel Wood est une lecture mystérieuse et étrange que j'ai pris plaisir à découvrir. C'est une sorte de conte moderne qui s'adresse aux amoureux des livres qui ont toujours rêver de voir leurs lectures prendre vie. Mais ces amoureux changeront probablement d'avis en découvrant les sombres Contes de l'Hinterland...
 
 
 
 
 

 

 

 https://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_3906442_201407085355361.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 "... J'étais déjà le genre de fillette qui tâtonnait, les yeux fermés, au fond des meubles, à la recherche de portes secrètes comme dans Narnia, où qui faisait des vœux en regardant la deuxième étoile à droite au fond du ciel façon Peter Pan, chaque fois que la nuit le permettait. Alors découvrir un livre vert et or avec un titre de conte de fées, au fond d'une commode parfaitement banale, me mit dans tous mes états... "

 

 

 

 

 

 

"... Ma situation me frappa comme une tonne de briques. Sans-abri. Incapable de joindre ma mère. Poursuivie par quelque chose dont je ne devinais pas l'ampleur et que je ne comprenais encore moins... "

 

 

 

 

 

 

 

"... L'Hinterland était là. Ils étaient tous l'Hinterland... "

 

 

 

 

 

 

"... Je me souvenais moins de ma propre vie que des livres que j'avais lu... "

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"... En cas de doute, la réponse c'est toujours la Mort. Avec un grand M. C'est le grand truc de l'Hinterland... "

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie, sur AMAZON et FNAC.



26/04/2018
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 127 autres membres