* Rêveurs et mangeurs de papier *

* Rêveurs et mangeurs de papier *

Jackaby de William Ritter

 

 

 

 

 

Fantastique

A partir de 12 ans

352 pages

Parution : le 13 juin 2018

Editions BAYARD

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

« Il est souvent difficile pour les autres de saisir la nature de ce don que je suis le seul à avoir. Il me permet de déceler la vérité là où les autres ne voient qu'illusion... Car le monde est une scène et il semblerait que je sois le seul spectateur capable de voir derrière le rideau. »

Abigail Rook, 17 ans, débarque en Amérique. La tête pleine de rêves d'ailleurs, elle espère vivre l'aventure avec un grand A.
Elle fait la connaissance d'un étrange personnage, Jackaby, qui lui offre un emploi. Détective doué de facultés de médium, il est capable de voir les phénomènes surnaturels.
Pour sa première mission, Abigail accompagne son nouveau patron sur les lieux d'un crime particulièrement sanglant. Jackaby soupçonne l'assassin de ne pas être humain, ce que la police refuse de croire. Mais les meurtres s'enchaînent et confirment les soupçons du détective...

 

 

L'avis de *S* 27 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

 

Hiver 1892. New Fiddleham, petite bourgade de Nouvelle Angleterre. Abigail Rook a traversé l'Atlantique et vient d'arriver en ville. Sans un sou en poche, la jeune fille part à la recherche d'un emploi. Elle ne tarde pas à se présenter pour le poste d'assistante auprès de R.F Jackaby, un détective peu ordinaire qui enquête sur des affaires surnaturelles...

 

R.F Jackaby est un personnage tout à fait intéressant, qui nous intrigue dès les premiers instants. Il possède un don de seconde vue qui lui permet de voir et comprendre mieux que personne les phénomènes inexpliqués. J'ai adoré ce personnage énigmatique et singulier, qui m'a rappelé un certain Sherlock et j'avais bon espoir de passer un excellent moment. Cela s'est rapidement vérifié, pour mon plus grand plaisir.
 
Abigail Rook est quant à elle une jeune fille en quête d'indépendance, en quête d'aventures. Curieuse, observatrice, elle se laisse entraîner bien volontiers dans une drôle d'aventure aux côtés de ce personnage haut en couleurs. Ensemble, ils vont tenter de résoudre une étrange affaire. Mais on réalise bien vite que l'enquête se transforme en chasse au monstre, qui multiplie ses victimes...
 
En mettant les pieds sur les lieux du crime aux côtés de Jackaby, Abigail n'a pas d'autre choix que de s'ouvrir au surnaturel. Son enthousiasme est communicatif et on tourne les pages plus curieux que jamais. Jackaby partage peu à peu ses connaissances exceptionnelles sur le sujet. Légendes urbaines, créatures fascinantes parfois peu connues... le récit fourmille d'informations passionnantes qui apporte beaucoup à l'ambiance soignée et mystérieuse déjà mise en place. Et c'est sans compter nos étonnantes rencontres (banshee, troll, fantôme...).
 
Verdict : Petit coup de cœur pour ce premier tome. Nous plongeons dans une ambiance délicieusement mystérieuse et nos deux héros ne tardent pas à nous entraîner dans une enquête fantastique qui retient notre attention tout au long de la lecture. Abigail et Jackaby sont deux personnages qui se complètent à merveille. Je suis plus que partante pour suivre une nouvelle affaire en leur compagnie. Peut être en apprendrons-nous, à l'occasion, davantage sur leur passé respectif? À suivre...
 
 

 

 

 

 

 

 

 
« Était-ce cela, la vie que menait Jackaby ? La mort, la folie et le désespoir qui l’attendaient derrière chaque porte ? »
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
« – Mais qu’êtes-vous donc ? Un magicien ? Un sorcier ?
– Je vous l’ai déjà expliqué, Miss Rook. Je ne mange pas de ce pain-là. Je suis un homme de science.
– Eh bien, comment appelez-vous ce que vous faites ?
– J’appelle cela de la ratiocination. Du raisonnement déductif. La connexion logique de…
– Non, pas cet aspect-là. Je parle de l’autre partie. Comment appelez-vous les gens qui peuvent comme vous… vous savez… déceler les choses invisibles ?
– Ah, fit-il en hochant la tête. Le terme que j’emploie est « voyant ». Ce n’est pas une appellation parfaite. On s’en est servi au fil des siècles pour décrire toutes sortes de gens prédisant l’avenir, ainsi que des prophètes, mais il a l’avantage d’être simple et valable. Je vois. Je suis un voyant. Un Voyant avec une majuscule, en fait, dans cette acception-là. Le seul et unique, pour l’instant. J’ai longuement étudié la question, et il semble qu’il n’y a personne d’autre qui puisse voir ce que je vois. Il y en a eu par le passé, mais jamais deux en même temps. C’est comme si cette capacité disparaissait lorsque celui qui la possède meurt, et qu’elle renaquît dans un autre. »
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Disponible en librairie, sur AMAZON et FNAC.


29/06/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 127 autres membres