* Rêveurs et mangeurs de papier *

* Rêveurs et mangeurs de papier *

La course au bonheur de Maggie Lehrman

 

 

 

 

 

Mystère - Fantastique

426 pages

Parution : le 14 mars 2018

Editions CASTERMAN

 

 

 

 

 

 

Jusqu'où iriez-vous pour être heureux ?

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

Kay : En changeant les traits de mon visage, je croyais que je serais plus entourée, mieux aimée mais il n’en a rien été.

Win : C’est surtout la nuit. Ou plus précisément quand le soir tombe, quand j’embrasse Ari que pourtant j’aime tant. Quelque chose me fait si mal que je suffoque.

Ari : J’ai voulu t’oublier, Win, j’ai voulu oublier l’amour même. Et j’ai payé. En oubliant aussi ce que j’aimais le plus au monde : danser.

Diana : Mes amis changent, je les trouve différents, distants. Ou ils se tiennent trop près, comme Kay, si gentille, si étouffante, si écœurante. Et si Ari elle aussi me cachait des choses ?

 

 

 

 

 
L'avis de Sandra, 25 ans, rêveuse et mangeuse de papier
 
 
 

Sur l'Ile de Cape Cod, Ari, Win, Kay, Diana, et Markos mènent une vie d'adolescents ordinaires. À la différence près qu'ils ont la possibilité de faire appel à l'hékamie pour réaliser leurs souhaits les plus chers. Bien que la pratique de cette magie soit désormais interdite, les habitants de l'île n'hésitent pas à recourir aux sortilèges de la vieille hékamiste. Il y a ceux qui veulent améliorer leur apparence, ceux qui souhaitent être plus intelligents, ceux qui veulent toucher l'excellence ou bien à tout prix oublier leur peine. Quoi qu'il en soit, il y a toujours un prix à payer...

 
À la mort de son petit ami Win, Ari est allée trouver l'hékamiste pour l'oublier. Un sort a suffi pour effacer définitivement de son esprit le garçon qu'elle a aimé. Malheureusement, elle n'a pas seulement perdu les souvenirs qu'elle gardait du jeune homme. Brisée, elle garde le secret. Mais il semblerait que la jeune fille ne soit pas la seule à avoir eu recours à l'hékamie. Ses amis aussi ont leurs petits secrets...
 
La première chose qui m'a plu dans ce roman, c'est découvrir l'hékamie. L'auteur nous présente un art magique, mystérieux, puissant. J'étais alors très intriguée par les différents sorts à l'oeuvre, leurs effets secondaires, les conséquences sur la vie de ces adolescents. Mais plutôt que réparer, cette magie peut aussi faire beaucoup de dégâts. On sent petit à petit qu'on va droit à la catastrophe et que nos protagonistes pourraient bien perdre le contrôle un jour où l'autre. Car cette magie les change et elle met en péril leur libre arbitre...
 
Malgré les différents points de vue qui donnent du rythme à la lecture, il m'aura tout de même fallu une centaine de pages pour m'immerger totalement dans ma lecture. Le début du récit est assez désordonné et confus au niveau de la chronologie. Nous suivons l'histoire de plusieurs adolescents qui ont fait appel à l'hékamie pour différentes raisons et nous avançons doucement. Il nous faut avant tout comprendre ce qui les a mené à prendre cette décision, qui se révèle parfois radicale, parfois dangereuse. Il y a un point de vue en particulier qui m'a bien déroutée. Celui de Win, le petit ami décédé dans des circonstances qui nous sont encore inconnues au début du roman.
 
Verdict : L'auteur nous offre un récit de plus en plus prenant. Ce sont finalement les mystères et les secrets de chacun qui piquent notre curiosité tout au long de cette lecture. Il nous devient alors difficile de lâcher le roman tant que nous n'avons pas découvert le fin mot. C'est sans compter les conséquences des actes de ces jeunes personnages qui finissent par tout faire déraper. Quand la course au bonheur tourne mal ...
 
 
 
 
 
 
 

 

Ma note : 8/10
 
 
 
 
 
 
Découvrez << les premières pages >>
 
 
 
 
 
 
 

 "... J'avais renoncé à ma plus grande aspiration, à la seule chose pour laquelle j'eusse jamais été douée. Pour oublier mon passé, j'avais détruit mon avenir... "

 

 

 

 

 

 

"... La mort de Win était la preuve ultime que la vie n'avait aucun sens. Au bout du compte, nous connaîtrions tous la même fin. A quoi bon aimer et être aimé alors que la mort nous séparerait tôt ou tard de ceux à qui nous tenions... "

 

 

 

 

 

 

 

"... Je devais quitter ces lieux. Quitter cette plage, quitter cette île. Fuir les sentiments qui m'assaillaient - la culpabilité, la peur, l'angoisse, la confusion, le regret d'avoir reçu ce maudit sort ... "

 

 

 

 

 

 

 

"... Si tu l'avais vraiment aimé, tu aurais conservé ces souvenirs et enduré la douleur. Au fond, tu t'es autorisée à ne pas être un être humain... "

 

 

 

 

 

 

 

"... il ne faut jamais craindre le changement. Il est inévitable. Tu connaîtras d'autres blessures, d'autres amours, d'autres deuils. Rien n'est jamais terminé... "

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Disponible en librairie, sur AMAZON et FNAC 


26/04/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 127 autres membres