* Rêveurs et mangeurs de papier *

* Rêveurs et mangeurs de papier *

La malédiction de Highmoor de Erin A. Craig

 

 

 

 

Young Adult - Fantastique

576 pages

Parution : le 22 septembre 2021

Editions CASTERMAN

 

 

 

 

Synopsis :

 

Au manoir de Highmoor, isolé au milieu d'un vaste océan, le Duc Thaumas, a déjà perdu quatre de ses filles dans de dramatiques circonstances : noyade, chute, maladie... L'une d'elles, Annaleigh, refuse de croire à la folle rumeur selon laquelle elles seraient toutes maudites. En se rendant sur le lieu du tragique accident de sa soeur Eulalie, Annaleigh découvre un passage caché dans la falaise. Une porte mystérieuse ouvre sur un royaume qui fait oublier tous leurs soucis aux jeunes duchesses. Noyées dans la joie et les fêtes, elles dansent chaque soir jusqu'à l'aube, épuisées, enivrées, envoutées... Seule Annaleigh réussit à s'arracher à ces bals hypnotiques, déterminée à comprendre la puissante malédiction de Highmoor, au risque comme ses soeurs d'y perdre la vie...

 

 

 

L'avis de *Sabrina* rêveuse et mangeuse de papier

 

Depuis plusieurs années, de grands malheurs s'abattent sur la famille Thaumas. Les filles du Duc des îles Salann meurent les unes après les autres. Elles étaient douze princesses et désormais elles ne sont plus que huit. On ne peut que se poser des questions sur ces tristes évènements et certains parlent d'une malédiction. Annaleigh n'en croit rien et commence à s'interroger sur la mort de sa soeur Eulalie, tombée de la falaise...

 

Des princesses, des robes de satin, des bals éblouissants... cela aurait pu être l'histoire d'un conte de fées si il n'y avait pas eu tous ces drames. Ces drames qui nous plongent dans une drôle d'ambiance dès les premières pages. Ces drames dont on ne sait absolument pas quoi penser. Est-ce que ce sont de malheureux évènements sans lien? Ou bien quelqu'un pourrait-il vouloir du mal à la famille Thaumas?

 

 

L'ambiance de ce récit était si parfaite. On met les pieds dans le manoir de Highmoor prudemment, sur la pointe de nos ballerines ultra confortables et pailletées. On tait le froufrou de la robe et on observe, pas franchement rassuré. C'est un peu le sentiment que j'ai eu et c'était assez chouette en fait. Envoûtant. Pesant. J'ai aimé ce contraste, les nuances entre les deux. L'auteure nous fait tourner la tête lors de grands bals pour mieux nous étourdir, nous effrayer, nous faire douter. C'est probablement ce que j'ai préféré dans ce roman. Certaines descriptions manipulent doucement l'esprit du lecteur et le laisse incertain, parfois mal à l'aise. Le pire dans tout ça, c'est que je me suis  volontiers laissée bercer d'illusions.  J'ai aimé ne pas savoir où j'allais, jusqu'au  final, qui a été exceptionnel, intense. Je ressors de ce conte macabre totalement conquise et je vous le recommande sans hésiter pour la saison !

 

 

 

Disponible en librairie.

 

 

 

 



26/10/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 145 autres membres