* Rêveurs et mangeurs de papier *

* Rêveurs et mangeurs de papier *

Les MacCoy de Alexiane Thill (tome 1)

Résultat de recherche d'images pour "alexiane thill les maccoy"

 

 

 

 

 

Romance

615 pages

Parution : le 13 juin 2019

Editions HUGO ROMAN

Collection HUGO POCHE

 

 

 

Riamh, m'eudail
À jamais, mon amour...

 

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

Et si les clans d'Écosse n'avaient jamais disparu ? Et s'ils continuaient à diriger les Highlands à l'insu du reste du monde ? Quand Phèdre arrive à Édimbourg pour respecter les dernières volontés de son père, elle se retrouve malgré elle entraînée dans ce monde de clans et de querelles sanglantes qui lui est inconnu. Recueillie par le fougueux et irascible Caleb, chef du clan MacCoy, elle se révèle bientôt être une pièce maîtresse sur l'échiquier du pouvoir...

 

 

 

L'avis de *Sandra* 26 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

 

 

Phèdre débute un séjour linguistique dans le pays natal de son père. C’était sa dernière volonté. Une autre raison semble toutefois se cacher derrière ce voyage. La jeune femme est en fuite et ne souhaite pas se faire remarquer. Installée chez les Bain, Phèdre se fait discrète et ne s’attache pas. Le soir, elle part travailler dans le bar l’Unicorn. Si elle voulait se fondre dans la masse, Phèdre est rapidement impliquée dans les conflits entre grandes familles écossaises, entre Clans...

 

Nous sommes bien au XXI siècle et pourtant les Clans sont toujours debout. Phèdre est perdue et dépassée par les événements. Elle ne comprend pas les règles de ce monde, qui semblent archaïques. Il est question d’honneur, de possession, de protection, de promesse, d’alliance mais aussi de violence. Ça paraît dingue à notre époque, mais l’auteure réussit un véritable coup de maître. Ce roman a tout d’une romance historique mais dans un contexte tout à fait moderne et c’est très fort. Les Clans et leur chefs trouvent si facilement leur place dans notre monde actuel que c’en est déroutant.

 

Au début de ma lecture, ma crainte était de suivre une héroïne qui subit les événements, qui reste spectatrice. Phèdre me semblait angoissée, terrifiée et j’avais un peu peur qu’elle ne soit pas à la hauteur de mes attentes. Je me suis complètement trompée. J’ai aimé son tempérament et la façon dont son personnage évolue. Si les événements font remonter de terribles souvenirs à la surface, Phèdre tient bon. Elle ne veut pas être un objet qu’on s’approprie et elle s’affirme au fil des pages. 

 

Phèdre est une femme en danger mais on ne réalise pas immédiatement l’ampleur de la menace. La situation s’aggrave au fil des chapitres et c’est intenable. Le récit est rythmé par ce danger constant, toujours plus d’interrogations, quelques révélations savamment placées et une histoire d’amour complexe qui ne nous laisse pas indifférent. Désormais Pupille du Clan MacCoy, Phèdre est sous la protection de Caleb, un homme charismatique, fier et orgueilleux, qui respecte les traditions de son pays et le protocole. À leurs côtés, la lecture se veut intense, passionnante et passionnée, et la plongée dans les Highlands est époustouflante. Je n’ai plus qu’une chose à dire : à suivre...

 

 

 

 

https://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_3906442_201407085355361.jpg

 

 

 

 

 

« Je ne suis pas son chien ni un objet. Je suis une femme, un être humain.

S’il croit que je vais me laisser faire, il se trompe.

Je ne suis pas Phèdre MacCoy.

Je suis Phèdre Duval. »

 

 

 

 

 

 

 

« C’est en prenant la retraite d’une bataille perdue d’avance que l’on gagne la guerre. »

 

 

 

 

 

 

 

 

« Une princesse captive d’un Ogre dans un sordide donjon, sur une île battue par les vents. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.

 



17/06/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 135 autres membres