* Rêveurs et mangeurs de papier *

* Rêveurs et mangeurs de papier *

Les Marvels de Brian Selznick

Couverture de « Les Marvels » 

 

 

 

A partir de 12 ans

Roman Graphique

Relié - Illustré

675 pages

Parution : le 25 octobre 2017

Editions BAYARD

 

 

 

 

Lu dans le cadre d'un partenariat avec

 

 

Bayard Éditions

 

que nous remercions pour cette petite merveille !

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

Tout commence par un voyage en mer en 1766 sur le Kraken où se joue une pièce de théâtre… Entrez dans cette histoire en images et suivez une grande famille de comédiens, les Marvels, de génération en génération, jusqu’en 1900.
Puis, découvrez, un siècle plus tard, l’histoire de Joseph, échappé d’un austère pensionnat. Le garçon vient chercher refuge à Londres chez son oncle Albert Nightingale. Ce dernier vit dans une étrange maison comme sortie d’un autre monde… Qui vit entre les murs ? Qui sont ces Marvels dont les portraits fleurissent partout ? Joseph décide de percer le mystère des lieux…
 

 

L'avis de *S* 27 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

 

L'auteur et dessinateur Brian Selznick nous offre un double récit unique. La première partie de ce roman est exclusivement faite d'illustrations, sur près de 400 pages et c'est une expérience incroyable. Brian Selznick nous livre des scènes pleines d'émotions qu'on laisse défiler avec plaisir. Des dessins dans lesquels on reconnaît facilement sa signature, son coup de crayon.  Aucun mot n'est nécessaire, notre imagination fait le reste et c'est un récit tout aussi vivant qu'un récit fait de mots. Visuellement,  Les Marvels frappe fort, et je ne vous parle par des merveilleuses dorures sur la couverture et la tranche, et du format relié, qui font de ce livre un petit bijou.

 

L'aventure commence en 1766, lors du naufrage du Kraken. Un drame qui fera longtemps parler de lui. Seul survivant, Billy Marvel rentre à Londres et consacre le reste de sa vie au Royal Theatre. Sa passion pour le théâtre se transmet alors de père en fils et c'est une famille de célèbres comédiens qui née. Une famille que nous suivons sur plusieurs générations et à laquelle on ne peut que s'attacher.

 

La deuxième partie du roman est écrite et nous conte une histoire plus récente. Celle de Joseph, un jeune garçon qui s'est enfui du pensionnat pour se réfugier chez son oncle, Albert Nightingale. Lorsque Joseph découvre la maison de Folgate Street, il est fasciné par ce qu'elle renferme. Dans cette maison, le temps semble s'être arrêté et chaque objet donne l'impression d'avoir une histoire, d'avoir vécu à une autre époque. Dans cette maison, on sent l'empreinte des Marvels. De quoi nous intriguer nous aussi...

 

Joseph est un garçon que j'ai tout de suite trouvé sympathique. C'est un garçon curieux, qui aime lire et écouter des histoires. J'ai d'ailleurs adoré découvrir les lectures qu'il avait  emmené dans sa valise. Mais c'est aussi un garçon incompris, dont la situation familiale nous touche et on sent bien qu'il n'a pas encore trouvé sa place. Persuadé qu'il ne sait pas tout sur sa famille, il ne peut s'empêcher d'explorer la maison pour découvrir les secrets de son oncle et j'ai vraiment aimé être plongée dans une ambiance si mystérieuse. 

  

Tout comme Joseph, je cherchais quel était le lien entre Albert Nightingale, cette maison pleine de trésors, et les Marvels. L'auteur finit bel et bien par répondre à nos questions mais c'est à ce moment là que j'ai réalisé qu'il se jouait de nous et qu'il manipulait notre imagination comme un chef. Les deux histoires se mêlent d'une manière assez inattendue et la révélation en question m'a décontenancé. Cette révélation se veut très symbolique et nous fait doucement redescendre sur terre.

 

Verdict : Les Marvels est un roman graphique unique et surprenant. Le genre de roman à lire au coin du feu avec un bon chocolat chaud.  A travers ces deux histoires, l'auteur nous fait découvrir le monde du théâtre, mais nous parle aussi d'amour, des familles peu conventionnelles, de la mort. Enchantée par l'ambiance mystérieuse, j'ai passé un merveilleux moment. C'est triste, c'est beau, c'est magique. Et c'est à découvrir !

 

 

 

 

 

"... On raconte que certains auraient aperçu son fantôme. Mais il semblerait qu'il habite comme un ermite sous la scène, revivant ses plus grands triomphes dans la folie totale. Quels autres mystères se cachent sous la poussière du vieux théâtre ? ... "

  

 

 

 

"... De toute sa vie, il ne s'était jamais trouvé dans un endroit plus chaleureux, plus extraordinaire. C'était comme si il était tombé tête la première dans un conte de fées... " 

 

 

 

 

"... Etait-ce son imagination ou entendait-il vraiment des murmures dans les autres pièces, des pas qui allaient et venaient, des martèlements de sabots de chevaux dehors dans la rue? On aurait dit que d'autres cloches sonnaient quelque part au loin. Joseph voulu se lever et regarder par la fenêtre, même si au fond de lui il était sûr que les rues seraient vides. Il n'y aurait pas de chevaux. C'était comme si le monde était rempli de fantômes... "

 

 

 

 

"... Il imagina qu'un sort avait été jeté à son oncle, le condamnant à vivre dans cette maison à tout jamais. Peut-être Albert Nightingale était-il un vampire de roman, contraint d'assister au passage des siècles. Peut-être était-il forcé de travailler jour et nuit afin d'empêcher que le futur s'introduise dans la maison, et de faire de cette demeure une sorte de refuge accueillant pour le passé, le seul monde qu'il connaissait... "

 

 

 

 

 

Résultat de recherche d'images pour "the marvels brian selznick"   Résultat de recherche d'images pour "the marvels brian selznick"

 

 

 

 

 

 

Brian Selznick s'est inspiré de la maison de Dennis Severs.

La maison de Folgate Street existe donc réellement. Elle renferme elle aussi des trésors d'une autre époque et peut même être visitée !

 

 

 

 

Résultat de recherche d'images pour "folgate street dennis severs house"



25/10/2017
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 116 autres membres