* Rêveurs et mangeurs de papier *

* Rêveurs et mangeurs de papier *

Promesse tenue de Erika Boyer


 

 

 

 

New romance

Tome 1/2

330 pages

Parution : le 13 février 2020

Editions HUGO ROMAN

Collection HUGO POCHE

 

 

 

 

Vers qui le mènera sa quête ?

 

 

 

 

Synopsis :

 

Sandy a connu une enfance difficile auprès d'un père violent et brutal qui a détruit sa famille à force de coups et d'abus. Lorsqu'il meurt, le jeune homme croyait qu'enfin, il pourrait tourner la page et avancer dans la vie. Il devrait aussi être rassuré pour sa mère qui a été la première victime de son père.

Mais il reste profondément meurtri par ce qui s'est passé et en veut à cette grande soeur qui est partie il y a si longtemps, les abandonnant, lui et leur mère.
Alors, lorsqu'il apprend que celle-ci est malade et que la seule qui pourrait l'aider est justement Alison, il décide de partir à sa recherche.
Il ne sait pas où elle est ni ce qu'elle est devenue. Il ne connaît que la ville où elle pourrait se trouver : Le Cap Ferret.

La route sera longue mais il n'est jamais aussi heureux que lorsqu'il chevauche sa moto préférée. Il a prévu aussi de revoir un ami cher et pourrait s'en faire d'autres au fil du chemin.

 

 

 

 

 

L'avis de *Sandra* rêveuse et mangeuse de papier

 

 

Sandy vient d'assister à l'enterrement de son père et il ne versera aucune larme pour l'homme qui battait sa mère. Il a le cœur empli de rage et de haine, qu'il a bien du mal à exprimer. Il ne se sent même pas capable de soutenir sa mère comme il se doit. Mais lorsqu'il apprend qu'elle est malade et a besoin d'une transplantation, Sandy prend aussitôt sa moto. Direction Lège-Cap-Ferret, dans le sud ouest de la France, où il espère retrouver sa sœur, la seule qui pourrait sauver sa mère...

 

Le début de cette histoire donne le ton et nous plonge dans une ambiance toute particulière. Une certaine colère habite notre héros, le ronge de l'intérieur et on sent que ce récit s'annonce relativement sombre et intense en émotions. On prend alors aussitôt la route aux côtés de Sandy et on tente de comprendre peu à peu ses souffrances.

 

Sandy est cet homme qui, pour ressentir, se tourne facilement vers la douleur des tatouages, le sexe, l'alcool, la drogue, la vitesse en moto. Il a totalement conscience des risques qu'il prend mais c'est sa façon de se sentir vivant. Il a besoin de ses sensations, de dépasser les limites, pour oublier ses tourments quotidiens. Cela nous frappe en plein cœur et nous effraie à la fois.

 

Ce n'est pas le seul personnage perdu que nous rencontrons dans ce roman. Il y a Danny, cette femme renversante et pleine d'assurance qui lui ressemble sur bien des points, et qui va l'aider dans sa quête. Tous deux vont s'attacher l'un à l'autre et on ne sait pas si c'est une bonne chose, ni si ils sont capables de laisser place à l'amour. L'auteure nous présente aussi leur famille respective et il n'est pas question ici de liens du sang. On parle de ces cercles d'amis dans lesquels nos héros puisent leur force et ils nous touchent profondément.

 

C'est la première fois que je découvre la plume de l'auteure et j'ai aimé qu'elle livre un texte si sensible. On rencontre des personnages un peu paumés, au cœur écorché, à qui on souhaite de se relever doucement. On sent que le parcours sera long et la lecture n'en est que plus réaliste. Si l'intrigue avance finalement très lentement, j'ai aimé tout ce qui a été tissé autour. La diversité des personnages et leur force, les petites références aux séries TV, l'espoir...

 

 

 

https://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_3943878_201407222526675.jpg

 

 

 

 

 

 

« Il y a un cœur bien vivant là-dedans et quelqu’un finira par le libérer de la cage dans lequel tu l’as enfermé. »

 

 

 

 

 

 

 

« Si on apprenait bien à nos enfants, si on leur montrait que la diversité existe et qu’elle n’est pas mauvaise, il y aurait moins de problèmes. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Je sais qu’elle a raison, nous n’avons pas d’avenir, elle et moi. Je sais aussi que ses mots ne sont que le résultat d’un passé aussi ravagé que le mien. Malgré tout, je sens le feu brûler en moi. Je lui en veux de m’empêcher d’exprimer des sentiments que je ressens pourtant et que je sais réciproques. Je lui en veux de ne pas me permettre de l’aimer. Je m’en veux de n’avoir rien à lui offrir. Je m’en veux de ne pas fonctionner comme tout le monde »

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.

 

 

 



24/02/2020
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 137 autres membres