* Rêveurs et mangeurs de papier *

* Rêveurs et mangeurs de papier *

We are young de Cat Clarke

49744004_777350299330534_3383231578670950447_n.jpg

 

 

 

 

 

 

Young Adult

360 pages

Parution : le 17 janvier 2019

Editions ROBERT LAFFONT
COLLECTION R

 

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

Le soir même où la mère d'Evan épouse " Breakfast Tim ", présentateur vedette de la radio locale, le tout nouveau demi-frère d'Evan, Lewis, est retrouvé inconscient et grièvement blessé. Il est l'unique rescapé d'un terrible accident de voiture.
Une tempête médiatique se déchaîne alors et tous les doigts accusateurs sont pointés sur Lewis, jeune toxico solitaire. Tout le monde semble penser que l'accident est lié à une affaire de drogue, mais Evan n'y croit pas une seconde. Aidée par son père journaliste, Harry, elle se met en tête de découvrir ce qui s'est véritablement passé le soir de l'accident.
À mesure qu'Evan creuse dans la vie des trois adolescents morts dans le crash, elle va lever le voile sur des vérités dérangeantes et sur un secret qui menace d'anéantir sa famille... ainsi que l'ensemble de la communauté.

 


À la fois fascinant et cru, déchirant et plein d'espoir, le nouveau Cat Clarke vous hantera longtemps après que vous l'avez refermé...

 

 

 

 

 

 

L'avis de *S* 28 ans, rêveuse et mangeuse de papier :

 

 

Evan assiste au remariage de sa mère et elle n’est pas spécialement ravie par cette union. La jeune fille hérite d’un beau-père qu’elle ne porte pas dans son cœur et d’un demi-frère qui ne s’est même pas montré de la soirée. Puis la fête tourne au drame. Il y a eu un accident de voiture. Trois adolescents sont morts et le demi-frère d’Evan est plongé dans le coma...

 

Le cadre de cette histoire se met en place lentement et le récit se construit peu à peu autour de l’accident. Alors que les rumeurs vont bon train, Evan ressent le besoin d’enquêter. Que s’est-il passé? Comment quatre adolescents qui ne sont pas amis se retrouvent-ils dans la même voiture? 

 

Dans la première partie du roman, on prend le temps de connaître Evan, de découvrir sa situation familiale, son groupe d’amis, son groupe de musique. On découvre une ado qui fait des erreurs mais cela ne fait pas d’elle une mauvaise personne. On ne peut que se sentir proche de cette héroïne un peu perdue face à ce qu’elle ressent, mais qui se montre forte quoi qu’il arrive.

 

Tout comme Evan, j’avais envie de comprendre ce qui était réellement arrivé cette nuit-là. J’avais quelques doutes, mais n’avais pas tous les éléments en main pour comprendre totalement. Evan creuse et est déterminée à découvrir la vérité. Cet événement dramatique l’a touché bien plus qu’elle ne veut l’admettre. L’auteure veut nous faire réfléchir sur bien des points, et met alors l’accent sur l’état d’esprit et les réflexions de la jeune fille pendant une période de sa vie particulièrement compliquée et éprouvante.

 

Cat Clarke sait définitivement parler aux adolescents et aborder des sujets qui les touchent, de manière réaliste et percutante. Les relations amoureuses. Le sexe. La drogue. L’alcool. La pression sociale. On parle aussi de sujets beaucoup plus sombres au fil de la lecture, des sujets dont je ne parlerai pas pour ne pas vous spoiler, des sujets qui concernent encore une fois, et bien tristement, les ados. J’ai eu du mal à décrocher de ce roman, sombre mais nécessaire.

 

 

 

 

 

 

"... La nouvelle de sa mort ne me fait ni chaud ni froid, sauf que je ne peux pas le montrer à maman et à Harry. On est censé ressentir quelque chose quand quelqu'un qu'on connaît meurt, pas vrai?

 

 

 

 

 

 

" - Je suis désolée, chuchoté-je.

Je ne sais pas très bien de quoi je m'excuse. Qu'il ait fallu qu'il soit plongé dans le coma pour que je découvre les choses les plus simples le concernant? "

 

 

 

 

 

 

 

 

"... C'est le plus gros cliché de la terre, il n'en est pas moins vrai : on ne comprend ce qu'on possède que lorsqu'on l'a perdu... "

 

 

 

 

 

 

 

 

 "... mais peut-être que les gens pourraient se réveiller et comprendre qu'être adolescent, c'est super dur et pas parce qu'on est tout le temps penchés sur nos téléphones, qu'on ne sait pas ce que signifie le boulot et autres conneries qu'on entend tout le temps... "

 

 

 

 

 

 

"... La vérité est qu'on ignore toujours ce que traversent les autres, même quand on les connaît bien. On ne peut jamais savoir. C'est bien là le problème. Le mieux qu'on puisse faire, c'est d'être attentifs aux gens qu'on aime. Et espérer... "

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.

 



17/01/2019
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 137 autres membres