* Rêveurs et mangeurs de papier *

* Rêveurs et mangeurs de papier *

La Communauté de Candase de Hannah Eidyn (tome 1)

 

 

 

 

 

Fantasy - Young Adult

324 pages

Parution : le 7 février 2019

Autoédition

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

La Communauté de la Reine Candase est une société rigoureusement organisée : les femmes, soldates et magiciennes, en assurent la protection depuis des siècles. Mais on ne naît pas guerrière, on le devient. C'est ce qu'Evanine et ses consœurs vont découvrir avec plus ou moins d'enthousiasme et de succès au cours de leur entraînement obligatoire aux Colonnes. Les hommes, eux, ne s'occupent que de l'artisanat et n'ont aucun pouvoir de décision. Or, Liam, un jeune garçon en âge d'être apprenti, rêverait de suivre la même formation que les filles et d'apprendre à se battre, à survivre en milieu hostile, à chasser ou encore à utiliser l’Énergie des Éléments. Un droit qu'on lui refuse, évidemment. Mais quand sa bonne étoile lui tend la main, Liam décide de la saisir…

 

 

L'avis de *S* 28 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

A treize ans, Evanine est sur le point de rejoindre les Colonnes pour devenir apprentie guerrière. Comme à toutes les femmes de la Communauté, on lui donne l'opportunité de devenir une soldate redoutable et d'apprendre à se lier aux Quatre Eléments. Liam, est un garçon du même âge, lui aussi sur le point de faire son entrée aux Colonnes mais pour y apprendre un métier manuel. Car dans ce monde, les hommes ne sont pas ceux qui défendent la Communauté...

 

L'auteure nous présente une communauté tout à fait remarquable. Les femmes dirigent et défendent la communauté de la Reine Candase avec pour principal objectif de la faire perdurer.  A travers la formation intense que suit Evanine et les jeunes filles de son âge, on découvre peu à peu comment tout cela fonctionne mais aussi quelle est la place des hommes dans ce monde.

 

Comme vous l'aurez compris, l'auteure a réussi à inverser la tendance de notre société actuelle. Si aujourd'hui, nous avons fait de très nets progrès en terme d'égalité, ce n'est absolument pas le cas dans le monde d'Evanine et Liam. Cette organisation nous pousse alors à quelques réflexions et j'ai trouvé la construction de ce monde tout à fait brillante.  

 

C'est notamment à travers le personnage du jeune Liam que nous notons que la majorité des membres de cette communauté a l'esprit fermé, ou tait ses opinions. Liam est un garçon qui ne veut pas se cacher et fuir face au danger. Il est convaincu que ce n’est pas parce qu’il est un garçon qu’il ne peut pas se battre. Pour lui, c’est tout à fait injuste que cela soit réservée aux filles et sa nature le pousserait plutôt à agir que subir. C'est un héros qui ne se sent pas à sa place, qui semble vouloir changer les choses et c'est l'un des personnages qui m'a le plus convaincu.

 

La magie est aussi au cœur du récit, par touches, et j'ai beaucoup aimé découvrir cet aspect de l'univers mis soigneusement en place par l'auteur. Elle trouve naturellement sa place dans ce monde et se révèle même plus importante que je ne le soupçonnais au début du roman. (J'ai hâte d'en savoir plus sur les Dons Personnels)

 

La fin du roman quant à elle, m'a agréablement surprise. Un problème de taille se pose pour la Communauté et on se demande quelles mesures vont être prises. L'auteure nous donne alors un peu d'espoir, pour finalement venir nous le retirer soudainement. J'avoue n'avoir rien vu venir et c'est le genre de final que j'aime, qui continue de nous faire réfléchir après coup, et qui donne encore plus envie de découvrir la suite. Bien qu'introductif, ce premier tome a été passionnant et j'ai beaucoup aimé partir à la rencontre de cette communauté imparfaite et de son mode de vie. A suivre...

 

 

 

 

Ma note : 17/20

 

 

 

 

 

 

 

« Evanine, quant à elle, aimait le tourbillon de vie incessant qui agitait les rues de la Communauté tout autant que de se ressourcer dans le calme qu'offrait leur maison du bout du monde. Mais s'il était propice au repos, cet environnement n'en était pas rassurant pour autant. Et les histoires dramatiques sur les redoutables prédateurs et tribus étrangères qui vivaient alentour – et dont Lillia l'abreuvait depuis l'enfance – n'arrangeaient rien à l'affaire. »

 

 

 

 

 

 

« Combien de fois Evanine avait-elle rêvé de pouvoir manipuler à sa guise les quatre Éléments, comme Edora ou Lillia savaient le faire ! Mais jusqu’à présent, elle n’avait reçu qu’une formation généraliste négociée par sa famille auprès de l’une de ces conteuses, que l’on appelait baïmra, en échange de quelques meubles et d'un élixir – prétendument « de longue vie » –. Pour l'heure, donc, elle ne se cantonnait qu'à essayer de se relier à l’Énergie de la Terre pour tenter d'accélérer la pousse des framboisiers que Lillia avait plantés devant la maison. »

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.

 



17/08/2019
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 138 autres membres