* Rêveurs et mangeurs de papier *

* Rêveurs et mangeurs de papier *

Le Carnaval aux Corbeaux de Anthelme Hauchecorne

   

 

Fantastique

Couverture Rigide / Roman Illustré

320 pages

Parution : le 10 février 2016

EDITIONS DU CHAT NOIR

Collection GRAPHICAT

 

 

Lu dans le cadre d'un partenariat avec Livraddict et Anthelme Hauchecorne

Un grand merci pour cette lecture!

 

Synopsis :

Ludwig grandit à Rabenheim, un petit bourg en apparence banal. Claquemuré dans sa chambre, il s’adonne au spiritisme. À l’aide d’une radio cabossée, il lance des appels vers l’au-delà, en vue de contacter son père disparu. Jusqu’à présent, nul ne lui a répondu…  Avant ce curieux jour d’octobre. Hasard ? Coïncidence ? La veille de la Toussaint, une inquiétante fête foraine s’installe en ville. Ses propriétaires, Alberich, le nabot bavard, et Fritz Frost, le géant gelé, en savent long au sujet du garçon. Des épreuves attendent Ludwig. Elles seront le prix à payer pour découvrir l’héritage de son père. À la lisière du monde des esprits, l’adolescent hésite… Saura-t-il percer les mystères de l’Abracadabrantesque Carnaval ?

 

L'avis de *S* 25 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

"...

 

Au coeur de la Schwarzwald s'étend le lac du silence.

Tu dois t'y rendre, muni d'un sac contenant exactement cent treize pièces dorées.

Des centimes suffiront, pourvu qu'ils brillent de mille feux.

Jette-les dans les eaux, puis répète sept fois ces mots :

Lavanra ceuqset narbadac arbal.

..."

 

Bienvenue à Rabenheim, petit village d'Alsace. Y vivent deux adolescents et amis : Ludwig Poe et Gabriel Grimm. Le premier tente en vain de communiquer avec les morts, le deuxième subit une vie pleine... d'ennui. Jusqu'à ce que la magie de la Totenwoche, fête qui s'apparente à Halloween, opère. Ludwig reçoit alors une lettre bien mystérieuse de la part de son père disparu. Et à cette même période, une drôle de fête foraine débarque à Rabenheim...

 

L'ouvrage en lui même nous en met déjà plein la vue avec des splendides illustrations et des portraits signés Loic Canavaggia et Mathieu Coudray. Une couverture rigide bien appréciable, mais aussi un format très généreux. Je ne m'attendais pas à recevoir un roman d'aussi belle qualité. Une fois lu, on a un peu l'impression de détenir un objet précieux et magique.

 

Le Carnaval aux Corbeaux est écrit sous forme de petites scènes, dans lesquelles on peut suivre trois personnages. Ludwig et Gabriel, mais également la mère de Ludwig. Je pense avoir eu plus d'intérêt pour le parcours de Ludwig, qui est le personnage central. C'est un jeune garçon un peu bizarre pour ses camarades. Un garçon persuadé qu'il est possible de communiquer avec les morts. Il persiste entre autres à surveiller les ondes de sa radio, à l'affût du moindre message provenant du Royaume des Morts, ou de son père qu'il n'a jamais connu. Lorsqu'il reçoit le message tant attendu, Ludwig va suivre des pistes et des consignes mystérieuses, dans l'espoir de retrouver son père. Ce qui le mènera tout droit à l'Abracadabrantesque Carnaval. Epreuves et pièges en tout genre l'y attendent (sans oublier quelques humiliations ^^). Commence alors une aventure et une quête rocambolesque, dans laquelle les secrets de famille n'attendent que d'être révélés et les malédictions levées.

 

L'auteur nous propose aussi des personnages secondaires hauts en couleur, curieux, saugrenus et décalés à souhait. Vous ferez la connaissance de nain, géant, médium et de nombreux phénomènes de foire et créatures d'un autre monde. Des forains qui ont, notons le, de grandes qualités : ils ne sont pas tellement sympathiques, apprécient jouer quelques tours et ont préparé tout un festival d'entourloupes. Bon, allez, j'avoue tout... Ils ont prévu de faire de leur vengeance un grand spectacle!

 

Ce que j'ai préféré dans cette histoire, ce sont les différentes attractions et les boutiques étranges qui ne manquent pas d'attirer l'attention du lecteur : Train Train à trou-trouille, Tournoi d'Automne, Mémorarium, Cabinet des Curiosités, les Louables lices de Liesses, le Bouleversifiant Umbrarium du Baragouin, La Bonne Bonbonnière d'Hansel et Gretel... L'auteur a créé un univers remarquable et extrêmement riche. L'Abracadabrantesque Carnaval est une drôle de fête foraine qui, au final, fait un peu (beaucoup ^^) froid dans le dos et qui recèle de recoins incroyables et saisissants pour notre plus grand plaisir. 

 

Je suis ravie d'avoir pu découvrir la plume d'Anthelme Hauchecorne. Une plume fabuleuse et amusante qui m'aura fait passé un excellent moment de lecture. J'ai trouvé le texte très travaillé, agréablement imagé et parfois même poétique. C'est une bien belle surprise, que je ne manquerai pas de conseiller aux lecteurs qui aiment le merveilleux et l'étrange. 

 

 

 

Verdict : Une lecture exquise et ensorcelante. Une aventure macabre et frissonnante.

 

 

https://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_4124049_201409233958665.png

 

 

"...

Je suis le Roi des ombres, Prince rouge au gris royaume.
J’effraie le loup, je mange tout, je charme les enfants.
Affamé, sans bouche ni poumons, toujours fumant.
Je te protège. Mais si tu me touches, gare à ta paume.
Je me dévore moi-même, mes dents mordent comme le vent.

Qui suis-je?

 

..."

 

 

 

 

Pour acheter votre exemplaire (19,90€)

Les droits de ce roman étant reversés à l’UNICEF

La Boutique du CHAT NOIR  -  AMAZON  -  FNAC



21/03/2016
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 116 autres membres