* Rêveurs et mangeurs de papier *

* Rêveurs et mangeurs de papier *

Les Willoughby de Lois Lowry

 

 

 

 

Version poche

Couverture à grain

208 pages

Parution : le 13 novembre 2019

Editions ECOLE DES LOISIRS

 

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

Imaginez que le livre que vous tenez entre les mains soit l'un de ces vieux romans avec une reliure en cuir marron tout usé. Il raconterait le genre d'histoires qu'on lisait autrefois, pleines de larmes et de bons sentiments. On y croiserait des orphelins forcément valeureux, un bébé abandonné sur les marches d'un perron ou encore une nourrice au coeur sec... Tous ces personnages sont dans ce roman. Mais vous découvrirez vite que les enfants Willoughby ne sont pas vraiment orphelins. Vous apprendrez que le millionnaire solitaire est aussi un confiseur au grand coeur et la nounou une spécialiste des cookies et de la sculpture antique, ce qui les rend bien plus sympathiques. Il vous reste maintenant à deviner si, comme toutes les histoires d'autrefois, celle-ci se terminera bien...

 

 

 

 

 

L'avis de *Sabrina* rêveuse et mangeuse de papier

 

On pourrait dire que les Willoughby est une famille sans cœur. Il n'y a aucune réelle tendresse dans cette maison. Les parents aimeraient bien se débarrasser de leurs quatre enfants et les enfants aimeraient bien se débarrasser de leurs parents détestables. C'est le genre de famille, qui, lorsqu'un bébé est abandonné sur le perron, l'abandonne à son tour quelques maisons plus loin. Pour de vrai !

 

Si on craint un instant que les enfants suivent le mauvais exemple de leur parents, la réalité nous rassurent. Tim, Barnaby A, Barnaby B et Jane ne sont pas mauvais et deviennent de plus en plus attachants au fil de la lecture. Ils ne sont pas parfaits, je pense notamment à l'aîné particulièrement autoritaire. Mais ils sont loin d'être mesquins et c'est tout ce qui compte.

 

Quand les parents partent en croisière et mettent en vente la maison sans se préoccuper du sort des enfants, on ne sait pas vraiment ce qui attend les Willoughby, ni si ils trouveront finalement leur place. Puis la nounou et le riche confiseur plein de chagrin entrent en scène et on se surprend à sourire face à l'évolution de la situation. Imperceptiblement, un peu de bonheur semble entrer dans la vie des Willoughby.

 

Lois Lowry nous conte une drôle d'histoire de famille, une drôle d'aventure. L'auteure ne cherche pas à nous offrir un roman surprenant, mais c'est l'humour subtil qui se cache entre les lignes qui pourrait bien faire la différence. Il est question de personnages vieux jeu, dans une histoire vieux jeu, dans laquelle les drames et les bons sentiments feront peut-être l'affaire.

 

On peut retrouver plusieurs petites références aux classiques de la littérature (Heidi, Mary Poppins, Jane Eyre...) et ce n'est pas anodin. Les enfants Willoughby ont tendance à se comparer aux personnages de romans, à des orphelins courageux qui s'en sortent quoi qu'il arrive. On sourit alors franchement devant les rebondissements incongrus et les rencontres fabuleuses.

 

 

 

 

 https://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_3906442_201407085355361.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.

 

 

 



24/11/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 138 autres membres