* Rêveurs et mangeurs de papier *

* Rêveurs et mangeurs de papier *

Rhizome de Nadia Coste

 

 

 

 

Science Fiction

352 pages

Parution : le 4 octobre 2018

Editions SEUIL

 

 

 

 

Synopsis :

 

2081. Après une catastrophe écologique sans précédent, la planète survit grâce aux Plantes, végétaux importés d'une des lunes de Jupiter, qui purifient l'air et l'eau.

Mais leur prolifération inquiète la communauté scientifique et le gouvernement envisage des mesures drastiques pour contrôler leur développement...

Jaro, un jeune botaniste qui étudie l'évolution de ces végétaux extraordinaires, développe une étrange maladie. Bientôt, il croit entendre une voix à l'intérieur de lui... Une voix qui réclame son aide.

Et si les Plantes avaient besoin d'un ambassadeur pour parler en leur nom ?

 

 

 

 

L'avis de *Jim* 21 ans, rêveur et mangeur de papier

 

 

 

Nous sommes en 2081, dans les tours de Mauges. Après de nombreuses catastrophes naturelles, la population mondiale a été divisée par six et le monde est devenu toxique. Mais l’humanité a été sauvée par les Plantes importées de l’espace. Jaro est un jeune botaniste qui étudie le développement de ses mystérieuses plantes purifiantes et il s’intéresse à une éventuelle mutation. Lors d’une expédition dans l’agroforêt, il est envoyé à l’hôpital suite à un incident...

 

L’auteure plante rapidement un cadre original et efficace. On reste curieux face aux Sky Cities, ces villes faites de tours protégées par les Plantes, ou encore face aux nombreux drones et à la télépensée. On se projette dans ce monde futuriste assez facilement et les pages se tournent. Les Plantes ne manquent pas non plus d’attirer notre attention, puisqu’elles sont aussi vénérées que craintes. On sent venir les problèmes. 

 

On fait la connaissance de Jaro dans des circonstances assez inquiétantes. Suite à l’incident, sa santé se dégrade et il est contacté par télépensée par Semper qui tient des propos étranges sur les Plantes. Cette intrusion est inexplicable, et effraie notre héros qui se voit finalement chargé d’une mission. En somme, Jaro est ce jeune homme ordinaire à qui on demande de sauver le monde au prix de sa propre vie. Cette constatation nous fait passer par des tas d’émotions.

 

Je ne pensais pas autant m’attacher à Jaro et à Semper. Surtout avec ce qui est en jeu, surtout avec ce qui se déroule sous nos yeux. J’ai aimé l’un pour ses convictions, l’autre pour sa sensibilité, sa détermination. Ils sont liés l’un à l’autre d’une manière tout à fait étonnante, qui nous déstabilise parfois mais on se laisse convaincre par la notion d’harmonie qui revient régulièrement dans le récit.

 

Rhizome est un roman de science fiction pour ados, à portée écologique, et il m’a bien plu. En particulier parce qu’on laisse la parole à la nature, mais aussi parce qu’il nous fait réfléchir sur bien des sujets d’actualité. Ce sont des réflexions qui ne font pas seulement référence au respect qu’on porte (ou non) à la nature et j’ai été agréablement surpris. De manière subtile, on en vient à penser au racisme, à la politique, à la manière dont tourne le monde. C’est un peu court pour vraiment aller jusqu’au bout de la réflexion mais le dénouement permet de faire passer un beau message d’espoir.

 

 

 

 

« Tu peux converser avec le monde entier et, pourtant, tu ignores tout de l’amour. Il te manque l’essentiel. »

 

 

 

 

 

 

 

« On a offert aux Plantes l’accès à toutes nos sky-cities, et assez de terre pour devenir une armée. Elles sont déjà plus nombreuses que nous ! On doit les contrôler. Les parquer dans des zones précises. Et les éliminer si elles sortent du rang. Les humains ont toujours été les maîtres de la Terre et doivent le rester. »

Semper s’écroula sur le sol du salon en sanglotant. »

 

 

 

 

 

 

 

« Debout, face à l’océan déchaîné, Semper se demanda si la Terre résisterait aussi longtemps que l’humanité se croirait supérieure aux autres êtres vivants et s’obstinerait à remodeler le globe en fonction de ses seuls besoins. »

 

 

 

 

 

 

 

« Ne pouvait-on pas simplement vivre ensemble, quelles que soient nos origines ? »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 IMG_0632.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.



20/12/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 138 autres membres