* Rêveurs et mangeurs de papier *

* Rêveurs et mangeurs de papier *

Tu n'aurais jamais dû me dire de Emily Trunko et Zoe Ingram

 

 

 

 

A partir de 14 ans

Recueil de messages

176 pages

Parution : le 20 février 2019

Editions BAYARD

 

 

 

 

 

 

 

 Description :

 

Et si le message que tu recevais aujourd'hui était le dernier que tu lisais de cette personne ?
Ta réponse serait-elle différente ?
Ou même, y répondrais-tu ?
Et si tu savais que c'était ta dernière chance de dire ce que tu avais à dire ?

Inspiré par le populaire Tumblr Last Message Received, cette sélection de textos, e-mails, et autres lettres, peint avec finesse les émotions traversant nos vies : ruptures amoureuses, amitiés brisées, morts inattendues, mais aussi messages d'amour et d'espoir... Des mots qui invitent à réfléchir à l'essentiel, et encouragent à célébrer la vie et vos proches, jour après jour.

 

 

 

 

 

 

L'avis de *Sissi* 23 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

Emily Trunko a créé le Tumblr The Last Message Received pour répertorier les derniers messages reçus qui ont marqué la vie de ses lecteurs. Elle a reçu des centaines de réponses pleines d’émotions. Tu n’aurais jamais dû me dire regroupe quelques uns de ces messages et chacun d’entre eux est mis en page par l’illustratrice Zoé Ingram. C’est un recueil qui n’est pas simple à lire, tant certains messages sont douloureux ou très moches.

 

Messages d’amour, messages de rupture, messages d’adieu... Chaque page nous secoue, en quelques mots seulement. On sent qu’ils ont eu beaucoup d’impact dans la vie de la personne qui les a reçu. Et qu’ils résonnent peut-être encore aujourd’hui. C’est une lecture bouleversante.

 

La plupart sont des messages très courts, et un petit texte les accompagne pour nous expliquer les circonstances. De quoi nous briser le coeur encore un peu plus. Je ne sais pas quels messages m’ont le plus touché. Certains précèdent un décès brutal, certains annoncent la fin d’une amitié, d’autres la fin d’une histoire d’amour, d’autres encore un suicide. D’une page à l’autre, les émotions s’enchaînent à toute vitesse. L’ensemble secoue sérieusement, même avec la mise en page toute colorée pour adoucir la lecture.

 

Verdict : J’ai pleuré comme un bébé. Si j’ai trouvé Je n’ai jamais pu te dire assez positif et réconfortant, Tu n’aurais jamais dû me dire est beaucoup plus triste. C’est avec ce genre de lecture qu’on réalise à quel point les mots peuvent faire mal. Ils peuvent encore faire écho pendant des mois, des années. Ce recueil dégage un message très fort. Il est important de prendre soin des gens qu’on aime, et d’être bienveillant, toujours.

 

 

 

 

 

 

 IMG_1935.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.

 



27/02/2019
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 138 autres membres