* Rêveurs et mangeurs de papier *

* Rêveurs et mangeurs de papier *

Les Ombres de Julia de Catherine Egan

 

 

 

 

Fantastique

384 pages

Parution : le 7 mars 2018

Editions MILAN

 

 

 

Synopsis :

 

Julia a la capacité inhabituelle de se rendre invisible. Elle ne disparaît pas exactement. Elle recule simplement en un point de l'espace où la plupart des gens ne peuvent plus la percevoir. C'est une capacité dangereuse dans une société qui a interdit toutes les formes de magie et noie les sorcières dans des cérémonies publiques. Mais c'est utile pour un voleur et un espion. Et Julia l'a compris : le crime paye.

Elle est d'ailleurs très bien payée pour infiltrer la grande maison de Mme Och, espionner ses locataires étranges et s'informer sur les transactions suspectes qui s'y déroulent. Julia découvre qu'une sourde menace plane sur toute la maisonnée.

Mais cette découverte va aussi faire basculer son existence. Car elle n'avait pas imaginé que le traître dans la maison puisse être... elle-même.

 

 

 

 

 

L'avis de *S* 27 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

 

Nous plongeons dans un monde où la magie, considérée comme malveillante, est interdite. Dans la ville de Spira, qui est en pleine purification, toutes les sorcières sont arrêtées puis noyées. Julia, membre d'un gang d'escrocs, vient d'être engagée par une mystérieuse employeuse pour enquêter dans la demeure de Mme Och. Habituée aux missions d'espionnage, de vol et de chantage, Julia se fait passer pour une domestique et fait un compte rendu de tout ce qui s'y passe. Dans ces conditions, son don lui est bien utile...
 
Julia est un personnage que j'ai adoré découvrir. Elle n'est pas irréprochable. Elle n'est pas non plus mauvaise. C'est une héroïne rusée et audacieuse, qui sait saisir les opportunités et dont j'ai aimé le caractère. Julia est jeune et il lui arrive de faire des erreurs de jugement mais elle tente toujours de se rattraper. Alors qu'elle est décrite comme une manipulatrice insensible, guidée par l'appât du gain, on découvre qu'elle est loin d'être sans coeur. Elle est très impliquée et c'est véritablement ce qui complique sa mission. Cette fois-ci, elle ne peut pas juste faire le boulot qu'on lui demande et passer à autre chose...
 
Les personnages secondaires sont eux aussi fort intéressants et on prend plaisir à découvrir ce que l'auteure nous a concocté. Il y a d'abord les autres membres du gang dont Julia fait partie. Leurs histoires respectives sont suffisamment exploitées pour que ces personnages ne soient plus des inconnus à la fin de la lecture. Mais il y a aussi et surtout les sorcières et d'autres créatures obscures qui attirent notre attention. Nous en connaissons déjà certaines mais d'autres viennent enrichir cet univers de fantasy. 
 
De nombreux mystères s'entremêlent tout au long de la lecture et c'est ce qui la rend si entraînante. Tout comme Julia, on reste intrigué par les secrets de l'étrange demeure de Mme Och et on s'interroge sur ses activités, celles du professeur, de Mr Darius. On suit donc ses découvertes avec plaisir. En parallèle, une série de meurtres, des scènes sombres et sanglantes entre deux chapitres, continuent de nous interpeller...
 
Verdict : Les Ombres de Julia est un roman envoûtant, au même titre que les séries Six Of Crows et Soeurs Carmines, tous les deux très chères à mon coeur. Cela ne pouvait que me plaire. Nous plongeons dans un univers riche et sombre et partons à la rencontre de personnages énigmatiques. L'intrigue est bien menée et se révèle plus complexe qu'on pourrait l'imaginer au début du roman. Je lirai les prochaines aventures de Julia avec plaisir et si vous aimez la fantasy urbaine, je ne peux que vous inviter à découvrir ce premier tome. 
 
 
 
 
 
 
 https://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_4527625_201502094824946.pnghttps://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_4527625_201502094824946.pnghttps://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_4527625_201502094824946.pnghttps://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_4527625_201502094824946.pnghttps://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_4527626_201502094824725.png

 
 
 
 
 
 
 
« J’ai parfois l’impression que nous obéissons à des cycles, ou à des schémas. Nous pensons que nous sommes libres de choisir la voie qui nous plaît, mais un certain schéma nous enferme, nous maintient dans notre voie définie, et nous n’en sortons pas. Il nous ramène aux mêmes endroits, encore et toujours, aux mêmes sentiments, de façon répétée. »
 
 
 
 
 
 
 
« Si je vais à la rivière pour regarder la mort en face, je vais dans le lit de Wyn pour croquer la vie à belles dents. Je veux de l’amour, de bons repas et de l’aventure. Je veux que mes journées contiennent la possibilité de la surprise et de la joie. »
 
 
 
 
 
 
 
« Quand il dessine le Méandre, Wyn rend toute la laideur, la crasse et la pauvreté miraculeusement belles ; c’est le don qu’il possède, son pouvoir magique : transformer avec l’amour. Et il exerce cette magie sur moi aussi. Dès l’instant où il me touche, mon horrible robe et mes cheveux ébouriffés ne sont rien, plus rien face à la beauté qu’il suscite. Je ne suis plus la Julia orpheline de mère, voleuse, fauchée, mal habillée. Dans ses bras, pour un petit moment du moins, je suis parfaite. »
 
 
 
 
 
 
 
« Me détourner n’est pas dans mon caractère. Non ; je regarde mes cauchemars en face. Et si jamais eux me regardaient, ils ne verraient que l’obscurité. Je ne suis pas là. »
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Disponible en librairie, sur AMAZON et FNAC.



17/05/2018
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 123 autres membres