* Rêveurs et mangeurs de papier *

* Rêveurs et mangeurs de papier *

Les Porteurs de C.Kueva (tome 3)

 

 

 

 

Anticipation - Identité sexuelle

400 pages

Parution : le 23 mai 2018

Editions THIERRY MAGNIER

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

Dans cette société-la, les bébés naissent hermaphrodites et, a 16 ans, tous les adolescents doivent choisir leur sexe. Tous, sauf les porteurs, qui, dans ce troisième et dernier tome de la trilogie de C. Kueva, sont au centre de toutes les convoitises. Quel pouvoir peuvent bien détenir Matt et Lou pour susciter un tel intérêt, à la fois de la part de l'Etat, des naturalistes et du mystérieux groupe Renaissance ? Ce que les Porteurs cachent en eux pourrait bien bouleverser à jamais l'avenir de la néo-société. Mais est-ce vraiment souhaitable ? Un dernier volet riche en rebondissements, qui continue de creuser les interrogations éthiques soulevées par les deux premiers tomes de cette trilogie dystopique.

 

 

 

 

L'avis de *S* 27 ans, rêveuse et mangeuse de papier :

 

 

 

Ce troisième et dernier tome est consacré à Lou. Jusqu'à présent, Lou était pour moi une énigme et j'attendais cette lecture avec impatience.  Je n'avais pas encore réussi à m'attacher véritablement à ce personnage mais cette suite y a remédié. On y découvre son histoire et nous voilà du côté de ceux qui veulent préserver le savoir acquis par le passé, du côté de ceux qui ne sont pas convaincus par les avancées de la Néo Société : les Naturalistes. On se rapproche du mouvement anti-Sanits et on écoute ses revendications, ses envies. C'est un tome très important et j'ai vraiment aimé ce que j'y ai trouvé.

 

Dans ce troisième tome, on retrouve aussi nos trois autres héros. Les trois adolescents ont bien changé depuis leurs tout premiers doutes, quant à leur identité sexuelle. Leurs certitudes ont eu le temps de voler en éclats. J'ai pris beaucoup de plaisir à suivre leur évolution et j'ai aimé les soutenir dans leur choix respectif. Ils ont chacun un impact dans l'histoire et leurs différences sont la force du récit. 

 

On retrouve donc Matt, plus courageuse que jamais et surtout, prête à bouleverser la néo-société. On retrouve Flo, ce personnage vulnérable, qui ne veut pas se plier aux règles, surtout si ça entâche sa liberté. Flo, mon personnage préféré, qui a rencontré Johanne, qui se redécouvre, qui s’affirme dans ce troisième tome. Son parcours m'a énormément touché. Et puis il y a Gaëlle, qui a fait le plus grand des sacrifices...

 

L'auteure a soulevé de nombreuses questions tout au long de cette trilogie et  c'est l'un des aspects du récit que j'ai le plus apprécié. On sort de notre zone de confort, on met de côté nos idées toutes faites, et on se confronte doucement à toutes sortes de possibilités. L'auteure nous présente des individus hermaphrodites, des individus neutres, des couples homosexuels, nous parle de la grossesse possible chez la femme ET chez l'homme, etc. Cette société futuriste nous surprend à plusieurs niveaux, aussi imparfaite soit-elle, et les trois quêtes d'identité au cœur du récit ne nous laissent pas indifférents. J'ai aimé voir les personnages se battre pour leur liberté, se battre pour avoir le choix.  

 

Verdict : Ce troisième tome est complet, puissant, et met fin à une trilogie qui sort de l'ordinaire. Le sujet est bien traité et il ne manque pas de nous faire réfléchir tout au long de la lecture. Je ne peux que vous recommander Les Porteurs. Gardez l'esprit ouvert et plongez dans une aventure unique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Nous devions zadifier le pays tout entier, noyauter chaque région, le mailler d’îlots de rébellion habités, invisibles et prolifiques, reliés par nos valeurs communes. Nous serions à l’abri des règles et des pouvoirs, cachés, prospères et puissants. Une vie secrète et parallèle, libre, résistante, pour préserver l’avenir sans combattre le présent.

Nous étions des étoiles.

Nous dessinerions nos constellations. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Ils voulaient réinventer le monde. Mais on ne bâtit pas l’avenir en effaçant le passé. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Je ne comprends pas comment on peut laisser faire ça. Pourquoi je ne pourrais plus étudier juste parce que je ne suis pas sexuée. Ça ne m’empêche pas de réfléchir, que je sache. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Qu’ai-je donc fait de si grave ? S’ils se comportent mal avec les Porteurs, c’est à eux d’évoluer. Il est temps que ça change, non ? Ma décision est prise. Je ne fuirai plus. S’il faut combattre, ils vont entendre parler de moi. Je suis prête. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Je voudrais deux enfants, nos deux ventres arrondis ensemble, toi portant un de nos bébés et moi l’autre. Deux enfants, deux pères-mères ou deux mères-pères je ne sais pas. On a tellement réinventé le couple. On peut réinventer la famille, tu ne crois pas ? Je voudrais porter un de nos deux enfants.

Il l’avait regardée avec espoir, troublé, fragile et déterminé. Elle n’avait plus bougé, assommée d’émotions contradictoires. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie, sur AMAZON et FNAC.



15/06/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 127 autres membres