* Rêveurs et mangeurs de papier *

* Rêveurs et mangeurs de papier *

Yin et le dragon de Richard Marazano et Xu Yao (volume 3)

yin_et_le_dragon_couv.jpg

 

 

 

 

 

Bande dessinée

Volume 3/3

56 pages

Parution : le 13 février 2019
Editions RUE DE SEVRES

 

 

 

 

Une aventure captivante dans la Chine des années 30, sur fond historique de guerre sino-japonaise et de légendes traditionnelles.

 

 

 

 

Synopsis :

 

 

Xi Qong, le dragon noir rongé par sa colère et la volonté de se venger est bien décidé a reprendre sa souveraineté sur l’Empire du milieu et le reste du monde. Yin veut l’affronter, elle s’enfuit de chez son grand-père et prend la mer sur sa barque. Les enfants du village et le capitaine Utamaro partent à sa recherche en longeant la côte, tandis que Guang Xinshi, le dragon d’or, sait que c’est à lui de le combattre . Après être venu à bout des anguilles géantes - excroissances de Xi Qong, il mènera Yin dans les profondeurs de son ancien royaume, là où se cache Xi Qong. Á la faveur des créatures des océans, le dragon d’or se lancera dans son ultime combat, parviendra-t-il à terrasser le dragon noir de la fin des temps ? Yin y survivra-t-elle ?

 

 

 

 

L'avis de *S* 28 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

 

 

Le Grand Dragon Noir a frappé. Bientôt, il règnera à nouveau sur le monde des Hommes. Si tout le monde semble avoir baissé les armes, la petite Yin reste convaincue de pouvoir faire quelque chose face à ce monstre. Elle est prête à se battre, seule s’il le faut...

 

J’avais hâte de découvrir ce troisième et dernier volume pour retrouver notre incroyable héroïne, à laquelle je me suis énormément attachée. Ce volume s’annonçait encore un peu plus sombre que le précédent mais je gardais espoir grâce à Yin. Cette enfant est remarquable. Elle nous donne l’impression que tout est possible. Elle donne envie de se battre. 

 

Si le scénario, marqué par la guerre et le chaos, n’a rien d’amusant, cette histoire dégageait jusqu’à maintenant une certaine magie, une certaine sensibilité. C’est toujours le cas dans ce dernier volume. Mêler la guerre Sino-japonaise aux légendes chinoises rend toute cette aventure plus intense et envoûtante, plus symbolique aussi. 

 

Verdict : Même si j’en attendais un peu plus du combat final, j’ai trouvé cette fin particulièrement émouvante. Yin est une petite héroïne dont le courage n’a aucune limite. Elle tente de sauver son monde et elle essaie plus fort que n’importe quel homme. Ces trois albums véhiculent de très belles valeurs. Puis, graphiquement, c’est un sans faute. On a droit à des scènes éblouissantes, qui nous rassurent ou bien qui nous dévastent. Je ne peux que conseiller cette série jeunesse, à la fois tendre et obscure.

 

 

 

 

 

 IMG_1731.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.

 

 

 



17/02/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 138 autres membres