* Rêveurs et mangeurs de papier *

* Rêveurs et mangeurs de papier *

Entre ciel et mer de Karina Halle

 

 

 

 

Romance - Erotisme - Voyage

Parution : le 7 décembre 2017

Editions HUGO ROMAN

Collection NEW ROMANCE

 

 

 

 

Synopsis :

 


Joshua Miles, à peine plus de vingt ans, vit chez sa mère, accumule les petits boulots sans avenir et tourne en rond, jusqu'à ce qu'il rencontre Gemma Blackburn, une étrangère pleine de vie, débarquée de Nouvelle-Zélande.

Ce qui débute comme une aventure sans lendemain, va rapidement constituer un véritable tournant dans la vie de Josh.

Incapable de se sortir Gemma de l'esprit, il décide sur un coup de tête, de partir la retrouver en Nouvelle-Zélande, avec pour tout viatique un sac-à-dos, un peu d'argent et le nom de Gemma sur un bout de papier.

Gemma, entichée elle-aussi, l'embarque pour un voyage-éclair autour de ce pays magnifique, durant lequel Josh va s'ouvrir à la vie, au plaisir, à l'amour, et aux chagrins d'amour qui vont de pair.

Parce que lorsque l'amour vous embarque, il arrive qu'il ne vous lâche plus, même si vous savez pertinemment que vous devez lui dire adieu.

 

 

 

 

L'avis de *Sandra* 24 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

 

Juste avant de rentrer chez elle en Nouvelle-Zélande, après avoir parcouru le monde en solitaire, Gemma rencontre Josh lors de la soirée d'Halloween. Terriblement attirés l'un par l'autre, ils passent la nuit ensemble. Ni l'un ni l'autre n'oubliera cette rencontre. C'est d'ailleurs un peu à cause de la jeune femme que Josh décide de partir à l'aventure lui aussi. Sur un coup de tête, il prend un billet d'avion en direction de la Nouvelle Zélande, avec l'espoir de retrouver l'inoubliable Gemma...

 
Karina Halle nous embarque dans un road trip de quelques semaines en Nouvelle Zélande, en compagnie de quatre jeunes protagonistes d'une vingtaine d'année. La lecture a un goût d'aventures et cela m'a  rapidement plu.  Dans ce roman, l'auteure évoque l'âge de tous les possibles. Ses personnages sont jeunes et ont soif de liberté. Ils se cherchent encore et j'avais hâte de découvrir ce que ce voyage allait leur apporter.
 

C'est pendant ce voyage que nous apprenons à connaître Josh et Gemma. Josh est un artiste qui se pose des questions sur son avenir. C'est le moment où jamais de prendre des risques et d'oublier son quotidien. J'ai beaucoup aimé le voir se lancer dans ce voyage si spontanément. Gemma est le déclic et il n'en ressort que du bon. On découvre un jeune homme qui se laisse guider par ses espoirs, par ses rêves et qui ne veut pas avoir de regrets. Gemma est beaucoup plus difficile à cerner. Elle nous apparaît d'abord comme quelqu'un d'indépendant, de libre et d'insouciant. Elle voyage, elle explore le monde, elle vit. Mais on découvre que son retour dans son pays ne la rend pas vraiment heureuse. C'est un personnage qui exprime peu ce qu'elle ressent et peu à peu on découvre qu'il y a quelque chose de brisé en elle. Son changement d'attitude m'a beaucoup d'intrigué.

 

Entre Josh et Gemma, il y a quelque chose qui fait des étincelles et j'ai aimé ce duo complémentaire. Leur relation se veut compliquée, passionnée, et on ne sait pas trop comment celle-ci va évoluer. D'autant plus que tous les deux savent que cette aventure aura une fin et qu'il semblerait qu'ils n'aient pas les mêmes attentes.

 

Dans l'ensemble, j'ai passé un très bon moment en leur compagnie. La seule chose qui m'a dérangé au cours de cette lecture sont les descriptions érotiques, qui étaient un peu vulgaires à mon goût. Je n'avais encore rien lu de cette auteure alors je ne sais pas du tout si c'est sa manière d'aborder les choses habituellement. Mais du coup, Josh passe d'abord pour un obsédé avant de passer pour un type bien. Heureusement, l'auteure n'en abuse pas non plus et cela ne concerne que quelques passages que j'ai vite oublié. 

 

Car Entre ciel et mer est surtout une romance qui nous fait voyager et c'est la véritable force du récit. L'auteure nous emmène visiter un pays magique et la balade est incroyable. J'ai beaucoup aimé les descriptions des paysages qui nous transportent totalement. J'avais l'agréable sensation d'y être. De faire moi aussi partie du voyage et de l'aventure. Avec mon sac à dos, les Pink Floyd en fond sonore, à bord de M.Orange. La lecture est rafraîchissante, dépaysante, et tout comme les personnages, j'ai savouré la moindre surprise de ce merveilleux voyage. 

 

 

 
 https://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_3943878_201407222526675.jpg
 
 
 

 

« Lorsque le moteur du bus rugit, ma jambe se met à tressauter. Je suis anxieux, nerveux, inquiet de choses dont je ne suis pas même conscient. Mais quand le chauffeur lâche le frein à main et qu’il s’engage sur la route du mauvais côté, me voici soudain tout excité. J’avais oublié que, dans ce pays, on conduit à gauche.

Et voilà qu’un simple trajet en bus se transforme en aventure. Ça me déboussole, cela va à l’encontre de tout ce que je connais. C’est différent. C’est passionnant. Je ne suis pas chez moi. Je suis ailleurs.

Je suis libre. »

 

 

 

« Le visage de Josh donne envie de s’y arrêter, de le détailler. On a envie de s’attarder sur ses traits ; la douce courbure de sa lèvre supérieure, comme celle d’Elvis, l’arc sombre de ses sourcils, l’angle de ses pommettes. Mais, avant tout, on a envie de se plonger dans ses yeux. Parfois, ils sont si faciles à décrypter que vous croyez pouvoir lire dans ses pensées. À d’autres moments, ils sont sombres, comme une tempête qui frappe un glacier bleu, et vous n’avez plus la moindre idée de ce qu’il pense, de ce qu’il veut.

Je veux qu’il me désire.

Je ne veux pas qu’il me désire. Je ne sais pas ce que je veux. »

 

 

 

« C’est tellement beau que je n’en crois pas mes yeux.

Le refuge, sans fenêtres, paraît minuscule au milieu de la vallée et des montagnes, et sur le point de sombrer dans le précipice à chaque instant. Autour de nous, le vent crépite contre nos membres comme des éclairs, le murmure des plaines est presque impossible à contenir.

Nous sommes tellement, mais tellement insignifiants vus d’ici, les montagnes s’étalent à perte de vue. La distance entre nous et leurs sommets semble gigantesque. J’en ai presque le tournis. »

 

 
 
 
 

 Disponible en librairie, sur AMAZON et FNAC.

 

 

 


 

 

 

Petite info :

 

 

 

 

 

A la poursuite du soleil sort en librairie le 18 janvier 2018 et contera les aventures italiennes d'Amber, la cousine de Gemma, qui faisait partie du voyage dans ce premier opus.

 


 


13/12/2017
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 119 autres membres