* Rêveurs et mangeurs de papier *

* Rêveurs et mangeurs de papier *

L'année de grâce de Kim Liggett

 

 

 

 

Young Adult - Thriller

450 pages

Parution : le 7 octobre 2020

Editions CASTERMAN

 

 

 

 

Synopsis :

 

« Personne ne parle de l'année de grâce. C'est interdit. Nous aurions soi-disant le pouvoir d'attirer les hommes et de rendre les épouses folles de jalousie. Notre peau dégagerait l'essence pure de la jeune fille, de la femme en devenir. C'est pourquoi nous sommes bannies l'année de nos seize ans : notre magie doit se dissiper dans la nature afin que nous puissions réintégrer la communauté. Pourtant, je ne me sens pas magique. Ni puissante. »

 

 

 

L'avis de *Sabrina* rêveuse et mangeuse de papier

 

Tierney est sur le point de partir en année de grâce comme toutes les jeunes filles de seize ans du comté. Elles passeront ensemble une année dans un camp pour dissiper leur magie. Magie qui les rend dangereuses au sein de la communauté. Tierney ne sait pas vraiment ce qui l'attend. Personne ne parle de l'année de grâce. Mais une chose est sûre, elles ne rentreront pas toutes saines et sauves...

 

L'auteure nous plonge dans un cadre qui ne manque pas de nous faire réagir dès les premiers chapitres et qui fait quand même un peu froid dans le dos. Les jeunes filles sont traités comme du bétail, il y a un manque certain de solidarité entre les femmes et les hommes sont répugnants. Leurs croyances sont plutôt effrayantes et on se demande si elles ont lieu d'être.

 

Tierney est traversée par diverses émotions et il n'est pas difficile de se mettre à la place de cette jeune héroïne. Il y a quelque chose de révoltant dans ce récit. On se pose aussi et surtout mille questions. Tierney sera t-elle capable de survivre à son année de grâce ? Quelles épreuves l'attendent exactement? Est-il question  de magie ou de folie? L'année de grâce a t-elle vraiment lieu d'être?

 

Verdict : On plonge dans une aventure dangereuse et cruelle. C'est une lecture qui m'a mise mal à l'aise lors de certains passages et il m'a d'abord été difficile de savoir si j'aimais ce que je lisais. C'est la force de Tierney qui m'a finalement convaincue et la seconde moitié du roman s'est révélée pleine de surprises. Il y a une véritable réflexion derrière le récit de Tierney, notamment autour de la condition de la femme, de la solidarité et de la liberté. C'est une lecture troublante avec un dénouement puissant !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Le mariage n’a rien d’un privilège à mes yeux. Le confort n’apporte pas la liberté ; ses chaînes moelleuses seront toujours des chaînes. En travaillant, je resterai maîtresse de mon destin. Et de mon corps. Mais cette façon de penser m’a toujours valu des ennuis, même quand je ne l’exprime pas à voix haute. »

 

 

 

 

 

 

« Peut-être est-ce pour se protéger que les femmes n’évoquent jamais leur année de grâce. Comment les hommes accepteraient-ils de vivre parmi nous, de partager notre lit et de nous laisser élever leurs enfants s’ils savaient les horreurs que nous nous infligeons, livrées à nous-mêmes dans l’obscurité et la nature sauvage ? »

 

 

 

 

 

 

 

« C’est le problème, quand on laisse entrer la lumière : dès qu’on vous la reprend, l’obscurité paraît encore plus terrible. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.



27/10/2020
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 149 autres membres