* Rêveurs et mangeurs de papier *

* Rêveurs et mangeurs de papier *

L'orpheline de Foundling de Stacey Halls


 

 

 

 

Fiction historique

399 pages

Parution : le 23 septembre 2021

Editions MICHEL LAFON

 

 

 

 

Synopsis :

 

Un roman à la fois historique et moderne aux thématiques féministes et engagées

Londres, 1748. Bess Bright, vendeuse sur le marché aux poissons de Billingsgate, est contrainte de confier son bébé Clara à l'orphelinat de l'Hôpital de Foundling. Six ans plus tard, elle est prête à accueillir son enfant qu'elle n'a jamais oubliée. Mais quand elle se présente à l'orphelinat, on l'informe que sa fille a été récupérée par une femme se faisant passer pour Bess.


À moins d'un kilomètre de l'institution, une jeune veuve vit recluse depuis dix ans dans une sublime demeure. Quand un ami la persuade d'engager une nourrice pour sa fille, elle est d'abord réticente à l'idée d'héberger une étrangère. Mais alors que son passé menace de faire voler en éclats le monde qu'elle s'est minutieusement construit, elle se laisse apprivoiser par cette nourrice si prévenante à l'égard de sa fille...

 

 

 

 

L'avis de *Sabrina* rêveuse et mangeuse de papier

 

Voilà une lecture de saison que j'ai pris plaisir à découvrir. L'auteure nous plonge au XVIII ème siècle, dans la vie de deux femmes.  Bess est cette jeune fille de dix huit ans à peine, qui vient de donner naissance à une fille. Marchande ambulante, elle n'a pas les moyens de subvenir à ses besoins et prend la décision de déposer l'enfant à l'hôpital de Foundling, près de Londres. Bess a le cœur brisé mais sait qu'elle reviendra chercher sa fille Clara. Il lui faudra six années pour économiser suffisamment d'argent. Mais quand Bess retourne à l'orphelinat, on lui déclare qu'elle est déjà venue chercher sa fille, il y a six ans.

 

Quelqu'un s'est fait passer pour Bess. Dans quel but? Est-ce une personne de l'entourage de Bess? Est-ce que sa fille va bien? C'est ce que nous tentons de découvrir au fil du récit et c'est aussi de cette manière que nous rencontrons une autre femme. Alexandra, qui a un statut plus confortable, mais qui vit recluse. Si je me doutais un peu de ce qui était arrivé, j'étais intriguée par ce qu'il pouvait bien ressortir de la rencontre de ces deux personnages.

 

 

Ici, l'auteure ne mise pas spécialement sur l'émotion, mais davantage sur les faits, les descriptions, l'époque. On a une base historique solide. J'étais aux côtés de Bess et d'Alexandra, j'apprenais à les connaître. J'imaginais les lieux avec facilité ainsi que ces deux femmes si différentes, qui mènent des vies opposées. J'ai eu un véritable attachement pour la jeune maman déterminée à retrouver sa fille, mais Alexandra a aussi une histoire à nous livrer et je me suis laissée porter par ce roman tout du long.

 

C'est la fin qui a été un peu trop facile à mon goût, mais elle a le mérite d'être pleine d'espoir. On termine sur une belle note, qui illustre la force du lien maternel, qui passe outre la classe sociale.  C'est finalement une fiction historique bien agréable à lire et je ne peux que vous la conseiller si vous aimez découvrir des morceaux de vie d'une autre époque et une histoire qui finit bien.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.

 

 



03/10/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 145 autres membres