* Rêveurs et mangeurs de papier *

* Rêveurs et mangeurs de papier *

La promesse du fleuve de Annie Bacon

 

 

 

 

 

Roman Jeunesse - Voyage

288 pages

Parution : le 11 septembre 2019

Editions CASTELMORE

 

 

 

 

Un voyage sur l’eau inoubliable,

sous le signe de l’amitié et du courage  !

 

 

 

 

Synopsis :

 

Odilon a un rêve : trouver Terre promise, une île dont lui parlait sa mère autrefois. Une île où lui et sa grande sœur Babette pourraient vivre en paix. Pour échapper à la guerre contre les hommes-oiseaux, ils embarquent tous deux sur le radeau d’un drôle de poète, qui descend le fleuve en quête d’aventure. Ensemble, ils découvriront des lieux merveilleux et effrayants : la ville aux mots de pouvoir, l’île des bâtards, et une capitale qui ne vit que pour les courses d’escargots géants… Durant leur périple, ils rencontreront de nouveaux compagnons différents et victimes d’exclusion : de fausses sœurs siamoises qui sont en fait des amoureuses, chassées de leur ville par homophobie, un garçon albinos rejeté pour sa couleur de peau par des enfants qui ne font que reproduire le racisme de leurs parents… Tous sont comme Odilon et Babette : à la recherche d’une terre d’accueil où ils pourront être heureux et surtout, être eux-mêmes.
Mais jusqu’où l’eau les portera-t-elle ? Terre promise existe-t-elle ailleurs que dans le cœur d’Odilon ?

 

 

 

L'avis de *Sabrina* rêveuse et mangeuse de papier

 

 

Odilon et sa sœur Babette ont laissé la guerre derrière eux. Ils ont choisi de quitter Morne Plaine et de fuir le peuple ailé qui a brûlé les terres, les maisons. Les deux enfants sont désormais à la recherche d'une terre d'accueil, un lieu paisible où ils pourront tout reconstruire. Un lieu nommé Terre Promise, tiré de la légende que leur contait leur maman. Un pays rêvé qui n'existe peut-être pas, mais qui remplit leurs cœurs d'espoir. Débute un voyage le long du fleuve Le Mirrifique ...

 

 

La première chose qui m'a plu dans cette aventure, ce sont les rencontres. Parce que chacune d'entre elles est réconfortante, porteuse d'espoir. Sur la route, nos deux héros rencontrent des âmes perdues, tout comme eux. Ils deviennent pour certains des compagnons de route. Babette et Odilon se joignent d'ailleurs rapidement à un poète optimiste en quête d'aventures et son radeau devient leur moyen de transport. Puis viennent les sœurs siamoises, ou encore le jeune albinos. D'autres rencontres sont plus brèves mais elles restent toutes dans leur cœur d'une façon ou d'une autre.

 

Parce qu'ils aspirent à une nouvelle vie, Odilon et sa sœur avancent toujours plus loin. Courageuse et tenace, Babette a cette envie de préserver l'innocence de son petit frère le plus longtemps possible. Odilon est quant à lui un jeune garçon très fort qui continue de croire en ses rêves, de croire en Terre Promise, quoiqu'il arrive.

 

On découvre à leurs côtés des peuples curieux, parfois hostiles, et finalement de chaque lieu visité on arrive à en tirer un enseignement. Si on fait des découvertes en tous genres et que l'imaginaire de l'auteure est à l'œuvre, de beaux messages se dégagent de la lecture. Au fil de l'eau, avec une touche de merveilleux, on parle surtout de tolérance d'entraide.   

 

 

Verdict : Cette lecture m'a peu à peu fait penser à La rivière à l'envers de Jean-Claude Mourlevat qui est tout simplement mon roman préféré. La promesse du fleuve ne pouvait que me plaire. L'auteure nous offre un voyage unique, en compagnie de personnages très attachants. La lecture est douce et poétique. C'est un roman jeunesse à mettre entre toutes les mains.

 

 

 

 

 

 

 https://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_3906442_201407085355361.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 69576869_2462116727214629_2202096944071916920_n.jpg

 

 

 

 

 

 

"... Les yeux fixés sur la colonne humaine loin devant, Babette raconte à son frère la légende que sa mère leur a narrée mille fois. Une terre d'accueil où tous les rêves seraient permis. Ils la reconnaitront à l'immense arbre planté sur sa plus haute colline et à l'homme aux manteaux multicolores qui les y accueillera, les bras grands ouverts. La jeune fille n'y croit pas, mais la simple possibilité d'une vie sans guerre la tire vers l'avant aussi bien que si on la tenait à son tour par la main.

 

 

 

 

 

 

 

"... Vogue, vogue, petit bateau

mon cœur à la dérive

abandonné, au fil de l'eau,

les malheurs sur la rive

 

 

 

 

 

 

 

"... Compagnons d'infortune,

fortune du cœur,

cœur comblé

 

 

 

 

 

 

 

"... - Je ne t'oublierai jamais, petit homme. Si tous les Avifauniens avaient la chance de rencontrer un Odilon, juste une fois dans leur vie, la face du monde serait changée à jamais !

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.

 

 



15/09/2019
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 136 autres membres