* Rêveurs et mangeurs de papier *

* Rêveurs et mangeurs de papier *

Le Royaume d'Esiah de Mélanie Gaujon

Le Royaume d'Esiah  - Mélanie Gaujon

 

 

 

 

 

 

Fantasy

563 pages 

Parution : 25 août 2018

Editions NOUVELLES PLUMES

FRANCE LOISIRS

 

 

 

 

 

 

Prix de l'imaginaire 2018

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

Dans le royaume d’Esiah cohabitent les natifs et les âmes damnées venues du monde des Mortels. Lors d’une épidémie, le prince héritier Lucifel croise la route de Milo, un petit garçon. À son cou, une pierre rouge qui semble l’appeler. Leur rencontre marque le début d’une palpitante épopée au cœur des secrets enfouis du royaume…

 

 

 

 

 

L'avis de *Sandra* 25 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

 

J'étais très curieuse de découvrir le prix de l'imaginaire 2018, et lorsque j'ai découvert la couverture, j'ai totalement craqué. On a droit à une illustration exceptionnelle qui donne un petit avant-goût du contenu de ce roman fantasy, avec ce majestueux phénix qui surplombe la cité. Je n'avais plus qu'une envie, celle de m'y plonger. J'ai été agréablement surprise par le monde que j'y ai découvert mais aussi par les personnages qui nous accompagnent dans ce voyage.

 

Nous mettons les pieds dans le Royaume d'Esiah, qui n'est autre que le Royaume des Morts. Tout du moins, l'un des deux Royaume des Morts. Il m'aura fallu plus d'une centaine de pages pour vraiment m'imprégner de cet univers tant il est travaillé, recherché et aussi parfois complexe.  Pendant ces cent premières pages, l'intrigue n'est d'ailleurs pas encore très claire et on attend patiemment de connaître le rôle du Prince Lucifel, notre héros. On attend de découvrir sa mission et on ne sait pas vraiment vers quoi on se dirige. Mais je ne me suis pas ennuyée pour autant pendant cette introduction puisque l'auteure expose ici une vision nouvelle des Enfers.

 

Une fois l'intrigue mise en place, la lecture est plus aisée et on suit le parcours du Prince avec plaisir. Suite à une épidémie, le Prince Lucifel prend sous son aile Milo, un jeune orphelin. Intrigué par le bijou que porte l'enfant, il réalise peu à peu que cette rencontre est déterminante. Celle-ci le guide effectivement petit à petit vers sa véritable destinée, aussi sombre soit-elle.  En manque d'âmes, le Royaume d’Esiah est confronté à divers problèmes, qui ne manquent pas de mettre en danger la population. Ces mêmes problèmes font débat au sein du Conseil quant aux mesures qui s'imposent. Jusqu'à menacer l'équilibre entre les mondes. Une question se pose alors : le Prince réussira t-il à déjouer le complot et préserver son royaume?

 

L'auteure nous présente de très nombreux personnages, et là encore il faut être attentif pour ne pas s'y perdre. Il y a un trio qui se démarque tout de même et auquel je me suis beaucoup attachée. Le trio Lucifel/Milo/Mehiel. Beaucoup d'amour et de complicité les lient tous les trois et c'est un élément qui reste très appréciable tout au long de la lecture. Lucifel reste cependant au coeur du récit et son parcours est riche en émotions. Il est confronté à des  choix terribles mais garde la tête haute. C'est un homme bon, et fort. Il y a aussi une petite originalité chez ce personnage qui m'a beaucoup interpellé. Lucifel est un personnage qui a deux identités, et qui doit, de ce fait, assurer deux rôles. De très grandes responsabilités pèsent sur les épaules de ce personnage central et j'ai aimé la tournure des évènements. Evènements guidés par des mystérieuses prédictions...

 

J'ai passé un agréable moment avec ce premier tome. Même si j'ai noté quelques longueurs, je me suis laissée porter par l'aventure, intriguée par le destin de notre héros. L'univers est conséquent et malgré les cinq-cent pages, on a cette impression de n'en avoir exploré qu'une infime partie. C'est un sentiment que j'adore et la suite m'intrigue donc beaucoup. A suivre...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

https://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_3906442_201407085355361.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Le Roi avait orné les murs de son appartement de plaques de teck sculptées à la main. Elles reflétaient tous les symboles de la couronne à travers des scènes représentant la mythique fleur de jasmin et le flamboyant phœnix découvert avec la première pousse. Le jasmin était l’unique fleur qui réussissait à germer sans l’intervention d’un seul homme. Sa légende avait façonné celle de la famille royale. Le jasmin, symbole de l’amour, et le phœnix, symbole de l’immortalité, de la résurrection, et du soleil, constituaient l’emblème du Roi. »

 

 

 

 

 

 

 

 

« Il est temps pour toi de suivre ta destinée. »

 

 

 

 

 

 

 

« — Nous faisons tous des erreurs. Le but est de ne pas les reproduire et de les corriger, si possible. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible dans la boutique << FRANCE LOISIRS >>



27/09/2018
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 128 autres membres