* Rêveurs et mangeurs de papier *

* Rêveurs et mangeurs de papier *

Les roches rouges de Olivier Adam

 

 

 

 

Fiction Contemporaine

240 pages

Parution : le 4 avril 2020
Editions ROBERT LAFFONT

COLLECTION R

 

 

 

Synopsis :

 

J'ai tout juste dix-huit ans. Je vis chez mes parents. Je vais plus au lycée et j'ai pas de boulot. Je picole trop et je me bourre de médocs. Comment peut-elle croire que je suis capable de la protéger, de lui offrir quoi que ce soit de plus ou de mieux que son mec ?
Depuis qu'on roule elle m'a pas posé la moindre question. Elle m'a même pas demandé où on allait exactement. Je lui ai juste dit que je connaissais un endroit où on serait pénards. Et ça a semblé lui suffire...

 

 

 

 

L'avis de *Sabrina* rêveuse et mangeuse de papier

 

 

Leila et Antoine se sont rencontrés à Pôle Emploi. Ils sont tous les deux un peu paumés et la vie ne semble pas avoir été tendre avec eux. Antoine est un jeune homme de dix-huit ans qui erre, qui a perdu le goût de la vie. Leila est cette jeune maman mariée à un homme violent. Dans les bras l'un de l'autre, ils trouvent un certain réconfort.  Quand le mari de Leila découvre la tromperie, ils sont totalement dépassés par les événements. Il n'y a plus qu'une solution : la fuite. 

 

Sans le savoir, vous avez peut-être déjà croisé une Leila ou un Antoine au détour d'une rue. L'auteur nous livre le point de vue de ces deux âmes tourmentées par la vie et c'est terriblement touchant. On découvre deux vies toutes abîmées et suivre ces deux personnages authentiques ne se fait pas sans émotions. Chacun vient nous confier son histoire, avec ses mots, et la lecture est douce-amère. Leila et Antoine peuvent-ils réellement repartir de zéro dans ces conditions ? Pourront-ils laisser toute cette histoire derrière eux ?  

 

Tout est conté à la fois très simplement et justement. L'auteur n'embellit à aucun moment son récit, parce que la vie est ce qu'elle est. Mais il offre une pause à ses héros. Pause dont ils ont grand besoin. Il y a aussi certains aspects de la vie de Leila et Antoine dont l'auteur ne nous parle pas immédiatement. Les choses sont parfois sous-entendues, parfois elles nous tombent dessus sans prévenir. Mais ce qui est sûr, c'est que nos héros sont profondément blessés. Il s'agit d'événements qui marqueront à tout jamais leurs vies et qui percent le cœur du lecteur au passage.

 

Mi dramatique, mi lumineux, ce roman bouleverse par les sujets qu'il aborde. On y parle de relations toxiques et de mauvais traitements, de la famille et du pardon difficile à accorder. Des malheurs de la vie. L'auteur nous rappelle que chaque histoire est différente, que la vie n'est pas parfaite, ni toujours juste. Pourtant, cela ne veut pas dire qu'il n'y a pas de seconde chance, ni qu'il est impossible de réparer quelques morceaux d'une vie toute cabossée. Leila et Antoine ont choisi d'essayer ensemble, malgré la menace omniprésente pendant toute leur aventure. C'est beau et ... terrible. 

 

 

 

 

 

 

 

"... Il est doux. Tendre. Drôle parfois. Il ne me fait pas peur. Et c'est la première fois. La première fois que je rencontre un homme, un garçon plutôt, vu comme il fait jeune, chez qui je ne sens pas la moindre trace de rage, de brutalité, de violence.

 

 

 

 

 

 

"... Souvent quand je marche je regarde à l'intérieur des maisons et ça me fait tellement envie, la vie que mène les gens. La vie normale. Des fois je me retiens de rentrer chez les autres et de leur demander de m'accueillir, de m'intégrer à leur cercle et de m'expliquer comment ça marche. Comment on fait.

 

 

 

 

 

 

 

"... Des fois je m'en veux tellement d'être en vie.  D'avoir autant merdé.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"... Les flics, ils s'en foutent de ce genre de trucs. Tout le monde s'en fout. Vous savez combien de femmes meurent chaque jour sous les coups de leur mari sans que personne n'intervienne? Et puis il leur faut des preuves. La peur, c'est pas une preuve.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"... Le soleil est haut maintenant. Aux abords des calanques la mer est d'un turquoise à vous rayer la rétine. Les roches ont quitté leurs teintes pastel pour revêtir un orange intense. Genre tenue de gala. Jour de fête. Grosse soirée en perspective... " 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"... On est là. Avec le soleil et la mer. On a presque oublié ce qui nous a mené à cet endroit... "

 

 

 

 

 

 

 

"... Elle n'est plus que surface. Une écorce friable. Qui se nourrit du soleil. De l'eau salée. Du vent tiède... "

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.

 

 



03/06/2020
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 137 autres membres