* Rêveurs et mangeurs de papier *

* Rêveurs et mangeurs de papier *

Niveau 0 de Anne Feugnet

  

 
 
 
Science Fiction
352 pages
Parution : le 21 septembre 2017
Editions REBELLE
 
 
 
 
Synopsis :
 

2349, Paris. Korg 12 est né d’une matrice artificielle, adulte et sans mémoire. Comme les 150 hommes du niveau zéro, il obéit au maître des travaux et pédale de son mieux pour produire l’électricité utile à ceux de la surface. Seul Norman refuse de gagner son ascension. Poussé par Korg 12 qui cherche à comprendre, l’homme lui révèle d’inquiétantes informations. Ensemble, ils parviennent à s’enfuir. C’est pourtant le début d’un nouveau cauchemar où survivre s’avère une bataille de chaque instant…

 
 
 
L'avis de *Jim* 20 ans, rêveur et mangeur de papier
 
 

2349. Au cœur d'un Paris dévasté. Comme tous les autres pédaleurs du Niveau 0, Korg douze est né adulte, d'une matrice artificielle. Créé pour travailler, sa mission consiste à pédaler plusieurs heures par jour pour fabriquer de l'électricité et assurer le confort des hommes d'en haut. Une activité qu'il répétera chaque jour, jusqu'à mériter sa place parmi cette communauté qui les dirige et qui se trouve à la surface. Mais Korg douze n'est pas satisfait de cette vie au Niveau 0 et s'interroge...

 

Korg douze est un personnage intelligent qui ne peut s'empêcher de s'interroger sur le monde qui l'entoure. Il s'interroge sur la création des pédaleurs, sur ses origines. Il ressent ce besoin de savoir qui il est. Il sent qu'on se sert d'eux. Il sent qu'on leur ment. Il y a définitivement quelque chose qui cloche. Toutes ses questions et tous ses doutes nous donnent envie de connaître la vérité sur le niveau 0 et nous ne tardons pas à la découvrir. Korg douze part alors en quête de liberté, mais aussi en quête d'identité...

 

Korg douze a aussi l'âme d'un leader. Un leader que nous suivons volontiers tant il est combattif. Il aspire à un avenir serein et il cherche des solutions. Il est prêt à lutter pour la liberté des siens, pour un monde meilleur, pour un monde plus sain. Les personnages secondaires ne sont pas en reste puisqu'ils sont tout aussi déterminés que lui. Eux aussi ont envie de crier leur révolte au monde. J'ai particulièrement apprécié Wanda, qui a une personnalité beaucoup moins lisse que notre héros. Elle a du caractère, elle est impulsive et j'ai aimé sa perspicacité, son courage monstre. 

 

Malgré quelques péripéties qui se sont enchaînées un peu rapidement à mon goût, j'ai beaucoup aimé le rythme de ce roman de science fiction. L'action est au rendez vous et la lecture est agréable. Nous plongeons dans un monde révoltant et malheureusement crédible. Anne Feugnet nous décrit un monde futur ravagé, dépeuplé et nous donne toutes les informations nécessaires pour imaginer ce monde. Et ce n'est pas beau à voir. 

 

Il n'y a plus que quelques centaines de survivants à Paris. Des survivants qui ne sont pas tous des biens portants, puisque les femmes ne mettent au monde que des bébés anormaux. Ses descriptions sont réalistes, en particulier lorsque l'auteure nous parle de tout ce qui est à l'origine de ce désastre. On ne peut s'empêcher de faire le lien avec notre société actuelle. Anne Feugnet nous offre alors un point de vue pertinent et des remarques criantes de vérité, qui nous rappellent combien notre monde est fragile. Et tristement, aussi jusqu'où l'homme est prêt à aller pour se préserver, pour sauver sa peau au détriment de celle des autres. 

 
 
 
 
https://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_3906442_201407085355361.jpg
 
 
 
 
 

« Vous êtes tous des humains au premier jour de votre vie, lui répond l’individu. Votre mémoire et votre conscience sont vides. Vous êtes nés de machines, mais vous deviendrez de vrais hommes seulement quand vous aurez rempli votre mission. Je vais vous donner des uniformes, vous montrer là où vous logerez et en quoi consistera votre travail. Les autres vous expliqueront le règlement en détail. Suivez-moi. »

 

 

 

 

« Trois jours plus tôt, il pédalait encore pour les gens de la cité. Chaque minute, chaque action de sa vie, se présentait de manière prévisible et chronométrée, il faisait ce qu’on lui demandait quand on le lui demandait, rien d’autre. C’était il y a quelques jours à peine et pourtant, il a l’impression que c’était il y a une éternité. Un peu comme si le temps n’avait plus la même valeur, comme s’il s’étirait dans les moments de souffrance et s’écourtait quand l’imprévisible prenait le dessus. »

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible dans la Boutique Rebelle, en librairie, sur AMAZON et FNAC.

 

 

 

Existe aussi en numérique.



01/12/2017
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 116 autres membres